AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782757803318
368 pages
Points (20/03/2008)
3.88/5   122 notes
Résumé :
Dans une ville virtuelle à l'image de Londres au XIXe siècle, une jeune femme est assassinée. Roberta Morgenstern, sorcière spécialisée dans les enquêtes criminelles, et son assistant, Clément Martineau, vont remonter le temps pour trouver le meurtrier. La traque des suspects les entraîne en un tourbillon d'époques et de lieux, du Paris médiéval au Mexique des Aztèques. Tous les indices convergent vers le machiavélique comte Palladio, qui a ressuscité un quadrille d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
3,88

sur 122 notes
5
6 avis
4
9 avis
3
6 avis
2
1 avis
1
0 avis

Syl
  05 avril 2013
Londres au XIXème siècle, avec ses manufactures, son brouillard, sa pollution industrielle, les quartiers en bordure de la Tamise, les docks...
Mary Graham longe les rues de Whitechapel. Elle a rendez-vous avec un docteur. A la taverne du Black Dog, elle rit, elle danse, elle l'attend... Il arrive, il l'emmène, elle se laisse faire car elle est "une gentille fille". le personnage est bien habillé, ses traits sont aristocratiques... mais lorsqu'il l'accule contre un mur, dans un lieu sinistre et isolé, Mary commence à scruter son regard. Et dans les yeux de l'homme qui la maintient avec force, la jeune femme y voit la mort.
Ailleurs...
Roberta Morgenstern est une femme d'une quarantaine d'années (approchant des cinquante). de petite taille, avec des rondeurs toutes douces, elle a des cheveux bruns-roux et des yeux verts. D'un tempérament optimiste et jovial, elle vit avec son mainate et son chat Belzébuth dans un appartement. Roberta est enquêtrice aux Affaires criminelles. Elle est surtout un atout important pour le service car la demoiselle, sous le sceau du secret, est une sorcière de grande qualité !
Un jour, alors qu'elle voulait profiter d'une journée de repos, son patron, le major Gruber, l'appelle en urgence pour une enquête à caractère "sensible".
Pour mener à bien cette affaire, on lui délègue un assitant, Clément Martineau ; beau, jeune, fougueux...
On a découvert une femme morte, éviscérée, dans le Londres victorien.
"- Pourquoi me mettre ce freluquet entre les pattes ? lâcha-t-elle.
- Un peu de compagnie ne vous fera pas de mal Roberta. Sinon vous risquez de devenir comme votre mainate : bornée et répétitive.
- N'essayez pas de me faire rire. Ce gamin vient des Contrats et vous le mettez sur un cas d'homicide, hors juridiction.
- Ce gamin a fini premier au concours de police théorique.
- Très bien, il connaît son manuel par coeur. Il pourra lire ses droits à son assassin pendant que ce dernier le transformera en chipolata.
- Je n'ai pas le choix, Morgenstern. Il voulait une affaire. C'est la seule que nous ayons. (Roberta poussa un soupir interminable.) Bon... d'accord. Il vient d'une famille puissante sans laquelle le Bureau n'existerait sans doute plus.
Roberta lut sur les traits de Gruber tout ce que lui coûtait cette révélation.
- Martineau... J'ai déjà entendu ce nom-là quelque part.
- Des Ciments Matineau.
- Les Ciments Martineau, bien sûr ! s'exclama Roberta. Ce ne sont pas eux qui ont construit l'Edifice ?
- Retrouvez l'assassin, ordonna tout à coup le major. C'est un malade. Il ne s'arrêtera pas à Mary Graham."
Le comte Palladio, homme d'affaires, milliardaire, étrange, mégalomane et mystérieux, est passionné par L Histoire. Il a créé des villes à différentes époques... Londres du XIXème siècle, Paris au XVIIème... Plus que des parcs d'attractions ou à thème, elles essaient d'être la copie conforme de leur passé, une reconstitution historique, un voyage dans le temps.
Sur le vaisseau l'Albatros, dans les airs, Roberta et Martineau, invités du comte, contemplent Londres. Tout y est... La Tour de Londres, le British Museum, la Cathédrale Saint-Paul, Trafalgar Square, l'Exposition Universelle...
Pour pouvoir pénétrer dans ce monde virtuel, il faut revêtir des costumes et des falbalas. Alors, c'est en robe avec cerceaux et crinoline, avec un manchon et armée d'une ombrelle, que Roberta, sur les lieux du crime, se penche sur le cadavre de la misérable jeune femme. Discrètement, elle lui vole ses cils. Plus tard, dans la chambre d'hôtel du Savoy, qu'on lui a attribuée, après une incantation, elle revoit dans le miroir, les dernières minutes de Mary. le meurtrier avant de la poignarder l'a appelée Annie Chapman.
Jack l'Eventreur referait-il surface ? Jouera-t-il plusieurs fois le rôle macabre et historique que nous lui connaissons ?
C'est dans les coulisses de ce théâtre grandiose, qu'une infime partie de l'intrigue sera dévoilée. Au delà de la ville, des machineries, des poulies, des réacteurs à vapeur, à vent et à ambiances, un petit hérisson mènera Roberta et Martineau vers la noirceur d'une âme égarée et manipulée.
Ce premier chapitre est le début d'une machiavélique obsession. Une entité puissante essaie de faire naître des jumeaux astraux issus d'illustres criminels dans différentes villes et différentes époques ; Paris, Venise, Tenochtitlan.
Roberta, suivie de Martineau, qui se révèle être une aide précieuse, aura l'aimable soutien de Hans-Friedrich Gustavson, l'hérisson télépathe, et celui de son ancien professeur Rosemonde du Collège des Sorcières qui met à sa disposition des archives très confidentielles.
Et si le quadrille des assassins n'était invoqué que pour faire venir une personne ? Celle dont le nom est faiblement murmuré et que l'on croyait morte... La créature cornue...
J'ai beaucoup aimé ce livre. Premier tome d'une trilogie, il fut un régal ! J'y étais. L'ambiance, les personnages, l'humour, l'action, la beauté des décors... j'ai tout visualisé comme si j'étais face à un écran. L'histoire fantastique se déployait en une mécanique ultra sophistiquée, huilée de magie blanche et noire. le voyage dans l'extraordinaire et l'illusoire est très bien raconté. Nous nous déplaçons à bord d'appareils dignes de Jules Verne et des plus grands architectes, nous pénétrons dans des peintures et sautons d'un tableau à un autre, réveillant au passage quelques personnages saisis pour l'éternité. le méchant de l'histoire est laid, dégoulinant d'humeurs fétides, verdâtres, recouvert de pustules et de chairs décomposées. Parfois je l'imaginais comme une araignée, et d'autres fois, il était une grosse limace. J'ai outrepassé les mots et j'avais plaisir à le gâter encore plus ! Les gentils, eux, sont vaillants, sympathiques, spirituels et très intelligents... je les ai aimés, donc, dans mon inspiration, je les ai vus très beaux ; une Roberta pulpeuse, racée, et un Martineau fort séduisant.
Ce livre se lit très vite. Il m'a été impossible d'appuyer sur la touche "pause". J'ai hâte de retrouver la suite que nous avons programmée en lecture commune. L'auteur a écrit une autre série... Blanche. Je pense qu'elle rentrera prochainement dans ma PAL.
Un livre à conseiller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BlackWolf
  13 avril 2014
En Résumé : J'ai passé un agréable moment de lecture avec ce livre jeunesse qui offre une histoire, certes classique de meurtre mystérieux, mais qui se révèle sympathique, bien rythmé et sans temps morts. L'auteur construit une machination qui se développe de façon efficace au fil des pages. Mais voilà le tout va parfois trop vite, principalement dans les révélations, bouclant les mystères un peu trop rapidement. La grande force du roman est son univers foisonnant d'idées intéressantes et offrant un mélange de genre assez réussi et cohérent, même si l'aspect « riche » fait que certains éléments sont à peine effleurés. Les personnages sont efficaces, entrainants et plein d'humour, mais j'avoue j'ai eu un peu de mal à complètement m'accrocher à eux, leur manquant, selon moi, un aspect émotionnel et humain légèrement plus poussé. le style de l'auteur est entrainant, sans temps morts et efficace même si certaines transitions m'ont paru trop brusques. Dans l'ensemble un premier tome qui pose les bases d'une histoire intéressante et dont je lirai la suite avec plaisir malgré les quelques défauts soulevés.
Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
ludi33
  01 juin 2018
Hervé Jubert nous offre dans le quadrille des assassins un univers foisonnant et original, où se côtoient magie, steampunk et enquête policière. le récit, émaillé d'humour, nous entraine sans temps mort à travers des villes historiques, reconstitutions de cités disparues, parcs d'attraction destinés à une riche clientèle. Là où la sécurité devrait être totale, un meurtre est commis. Les personnages de ce roman sont attachants et bien croqués, entre l'expérience de la sorcière et la fougue du jeune héritier, l'enquête, haut en couleur, nous emmène vers une groupe d'assassin qui a passé un pacte avec le Diable.
J'ai hâte de lire la suite.
Commenter  J’apprécie          142
branwyllt
  26 septembre 2021
Roberta Morgenstern, sorcière de son état, au flair malicieux. Et Clément Martineau, jeune premier beau-parleur, toujours prêt à foncer dans l'action.
Je retrouve ici des héros de mon adolescence, lorsque mon choix s'était porté sur le fameux "Quadrille des Assassins".
Dès les premières pages et son intrigue, nous sommes plongés dans le brouillard épais de Londres, dans l'époque victorienne qui fascine encore bien des personnes.
L'histoire s'installe, les personnages se développent. L'intrigue connaît plusieurs rebondissements qui se sont rappelés à moi avec joie et plaisir.

Si l'ambiance est géniale, l'humour présent, le mystère toujours de plus en plus épais et sournois, rapidement hélas, le scénario accélère. Il accélère tant et tellement que l'on a dû mal à savourer pleinement les nouvelles ambiances choisies par l'auteur.
de Londres aux autres villes historiques, petit à petit, le flou s'empare de mon imagination, et je ne sais plus où je me trouve, ni pourquoi je me perds d'abord dans une cathédrale pour ensuite plonger dans des eaux putrides. le lien, fin mais tout de même présent dans les trois grandes premières parties, se casse totalement lorsque le dernier "assassin' est révélé.
Un manque d'imagination ou de recherche peut-être.
Quoiqu'il en soit, je retrouve un peu mon âme d'adolescent entre ses pages, mais sans non plus être de nouveau subjuguer par une histoire qui, au final, semble retomber comme un soufflé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lyohranel
  28 août 2021
Le quadrille des assassins est un patchwork, le genre de mélange qui peut paraître improbable de prime abord et qui pourtant fonctionne à merveille. Une touche de fantastique, un brun de futurisme et de science-fiction, une ambiance aux limites du steampunk qui part d'un univers Élisabethain mais qui n'y reste pas enfermé... Voilà seulement quelques exemples de ce qu'on peut y trouver. Et lorsque je me rappelle que le livre à presque 20 ans et qu'il n'a pas pris une seule ride, je suis d'autant plus bluffée par son brio.
C'est drôle, énergique, intelligent et pétillant! le duo d'enquêteurs fonctionnent du feu de dieu et a l'originalité de ne pas partir sur un énième couple en devenir.
Roberta Morgenstern est une sorcière accomplie. Il est tellement rare d'avoir un personnage d'âge "mûre" dans ce genre de roman! Et pas de la maturité : j'ai plusieurs siècles et j'en parais 20. Non, l'héroïne à la quarantaine, c'est une femme qui n'a pas sa langue dans sa poche, une bonne vivante à l'esprit acéré. La voilà entraînée dans un jeu de piste qui la fait naviguer dans plusieurs périodes historiques qui sont toutes aussi bien traités les unes que les autres.
A ces côtés, Clément Martineau est le petit jeunot qui "découvre" la vie mais qui n'en est pas moins caustique et hilarant à ses heures.
Le roman se lit tout seul. Les pages se tournent et avant que l'on comprenne ce qu'il se passe on est déjà à la fin. Je ne me suis pas ennuyée une seconde et je suis impatiente de découvrir la suite. Je ne remercierais jamais assez l'amie qui m'a fait découvrir cet univer et je sens que cela ne sera pas ma seule incursion dans les histoires d'Hervé Jubert.
Ps : à partir de 12 ans... je reste tout de même dubitative sur le libellé "jeunesse" de ce roman... 🤔
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
BlackWolfBlackWolf   12 avril 2014
-Vous savez ce qu'on raconte au sujet du Diable, Martineau? Dans quelle catégorie Il excelle?
Le jeune homme se gratta le crâne.
-Le chauffagisme? essaya-t-il en tendant les mains au-dessus de leur flambée.
Commenter  J’apprécie          110
ludi33ludi33   30 mai 2018
- Vous avez peur que je tombe, Roberta ?
Martineau surprit le regard de la sorcière vers ses pieds et l'imita : il se tenait debout au-dessus de cinquante mètres de vide, une bonne foulée le séparait du clocher de Saint-Jacques.
Il n'eut le temps de rien dire. La peur le submergea et le vide reprit tout à coup ses droits.
Commenter  J’apprécie          50
MyDiogeneClubMyDiogeneClub   29 décembre 2013
Vos initiatives ont transformé notre enquete, qui aurait du etre chaotique et procedant par a-coups, en une succession de peripeties presque harmonieuses. On se croirait dans un roman. Dans la vraie vie, les choses ne s'enchainent pas aussi facilement.
Commenter  J’apprécie          30
ScratScrat   24 août 2013
- Tout ce qu'on vous a raconté quand vous étiez petit.. Ces histoires de fées, de dragons et de trésors cachés aux pieds des arc-en-ciel...
- Ouais ?
- C'était vrai.
Commenter  J’apprécie          50
MyDiogeneClubMyDiogeneClub   29 décembre 2013
Dans l'immersion, tout etait affaire de gout. Seule l'inclination personnelle permettait de plonger dans une oeuvre musicale, litteraire ou picturale. Les gouts de Roberta lui avaient permis de visiter Paris a califourchon sur la plume de Zola, de galoper fougueusement sur les lacs de glace orchestrés par Prokofiev, d'admirer le ciel nocturne de Bagdad grace a la Scheherazade de Rimski-Korsakov, de chanter avec Peau d'Ane dans un chateau de carton-pate.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Hervé Jubert (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Jubert

Hervé Jubert et la série Monstre aux éditions Rageot
Présentation de Monstre, la nouvelle série d'Hervé Jubert, au Salon du livre de Paris 2014.
autres livres classés : steampunkVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les aventures de Blanche (Hervé Jubert)

Quel métier exerce Gaston Loiseau (l'oncle de Blanche) ?

Commissaire à la Sûreté
Professeurs des écoles
Boulanger

7 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Blanche ou la triple contrainte de l'enfer de Hervé JubertCréer un quiz sur ce livre