AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290079634
Éditeur : J'ai Lu (04/12/2013)

Note moyenne : 2.83/5 (sur 6 notes)
Résumé :
" Violette Goodwin ? Jolie femme, mais d'une vulgarité ! En outre, on la soupçonne d'avoir assassiné son mari. La veille de sa mort, elle avait acheté une quantité invraisemblable d'arsenic... »
Les commentaires malveillants, Violette en a l'habitude. Née dans les bas-fonds de Londres, elle a conscience de sa maladresse et de son manque d'éducation. Mais qu'on l'accuse d'être une meurtrière, c'est plus qu'elle n'en peut supporter ! Bien que son mari eût l'âge... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Marcellina
  10 septembre 2015
Eh oui, même quand on veut s'en sortir à tout prix, ce n'est pas toujours simple de gommer ses origines et si, par volonté, on y arrive, les méchantes langues seront toujours bien là pour nous le rappeler.
L'auteure nous décrit avec talent la société britannique coincée dans son carcan de classes et de règles tout à fait suranné de la fin du 19ème siècle.
Pas une mauvaise idée finalement de revoir les anciennes stars du genre :-)
Commenter  J’apprécie          10
Otsuki
  10 mars 2015
J'ai acheté cette oeuvre car le résumé me plaisait bien. On suit ici l'histoire de la petite Violette Goodwin, "enfant du ruisseau". Un vieil aristocrate tombe sous le charme de sa candeur et l'épouse pour qu'elle éclaire ses derniers jours. Suite à une visite chez leur voisin, elle rencontre Blake Harding, qu'elle avait vu une fois, alors qu'elle était toute jeune. Elle l'aime terriblement tandis que lui est attiré par cette belle pauvrette.
J'ai été profondément déçue par cette oeuvre. L'histoire est suffisante pour fournir quantité d'intrigue qui sont plus ou moins bien exploitées, cependant je trouve extrêmement fade l'histoire d'amour, à la limite même du redondant (je t'aime, je suis avec toi, mais tu n'es pas digne de moi, je te laisse, mais je reviens parce que je t'aime et ainsi de suite.) Bref des pages et des pages pour ne rien dire, pour une intrigue qui tient sur un post-it (et encore parfois ça suffit à nous faire vibrer!). Il s'agit là d'une des rares oeuvres m'ayant fait penser à la fin "enfin, c'est pas trop tôt!" tant le dénouement est prévisible et tarde à venir (inutilement).
La seule émotion que m'a amené ce livre, c'est la déception de l'avoir acheté. À moins d'aimer l'immobilisme, je déconseille vivement cette oeuvre.

Lien : http://littlereeder.canalblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   09 décembre 2013
Un jour, elle porterait des perles, des fourrures et des diamants, tout comme les splendides dames du bal, tout comme cette merveilleuse femme blonde. Elle vivrait dans une immense et belle demeure remplie d'objets raffinés, avec des serviteurs pour répondre au moindre de ses désirs. Elle aurait aussi un cuisinier, qui passerait ses journées à faire la cuisine pour elle, à lui préparer tout ce qui lui plairait : du poulet, du rosbif, du pudding, des tartes au citron, des gâteaux au chocolat et d'autres douceurs. Oh oui, beaucoup de douceurs ! Elle aurait tant à manger qu'elle oublierait ce qu'était la faim.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 décembre 2013
Leur différence d'âge ne l'avait pas troublée. Pas vraiment. Leur union était un mariage de convenance, un simple arrangement. Tout le monde le savait, et Ralph et elle en avaient longuement discuté. Elle avait été ravie d'accepter la
proposition de ce gentleman qui lui offrait de quitter Londres et la sinistre vie qu'elle y menait, ravie d'épouser un noble et devenir lady Violette Goodwin.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 décembre 2013
Les femmes qu'il avait fréquentées jusqu'à présent étaient toutes plus âgées que lui, bien plus expérimentées et sophistiquées. C'étaient des femmes à qui il ne pouvait pas faire de mal, et qu'il ne pouvait aimer. De toute façon, il ne croyait pas à l'amour. Ou plutôt il n'y croyait plus...
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 décembre 2013
Il lui était difficile d'imaginer ce que ce serait d'être sa femme, d'être aimée de lui jour après jour, nuit après nuit. Pourtant elle s'imaginait facilement à Harding Hall, dans l'une de ces somptueuses pièces, vêtue de soie et de satin... Elle manqua défaillir à cette idée.
Commenter  J’apprécie          00
MarcellinaMarcellina   10 septembre 2015
Vous me faites de la peine ! Vous croyez que le monde est noir et sale, n'est-ce pas ? Et pourtant, c'est moi qui suis née à St- Gilles, dans la crasse ! Mais le soleil brille, Blake. Il brille tous les jours. Il y a toujours un espoir de trouver le bonheur.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3417 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre