AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782203213319
200 pages
Éditeur : Casterman (04/03/2020)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Berlin, avril 1945. Ingrid est allemande et sort de plusieurs années d’enfer sous le régime nazi. Evgeniya est russe et vient d’arriver à Berlin avec l’armée soviétique pour authentifier les restes d’Hitler. La première est épuisée, apeurée par les « barbares » qu’elle voit débarquer chez elle, tandis que la seconde, débordante de vie et de sollicitude, est intriguée par cette femme avec qui elle doit cohabiter. Mais chacune tient un journal intime, ce qui permet au... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
PtitVincent
  16 mai 2020
Au départ de ce livre, deux témoignages sur la Seconde guerre mondiale : « Une femme à Berlin » (anonyme) qui raconte le quotidien d'une femme lors de la libération de la ville par l'Armée rouge : une totale misère pour la population (composée alors principalement d'enfants, de vieux et de femmes), à quoi s'ajoutent exactions en tous genre, violences et viols à répétition de la part du nouvel occupant. Et « Carnets de l'interprète de guerre » (Elena Rjevskaïa) qui raconte la recherche (souvent ubuesque) du cadavre d'Hitler, entre luttes intestines et décisions venant directement du Kremlin (je laisse ici les babéliennes et babéliens lire les critiques de ces ouvrages).
L'auteur imagine que ces deux femmes, qui ont réellement existé, se sont rencontrées l'espace de quelques jours. D'un côté nous avons donc Ingrid, jeune femme allemande mariée à un soldat absent, qui est obligée d'accepter les viols à répétition pour obtenir sa maigre pitance. Elle établira une stratégie : devenir la maîtresse d'un officier pour n'avoir plus à partager sa couche avec tous les soldats qui passent par là. Evgeniya de son côté est une jeune fille soviétique, traductrice dans l'Armée rouge, qui découvre une ville qui n'est plus que ruine. En lien direct avec son officier supérieur, elle est chargée des relations avec les citoyens de la ville pour retrouver le cadavre du Führer, l'homme ayant disparu et les rumeurs arguant le suicide. Les soldats russes sont alors prêts à fournir n'importe quel cadavre, si cela peut faire plaisir au moustachu du Kremlin, peu importe la vérité historique.
Mais la bd est principalement axée sur la relation entre les deux femmes : l'une anéantie par la guerre refuse dans un premier temps l'aide de la seconde, l'autre encore naïve par son jeune âge ne se considère pas comme l'ennemie de la population allemande et souhaite des confidences d'Ingrid pour ses projets littéraires. Mais après des années de guerre, la suspicion et l'appréhension dominent. Au final, un récit original fort, servi par un dessin terriblement efficace. Des trognes caricaturales qui expriment des sentiments exacerbés. Un style graphique original qui apporte un plus à cet ouvrage. Nicolas Juncker, en dressant le portrait de deux femmes de la guerre, signe ici sans doute son ouvrage le plus personnel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
croix59
  18 mai 2020
Deux récits qui se mèlent : le premier celui d'Ingrid, jeune berlinoise qui va subir de plein fouet les bombardements alliés puis l'occupation russe et celui d'Evguenia ia, jeune interprete du NKVD qui suit l'armée rouge à Berlin. Elles vont logés quelques jours ensemble. Evguenia souhaite partager ses souvenirs et connaitre ceux d'Ingrid qui s'y refuse.
Repris du document, une femme à Berlin qui raconte la survie sous l'occupation russe et les multiples viols subis par son autrice, c'est une histoire apre, difficile, allié à un dessin réaliste et anguleux adoucis par un lavis gris. C'est violent, Evguenia essaie de comprendre, Ingrid ne veut plus, elle a trop subi.
Cela reste pudique. Témoignage fort. A lire.
Commenter  J’apprécie          40
Fanou87
  26 mai 2020
Fin de la guerre.
Les Russes arrivent à Berlin en conquérants. Mais les habitants de la ville, ceux qui ont survécu, vieillards, femmes et enfants, vont subir l'enfer de cette libération à coups de viols à répétition et de violences de la part des alliés. Les Russes se vengent.
Deux figures de femmes vont alors émerger et se « lier » d'amitié. L'une est allemande et russophone, l'autre est russe et interprète en charge de trouver Hitler. Aucune des deux ne devait se rencontrer mais quand l'Allemande, Ingrid est choisie par un officier russe pour son bon plaisir, Evgeniya est priée de cohabiter avec elle. Chacune d'elle tient un journal intime et raconte cette vie chamboulée par les ruines et on assiste à une sorte d'amitié naissante faite de différences et de quelques ressemblances.
'auteur s'est basé sur deux témoignages de femmes qui ont réellement existé mais qui en réalité ne se sont jamais croisées. Il s'est basé sur l'histoire de Elena Rjevskaïa et ses carnets ainsi que sur le récit anonyme d »Une femme à Berlin ». Les faire se rencontrer c'est donné à cette période barbare un sentiment d'espoir entre ces deux peuples ennemis. Nicolas Juncker joue avec la réalité pour montrer les deux côtés de cette guerre vue par des femmes.
Les dessins sont durs, parfois atroces à regarder mais le tout est cohérent : les couleurs grises, les traits défigurés par la faim et les coups, l'ambiance pesante. L'auteur nous plonge avec talent dans cette atmosphère d'après-guerre où chacun veut défendre ses intérêts et ses idéaux.
Lien : https://pagesversicolores.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Francinemv
  18 mai 2020
"Berlin est un champ de gris..."
La chute de Berlin à travers le regard de 2 femmes : Ingrid, Allemande russophone et Evgeniaya, interprète russe du NKVD
C'est un récit sans concession magistralement mis en images et entrecoupé de bribes de leurs journaux respectifs, construit à partir des témoignages d'Elena Rjevskaïa (Carnets de l'Interprète de guerre) et d'une anonyme allemande (Une femme à Berlin).
La rencontre des 2 femmes, elle, est pure fiction.
Un ouvrage indispensable dont on ne sort pas indemne !
Pour en savoir plus, chronique complète sur L'accro des bulles

Lien : https://laccrodesbulles.word..
Commenter  J’apprécie          40
Bdecouverte
  05 mars 2020
Une histoire de Nicolas Juncker racontant une amitié impossible entre une allemande et une russe à la fin de la Seconde Guerre mondiale !
Un album impressionnant tant pour l'histoire que graphiquement le tout dans des nuances de gris pour accentué l'ambiance morne de Berlin
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
autres livres classés : allemagneVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1972 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre