AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782344009307
Éditeur : Glénat (01/03/2017)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 15 notes)
Résumé :
1505, Saint Empire Romain germanique. Sur le chemin pour Erfurt en Allemagne, Martin Luther est surpris par un terrible orage. Alors qu'il pense vivre ses derniers instants, il implore Dieu et ses saints et en réchappe. Persuadé que le Seigneur lui a laissé la vie sauve, il décide de lui vouer son existence. En se faisant moine, il espère aussi échapper à l'enfer et au purgatoire au jour de son trépas. Il entre dans une confrérie de moines augustins, où il impressio... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  04 avril 2017
Ce nouveau tome de la série « Ils ont fait l'histoire », collection de bandes dessinées qui prend la forme de biographies historiques présentant une dimension pédagogique car à destination du grand public, et qui espèrent vraiment que le public scolaire se prêtera au jeu, est consacré à celui qui a changé le visage de celui qui au XVIème siècle divisé à jamais la chrétienté : Martin Luther !

A bien des égards les auteurs ont réalisé les mêmes choix que ceux du tome consacré à Jaurès, puisque l'essentiel du tome est consacré au combat qui a rendu Luther célèbre (à savoir sa polémique religieuse contre la papauté). Même si la religion et la foi imprègnent tout le récit, je n'ai pas spécialement ressenti le poids du religieux : on est dans le monde de l'idéologie, avec toutes ses vicissitudes politiques, et au-delà des controverses et des affrontement verbaux qui relèvent presque du judiciaire, les thèmes abordés sont finalement assez universels avec l'individu contre le système, les réformateurs contre les conservateurs, les uns comme les autres étant débordés sur leur droite et sur leur gauche… Et finalement on rejoue beaucoup la guéguerre des guelfes et des gibelins, mais cette fois-ci non pas en Italie mais en Allemagne puisque les prélats italiens prennent de hauts les princes allemands… Dans cette lutte Luther qui est apolitique est la pièce maîtresse des princes allemands, sans la protection desquels il n'aurait jamais survécu tant aux sbires du pape Léon X qu'aux agents de l'empereur Charles Quint…
Martin Luther a été une personne sincère : étudiant surdoué, moine zélé, prédicateur enflammé, pédagogue appliqué et finalement bon père de famille après avoir épousé une nonne défroquée… On finit même par se demander si sa perception de Dieu, qui passe de la Colère à l'Amour, n'a pas été largement influencé par son histoire personnelle… Mais ce n'est pas pour autant un personnage progressiste : c'est un homme de son temps, profondément croyant qui oppose les Écritures d'essence sacrée aux décisions des hommes qui se sont succédés au fil des âges. Sa soumission absolue aux textes bibliques, donc à la vérité divine telle que des hommes l'ont établie pour des raisons que la raison ignore, parfois bassement personnelles et mercantiles, est incompatible avec les valeurs humanistes de la Renaissance qui place l'homme et non Dieu au centre de l'univers (l'homme et non Dieu devenant alors la mesure de toutes choses)… Il est d'ailleurs assez clair sur le sujet : les doutes sont pour les philosophes qui sont stupides, les certitudes sont pour les croyants qui eux sont intelligents… Sa rupture avec Erasme le prince de la Renaissance est assez violente, et il utilise des mots beaucoup plus durs contre les paysans qui en suivant son exemple réclament la liberté, l'égalité et la fraternité qu'envers les maudits papistes qu'il a voué aux gémonies…
Et au final l'Eglise catholique s'inspire beaucoup de ses méthodes pour sa Contre-réforme qui fait taire bon nombre des critiques qu'il avait émises (sur pas mal de points de circonstances si on met du côté le statut des prêtres qui lui reste toujours d'une brûlante actualité). Luther ne voulait pas être le nouveau pape, mais après consacré son énergie à combattre les erreurs de la papauté, il dépense erreurs beaucoup d'énergie à combattre la multiplication des nouveaux mouvements protestants dissidents, à commencer par ses compagnons d'armes Carlstadt et son mouvement iconoclaste et Thomas Münster et sa révolution sociale… En pensant bien faire Luther a-t-il ouvert une Boîte de Pandore ? Les mânes des dizaines de millions de morts des guerres de religion ont sans doute réponse à cette question…
Belle histoire d'Olivier Jouvray pour magnifier l'Histoire, beaux dessins réalistes de Filippo Cenni assisté aux couleurs d'Alessia Nocera (les femmes superchromates à 50% occupent de plus en plus souvent le poste de coloriste ^^), et le tout est accompagné une nouvelle fois d'appendices très intéressants ici signés par Matthieu Arnold professeur d'histoire du christianisme moderne à la Faculté de théologie protestante de l'Université de Strasbourg (1) il a le bon goût d'être impartial sur le sujet ; 2) et oui la République Française est censée être une et indivisible, mais la loi de 1905 sur la Séparation de l'Eglise et de l'Etat ne s'applique pas à l'Alsace !)
