AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Michel Pagel (Traducteur)
EAN : 9782266080675
319 pages
Éditeur : Pocket (02/12/1998)
3.45/5   10 notes
Résumé :
Sam Southall, un jeune Anglais, découvre par accident l'existence de la "bonne fée des dents". Son émerveillement se transforme bien vite en terreur profonde. Quenotte, que la légende magnifie, se révèle perverse et dangereuse. Sam et sa bande d'amis, les "Moroses de Redstone", vont alors vivre une adolescence rythmée par des accidents, des suicides et des assassinats. Manipulés par l'ignoble créature, ils iront jusqu'au ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Woland
  05 août 2008
The Tooth Fairy
Traduction : Michel Pagel
Curieux et déconcertant roman que celui-ci. Il ne fait jamais peur - j'ai passé trois-cent-dix-huit pages à espérer un monstre qui n'est jamais venu - et tient à vrai dire beaucoup plus du roman initiatique que du roman de terreur.
A la base, la Fée des Dents*, cette petite créature qui remplace, chez nos amis anglo-saxons, notre Petite Souris amatrice de dents de lait. Il s'avère que le jeune Sam Southall, probablement medium sur les bords, parvient à la voir quand elle se présente dans sa chambre pour accomplir son travail. Seulement, à la place de la Fée, c'est une espèce de petit monstre aux dents limés en pointe qu'il découvre.
Surnommé "Quenotte" faute de mieux, le bizarre personnage ne cessera de se manifester auprès de Sam, à une fréquence telle que ses parents jugeront utile de l'envoyer chez un psychiatre. (Je vous rassure : le psy en question boit comme une outre et s'imaginera toujours qu'il s'agit là d'un avatar de plus du fameux "compagnon de jeux invisible" typique de l'enfance.)
Le seul détail qui éveillera un tant soit peu l'intérêt du psy, ce sera le changement de sexe de Quenotte le jour où Sam ressentira de son côté ses premiers émois charnels. Devenue une fille supposée de la non moins supposée Eve, Quenotte se cantonnera à ce sexe et accompagnera Sam jusqu'à l'âge adulte. Et puis, sur une dernière pirouette, elle (il ?) rejoindra les limbes.
Bien entendu, Sam mène aussi une vie non onirique, avec ses copains, leurs parents, etc ... Tout cela meuble, dirai-je. Mais de là à faire peur ... Certes, quelque chose d'épouvantable, avec cadavre en décomposition dissimulé dans un chêne, se produit lors du passage-éclair de Sam et de ses meilleurs amis dans une troupe de scouts mais ce qui avait pris de faux airs à la Stephen King s'évapore, là aussi, comme s'évapore nos derniers rêves au matin.
"L'Intercepteur de cauchemars" se lit cependant avec beaucoup de plaisir. Il faut simplement se faire une raison et se dire que l'auteur possède une conception très particulière de l'épouvante. Jusqu'ici, ce que j'ai lu de plus ressemblant, c'est Walter de la Mare. La première fois, La Mare ne m'avait pas convaincue. La seconde, ça allait déjà mieux - il est vrai que j'avais relu son admirable "Tante de Seaton" entretemps. Par conséquent, je donnerai une seconde chance à Graham Joyce - d'autant que l'on vient de me prêter un autre de ses livres.
Je vous tiens au courant. ;o)
* : c'est Terry Pratchett qui, dans "Le Père Porcher", a créé la plus extraordinaire Fée des Dents qui soit. Ce volume des Annales du Disque-Monde, ne le ratez pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Virginy
  27 juin 2016
Dans ce récit, on suit Sam, un jeune garçon, et sa bande de copains, le voyant évoluer de l'enfance au passage à l'âge adulte. Il aurait une vie des plus basiques si Quenotte, la fée des dents, une créature qui n'est pas si gentille, ne venait pas aussi souvent lui rendre visite.
J'avoue que j'étais assez dubitative, au début. Mais l'auteur est parvenu rapidement à m'entraîner dans l'histoire en apparence banale d'un jeune anglais, teintée de faits dont on ne sait pas vraiment s'ils tiennent de l'imagination, du surnaturel ou de l'accident. Au fur et à mesure de la lecture, Sam grandit et avec lui l'emprise que Quenotte peut avoir sur le garçon. À chaque instant de la vie de Sam, à chacune de ses émotions, la fée peut intervenir, provocant le drame. Jouant avec le rêve (ou plutôt le cauchemar) et la réalité, Graham Joyce nous brosse un portrait de la jeunesse anglaise, de ses déboires avec la drogue et l'alcool, de cette jeunesse qui se cherche.
C'est un récit fantastique plein d'émotions, que j'ai finalement beaucoup aimé. Avec humour, parfois avec horreur, sans jamais versé dans le gore, Graham Joyce nous raconte la vie de Sam, un garçon qui essaie de grandir comme les autres, malgré la présence de Quenotte. Un récit initiatique au cours duquel l'auteur parvient même à nous faire douter: Quenotte est-elle le cauchemar de Sam, ou est-ce l'inverse?
Un roman magnifique que je recommande à tous les amoureux de fantastique!

Lien : https://deslivresdesfilsetun..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Okenwillow
  01 octobre 2020
J'ai découvert Joyce avec En attendant l'orage, et je retrouve ici la même étrange ambiance, entre illusion et fantasme, réalité et fiction. le personnage de Sam rencontre la fée des dents"
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Julian_MorrowJulian_Morrow   18 avril 2019
Enfin, il sentit naître la vague volcanique, la sentit courir, glisser, se déverser, du rubis à l’argenté, du cadmium au mercure, du sang au métal fondu, étrange alchimie, parfum de ce corps de succube frissonnant, dépourvu de substance, qui l’attirait et qui se nourrissait de lui, le vidait, le saignait telle une sangsue.

(p.103)
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Graham Joyce (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Graham Joyce
Présentation et bilan de mes lectures du mois de décembre 2015 !
autres livres classés : fée des dentsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
765 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre