AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B08HJLBQ6G
161 pages
(03/09/2020)
4.81/5   18 notes
Résumé :
Sarah est une vraie Miss catastrophe ! Maladroite, et mal à l'aise avec les autres, elle emménage dans une petite ville perdue au milieu de nulle part. La tuile pour une fille comme elle !
Ethan, est plutôt du genre beau gosse solitaire, snob et hautain. Un poil bad boy aussi.
Leur premier contact est aussi froid qu'un iceberg. Ethan a décidé depuis bien longtemps qu'il n'aimerait jamais vraiment une fille. Il préfère les aventures sans lendemain.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
4,81

sur 18 notes
5
13 avis
4
2 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

jbjouteur
  04 novembre 2020
J'ai lu « Love, always » de June M.D et un incroyable effet magique s'est produit, j'ai rajeuni de plusieurs décennies… Ce qui tombe plutôt bien d'ailleurs, car ce livre s'adresse à un public bien ciblé, les adolescents.
Qu'il est dur d'être jeune et jolie lorsque l'on tombe éperdument amoureuse d'un Bad-boy aussi beau gosse que ténébreux. D'ailleurs vous avez remarqué ? Dans l'expression « Beau ténébreux » souvent, on ne retient que l'adjectif « Beau » et on pense immédiatement au bel apollon, tignasse et regard sombre, style Alain Delon au siècle dernier… Délaissant avec un prudent dédain l'autre adjectif « Ténébreux » pour lequel Monsieur Larousse en personne donne la définition suivante : qui est sombre, obscur, relatif à l'enfer ou aux enfers… J'en ai froid dans le dos. Puisque l'on parle de créatures maléfiques, il est vrai que tout au long de la lecture je me suis cru dans le best-seller de Stéphanie Meyer : « Fascination » vous savez ce roman pour jeune adulte qui raconte l'amour impossible entre Edward Cullen, un vampire, et Bella Swan, une simple humaine vivant seule avec son père dans un pays de froidure. Un bouquin, excusez du peu, vendu à plus de cent vingt millions d'exemplaires. J'ai lu les deux et je vais sans doute agacer quelques fans, si j'ai pris plaisir à lire le livre de June M.D, malgré mon âge certain pour ne pas dire mon certain âge, je me suis ennuyé devant le pavé de la très productive Stéphanie Meyer, je préfère de loin Buffy et les vampires, c'est bien plus drôle.
Pour reprendre mon histoire de beau ténébreux, l'auteure, contrairement donc à bien des personnes comme dit plus haut, oublie vite l'adjectif « Beau » pour s'intéresser à l'autre adjectif : ténébreux… Et surtout elle cherche, avec son héroïne, à comprendre pourquoi le bellâtre se sent si mal dans sa peau, pourquoi réagit-il parfois avec tant d'agressivité, pourquoi est-il si changeant, si imprévisible… le lecteur échafaude mille théories, dont bien sûr celle du vampire ou du loup-garou, il faut dire que la région dans laquelle se situe l'action s'y prête volontiers, et finalement… Et bien finalement je ne vous dirai pas si l'hypothèse « Parce que c'est un être immortel friand de sang frais » est juste. Il faudra lire le bouquin pour savoir… Et je pense que vous passerez un bon moment. Sarah est attachante, même si elle multiplie les galères, Ethan est agaçant à souhait, le lecteur a envie de lui crier aux oreilles : « Dis donc, garçon, tu n'as pas encore compris que cette jolie fille en pince pour toi ? » Mais c'est le jeu de toute romance feel-good que l'un des deux protagonistes soit particulièrement dur de la comprenoire. Ce qui n'empêche qu'en toile de fond, mine de rien, l'auteur aborde moult thèmes : le harcèlement, le rejet, les addictions, la solitude, le deuil, l'intégration, l'amitié, la maladie. Allez, je vais tout de même dire une petite vacherie… Je préférais l'ancien titre : « En attendant, vis »

Lien : https://jeanbjouteur.wixsite..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
larepubliquedeslivres
  01 octobre 2021
Je n'ai pas lu le résumé avant de lire l'histoire, je trouve qu'il faut aller au delà de celui-ci car il ne rend vraiment pas hommage à son contenu.
Sarah quitte San Francisco pour Fairbanks à cause du travail de son père. Dans son nouveau lycée, elle essaye de se faire des amis. Son chemin croise également la route d'Ethan, qui a un comportement qui fait parler au lycée.
Je dois dire que j'ai beaucoup aimé Sarah, son passé douloureux qui explique beaucoup son comportement. Quand à Ethan, je dois bien dire qu'au début j'ai eu du mal avec lui, en fait jusqu'à l'explication de son comportement. Là j'ai compris bien que pour moi ça ne pardonne pas tout.
Je trouve que l'histoire sensibilise bien aux problèmes des adolescents notamment la gestion des émotions et la confiance en soi. Ce roman transmet parfaitement les émotions de Sarah et Ethan.
Par contre, je trouve dommage que la mise en place de la relation prenne tout le roman alors que les explications d'Ethan et la conclusion ne prennent que quelques pages. J'ai trouvé ça trop rapide, j'aurai aimé que l'autrice prenne le temps d'installer la relation. J'aurai également aimé un épilogue plus détaillé.
En bref, c'est une romance avec de bons messages, des émotions mais malheureusement la fin est trop rapide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cyssie
  30 octobre 2020
C'est la 2e fois que je lis ce livre, paru il y a deux ans sous le titre « en attendant, vis...» et je l'ai apprécié autant si ce n'est plus que la première fois.
Bien que ce soit une romance pour adolescents ( tous les protagonistes le sont), ce récit est bien plus grave qu'il ne le paraît au premier abord. Il aborde certains sujets comme la drogue ou la folie avec justesse. le personnage principal, Sarah, blessée depuis le décès de sa mère, est en constante recherche relationnelle. Elle se lie assez facile­ment à celles qui deviennent ses deux meilleures amies mais a aussi le chic pour s'attirer le regard du plus beau garçon du lycée et les foudres d'une certaine Johanna. Amours et contrariétés adolescentes ? Si seulement c'était si simple ! le mal est bien plus profond et MD June le décrit à petites touches, sans tomber dans le mélo.
Si je conseille cette lecture pour les 15-16 ans, je le recom­mande aussi fortement à leurs parents.
Commenter  J’apprécie          00
florencevivila
  19 septembre 2020
Avec ce roman très bien écrit, avec une plume vive et pleine d'humanité, je me suis trouvée transportée dans le clivage de l'Amérique d'aujourd'hui, avec d'un côté la jeunesse dorée et les apparences, et de l'autre une face bien moins reluisante où drogue, harcèlement et d'autres choses encore viennent troubler la fête. Très beau portrait sensible du parcours de deux jeunes qui luttent pour leur amour. Magnifique.
Commenter  J’apprécie          00
LauraCetera
  04 novembre 2020
C'est un roman que j'ai beaucoup aimé. On est prit dans l'histoire dès les premières pages, car l'histoire est addictive, intrigante, et très bien écrite.
La plume de l'auteure est fluide et donc ça se lit vraiment très bien.
L'histoire est intéressante dès les premières pages, puisqu'on suit une jeune adolescente de l'ouest Américain, déménager avec son père dans un coin reculé de l'Alaska (perso je dis direct oui à une histoire comme ça;)
Les personnages sont également intéressants et intrigants. le personnage principal bien sur, car on voit comment elle s'adapte à cette nouvelle vie. Mais également les autres personnages, notamment les 2 amies qu'elle se fait dès son premier jour de cours. Un certain trio de "bad boy" vraiment étrange... et j'en passe.
Et puis plus tu avance dans le roman, plus tu te pose des questions, et tu te dis qu'il y a vraiment un truc qui cloche à propos de certains élèves.
Bref c'est un excellent roman que je vous conseille à 200%, de par son contenu qui est vraiment qualitatif, mais aussi parce qu'il faut vraiment le lire pour comprendre à quel point il est bien, mais aussi comprendre en général l'histoire, et le pourquoi du comment !
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
carolelaborde14carolelaborde14   09 septembre 2020
Un quart d'heure plus tard, les deux livreurs partirent, me laissant seule devant la maison, les cartons sur le trottoir. Super, ça, c'était vraiment pratique, d'autant que les cartons de livres étaient très lourds. Je rentrai les vêtements en premier, les déposant à l'entrée du salon. J'avais chaud, mais ce n'était finalement pas aussi terrible que ça en avait l'air. Je commençai à ressortir quand de fines gouttes tombèrent sur mon nez. Je levai les yeux vers le ciel. De gros nuages gris s'accumulaient au-dessus de ma tête, commençant à déverser leur eau. En quelques minutes, un déluge glacial me dégringola dessus, trempant tous les cartons contenant mes précieux livres. Je regardai à droite et à gauche, cherchant quelqu'un pour m'aider, mais je ne vis personne. Luttant pour ne pas pleurer d'énervement, je poussai le premier carton avec le pied, quand tout à coup, un crissement de frein me fit me retourner. Un pick-up blanc s'arrêta. La vitre se baissa et je découvris un garçon d'environ mon âge qui me dévisageait avec amusement, ce qui me mit hors de moi.
- Oui, c'est drôle en effet, mais peut-être que vous pourriez sortir de votre voiture et venir m'aider ? lui lançai-je sans aucune amabilité.
Il eut un petit haussement de sourcils, mais ferma sa vitre et vint me rejoindre rapidement. Il était grand et assez mince, mais semblait fort ce qui allait être utile dans le cas présent. Ses cheveux étaient noirs et épais. Une mèche rebelle descendait sur son front et deux yeux d'un bleu très particulier, avec des éclats dorés, me regardaient toujours ironiquement. Il me fit face quelques secondes qui me parurent une éternité, mais ne dit rien. Il hocha la tête et me sourit puis souleva un carton sans difficulté pour l'emmener à l'intérieur. Je restai sur place, interloquée. Était-il muet ? Il avait en tout cas une drôle de façon de se comporter, mais c'était peut-être la norme ici. J'essayai pour ma part de continuer ma technique de poussage au sol sans grand succès. Il était déjà ressorti et s'arrêta en me voyant m'escrimer ainsi.
- Merci de m'aider, lui dis-je en tentant d'essuyer l'eau qui me ruisselait dans les yeux.
Il secoua la tête et alla chercher un autre carton, puis un suivant jusqu'à ce qu'il ne reste plus que le mien, arrivé péniblement au seuil de la porte. Il sortit et me fit simplement un vague signe de la main, me signifiant son départ, puis retourna dans sa voiture et redémarra, me laissant trempée et seule avec mon dernier carton qui ne voulait pas passer cette fichue barre de sol.
Apparemment, les garçons du coin étaient serviables, mais assez mufles quand même pour me planter là sous la pluie battante. Je n'avais même pas eu le loisir de lui demander son nom. Peut-être allais-je le retrouver demain au lycée ? Je l'espérais un peu sans me l'avouer tout à fait. Il était beau et mystérieux, mais quelque chose m'avait dérangé dans son regard, sans que je puisse mettre un nom dessus. Était-ce la couleur de ses yeux, son air moqueur ou son mutisme ? Les trois à la fois sûrement. En tout cas, c'était le premier de mon âge avec qui j'avais un semblant de communication depuis mon arrivée, et même s'il était étrange, il m'avait tout de même bien aidée. Je regardai mon dernier carton avec lassitude. Les livres commençaient probablement à prendre l'eau. La pluie redoublait et je décidai d'agir pour sauver ce qui pouvait l'être. Je pris un couteau dans la cuisine et ouvris le carton brutalement. Je fis plusieurs allers-retours avant de le vider complètement et claquai la porte avec soulagement une fois cette tâche finie.

En remontant dans ma chambre, je m'arrêtai devant ma glace et me contemplai avec un brin d'effroi. Pas étonnant qu'il ait eu envie de rire en me voyant. Mes cheveux ne ressemblaient plus à rien, plaqués sur mon crâne et le froid m'avait rendue plus blanche qu'une morte. En bref, je faisais peur à voir. J'espérai finalement ne pas recroiser mon mystérieux inconnu avant longtemps au vu de la réputation qu'il pourrait me faire. En me retournant, je butai dans mes chaussons et tombai un genou à terre, m'écorchant sur le parquet. Je relevai la tête, agacée, et me dirigeai vers mon lit. J'enlevai mes vêtements et me roulai en boule sous ma couette pour me réchauffer le corps et le cœur. Mes amies me manquaient, ma ville me manquait, ma vie aussi
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : alaskaVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de M. D. June (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4300 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..