AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782370551627
218 pages
Éditeur : Le Tripode (03/05/2018)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 38 notes)
Résumé :
"Je suis « Roulio fauche le poil », de mon vrai nom Roinita, esthéticienne à ses heures perdues. Ma vie sentimentale est une catastrophe, ma grand-mère un danger ambulant. Il y a quatre chats possédés dans mon appartement. Tout va bien."

Roulio travaille au Fauche le Poil Institute, elle est légère comme un boyau d’andouillette, une anguille souple, une pauvre chamelle, c'est Roulio de printemps ou Roulio de Zan, une gueuse, une hyène nauséabonde, une... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Ichirin-No-Hana
  28 août 2018
Vous avez un humour un peu spécial ? Vous recherchez un personnage totalement décalé ? Vous avez envie d'exploser de rire à chaque phrase lue ? Plus d'excuses, lancez-vous dans Roulio Fouche le Poil de Julia !
Roinita, plus communément appelé « Roulio Fauche le Poil » est esthéticienne et totalement folle. Son principal défaut ? Ne pas pouvoir s'empêcher d'arracher les poils du fessier de ses amants. La vie de Roulio est remplie de péripétie, vous ressortirez presque épuisé de cette lecture tant l'humour est omniprésent et tant les évènements déjantés s'enchaînent. La folie de Roulio n'a aucune limite. Roulio Fauche le Poil est un roman très compliqué à décrire tant ce fut une expérience de lecture totalement unique. Je n'ose en dire trop car le roman mérite d'être totalement découvert et de vous surprendre. Des passages (notamment celui du chat internet ou de son entretien avec la psychologue) vont me rester longtemps en mémoire tant ils sont hilarants.
Cependant, je suis consciente que le roman ne plaira pas à tout le monde. L'humour étant totalement personnel, je me permets de conseiller de lire quelques lignes avant de vous lancer. Si ses quelques lignes ne vous conviennent pas, arrêtez là car le roman reste toujours dans le même genre d'écriture et d'humour. Vous aimez ? N'hésitez plus à rencontrer Roinita, vous ne le regretterez pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          296
amandinebulle
  31 mai 2018
Roulio, jeune marseillaise, a atterri à Paris avec sa Mère-grand et son amie de toujours, son amie de l'amour : Nataloche. Après une douloureuse expérience canadienne, Roulio, arracheuse de poils obsessionnelle, a l'affreuse certitude de mener une vie sentimentale catastrophique. Mais ce BVA* qui habite l'immeuble d'en face avec ses pancartes horripilantes pourra-t-il lui prouver le contraire ? A moins que Marcel, honorable septuagénaire qui aime les frites grasses et les robes à jonquilles, puisse lui recoller les morceaux du coeur ?
Une écriture magistrale qui vole, saute et virevolte. Une langue électrisante, piquante, drolatique, qui laisse pantois, à bout de souffle et le rire aux lèvres.
Immense coup de coeur pour ce premier roman !
* Beau Voisin al dente
Commenter  J’apprécie          140
Penylane
  06 mars 2019
J'ai adoré ce livre ovnis parmi tous les livres !
Roulio est une jeune femme, esthéticienne de son métier, qui n'a pas la langue dans sa poche ,bien au contraire !
Elle clame des tirades qui sont dignes des personnages de Queneau. Elle est vivante, excentrique, généreuse et exubérante comme sa langue.
Roulio vit avec les quatre chats de sa grand-mère, s'occupe de celle-ci en lui amenant du pastis et de la charcutaille à la maison de retraite, noue une relation amicale avec Marcel le clochard et a un voisin au minois fort sympathique.
Ce livre m'a fait rire , sourire mais pas que… Il porte un personnage d'un charisme impressionnant, et ceux qui le côtoie ne sont pas en reste. On a pas envie de quitter cette bande de farfelus qui nous font un bien fou dans ce monde trop souvent gris.
Et puis il y a cette langue fleurie et inventive qui le rend incomparable.
J'espère que cette Julia ne s'arrêtera pas là…
Commenter  J’apprécie          130
Marti94
  26 février 2019
La particularité de "Roulio fauche le poil" est son parlé franchouillard qui la rend très attachante. le premier roman de Julia raconte l'histoire d'une esthéticienne peu banale. D'ailleurs, l'humour est présent dès le titre. Bien sûr c'est un surnom car la jeune fille se nomme en réalité Roinita de Printemps et son métier consiste en l'éradication massive des poils du Tout-Paris à l'Institut Fauche le poil. Elle est célibataire mais vit avec quatre chats fous furieux hérités de sa grand-mère Jeannette qu'elle visite quotidiennement dans sa maison de retraite et qui est à peu près aussi loufoque que sa petite fille.
D'origine Marseillaise elle parle couramment le fourchelang et a un peu de mal avec le réveil. D'ailleurs ses retards entraîneront son licenciement. Que va-t-elle donc pouvoir faire de sa peau d'autant plus que sa vie amoureuse est plutôt mal partie suite à une douloureuse expérience canadienne. Pourtant, elle a un charmant voisin trop craquant qui la regarde avec des yeux amoureux. Mais devant le Charly (qu'elle nomme BVA pour Beau Voisin al dente, avec sa copine Nathalie) elle perd tous ses moyens. Heureusement, Roulio à plus d'un tour dans son sac.
Si l'histoire a un peu de mal à décoller, elle est très drôle et c'est surtout la manière de la raconter qui donne la banane.
C'est un livre complètement déjanté et j'ai passé un bon moment avec Mademoiselle de printemps à la langue bien affûtée.
Lu en février 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ClaireBangert
  05 septembre 2018
Lisez « Roulio fauche le poil », c'est un roman fort velu…
C'est tout ?
Ah ! Non ! c'est un peu court jeune homme ! *
On pouvait dire…Oh ! dieu ! …bien des choses en somme…
En variant le ton… par exemple… avec gouaille
Agressif : « Moi, Madame, si j'avais un tel poil
Il faudrait sur-le-champ que je me l'épilasse ! »
Amical : « Mais il doit tremper dans votre tasse
Avant de boire, vous faites-vous bretauder ? »
Descriptif : « C'est un roman au poil, un ovni, un toupet
Que dis-je toupet ? Vos mots, Madame, truculent ! »
Curieux : « de quoi sert cette pileuse follicule ?
De pinceau, Madame, ou d'aurifère toison ?
Gracieux : « Aimez-vous à ce point les trublions
Que fraternellement vous vous préoccupâtes
Dans ce texte jovial de leur graisser la patte ? »
Truculent : « ça, Madame, lorsque vous écrivez,
Le lecteur s'en trouve à coup sûr ébouriffé ! »
Prévenant : « Gardez-vous, une fois votre tonte effectuée,
Que tous ces poils ne viennent engorger votre évier ! »
Tendre : « Disposez-vous d'une brosse en poil de sanglier
Que votre pelage à son contact se voie bien lustré ? »
Pédant : « l'animal seul, Madame, qu'Haddock
Appelle Sombre Oryctérope
Eut pu abuser aussi bien de ces phrases interlopes
Et nous offrir, comme vous, un bouquin vraiment top ! »
Cavalier : « Quoi ? Vous voulez être à la mode ?
Proposez votre prose aux Editions du Tripode ! »
Voilà ce qu'à peu près, ma chère, je vous aurais dit
Si j'avais un peu de lettres et d'esprit
Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries,
Vous servir toutes ces nobles plaisanteries
(quoiqu'un temps soit peu capillo-tractées…)
N'en déplaise au vénérable Edmond Rostand
Le panache ne manque pas à Roulio de Zan
Pour laquelle une cruelle absence de sourcils
Méritait bien un exercice de style !
A rebrousse-poils, certes, mais notre esthéticienne foutraque
A le verbe gouleyant d'un gascon de Bergerac
Fût-elle un peu plus à l'Est, cette trentenaire fait le printemps
(et l'été, aussi, mais là n'est pas la question !)
…enfin, Parodiant Yoda dans un dernier bon mot :
« Quand Roulio fauche le poil vous aurez lu
Le côté obscur de la mélancolie vous aurez vaincu » !
*Il va sans dire que c'est pour la rime riche…homme/somme…sinon on peut dire jeune femme , ce qui n'ôte rien au sens mais tout à l'alexandrin ( no offence )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          43

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Ichirin-No-HanaIchirin-No-Hana   24 mai 2018
- Bien. Alors j'ai une question pour toi, "Fan de Framboisier RIP". J'aimerais savoir si tu es contre certaines pratiques dans la vie courante, disons... sado-masochistes.
- Quoi ? !
- Oui, j'aime bien faire souffrir mon homme parfois. J'aime qu'il s'allonge en travers de mes genoux, nu comme un vers, rondelle offerte et qu'il laisse à mes mains expertes le soin de se faire scalper.
- Scalper ? !
- Scalper. Éventrer l'étendue de bulbes frisés. Carboniser la rivière de poils à la pince à épiler. Est-ce que tu serais contre ?
- ...
- "Framboisier RIP", es-tu là ?
"Fan-de-Framboisier-RIP" a quitté le chat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
marlene50marlene50   21 février 2019
Dans un coin, près de la bibliothèque de chêne, flotte un gigantesque hamac de toile dans lequel un squelette de mastic tout aussi énorme et que l'on trouve généralement dans les classes de sciences naturelles, un sombrero vert pâle sur la crête, roupille du sommeil du juste.
Près de sa trogne d'os factices, légèrement jaunis, cette phrase tout en délicates pattes de mouche : "Glissez un penny dans mon tronc et je chanterai pour vous la salsa du démon."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
DunbarDunbar   15 juin 2018
"Le lendemain. Time to make le point.

-Boulot stable, qui paie bien et dans lequel je m'épanouis, je jouis: .0.

-Homme aimant et qui se laisse tondre telle une belle carpette en poils de chèvre: 0.

-Homme aimant et qui refuse l'approche d'une quelconque pince à épiler sur son derme: 0.

-Sourcils authentiques: 1/2.

-Bon d'accord: 1/12ème.

-Mère-grand frappadingue, accro à l'apéro: 1.

Projets en vue d'améliorer train de vie professionnel et personnel: 0.

-Voisin qui se fout ouvertement de ma trogne (sans sourcils): 1."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
amandinebulleamandinebulle   31 mai 2018
Petite devinette: Mon premier a quatre-vingts ans, répond à l'appel de l'anisette chaque soir comme un loup blanc hurle à la lune et fait ses nuits en mouillants de temps à autre -invariablement- sa Pampers. Mon second dort dans un local à poubelles, grelotte le jour sur son bout de trottoir, aime les frites au gras et exècre la randonnée. Mon troisième est un être relativement jeune et psychotique qui déteste jusqu'à la moelle son voisin de balconnet. Mon tout est le trio de peignes cul le plus improbable qui soit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
DunbarDunbar   15 juin 2018

"Certes. Faisons le point.

-Cela fait huit mois que je suis revenue du Canada et je n'ai toujours pas de travail fixe.

-Les chats de ma grand-mère sont possédés.

-Depuis que j'ai atterri à Paris, je n'ai connu qu'une brochette d'amants de passage, dont aucun ne sera parvenu à me faire voir Roger Rabbit en kilt, en argentique, au pays des Beatniks.

-Ma situation bancaire est prestement de -38,06€.

-Il serait peut-être temps d'investir dans un vénérable godemichet, histoire d'aller saluer la Voie lactée sans bouger de mon canapé.

-Situation bancaire: -88,06€ (le godemichet)."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : rireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16180 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..