Ce que j'aime beaucoup dans cette collection, c'est que les personnages qu'elle traite restent humains avec des qualités humaines et des défauts humains bien que l'Histoire ait fait d'eux des légendes, des figures de proues, des têtes de gondoles… Ce sont d'abord et avant tout de belles aventures humaines qui nous sont contées !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          384
bibiouest
  12 mai 2018
Je dois dire que cette nouvelle biographie de la collection :« Ils ont fait l'histoire » consacrée à Luther a été pour moi très instructive, mais pas facile à suivre voir parfois indigeste pour l'athée que je suis . Heureusement le scénario évite les flash-backs qui aurait rendu l'histoire encore plus confuse . Pour cet ouvrage je pense qu'il faut avoir déjà certaines connaissances religieuses pour l'aborder.
En fait j'ai senti mon intérêt grandir à partir du premier tiers de l'ouvrage, et de la critique du commerce des indulgences (une pratique de l'Eglise catholique) que Luther trouve contraire aux enseignements du livre saint.
On peut s'apercevoir des conséquences et de l'impact des idées de Luther sur l'histoire de la chrétienté et du monde
Le dessin ne m'a pas trop emballé, il reste classique et ne rend pas non plus le scénario plus indigeste qu'il ne l'est.
Finalement ce n'est pas la meilleure biographie de la série mais elle reste intéressante, à approfondir avec d'autres ouvrages, certains sont cités à la fin, dans l'excellent petit cahier qui (comme à chaque fois explique la genèse de la bd et remet en perspective les faits historiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
Davalian
  04 juin 2017
Posture martiale, visage déterminé, le maillet en main prêt à achever la publication de ses thèses… la première de couverture de Luther est assurément bien choisie pour donner envie de lire cet album. Comme il s'agit d'un album unique, l'hésitation n'a pas lieu de d'être. Et franchement l'album ne déçoit pas malgré quelques faiblesses.
Le style de Philippo Cenni est réaliste. Il nous fait rentrer dès les premières planches dans le XVIème siècle. Malgré quelques moments plus sombres, l'ensemble reste assez coloré et agréablement composé. Il est difficile de parler d'hésitation bien que les premières planches manquent peut-être de maturité. La précision sera toutefois rapidement au rendez-vous. A intervalles réguliers, une impression de flou pourra se faire ressentir. Celle-ci marque les esprits car elle intervient à des moments clés de l'intrigue la publication des thèses, Wartburg).
Malgré tout, la bande dessinée reste de grande qualité. Malgré le thème central de la religion, le tout est traité avec un souci de neutralité. Il est certes question de théologie, de dogme, mais le scénario privilégie l'approche personnelle de la foi et surtout l'aspect temporel de la chose religieuse. Il est donc facile d'entamer cette lecture sans que la manière de croire ou de prier du lecteur et des auteurs ne pose de problèmes.
Le scénario couvre la période 1505-1525 et s'intéresse surtout au parcours de Luther et à son affirmation progressive face à Rome. Ce choix laisse moins de place pour traiter le concile de Worms et l'après Wartburg. L'on pourra ainsi regretter ne pas en apprendre davantage du Luther qui va devenir père de famille. Ce basculement est trop rapidement expédié ici. Mais c'est un plaisir de découvrir son évolution jusqu'à cette date. Et le dessin suit ici le texte : dessinateur et scénariste sont à l'unisson.
L'approche historique reste ici une préoccupation importante. de nombreuses explications, aisément reconnaissables, viennent enrichir le texte. Les commentaires en fin de volume viennent encore étoffer cette impression de sérieux. Toutefois, l'on pourra regretter que ne figure pas ici la liste des thèses.
Malgré un thème sensible, notre trio d'auteur parvient ici à nous concocter un album de grande qualité. Celui-ci a le mérite de jouer la carte de la neutralité et de s'adresser à un public large. S'il ne s'embarrasse pas de conceptions complexes, il reste suffisamment sérieux pour être recommandé aux personnes les moins calées sur la période. Assurément, il s'agit ici d'un bel outil à mettre entre toutes les mains (notamment de lycéen(ne)s).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
sevm57
  08 mai 2020
Ce vingtième tome de la série Ils ont fait l'histoire est consacré à la figure de Martin Luther, et c'est selon moi l'un des meilleurs du fait de son contenu à la fois riche et pédagogique.
