AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de LunaZione


LunaZione
  15 octobre 2016
Sans le challenge « Un mot, des titres », ce livre aurait encore traîné un bon moment dans ma PAL : une chance que le mot « vie » soit donc sorti du chapeau d'Azilis ! ;)
C'est un livre que j'ai donc piqué à mon papa et, je dois dire que, connaissant ses lectures habituelles, je suis assez étonnée qu'il a acheté ce livre : d'habitude il préfère les livres clairement plus fantastiques, voir fantasy quand ce n'est pas de la SF…
Personnellement, je n'ai pas spécialement accroché à cette histoire même si elle est plutôt sympa. C'est vraiment l'ambiance du livre, assez poussiéreuse et négative qui m'a dérangée… Et pourtant, j'ai beaucoup aimé le côté historique du roman qui nous montre différents mouvements anglais de l'après-guerre, le tout sans jugements – ce qui m'a surprise : comment se fait-il que Cassie – jeune mère célibataire – soit aussi bien intégrée dans sa ville ? Pourquoi la relation de Beatie et de Bernard – vivant maritalement sans lien sacrée – est tolérée ? Je ne sais pas vous, mais au vu de ce qu'il se faisait – ou ne se faisait pas – en France, je suis surprise que cela ne posait pas de problème à la même époque en Angleterre.
La dimension fantastique m'a également bien plus, notamment en ce qui concerne les apparitions de Martha – la grand-mère – toujours surprenantes mais très crédibles. J'ai moins accroché à ce qui touchait à Cassie ou Franck, trouvant ces deux-là un peu trop instables psychologiquement pour réellement m'attacher à eux.

Cette famille pas comme les autres m'a beaucoup amusée, notamment avec Martha et sa façon de manipuler gentiment tout le monde ! Les sept filles sont vraiment très différentes les unes des autres et c'est vraiment plaisant de les suivre chacune leur tour à travers Franck. du coup, je suis un peu déçue que ce ne soit pas le cas d'Olive bien que l'on suive son mari – William – pour d'autres raisons.
Rita et Annie, deux personnages secondaires de l'histoire, m'ont beaucoup touchée. Ce sont des victimes silencieuses de l'histoire de cette époque et je suis ravie de les avoir découvert !

Du coup, je n'ai pas spécialement accroché à l'écriture de Graham Joyce que j'ai trouvé un peu trop compliquée à mon goût : les phrases sont longues, parfois alambiquées… Ce n'est pas vraiment le genre d'écriture que j'apprécie pour me détendre. Aussi, j'ai mis un peu de temps à venir à bout de ce livre (et ai même lu quelques autres titres en même temps – ce qui est vraiment rare chez moi !). Cependant, l'ambiance est vraiment travaillée, de même que les détails historiques ce qui rend cette histoire très crédible.

Un roman différent.
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus