AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782847424614
Éditeur : PASSAGE (22/04/2021)
4.6/5   5 notes
Résumé :
Avec Skiatook Lake, Jubert & Séverac signent un polar imprégné de réalisme et d'authenticité, un véritable western noir qui dépeint les rapports entre Blancs et Indiens aujourd'hui, dans une Amérique où règne la loi du plus fort.


Hominy, Oklahoma, l'Indienne osage Christine Longwalk est retrouvée morte dans une voiture sans conducteur après le passage d'une tornade. Accident ? Enlèvement lié à ses relations avec le Conseil minier ? Jack Marmon... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
RomansNoirsEtPlus
  07 avril 2021
Grâce à l'association Oc-Ok ( Occitanie , Oklahoma ) , les deux auteurs ont pu partir à la découverte des Osages , cette tribu amérindienne dont un comté porte leur nom en Oklahoma . de ses rencontres inédites , Hervé Jubert et Benoit Séverac en ont notamment tiré des romans , dont celui-ci à la saveur particulière .
Je vous rassure , on est bien dans un polar , les codes du genre étant respectés à la lettre .
Mais ce livre a également l'ambition de nous faire découvrir la condition de ces peuples autochtones , les premiers à avoir foulé les immensités de l'Amérique du Nord , aujourd'hui le Canada et les États Unis .
Elle n'est pas des plus reluisante : malgré leurs ressources issues du sous-sol ( qui regorge de pétrole ) et provenant des casinos de jeux , leur population est toujours aussi mal considérée par leurs voisins blancs qui font preuve d'un racisme primaire avec eux . Leurs coutumes ont bien du mal également à survivre au mode de vie occidental ..
L'intrigue :
Après le passage d'une tornade , le corps d'une femme d'origine osage , Christine Longwalk , est découverte dans une voiture , son chauffeur semble par contre s'être volatilisé . Les causes semblent évidentes mais le chef-inspecteur de la police tribale , Jack Marmont , a bien l'intention de mener son enquête à son terme malgré la pression subie par la Direction du Conseil Minier qui gère les revenus liés aux ressources naturelles gérées par les osages .
Car l'affaire se corse avec la disparition soudaine de la soeur de Christine et la découverte du corps du probable chauffeur ,doté d'un casier judiciaire long comme le bras .
Malgré tous ces éléments , les différentes unités de police présentes dans la région ne semblent pas très disposées à aider Jack dans ses investigations mais plutôt à lui mettre des bâtons dans les roues comme si un intérêt supérieur les y poussait .
Heureusement une alliée surprise va l'aider dans ses recherches : Dorothy Baxter , ancienne membre du FBI qui a également travaillé en lien avec une association féministe Women of America .
Au-delà de cette enquête complexe , ce qui inquiète Jack et sa femme Stormywaters c'est l'attitude de leur fils John John qui a rejoint un groupe d'activistes de la tribu et compte bien bloquer par tous les moyens l'installation d'un parc éolien à proximité de la réserve .
Tous les ingrédients semblent réunis pour que la situation dégénère dramatiquement .
Mon avis :
Amateurs de polars vous allez vous régaler : des meurtres , une enquête passionnante, des rebondissements , du suspens . Un scénario bâti pour captiver le lecteur jusqu'à son terme et un rythme qui ne souffre d'aucune défaillance .Vous allez également découvrir des personnages attachants : Jack Marmont , un colosse en plein régime alimentaire qui ne lâche rien dans cette enquête de longue haleine mais qui va aussi au devant de cruelles désillusions ; ces indiens qui souhaitent garder leurs identités propres , leurs modes de vies , leurs histoires mais aussi autant que possible perpétuer leurs traditions .
Et ce n'est pas le plus facile dans cette Amérique de Trump qui n'a que faire des minorités qu'elles soient noires ou indiennes .Mais la relève semble assurée avec ces jeunes comme John John qui souhaitent que l'on respecte leurs terres ( en tout cas celles sur lesquelles ils ont été relégués ) et les accords qui ont été signés les rendant propriétaires du sous-sol de la réserve .Car ces richesses attirent les convoitises de sociétés pétrolières détenues par des blancs qui savent compter sur l'appui de Washington si nécessaire . Un véritable bras de fer permanent qui ne semble pas près de se terminer .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
isa-vp
  20 mai 2021
La découverte du corps d'une jeune femme indienne attachée et droguée dans une voiture volée, lance la police tribale de Pawhuska, Oklahoma, dans une enquête à plusieurs facettes.
Alors que 5700 cas de disparitions de femmes amérindiennes ont été recencés en un an aux Etats-Unis, la piste de la traite d'êtres humains est celle qui est privilégiée par les associations de défense des femmes indiennes.
Mais dans cette réserve Osage le sol-sol, qui abrite le plus grand gisement de pétrole et de gaz de schiste du pays, appartient aux indiens, grâce à un ancien traité. Alors que de gros enjeux économiques se jouent chaque jour entre les dirigeants du Conseil Minier Osage, dont la victime est proche, et les entreprises pétrolières, la piste d'un complot financier apparaît comme possible.
D'un autre côté, les jeunes indiens natifs du canton d'Osage, militent contre les nuisances des éoliennes qui tuent les aigles. En bloquant les routes, ils manifestent leur opposition à ces projets expansifs, causant de violentes altercations avec les riches propriétaires exploitant les terres de la Réserve, que la Police sait capables de mener des actions punitives.
C'est dans ce contexte que le chef-enquêteur de la police tribale Jack Marmont, un colosse de 2m et 140kg, cherche à résoudre la mort suspecte de Christine Longwalk, membre active de sa communauté.
Au-delà de l'enquête qui est bien construite et nous offre un final mouvementé et surprenant, le sujet de la vie des tribus natives dans les réserves indiennes est particulièrement intéressant. Et même si tous les problèmes n'ont pas été soulevés au cours de cette enquête, on en apprend beaucoup sur les abus dont sont victimes les amérindiens, entretenus par ce qu'ils qualifient eux-mêmes de « racisme d'état ».
Un très bon polar sociétal qui sort du cadre classique du genre et nous entraîne dans les superbes montagnes du Midwest, au bord du Lac Skiatook, où survivent les traditions indiennes.
Une belle surprise et un duo d'auteurs, Hervé JUBERT et Benoît SEVERAC, que je ne manquerai pas de suivre.
Merci aux Editions le Passage pour ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cagouille75
  19 mai 2021
Le chef enquêteur Jack Marmont, véritable colosse, prend l'enquête très à coeur. D'autant plus lorsque la situation se corse avec la disparition de la soeur de la victime et le corps d'un homme mystérieux -que l'on suppose être le chauffeur de la voiture dans laquelle la victime a été retrouvée- refait surface.
Jack comprend très vite les énormes enjeux économiques et politiques de cette enquête, et n'est donc pas étonné de ne recevoir aucun soutien de ses pairs. Bien au contraire, ces derniers, lui mettent des bâtons dans les roues, semblant obéir à un intérêt supérieur dont Jack soupçonne l'origine. Fort heureusement une alliée imprévue va aider l'enquêteur dans ses recherches.
Les auteurs ont su décrire à merveille l'atmosphère extrêmement tendue qui règne dans la ville et que la mort de Christine Longwalk vient un peu plus exacerber. le Conseil Minier règne en maître sur toute la région car il gère les compagnies d'extraction, fournit du travail pour les habitants...Mais ce conseil est à la botte du Gouvernement américain qui ne verse que 10% des revenus provenant des extractions alors que les Indiens sont les propriétaires légitimes des sous-sols. Si l'on ajoute à cela un même territoire, divisé en 3 villes qui se jouxtent et qui sont gérées par 3 polices différentes..
C'est dans ce contexte que Jack se retrouve à devoir naviguer entre la convoitise des uns, les rancoeurs et la haine viscérale des autres confrontés à l'hégémonie blanche.
La force de ce polar est de combiner une enquête menée tambour battant à cette retranscription de l'univers des Osages et des autres tribus vivant en Oklahoma. Les auteurs nous permettent d'approcher leurs traditions, leurs croyances, de mieux comprendre la difficulté pour ceux qui cherchent à s'intégrer, au risque d'être considérés comme des parias par leur propre tribu en opposition avec ceux qui souhaitent préserver l'identité, l'authenticité de leur peuple. Ils nous expliquent aussi l'enchevêtrement des intérêts économiques et politiques auquel est confronté Jack, personnage très charismatique, dans son enquête. Les représentants des différentes tribus se sentent bien seuls dans cette Amérique de Trump qui n'a que faire des "minorités" ou de leur récriminations. Comment trouver sa place tout en conservant son essence et ses valeurs ? S'intégrer dans la société américaine sans risquer de se perdre ?
Dans cette quête et préservation d'identité, certains jeunes, issus de la nouvelle génération ont décidé de passer à l'action. de revenir aux sources, aux valeurs ancestrales afin de protéger et perpétuer leurs traditions. Afin également de protéger ces terres sur lesquelles ils se sont installés les premiers et qu'ils voient dépérir sous le coup d'une exploitation à outrance des ressources naturelles. Cette envie d'action se cristallise autour d'un projet de parc éolien qui doit être mis en place et qui, non content de dénaturer le paysage représente un véritable fléau pour la faune locale. John John le fils de Jack Marmont fait partie de ce groupe militant. Dès lors tout au long de son enquête, Jack qui est lui aussi très attaché aux valeurs de son peuple, est tiraillé entre la recherche de la vérité, sa quête de justice et l'aide et le soutien qu'il aimerait apporter à son fils unique dans sa lutte.
L'autre atout majeur du roman, est le soin tout particulier qui a été apporté aux personnages, leur psychologie, leur interaction. Tout au long du récit, le lecteur voit évoluer le Chef enquêteur en terrain miné, bien seul face à des intérêts qui semblent le dépasser. Pugnace, viscéralement attaché à ses origines indiennes et voyant son fils bien décidé à perpétuer les traditions, il se lance dans une course effrénée contre la montre pour tenter de retrouver la soeur de la victime et sa famille. Les personnages "secondaires" sont eux aussi soignés.
Les auteurs soufflent le chaud et le froid entre les tensions latentes entre les protagonistes et la sensation d'être en permanence au-dessus d'une poudrière prête à s'embraser. Aucun répit n'est laissé au lecteur qui tourne fébrilement les pages, en s'attendant au pire à chaque instant. Au moment de finir le roman, on se retrouve pantois, après un tableau final rendu palpitant par une nature déchaînée qui s'est mise au diapason de l'action.
Lien : https://mgbooks33.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DlivresThomas
  14 juin 2021
C'est agréable de suivre une enquête dans un décor que nous connaissons peu. L'Amérique et plus précisément la police tribale, les réserves indiennes, et les enjeux politiques et économiques selon les emplacements des habitations. Avec en plus des affaires clandestines honteuses.
Une tornade a ravagé les environs et une femme est retrouvée morte côté passager dans un véhicule. L'avancement de l'intrigue est prenant et l'univers passionnant. Les fans de suspense et d'enquêtes policières ne seront pas déçus...
________________
Ma pensée en terminant le livre :
"Un bon bouquin... "
________________
Bonne lecture... 🌻
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   05 mai 2021
Vivre dans une réserve indienne donne droit à des bourses pour leur fils unique, John John, étudiant à la faculté d’anthro­pologie d’Oklahoma City… Sans parler des déductions fiscales accordées aux Native Americans. Le job de chef-enquêteur est moins bien payé qu’à Tulsa, mais l’un dans l’autre, la perte de salaire de Marmont est compensée par tous ces avantages.
Dans sa jeunesse, d’immenses troupeaux de vaches parcouraient ces collines, et bien avant cela, des bisons par millions. C’est pour cela qu’on les appelle « prairies », même si elles n’ont plus rien à voir avec les prairies primaires qui s’étendaient de l’Arkansas jusqu’aux montagnes Rocheuses avant l’arrivée de l’homme blanc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   05 mai 2021
Chaque appel est l’occasion pour la police de la ville et la police indienne d’entretenir la guéguerre qui les oppose. C’est à celui qui appréhendera le contrevenant en premier. L’émulation pourrait être saine et déboucher sur une collaboration productive, mais les flics de Pawhuska sont tellement bornés qu’ils représentent un danger presque plus grand que les braqueurs eux-mêmes.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   05 mai 2021
Outre les problèmes de circulation et de stationnement, il y a tous les aspects criminels à gérer. La population double pendant les quatre jours que dure la Cavalcade, tout comme le nombre de vols à l’étalage, de cambriolages, de bagarres… C’est l’occasion pour certains prédateurs de sortir. Les touristes ne doivent voir que la partie émergée de l’iceberg.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   05 mai 2021
– De tout temps des gens ont disparu. Pour des tas de raisons. Dans 90 % des cas, c’est un départ volontaire.
– Ça, ce sont des statistiques de Blancs pour les Blancs. Disparaître volontairement, c’est un luxe. Encore faut-il en avoir les moyens. La plupart des membres des tribus indiennes sont trop démunis pour se le permettre.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   05 mai 2021
n’aurait pas dû fumer. Dans des épisodes de stress comme celui-ci – on n’enlève pas quelqu’un sans être un minimum sur les nerfs, même avec du métier –, une simple clope lui met les intestins à l’envers. Il s’engage sur un chemin, passe sous des arbres dont les branches s’affolent, repère un stade de football un peu plus loin.  
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Hervé Jubert (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Jubert

Hervé Jubert et la série Monstre aux éditions Rageot
Présentation de Monstre, la nouvelle série d'Hervé Jubert, au Salon du livre de Paris 2014.
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les aventures de Blanche (Hervé Jubert)

Quel métier exerce Gaston Loiseau (l'oncle de Blanche) ?

Commissaire à la Sûreté
Professeurs des écoles
Boulanger

7 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Blanche ou la triple contrainte de l'enfer de Hervé JubertCréer un quiz sur ce livre