AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Patrick Eris (Traducteur)
EAN : 9782266062053
256 pages
Éditeur : Pocket (12/09/1999)
3.75/5   14 notes
Résumé :
Parfois, au plus profond du cauchemar, ils rêvaient qu'ils s'éveillaient... mais ce n'était que pour franchir une nouvelle étape dans l'horreur. Cela avait débuté à la fois comme une expérience scientifique et comme une sorte de jeu. Le but : apprendre à contrôler ses rêves. Mais bientôt les étudiants voulurent aller un peu plus loin. Ils se donnèrent rendez-vous dans leurs rêves, commencèrent à les partager, à se retrouver au bord d'un petit lac. C'est à ce moment-... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Yggdrasila
  19 octobre 2014
Je sors déçue de cette lecture. Non seulement ce livre est classé dans la catégorie terreur alors que celle-ci est inexistante et en plus je trouve que l'auteur ne s'est pas trop foulé pour cette histoire alors qu'elle était très prometteuse.
Le sujet est pourtant extrêmement intéressant puisqu'il s'agit d'un groupe de quatre étudiants qui décident de participer à une expérience scientifique concernant leurs rêves. Accompagné de Burns, leur professeur, ils tentent d'expérimenter le rêve éveillé, c'est à dire contrôler ses rêves, être lucide pendant le rêve. Les étudiants multiplient alors leurs rencontres dans le paysage onirique qu'ils ont choisi, désirant aller toujours plus loin. Sauf qu'ils maîtrisent de moins en moins ce rêve qui devient alors un paysage de désolation, peuplé d'une mystérieuse présence.
Cette histoire aurait pu être un drôle de casse tête entre rêves et réalités, entre rêves dans le rêve et faux réveils... Je m'attendais à être transportée dans une histoire à tourner la tête, mais l'auteur ne fait que suivre une simple trame sans rebondissements ni grandes surprises.
Dommage, car les personnages sont bien étudiés je trouve.
De plus, la manière dont l'auteur raconte l'histoire est assez intéressante puisqu'il la découpe en trois parties:
Dans la première, on découvre deux des étudiants qui reprennent contact douze ans après l'université car leur cauchemar recommence.
Dans la seconde, on revient en arrière lorsqu'ils étaient étudiants avec le commencement de l'expérience des rêves.
Puis la dernière reprend la suite de la première partie.
Bref, un petit flashback entre deux parties qui met du rythme à l'histoire, assez pour tenir le lecteur mais sans grand enthousiasme pour ma part.
Une histoire qui se lit vite, mais on ne rate pas grand chose si on passe à côté.
Pas de frayeurs et pas de frissons, c'est sûr que L'enfer du rêve ne me fera pas faire de cauchemars!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
greg320i
  03 avril 2014
Court , sympa , quelques touches comique et puis voilà , 251 pages -pas une de plus- et encore largement entrecoupé de chapitres (et donc de grands blancs ) tout les 8 pages, autant dire que cela se lit vite .

Synopsis : le rêve conscient . Un thème intéressant , mais qui aurez pu nous offrir bien plus, voir mieux, car largement sous-traité et pas assez...
-Greg, greg, tu n'est pas chez Masterton et sa brillante saga des guerriers de la nuit voyons !
-Mais du suspense, un peu de frisson c'est marqué "Terreur " sur mon livre de poche ! ...
-Tu n'est pas non plus dans le magistral Insomnie de ton copain KING !
- Bah, juste un doigt d'horreur alors, quelques monstres, un brin de sang (pour ne pas dire un Bain entier) et..
- NON, là tu confond avec Freddy Kruger !
- Ok , je reprend la critique alors.
Donc le gentil Graham Joyce -notre auteur doux comme un agneau au pays de la terreur- nous offre quatre étudiants dont deux plutôt sulfureux qui vivrons une sorte d'expérience leur permettant d'interpréter mais surtout de réaliser consciemment leur rêves grâce à un professeur nommé Burns
Première partie du roman achevé .
Seconde moitié . Dix ans plus tard les amis désunis se retrouverons afin de joindre leur souvenirs et de revivre les évènements passés.
Tout ceci afin de connaitre la vérité sur leur problème actuel de 'rêvétition' à volonté et en tirer les ficelles sur leur commune bizarrerie qui virent au cauchemar

Seulement voilà .. Les ficelles ne sont pas plus grosses qu'un filet de pèche pour appâter le lecteur ; ou alors juste le menu fretin qui désire une lecture légère le temps d'un après midi .
Dommage donc que ce fil à coudre ne suive pas la trame qui commençait bien au début : le rêve dans le rêve, le rêve de celui qui s'éveille en rêvant éveillé de son rêve,, et promettait un grand bazar de confusion diabolique.
Mais notre auteur se détache hélas (manque de courage? ) de ce suspense et se contente de nous tisser une petite aventure à suivre les pérégrinations des amis qui se suivent, s'expliquent et parfois s'enfilent .
Bref, pas de surprise, c'est rapide , ne repeindra pas le couloir de la Terreur et aura seulement le privilège de vous faire connaitre la plume de l'écrivain mieux connu pour Requiem ( que je ne lirai pas) et L'intercepteur de Cauchemars : la version anglaise fantastique de la petite souris qui vous chipent les dents de lait . ( ne riez pas: malgré un titre comme ça ,c'est vrai,,)

Voilà, après un dernier rire désabusé sur les thèmes proposés par cet écrivain , je range bien vite 'L'enfer du rêve' -Dreamside en V.O- et vais plutôt rechercher de plus ample sensations ici-là .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
kuroineko
  16 juillet 2017
L'enfer du rêve... Je l'ai lu lorsque j'étais étudiante voici une vingtaine d'années. J'avoue qu'il ne m'en reste aujourd'hui pas grand chose, contrairement à d'autres lus à la même époque et qui ont marqué mon esprit plus durablement.
Je me souviens avoir été attirée par le résumé de l'histoire : quatre étudiants, menés par un professeur, participe à une expérience scientifique visant à rêver éveillé. Par conséquent, il sagissait d'acquérir la capacité de maîtriser ses rêves et même de se retrouver entre amis dans un rêve commun.
Voilà un point de départ intéressant, m'étais-je dit. Ce pouvoir de maîtrise onirique me fascinait déjà auparavant. C'était l'occasion rêvée (c'est le cas de le dire).
Et puis, côté lecture d'épouvante, ça me permettait de varier après Stephen King ou  Graham Masterton ou encore James Herbert. Sauf que...
Sauf que, côté horreur et terreur, j'ai eu beau chercher, je n'en ai pas trouvées. N'est pas maître d'épouvante qui veut!
De plus, on se doute tout de suite que cette expérience de rêves en commun va vite tourner au vinaigre. Ce qui arrive forcément sans que cela crée le suspense qu'on est en droit d'attendre.
En conclusion, une lecture dont on peut aisément se dispenser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
Yannick_Yggdrasil
  21 juillet 2013
Un livre surprenant, décrivant des étudiants qui dans le cadre d'une expérience scientifique apprennent à contrôler leurs rêves, puis à se retrouver dans un rêve partagé.
Mais un des étudiants viole une autre participante, engendrant une créature de cauchemar. le contrôle de ce rêve partagé leur échappe lentement et ils s'y retrouvent attirés contre leur volonté, alors même que le temps a passé et que leur groupe s'est brisé.
Alors qu'ils tentent de recoller les morceaux, ils découvrent qu'il leur devient de plus en plus difficile de savoir s'ils sont réveillés ou non : ils se lèvent le matin, commencent à se préparer pour le travail, puis soudain, ils s'éveillent, commencent à expliquer leur étrange expérience, quand soudain ... ils s'éveillent !
"Parfois, au plus profond du cauchemar, ils rêvaient qu'ils s'éveillaient... mais ce n'était que pour franchir une nouvelle étape dans l'horreur."
Le lac ensoleillé où ils se retrouvaient commence à geler, la neige à tomber.
Et bientôt ils découvrent que mourir dans ce rêve, c'est mourir dans la réalité !
(Et cela des années avant Matrix et Inception !)
Si on ajoute à cela des citations sur les rêves à chaque début de chapitre, voilà un roman d'horreur qui m'a vraiment marqué.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
jmb33320
  23 mai 2018
Acheté sûrement à la suite d'une critique élogieuse lue quelque part sur le net, il y a déjà 3 ou 4 ans, j'ai lu ce roman fantastique au début de mes vacances d'été. Ce qui m'avait probablement attiré c'est le fait que l'auteur soit anglais et écrive plutôt bien (d'après ce que j'ai pu en juger). Maintenant, le fonds de l'histoire est plus problématique. le pitch : 4 jeunes étudiants anglais, sous la houlette d'un professeur, entreprennent de diriger leurs rêves, deux femmes et deux hommes. Il parviendront à se retrouver dans une sorte de rêve commun, cristallisé autour d'un paysage de campagne au bord d'un lac qu'ils ont fréquenté dans la vie réelle. Mais le rêve va se transformer en cauchemar. A la suite de la mort du professeur, les dissensions amoureuses font exploser le groupe. Treize années passent et les anciens étudiants n'ont plus d'autre choix que de se retrouver pour tenter de mettre un terme à une vague de cauchemars divers et variés qui "débordent" sur leur réel. J'ai lu il y a peu 'l'histoire de Lisey" de Stephen King (qui est postérieur à ce roman, le premier de son auteur paru au début des années 90) et ce roman m'y a fait plus que penser, ce qui a un peu gâché le plaisir de lecture. le côté anglais est pourtant présent avec davantage de références religieuses à la foi catholique (Honora, l'une des protagonistes est irlandaise) et philosophiques que chez ce bon vieux Stephen, indécrottablement américain !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
YggdrasilaYggdrasila   18 octobre 2014
Nos vanités sont comme une tour de Babel, nées de notre arrogance, de notre désir de nous élever, de devenir les égaux de Dieu.
Commenter  J’apprécie          240
YggdrasilaYggdrasila   18 octobre 2014
Qui perd ses rêves risque de perdre la tête.

Mick Jagger
Commenter  J’apprécie          170
Yannick_YggdrasilYannick_Yggdrasil   21 juillet 2013
Voici l'église et voilà le clocher,
Ouvre la porte et contemple l'assemblée.
Commenter  J’apprécie          40
Yannick_YggdrasilYannick_Yggdrasil   21 juillet 2013
Il s'est éveillé de ce rêve qu'était la vie.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Graham Joyce (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Graham Joyce
Présentation et bilan de mes lectures du mois de décembre 2015 !
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature anglaise et anglo-saxonne>Littérature anglaise : textes divers (270)
autres livres classés : rêvesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
756 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre