AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 293060719X
Éditeur : Les Carnets du Dessert de Lune (01/07/2015)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Les mots galets sur la plage
polis par la mer
abandonnés sur le sable
doux à la main comme le galbe d'une jambe

Les mots ne demandent qu'à se dire
Et j'ai le goût des mots
polis par la mer
Je connais leur couleur leur musique
et je les lirai jusqu'au terme de ma vie
comme un habit de silence
un manteau de soleil

Quel sera mon dernier mot ?
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
Dessert
11 avril 2017
C'est une poésie plus consensuelle que donne à lire Véronique Joyaux. Elle va de l'évocation sensible du bord de mer, de l'eau sous tous ses états géographiques à des poèmes prenant le parti des exilés ou des emprisonnés politiques… Mais sa poésie n'est pas militante car "Les poètes sont des sonneurs / Ils éclaireront la nuit de petites lampes inextinguibles". Véronique Joyaux fait entendre sa petite musique, comme d'autres leurs nocturnes, et le rêve n'est jamais bien loin. C'est ce qui fait le prix de cette poésie dans un monde où le rêve est banni ou réduit à l'état de somnifère. le rêve sait s'incarner dans l'amour de l'autre ou dans l'amour physique. Véronique Joyaux ne sacrifie pas au rite de la performance sexuelle à la mode : ce n'est pas un hasard si le mot tendresse revient souvent dans ses poèmes. C'est toute sa poésie qui vibre d'une tendresse qui peut sembler surannée mais qui reste bien actuelle car le monde sera sauvé de la catastrophe qui menace par la tendresse, par l'attention aux choses les plus humbles. Et que l'on ne m'accuse pas de sombrer dans la religiosité ! Je pèse mes mots. Écrire, ce n'est pas hurler avec les loups, écrire, c'est "mettre en mots le silence", c'est encore "parler pour ceux qui n'ont pas la parole". Et, surtout, pour dire autre chose que le vacarme du monde dominé par l'horreur économique. - See more at: http://www.recoursaupoeme.fr/critiques/fil-de-lecture-de-lucien-wasselin-autour-de-la-belgique/lucien-wasselin#sthash.¤££¤12Ils 8¤££¤.dpuf
Lien : http://www.dessertdelune.be
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
TomRipleyTomRipley18 août 2015
Il faut se taire
pour écouter le temps qui passe
Pour comprendre le mouvement des nuages
compter les herbes dans le pré
Pour sentir monter la nuit
le long de nos jambes
et soupirer la mer.
Commenter  J’apprécie          70
TomRipleyTomRipley18 août 2015
Lorsque ta main m'effleure
tu me traverses de part en part
plaine offerte
Tu me prolonges et me dis.

Je suis vivante
Commenter  J’apprécie          90
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Véronique Joyaux (2)Voir plus




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
543 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre