AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203391030
Éditeur : Casterman (10/03/2003)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 105 notes)
Résumé :
À quoi ça tient, un début d'histoire d'amour... Une belle inconnue sortant de sa douche et s'arrêtant devant une fenêtre sans rideaux, un métro aérien s'immobilisant par accident en face de ladite fenêtre, un passager qui lève les yeux et ne peut les détacher, et voilà... Il n'en faut pas plus à André Juillard pour démarrer un récit sensible et juste, une variation contemporaine sur les jeux ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Lorraine47
  30 mars 2014
Panne de métro sur la ligne Bir-Hakeim, un événement anodin, agaçant pour le parisien pressé mais une opportunité incroyable pour Victor. Ce jour là du métro immobilisé sur les rails, il aperçoit la silhouette nue d'une jolie nymphe. Il essaye en vain de chasser cette image fugitive et fulgurante, pour lui elle devient obsessionnelle: un coup de foudre?
Eperduement amoureux, le jeune homme se met en chasse et commence un journal pour essayer de se libérer de cette pensée obsédante.
Parviendra -t-il à approcher la belle inconnue?
Un amour fantasmé peut-il déboucher sur une belle histoire?
Pour en savoir plus je vous invite à ouvrir le cahier bleu de Victor.
Une belle histoire écrite et illustrée par André Juillard. J'ai beaucoup apprécié le changement de point de vue en cours de narration, comme une histoire à deux voix, le journal tenant lieu de témoin.
Quand l'acte d'écrire nous aide à surmonter les épreuves mais peut aussi nous trahir!
Commenter  J’apprécie          280
marina53
  05 juillet 2012
Un petit coup de coeur pour cette couverture: une belle femme sensuelle , apparemment pensive, fumant une cigarette, avec à ses pieds ce "cahier bleu".
C'est une histoire banale de triangle amoureux: Armand a le coup de foudre pour Louise, qui, elle, est sous le charme de Victor.
Cet ouvrage se distingue essentiellement par sa structure: composé de trois chapitres, l'histoire est racontée par trois personnes différentes. Ainsi, on entre dans la vie intime des trois narrateurs, et notre perception de l'histoire change au cours des chapitres.
Le dessin est classique mais agréable. On se promène dans Paris avec Louise, femme mystérieuse, sensible et tellement humaine.
Ce petit cahier, sans prétention, se lit agréablement.
Commenter  J’apprécie          270
LVI
  19 mars 2012

L'éphémère vision !

André Juillard (né en 48) a créé avec le scénariste Patrick Cothias le personnage ‘historique' (par rapport à l'histoire de la BD franco-belge en tout cas) de ‘Masquerouge', un justicier masqué (à la ‘Zorro') de la France de Louis XIII. Imaginé et dessiné au départ pour la jeunesse, ‘Masquerouge' (3 tomes ; les 7 suivants furent dessinés par Marco Venanzi) est devenu entre 83 et 91 le héros d'une préquelle, destinée cette fois aux adultes, ‘Les sept vies de l'épervier' (en 7 tomes) qui allait faire d'André juillard l'un des auteurs majeurs de la BD des années 80/90. le succès fut tel que les deux complices donnèrent même, entre 95 et 2002, une suite en 4 tomes aux aventures de l'épervier sous le titre de ‘Plume aux vents'. A partir de 99, il devint l'un des ‘repreneurs' des aventures de ‘Blake et Mortimer' avec Yves Sente au scénario (4 albums à ce jour), mais surtout, fort de sa notoriété, il se mit à partir de 94 à écrire et à dessiner quelques oeuvres personnelles qui constituent aujourd'hui incontestablement le haut du panier de sa production et le meilleur de la bédé actuelle (‘Le cahier bleu', ‘Après la pluie', ‘Le long voyage de Léna' et ‘Léna et les trois femmes').

Le cahier bleu – 66 pages en couleur (1994)

A Paris, à la hauteur du métro aérien, suite à un arrêt prolongé d'une rame, Armand découvre, stupéfié, la superbe Louise, sortant nue de sa salle de bain, à travers les fenêtres sans rideaux de l'appartement de celle-ci. L'esprit en désordre, il entreprend de faire la conquête de cette ravissante jeune femme au beau visage pensif encadré d'une courte tignasse noire ébouriffée. Intriguée, puis séduite, Louise, à l'accent québécois charmant, au regard envoûtant et à la divine chute de reins, commence de vivre avec cet inconnu rencontré par hasard une relation qui va toutefois être de courte durée : elle fait en effet peu après, pendant un déplacement professionnel d'Armand, la connaissance au théâtre de Victor, un beau ténébreux dont elle se sent vite bien plus proche que d'Armand…

Digne d'une nouvelle de l'immense Stefan Zweig, baignant dans l'ambiance d'un film de Max Ophüls, ‘Le cahier bleu' est un monument du roman graphique contemporain : le trait fin et toujours juste d'André Juillard, ce Prince de la ligne claire, donne à cette BD la force et l'impact d'un récit sans concession, aussi tranchant qu'un rasoir, que vous aurez bien du mal à oublier !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Vexiana
  22 mars 2017
Voici une BD à la construction intéressante. Chapitre un Louise sort nue de sa salle de bain, en face de sa fenêtre, le métro est à l'arrêt. Quelques instants plus tard, un homme, Armand, frappe à sa porte. Quelques temps plus tard, elle rencontre un autre homme, Victor.
Chapitre 2, cette histoire racontée par Victor.
Chapitre 3...ça c'est la surprise.
C'est sympathique, ça se lit avec plaisir mais je ne trouve pas que l'histoire soit vraiment révolutionnaire. le triangle (hem hem) amoureux revu et corrigé par Juillard manque tout de même de chaleur (comme souvent dans l'oeuvre de Juillard).
Le dessin caractéristique de Juillard est excellent bien que ses personnages féminins manquent d'individualité.
Une bonne lecture mais rien d'impérissable.
Commenter  J’apprécie          80
Lali
  13 mars 2011
À cause de deux petits détails, je me suis plongée dans le cahier bleu d'André Juilliard. le premier : c'est une toile d'Edward Hopper représentant une jeune femme en train de lire une lettre qui a inspiré au dessinateur de bande dessinée (entre autres des 7 vies de l'épervier) le personnage de Louise Lemoine. le second : l'héroïne du Cahier bleu est une Québécoise vivant à Paris. Et comme elle le précise elle-même au détour d'un phylactère, elle n'a pas un accent canadien mais un accent québécois. Ce qui m'a bien sûr fait sourire.
Or, le cahier bleu offre une intrigue bien mince. Dans la première partie, un voyageur du métro s'éprend d'une jeune femme aperçue alors que son wagon s'est immobilisé à la hauteur de ses fenêtres absentes de tout rideau. Pas vraiment intéressée par Armand, cet admirateur qui est fou d'elle, elle le laisse tomber au profit de Victor, rencontré lors d'un concert au Châtelet et revu par hasard.
Celui-ci s'avère être un ami de l'éconduit, découvrira-t-on dans la deuxième partie, à la faveur d'un cahier bleu, le journal de Victor, envoyé à Louise sous le couvert de l'anonymat. Et c'est dans ce cahier qu'on découvrira que la rencontre entre Louise et Victor n'a jamais été fortuite. Victime lui aussi d'un coup de foudre lors d'un arrêt de wagon, Victor a poursuivi Louise tout en la laissant croire au hasard.
La troisième partie nous apprendra la mort d'Armand et servira à l'élucider. Voilà sommairement ce que propose le cahier bleu où les dessins sont beaucoup plus intéressants que l'histoire et où les détails qui m'avaient donné le goût de lire cette bande dessinée comptent pour bien peu dans la balance. Voilà un cahier que je risque d'oublier assez vite. Dommage.
Lien : http://lalitoutsimplement.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
NadaelNadael   15 juillet 2011
Les jours passèrent sans que je puisse me défaire de cette apparition. Chaque matin, chaque soir, j'interrogeais la fenêtre, qui, hélas, restait muette. Jusqu'au jour où la belle inconnue réapparut... Elle était à la fenêtre voisine, le front contre la vitre, et regardait le boulevard, une tasse à la main. Un beau visage pensif, encadré d'une tignasse noire ébouriffée... Chaque matin, chaque soir... Chaque soir, chaque matin, ça tournait à l'obsession...Fatalement il fallait bien qu'un jour je fasse ce que je fis ce matin-là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LadydedeLadydede   03 mai 2013
- Pouvez-vous m'accorder quelques instants ?
- C'est que...
- Je ne serai pas long, juste le temps de vous annoncer que vous avez un prix... LE GROS LOT !
- Vous êtes Monsieur Reader-digest ? J'ai gagné un lingot d'or ?
- Mieux que ça... MOI !
Commenter  J’apprécie          30
LVILVI   22 mars 2012
Je n’ai rien contre l’imagination quand elle donne un coup de main au hasard.


Commenter  J’apprécie          50
LVILVI   19 mars 2012
Dans le plus simple appareil d’une beauté qu’on vient d’arracher au sommeil...

Commenter  J’apprécie          40
VexianaVexiana   21 mars 2017
Elle n'est pas mariée, ce qui du reste ne veut rien dire, mais elle a un rendez-vous ce soir...ce qui peut tout dire...
Commenter  J’apprécie          20
Videos de André Juillard (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de André Juillard
Tous les mois, découvrez une librairie spécialisée BD de France ou de Belgique avec le libraire qui vous conseillera dans vos choix de lecture ! Ce mois-ci, c'est Christian, libraire à Liège qui nous présente sa belle librairie et son coup de c?ur pour Double 7, le nouvel album de Yann et André Juillard paru en fin d'année ! La fanpage de la librairie : https://www.facebook.com/bdliege/ En savoir plus sur l'album : http://www.dargaud.com/bd/Double-7
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3564 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre
.. ..