AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2875910507
Éditeur : Fortuna (01/03/2015)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
D'origine thaïlandaise et indienne, Amata et Shanti ont été adoptés et ont grandi en France. Brillants et apparemment bien intégrés à leur milieu parisien «bohème chic», ils se sentent pourtant différents dans le regard des autres. Le soir de ses 18 ans, avec la complicité de Shanti, Amata s'envole seule, «en douce», vers la Thaïlande : elle veut savoir d'où elle vient. De Bangkok à Udon Thani, elle pose un regard attendri et acéré sur la culture de son pays d'origi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
angelita.manchado
  22 septembre 2015
Amata a été adoptée à l'âge de 4 ans. Elle vient de fêter ses 18 ans. Elle a décidé de se couper de ses parents, un peu trop envahissants en investissant le sixième étage.
Ses parents et sa grand-mère ont décidé de fêter son anniversaire quelques jours plus tard. Mais Amata ne se présente pas au restaurant. Elle a pris l'avion pour la Thaïlande à la recherche de sa mère biologique.
Grâce à l'auteur ou à cause de l'auteur, au choix, si je devais me rendre en Thaïlande, ce qui n'est pas prévu puisque ce n'est pas un pays qui sur ma liste, je ne le considérerai pas comme le pays du sourire. Car le sourire peut être de façade et cacher toute une misère humaine, de nombreux soucis pour vivre. le voyage pourrait certes être agréable avec ses paysages mais le lecteur se rend compte, en définitive, de ce qu'il voit. Des endroits pratiquement inaccessibles, des endroits reculés où la misère est bien présente et des endroits qui attirent énormément de monde chaque week-end. de véritables temples de la consommation inaccessibles à la majeure partie des Thaïlandais. La Thaïlande, c'est d'un côté les très riches et les plus pauvres. Ces derniers attendent avec ferveur la mousson pour pouvoir travailler. La Thaïlande, c'est ce pays où les filles sont obligées de subvenir aux besoins de la famille. Cela prend encore plus de poids lorsqu'elles reviennent dans leur pays, vivant dans un pays où elles ont les moyens. La Thaïlande est un pays de traditions, archaïque par certains côtés, où les jeunes sont en quête de leur identité, où ils se cherchent sexuellement. La Thaïlande, c'est ce pays où la prostitution est omniprésente, où les femmes veulent se marier avec un homme qui peut leur apporter l'aisance. En tous les cas, nombreux sont ceux à vouloir fuir ce pays.
J'ai beaucoup aimé la finesse de tous les personnages, l'étude faite par l'auteur. Chacun a ses défauts, ses aspérités mais aussi ses qualités car un être humain n'est pas foncièrement mauvais. L'histoire d'Amata nous révèlera l'histoire de ses parents, lesquels avec le départ de leur fille, seront obligés de s'interroger, de ne plus vivre le petit confort dans lequel ils étaient installés. Amata grandit, devient une adulte mais ses parents grandissent également. le fait qu'ils n'aient pas eu le droit de la contacter pendant son périple fait qu'ils peuvent s'interroger encore plus. Nous avons aussi les personnes rencontrées en Thaïlande. Heureusement qu'Amata a eu Nong qui lui a permis d'en savoir plus sur ce pays, ses habitants, ses coutumes, la vie en général. Grâce à elle, Amata a pu prendre la décision de continuer à avancer car elle n'était pas sûre de ce qu'elle voulait réellement, idéalisant cette mère qui a été obligée de l'abandonner à l'orphelinat. Heureusement aussi qu'Amata a Shanti, ce jeune garçon qui est tout le contraire d'elle. Mais les contraires s'attirent. Adopté lui aussi, il ne le vit pas de la même façon. Il a très bien cerné le personnage de son amie. Il est un véritable support, un pilier.
Difficile pour Amata de se positionner face à ses parents illustres, un savant qui vit dans les nuages, érudit, peu enclin à montrer ses sentiments et une mère, belle, ancienne actrice de cinéma qui a eu le succès avec un seul film et qui vit dans le passé tentant de démontrer ce n'est pas altéré. Mata n'a jamais fait de vagues, pensant que c'est ce que ses parents voulaient. Elle a toujours été renfermée, ne montrant pas ses sentiments, reconnaissante en définitive de cette adoption. Son salut semble donc être le retour vers ses racines pour connaître qui elle est réellement, pour grandir.
C'est un très beau roman où se mêlent la quête, l'espoir, la prise de conscience de soi et tout ce que peuvent ressentir les enfants adoptés à la recherche de leur famille, de leurs parents. Cela me rappelle d'ailleurs un reportage vu il y a quelques années où des jumelles avaient été séparées, l'une adoptée et l'autre restant près de ses parents. La rencontre avait été bouleversante, magnifique. Sans réellement connaître le sentiment éprouvé par les enfants adoptés, venant d'un autre pays, grâce à l'auteur, on peut se projeter dans cette quête, cette découverte de lieux, ces rappels.
J'ai beaucoup écrit sur mon cahier pour écrire cette chronique. Je vous en ai communiqué certaines informations. Mais ce roman est tellement riche que je ne peux pas tout dévoiler.
Lien : https://jelistulisillit.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
deashelle
  27 avril 2016
« Nous naissons, pour ainsi dire, provisoirement quelque part et c'est peu à peu que nous composons - en nous - le lieu de notre origine pour y naître - après coup - et chaque jour plus définitivement. » Rainer Maria Rilke « Lettre à Franz Xaver Kappus - 23 avril 1923 »
Avec sa féminine clairvoyance, sa générosité parentale, son amour et sa connaissance de la Thaïlande au passé comme au présent, Michèle Jullian nous invite dans un voyage initiatique loin de tout cliché, autour de l'identité. Une femme bleue raconte le parcours d'une jeune fille parisienne adoptée qui rêve de retrouver sa mère biologique en Thaïlande. Cette quête de la vérité passionnera non seulement les jeunes adoptés à la recherche de leurs racines ou leur famille, pour ce qui est de l'aspect témoignage, mais aussi tous ceux qui s'intéressent à l'altérité. La fraîcheur du style de notre époque est dans la bouche de l'héroïne.

Dans ce témoignage empreint de respect, offrant des réponses très humanistes à nos questionnements, Michèle Jullian nous emmène dans un voyage affectif, spatial et temporel, à la recherche finalement de ce qui compose l'amour vrai. le bonheur n'est-il pas un voyage, plutôt qu'une destination? Depuis son roman « le théâtre d'ombres » qui avait pour cadre la Thaïlande, lui aussi, Michèle Jullian excelle dans l'art de mêler la vie vécue de la fiction, et c'est ici probablement la sagesse vécue qui l'emportera.

le jour de l'anniversaire des 18 ans d'Amata, tout bascule pour la famille qui l'a adoptée depuis sa plus tendre enfance à Paris. On lui a tout donné :lycée Charlemagne, aisance matérielle, vêtements griffés, ciel familial apparemment sans nuages. Mais avec la complicité de son ami Shanti, d'origine indienne, elle s'évade de sa vie plus-que parfaite et tranquille auprès de sa famille adoptive et vole seule vers le pays de ses racines. La seule chose qui n'a pas d'ombre c'est la lumière et c'est vers la lumière que s'élance la jeune étudiante en pose sabbatique.

Perdue entre le comment et le pourquoi, la vérité, elle la trouvera au bout de son périple plein de bleus. Ce qui compte c'est le message de Michèle Jullian qui analyse très finement le besoin de vérité qui anime particulièrement une ado adoptée. Et on trouve dans ce roman une multitude de questions cruciales que tous les enfants se posent : est-ce que mes parents m'aiment ? Et est-ce que je m'aime? Puis, quelqu'un peut-il m'aimer? Quel est le sens de ma jeune vie? Des questions fichées dans l'humus de la souffrance primordiale, la question lancinante du pourquoi de l'abandon à la naissance. Amata va se faire renaître une deuxième fois. Faut-il se ressembler pour avoir un lien de filiation ou pour s'aimer? Une chance, Amata et sa grand-mère parisienne sont sur la même longueur d'ondes, même si elles n'ont pas « un air de famille ». Une chance, Amata a rencontré Shanti, lui aussi adopté et qui a grandi en France et avec qui elle correspond, secrètement, précieux intermédiaire avec la famille parisienne qui respecte le voeu de leur fille de ne pas succomber à la tentation de l'appeler. Amitié d'enfance ? Amour naissant ?
Vous découvrirez que le texte vit au rythme de la vie en Thaïlande, surtout au coeur de la province Isan. Michèle Jullian brosse au passage un tableau lucide des conditions de vie contemporaines et ancestrales de cette culture si différente de la nôtre. Préparez-vous avec Amata au Culture Shock ! Bien sûr toute personne qui a séjourné quelque temps dans ce pays se retrouvera dans les rires, les odeurs, les saveurs, et les sonorités orientales évoquées avec tant de sensibilité e de justesse. Il y savourera les paysages, la vie de village qui y est décrite, le mode de vie écartelé entre modernité intense et tradition locales. Michèle Jullian a en effet un flair d'anthropologue et son amour du pays est empreint de grande lucidité à l'évocation du contexte historique ou politique qui ne manque pas de marquer le roman d'autres teintes que le bleu. Ses pages sont émaillées de phrases en langue locale qui ne manqueront pas de faire plaisir à ceux qui ont vécu dans cette partie du monde, à la fois tant exaltée pour son image paradisiaque et tant décriée pour son tourisme parfois si peu recommandable.
Mais, tout au fil tendu du récit, le texte ne cesse de palpiter bruyamment, au rythme du désir de savoir et de retrouver celle qui vous a fait naître avant de savoir vers où on va, les yeux grand ouverts.

Lien : http://artsrtlettres.ning.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PierreJouvest
  14 décembre 2015
Une femme en bleu raconte l'histoire d'Amata, petite thaïlandaise adoptée à l'âge de quatre ans dans un orphelinat. A 18 ans, elle prend un vol pour Bangkok pour retrouver sa mère biologique au grand dam de ses parents adoptifs..
Ce voyage ponctuée de lettre à Shanti, son ami d'enfance, va conduire Amata à Udon Thani. Aidée par Nong, une tom boy chanteuse, par Massimo un retraité italien, elle approche lentement du but... plus trop certaine que cette quête soit une si bonne idée.
Peut-on modifier le passé sans commettre d'importants dégâts collatéraux ? sans bouleverser la vie de ces gens qui se débattent dans une vie difficile ? de cette femme en bleu... Est-elle sa mère ? Une prostituée ?
Un roman très bien écrit avec beaucoup d'émotion qui donne une vision différente de ce beau pays thaï. Michèle Jullian connait et aime ce pays. "Une femme en bleu" un très beau roman, très personnel.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : voyage initiatiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
370 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre