AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782302037540
124 pages
Éditeur : Soleil (02/04/2014)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 40 notes)
Résumé :
Une adaptation fougueuse d'un monument de la littérature américaine, rythmée au gré des vents et des passions humaines ! Herman Melville, qui fut marin, s'inspira de faits réels pour donner naissance à Moby Dick - un livre culte qui inscrivit un nouveau mythe dans la mémoire des hommes : celui de la baleine blanche. Il y raconte - sous la forme d'une parabole chargée de thèmes universels - la quête furieuse, mystique et désespérée du Capitaine Achab et son dernier a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
carre
  13 octobre 2014
Voilà une belle manière d'appréhender un classique du livre d'aventure. le travail des deux auteurs Olivier Jouvray et Pierre Alary mettent en avant l'obsession du capitaine Achab, vaincre coute que coute cette fameuse baleine blanche. du coup, grâce à des dessins vraiment inspirés, on suit cette quête suicidaire avec un réel plaisir. L'inquiétude des personnages qui peu à peu doute des choix d'Achab, l'amitié entre Ismaël et Queequeg, les rapports plein de respect entre l'officier Starbuck et son capitaine, le personnage Achab aveuglé par ces envies de vengeances, tout cela procure à donner une aventure sans le moindre temps morts. Une roman graphique de belle qualité respectueux du livre de Melville. Baleiniers, à vos postes !
Commenter  J’apprécie          560
boudicca
  07 septembre 2014
Monument de la littérature américaine, le « Moby Dick » d'Herman Melville a souvent fait l'objet d'adaptations, aussi bien cinématographiques qu'illustrées. Olivier Jouvray et Pierre Alary nous proposent à leur tour leur version par le biais de cette superbe bande dessinée, librement adaptée du roman d'origine. Que vous soyez ou non familiers avec le récit de Melville, nul doute que vous saurez sans mal apprécier la qualité de cet ouvrage au scénario habilement conçu et aux graphismes particulièrement soignés. le lecteur y découvre (ou retrouve) le jeune Ismaël et son ami, le harponneur Queequeg, tous deux bien décidés à trouver un navire prêt à les embaucher pour partir chasser le cachalot. Et comme le hasard fait bien les choses, il se trouve justement qu'un certain capitaine Achab, que l'on croyait jusqu'alors disparu, aurait besoin de vaillants membres d'équipage afin de se lancer à la poursuite de son pire ennemi : la baleine blanche Moby Dick. Mais l'enthousiasme du début cède vite la place à l'inquiétude parmi les marins, témoins impuissants de la folie de plus en plus grande de leur capitaine.
Difficile en ce qui me concerne d'effectuer la comparaison entre la bande dessinée et le roman original, néanmoins le travail scénaristique réalisé par Olivier Jouvray me paraît particulièrement réussi. le récit nous est dévoilé selon un rythme soutenu qui permet de maintenir en permanence l'intérêt du lecteur éveillé. Les personnages bénéficient pour leur part d'un traitement tout aussi soigné. Qu'il s'agisse d'Ismaël, de Queequeg ou encore de l'officier Starbuck, tous sont attachants et il en va de même, dans une moindre mesure, du capitaine Achab dont on regrette l'aveuglement du à la haine mais dont la personnalité et la détermination forgent malgré tout le respect. L'ouvrage fournit également l'occasion au lecteur d'en apprendre davantage sur cette condamnable mais alors nécessaire pratique qui consistait à chasser les baleines afin d'en récupérer l'huile, très prisée aussi bien pour l'éclairage que pour l'entretien des machines de l'époque. Rien à redire non plus du côté des dessins qui permettent au lecteur de s'immerger pleinement dans l'intrigue tout en lui donnant la possibilité d'apprécier de très belles planches.
C'est une adaptation très réussie du chef d'oeuvre d'Herman Melville que nous livrent ici Olivier Jouvray et Pierre Alary dont la collaboration se sera révélée payante. L'histoire de ce « Moby Dick » et de tous les personnages qui gravitent autour de lui est vraiment passionnante, et, si la bande dessinée donne incontestablement envie de découvrir le roman original, elle se suffit malgré tout à elle-même. Une très bonne découverte que je conseille sans réserve.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
rabanne
  13 mars 2020
Cette bande-dessinée de 122 pages est une libre adaptation du roman de Herman Melville (que je n'ai pas lu).
Un naufragé raconte à ses sauveteurs l'aventure périlleuse qu'il vient de vivre sur un baleinier.
Ce navire était dirigé par Achab, un capitaine obnubilé par la capture d'un grand cachalot blanc, nommé "Moby Dick"...
Un récit d'une portée philosophique probante, qui parle de vengeance, de folie, d'orgueil, d'amitié, de sagesse et de sacrifice.
J'ai particulièrement été touchée par le lien qui unit Ishmaël et Queequeg.
Une iconographie soignée et très réaliste. Un bel album de qualité !
(Dès la 5e)
Commenter  J’apprécie          3612
jamiK
  05 janvier 2020
Le graphisme est élégant, le rendu de la mer, le rendu du bois du bateau, de l'eau, les scènes sur le pont, tout cela est traité avec efficacité et dynamisme, les couleurs naturelles accentuent l'ambiance, le trait est brut et vif, presque laissé à l'état de crayonné, le récit est fluide, c'est une très belle bande dessinée qui rend hommage au récit d'Hermann Melville.
Mais je ne suis pas totalement comblé : en tant qu'adaptation, je trouve que Jouvray et Alary sont restés trop respectueux et ne se sont pas vraiment attribué le récit. La simplification du langage pour le rendre plus accessible ne sert pas la profondeur du récit original, l'appauvrit même. le rythme est trop axé sur les faits, le roman est presque résumé à une suite d'évènements, en fait, ça raconte le livre, mais tout en étant très fidèle, c'est très loin de ce que j'ai ressenti à la lecture du roman.
J'aime quand les adaptations en bande dessinée s'accaparent le récit, ici, j'ai eu l'impression de lire un simple résumé, l'aventure est là, mais pas sa véritable dimension. J'ai besoin que le graphisme ne se contente pas d'illustrer, surtout un roman si complexe, j'aime l'audace et le parti pris.
C'est donc une déception, malgré les qualités indéniables de cette bande dessinée, qui pourrait satisfaire ceux qui n'ont pas lu le roman, mais pas ses fans.
P.S. Pour moi, Chabouté a fait preuve de plus d'audace.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          188
colimasson
  09 septembre 2014
Atmosphère épique voltigeant entre la grâce des étendues maritimes et les empoignades sanglantes entre l'homme et l'animal, voire entre l'homme et lui-même.

L'adaptation d'Olivier Jouvray et de Pierre Alary rend abordable le Moby Dick de Herman Melville. On a cependant l'impression de découvrir un si bref aperçu de la totalité de l'oeuvre de ce dernier qu'après nous avoir rassuré sur l'accessibilité et la beauté des mots de Melville, cette adaptation nous donnera envie d'accéder à la globalité d'une histoire qui ne pouvait pas être contenue en presque deux centaines de planches.
Commenter  J’apprécie          200


critiques presse (2)
Telerama   17 décembre 2014
Pour le dessinateur, le défi était immense. Il a pris un parti, et il s'y est ­tenu : laisser parler l'image pour capter les pulsations profondes de ce grand classique du roman d'aventures, parabole quasi biblique sur la lutte du bien et du mal.
Lire la critique sur le site : Telerama
BDGest   13 mai 2014
La transposition d’une œuvre si volumineuse sous la forme d’un album finalement assez court pose question. Difficile d’en percevoir l’intérêt profond. A contrario, d’autres créations qui s’inspirent du mythe pour y greffer leurs propres récits s’avèrent à la fois plus audacieuses et plus pertinentes.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
rabannerabanne   13 mars 2020
- Ça ne m'a pas l'air d'être de la viande chrétienne, ça ! Voudrais-tu précipiter notre beau navire dans les bras du diable parce qu'on aura embarqué un cannibale ?
- Euh...
Je comprends vos craintes, Monsieur, mais de mon point de vue, chacun est libre de joindre les mains à sa manière pour prier le Très haut, et mon ami le fait à son heure comme tout le monde. Tout ce qui respire et lève les yeux au ciel appartient de fait à une sorte de grande église universelle, n'est-ce pas ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
colimassoncolimasson   09 septembre 2014
- C’est Achab ? Mais c’est quoi, ce bruit ?
- Il lui manque une jambe, il l’a laissée dans la gueule d’un cachalot, paraît-il…ça te donne une idée de ce qu’on risque à chasser cette bestiole, si tu avais encore des doutes…
- Moi, je préférerais partir d’un coup tout au fond plutôt que finir avec des morceaux en moins.
- Moi, je dis que c’n’est pas si grave, tant qu’on me laisse ce qu’il faut pour grimper sur ma femme et lui faire plein de petits nantuckais !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
rabannerabanne   13 mars 2020
Survivre n'est point vivre, Starbuck, et l'on ne vit que parce qu'on affirme sa place dans l'univers.
Commenter  J’apprécie          160
boudiccaboudicca   21 août 2014
Dieu n'a pas de pitié pour les hommes qui ne savent pas pleurer les enfants perdus en mer.
Commenter  J’apprécie          170
ColibrilleColibrille   15 avril 2014
Doucement, mon gars, t'as la tête de celui qui sait plus s'il est vivant ou mort... Prends ton temps et commence par le début, ça sera plus facile...
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Olivier Jouvray (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Jouvray
Les rues de Lyon c'est l'histoire de Lyon en bande dessinée. Le projet a déjà conquis 600 souscripteurs qui vont permettre d'éditer douze mensuels. Quant au vivier d'histoires locales, il est quasi inépuisable... Intervenants : Olivier Jouvray, directeur de publication des Rues de Lyon et scénariste & Benjamin Jurdic, dessinateur et scénariste Reportage de Christian Conxicoeur & Paul Satis - juin 2015
autres livres classés : adaptation en bdVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3928 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..