Olivier Jouvray au scénario réussit le tour de force de rendre clair un sujet complexe.
Quant aux dessins de Filippo Cenni, ils sont très réussis et vont bien avec l'histoire.
Le dossier historique de Matthieu Arnold est évidemment bien utile, et on sent sa patte érudite dans tout l'album qui est vraiment passionnant avec beaucoup de textes à lire.
Commenter  J’apprécie          160
py314159
  27 octobre 2020
Biographie illustrée de Martin Luther, l'un des moines à l'origine de la réforme et du protestantisme. Les dessins de Filippo Cenni sont impressionnants. L'intrigue d'Olivier Jouvray se concentre sur le conflit religieux et la bande-dessinée est complétée par un dossier historique de Matthieu Arnold. Une biographie intéressante et instructive.
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (2)
Sceneario   15 mai 2017
Une bande dessinée qui, comme les autres biographies proposées dans la même collection, nous permet de faire le point sur des connaissances qu'on a "de loin" mais qu'on ne maîtrise pas.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   21 avril 2017
Luther propose un éclairage intéressant sur la période maîtresse d'une figure marquante de la foi. Le lecteur pourra à la fois s'instruire et se distraire. Que demande le peuple !
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
py314159py314159   23 octobre 2020
Si la patience, par sa nature, ne peut exister que face à l'adversité, alors de la même manière, l'espérance ne peut exister que dans le pêché. Faut-il être pêcheur pour être en mesure d'espérer ? Certainement pas.
Commenter  J’apprécie          40
AlfaricAlfaric   28 mars 2017
[Luther] Je suis le fils d’un paysan, mon père, mon grand père, mon aïeul, étaient de vrais paysans. Mon est allé à Mansfeld et y est devenu mineur. Moi j’y suis né. Que je dusse être ensuite être bachelier, docteur, etc. cela n’était point dans les étoiles. N’ai pas étonné les gens en me faisant moine, puis en quittant le bonnet brun pour un autre ? Cela vraiment a bien chagriné mon père et lui a fait mal. Ensuite je me suis pris aux cheveux avec le pape, j’ai épousé une nonne échappée et j’en ai eu des enfants. Qui a vu cela dans les étoiles ? Qui m’aurait annoncé d’avance qu’il en dût arriver ainsi ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
AlfaricAlfaric   01 avril 2017
- On ne peut pas te laisser faire ça, Martin ! C’est autour de cette table que trouveras la grâce de Dieu, pas dans je ne sais quel couvent !
- Votre sollicitude pour l’avenir de mon âme me touche, je vois bien que vous êtes prêts à m’entraîner à votre suite dans les flammes de l’enfer pourvu qu’il y ait force bière et saucisses sur le chemin !
Commenter  J’apprécie          180
pgremaudpgremaud   20 novembre 2017
Je ne peux m'empêcher de penser que ce temps passé en divertissement est peut-être un temps perdu aux yeux du Seigneur (...) Voyez autour de nous comme la vie est fragile. La mort peut vous saisir à tout instant...
Il me semble que pour espérer mériter la grâce de Dieu, il faudrait plus d'une vie de bonnes œuvres, peut-être même des siècles d'actes de générosité et de conctition sincère...
Alors oui, je l'avoue bien volontiers, je préfère passer mon temps dans l'étude que dans les auberges, je me sens ainsi certainement moins coupable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sevm57sevm57   08 mai 2020
La bible est comme une vaste forêt où croissent toutes sortes d’arbres en très grand nombre et où l’on peut cueillir du fruit en abondance, ici l’on trouve consolation, instruction, édification...
Commenter  J’apprécie          70

Lire un extrait
Videos de Olivier Jouvray (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Jouvray
Les rues de Lyon c'est l'histoire de Lyon en bande dessinée. Le projet a déjà conquis 600 souscripteurs qui vont permettre d'éditer douze mensuels. Quant au vivier d'histoires locales, il est quasi inépuisable... Intervenants : Olivier Jouvray, directeur de publication des Rues de Lyon et scénariste & Benjamin Jurdic, dessinateur et scénariste Reportage de Christian Conxicoeur & Paul Satis - juin 2015
autres livres classés : réformeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2076 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre