AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Saiwhisper


Saiwhisper
  14 juin 2017
Voici le dernier roman de ma PAL rentrant dans cadre du Challenge Printemps Elfique 2017. Je suis ravie, car cette huitième lecture vient conclure avec brio cette épopée elfique et féerique ! J'ai passé un très bon moment aux côtés de Tara, Richie et Peter. Certes, tout n'est pas parfait toutefois, j'ai trouvé l'atmosphère vraiment énigmatique au point d'avoir dévoré les trois-quarts du livre en un après-midi tellement j'étais passionnée par ce que je lisais. Comme les protagonistes, je ressentais l'envie viscérale de connaître la vérité ! Pourtant, le début est lent à mettre en place. D'habitude, cela ne me dérange pas, car cela permet généralement de connaître les protagonistes voire de s'attacher à eux. Pour ce livre, cela permet surtout de découvrir les blessures causées par l'absence de Tara sur ses proches ainsi que l'impact de son retour. Hélas, je trouve que la jeune femme a mis trop longtemps avant de commencer à raconter la façon dont elle a disparu : vous pouvez compter une centaine de pages avant qu'elle daigne en parler avec son frère… Certes, la psychologie est donc bien traitée en amont et on trépigne d'impatience, toutefois cela donne également une sensation de longueur tant on veut enfin connaître le récit de Tara…

Ce que la demoiselle a conté m'a à la fois plu, glacée d'effroi et étonnée. L'auteur propose une vision des fées très spéciale : ce ne sont pas de jolies pixies ailées taquines, mais plutôt des hippies aux penchants échangistes qui couchent sans arrêt entre eux. On a là un univers magique étrange qui sort du conte de fées traditionnel ! Bien sûr, ces êtres fantastiques sont très mêlés à la nature, notamment avec l'eau comme les lacs. Ils ont des traditions insolites et des besoins différents des humains. Leur monde est vraiment à part et difficile d'accès. Honnêtement, je n'aurais pas aimé m'y trouver. On a un sentiment étrange et malsain que l'on partage avec l'héroïne. D'ailleurs, on se demande si tout est « vrai » ou si elle fabule. Est-elle débridée au point de rêver de fées qui couchent ensemble sans arrêt ? Est-elle vraiment allée là-bas ? le mystère plane tellement autour de Tara qu'il est difficile de s'identifier à elle. Et, au moment où l'on commence à la cerner, on tombe de nouveau de haut face à ses actions ou à son histoire. Graham Joyce n'a pas cessé de me surprendre avec cette aventure insolite.

Tara n'est pas la seule personne de ce livre à avoir une psychologie étoffée. C'est également le cas des deux hommes qui partageaient sa vie : son frère Peter et son ex-petit ami Richie. Ce dernier a été accusé d'avoir tué Tara. Lorsque la narration passe de son côté, on découvre ses entretiens avec la police, sa relation avec Tara avant tout ça, son métier et ce qu'il a traversé. On partage également ses doutes et son incompréhension lorsqu'il a découvert certaines choses la concernant. C'est un personnage touchant à sa manière : malgré ses défauts comme son côté colérique, il aimait et apprécie toujours la jeune femme. Peter est un héros peu attachant, mais à l'esprit rationnel. J'avoue que, même si on aurait pu davantage creuser sa personnalité, on s'identifie à lui en se mettant à sa place. Comme lui, on essaye de savoir ce qu'il s'est passé pour que Tara agisse ainsi : quels traumatismes a-t-elle vécu ? Comment peut-elle paraître aussi jeune qu'il y a trente ans ? Après tout, les analyses dentaires affirment que la jeune femme n'est pas majeure. Alors qui serait cette inconnue ? Comment en saurait-elle autant sur ce qu'ils ont vécu et pourquoi lui ressemblerait-elle ainsi ? Et si tout ceci était vrai ? L'auteur joue avec nos nerfs et nos suppositions, ce qui est très prenant.

À côté de ces trois protagonistes, on discerne quelques personnages qui sortent du lot comme le femme de Peter, son fils Jack, le psychologue de Tara ainsi qu'une une vieille voisine qui a perdu son chat. D'ailleurs, on se demande ce que cette intrigue secondaire vient faire au milieu de l'histoire principale ou des flashbacks : quel est le lien entre l'affaire Tara et la mamie qui côtoie Peter ?… Je me doutais que ces chapitres mettant en scène le duo intergénérationnel n'était pas là pour rien, car Graham Joyce ne semblait pas montrer des choses au hasard. Effectivement… Je ne m'étais pas trompée… Globalement, je suis assez satisfaite par l'intrigue et par la fin même si, je le reconnais, je suis assez frustrée, car toutes mes questions ne sont pas résolues. J'ai aimé les différents points de vue de chacun sur cette affaire ainsi que le mystère qui se dégage du récit. On est aussi désorienté que la famille. Bref, on a là un bon thriller psychologique qui aborde le conte de fées. Je recommande !

Lien : https://lespagesquitournent...
Commenter  J’apprécie          182



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (17)voir plus