AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Roland Cahen (Éditeur scientifique)
EAN : 9782226028211
352 pages
Albin Michel (17/04/1987)
4.12/5   66 notes
Résumé :
Enfin à la portée de tout "honnête homme" ; de tout être, de tout esprit curieux de lui-même, ce chef-d'oeuvre capital, clair, sans jargon, simple et limpide dans sa langue, profond dans ses apports, ses découvertes, ses vérités, devenues aujourd'hui des évidences. A la fois nouveau bien que déjà classique, L'Homme à la découverte de son âme fut trop longtemps introuvable.
Depuis toujours l'homme se débat, pour le meilleur comme pour le pire, avec ces plans v... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique

Pour Jung, l'homme qui part à la découverte de son âme, c'est un peu comme Jonas qui se fait bouffer par la baleine. Au début, il se dit DAMNED, j'aurais mieux fait de rester tranquille, et il morfle. Il paraît que c'est nécessaire. Depuis que le christianisme s'est instauré avec son homme sur la croix, on imagine toujours qu'il faut qu'il y ait quelque chose qui paie pour le bonheur (enfin, c'est approximatif) du reste.

« On ne se sent pas tout à fait à son aise tant qu'on ne s'est pas rencontré avec soi-même, tant qu'on ne s'est pas heurté à soi-même ; si l'on n'a pas été en butte à des difficultés intérieures, on demeure à sa propre surface ; lorsqu'un être entre en collision avec lui-même, il en éprouve, après-coup, une impression salutaire qui lui procure du bien-être. »

Si vous lisez bien vous comprendrez qu'en fait, la baleine n'est pas une baleine, ce qui s'explique très naturellement par le petit guide des projections appliquées, que vous trouverez également à l'intérieur de l'ouvrage. On parle en langage symbolique bordel, décollez de terre cinq minutes voulez-vous.

« Ou nous connaissons notre ombre ou nous ne la connaissons pas ; dans ce dernier cas, nous avons fréquemment un ennemi personnel sur lequel nous projetons notre ombre, dont nous le chargeons gratuitement, qui la détient à nos yeux comme si c'était la sienne, et auquel en incombe l'entière responsabilité […] »

On peut tuer le monstre avant de s'être laissé bouffer par lui, et on est content. Enfin, bof. le mieux, comme l'avait dit Jonas, c'est quand même de se laisser bouffer par le monstre et de le trucider de l'intérieur, après être remonté le long de sa caverne pleine de remugles.

« Lorsque le personnage englouti est un héros authentique, il parvient jusque dans l'estomac du monstre [...]. Là, il s'efforce, avec les débris de son esquif, de rompre les parois stomacales. […] Puis, il allume un feu dans l'intérieur du monstre et cherche à atteindre un organe vital, le coeur ou le foie, qu'il tranche de son épée. […] Il ne quitte pas seul la baleine, à l'intérieur de laquelle il a retrouvé ses parents décédés, ses esprits ancestraux, et aussi les troupeaux qui étaient le bien de sa famille. le héros les ramène tous à la lumière ; c'est pour tous un rétablissement, un renouvellement parfait de la nature »

C'est que le Jonas n'avait pas oublié la part de crevette qui dormait en lui dans la partie sympathique de son système nerveux, en cohabitation pacifique avec le saurien de la moelle épinière. Mais parce que la plupart d'entre nous ne vit que dans la couche supérieure de sa psyché, nous sommes « tels des êtres pétris seulement de conscience, ressemblant à ces angelots dont la corporalité est réduite à une tête et à deux ailes, comme si le restant de notre corps et de notre organisme psychique était inexistant, alors qu'en réalité il est seulement tabou ».

Ce que Jung veut dire, c'est que c'est pas la peine d'aller vraiment se faire buter par une baleine ou par un dragon. On peut communiquer avec la part inconsciente de son âme en observant les rêves, en analysant les phénomènes d'association, ou plein d'autres trucs encore qui seront précisés ici. le mal comme le bien seront intégrés afin de redevenir enfant, pas comme le trentenaire mal dégrossi qui se pose devant ses séries tous les soirs avec des fraises tagadas. Celui-là ne fait qu'attendre son heure, c'est tout.

« L'être, en grandissant, oublie le secret de la totalité enfantine, de l'enfant qui sait laisser vivre en lui tout un monde sans le paralyser de réflexions, de jugements, de condamnations »

Que dire de plus ? C'est tout.

Commenter  J’apprécie          303

Il s'agit d'un livre fort instructif et intéressant cependant ne vous leurrez pas, le propos de M. Jung est très technique et je le confesse volontiers, j'ai eu du mal les 3/4 du livre car son propos érudit et pointu m'a perdue et j'étais fort tentée à plusieurs reprises de battre en retraite, tant je me sentais nulle et lire dans le vent car ses mots, ses phrases revêtaient une opacité singulière et frustrante. M. Jung est passionné et cela transparaît de manière évidente à chacune des pages que constituent ce livre, toutefois il a oublié l'accessibilité de son propos, il entraîne souvent le lecteur dans des argumentaires explicatifs très pointus et je me sentais bête car il ne s'agit pas d'une page mais parfois tout un chapitre où l'auteur se perd dans son monde de connaissances hermétiques à ceux qui ne sont guère initiés. Sur le propos et sa passion j'aurai mis facilement 4.5 en étoiles mais l'opacité de son propos la majeure partie du livre a fait baisser drastiquement la note. Quand on écrit, surtout un essai, il faut penser à l'écrire à un individu qui a besoin de lumières dans le sujet et pas nécessairement à des personnes ayant les mêmes connaissances, surtout quand le sujet traité est de universellement serviable à l'humanité toute entière.

Commenter  J’apprécie          22

Nous retrouvons ici une première approche des types psychologiques de Jung, ainsi que sa façon propre de comprendre et d'utiliser les rêves en analyse.

Mais le chapitre le plus convainquant et le plus interessant est certainement celui consacré aux complexes en général et au complexe du moi en particulier.

Commenter  J’apprécie          10

Recueil d'articles sur l'inconscient, le rêve et l'âme par l'un des pères de la psychologie. Parfois ardu mais assez intéressant pour mieux comprendre ce qui constitue l'humain.

Commenter  J’apprécie          10

il fait partie des indispensables de jung

Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (116) Voir plus Ajouter une citation
La vision chrétienne du monde est […] une donnée psychologique qui échappe aux explications intellectuelles. C’est un passé qui, dans ses traces et ses conséquences, sera, comme tout passé, un éternel présent. Nous sommes une fois pour toutes marqués au coin du christianisme. Mais il n’en est pas moins vrai que nous portons également le signe de ce qui l’a précédé.
Commenter  J’apprécie          00
L’être, en grandissant, oublie le secret de la totalité enfantine, de l’enfant qui sait laisser vivre en lui tout un monde sans le paralyser de réflexions, de jugements, de condamnations.
Commenter  J’apprécie          10
On ne se sent pas tout à fait à son aise tant qu’on ne s’est pas rencontré avec soi-même, tant qu’on ne s’est pas heurté à soi-même ; si l’on n’a pas été en butte à des difficultés intérieures, on demeure à sa propre surface ; lorsqu’un être entre en collision avec lui-même, il en éprouve, après-coup, une impression salutaire qui lui procure du bien-être.
Commenter  J’apprécie          20
Lorsque nous considérons la nature superficiellement en disant : ce n’est qu’un caillou, ou ce n’est qu’un lézard, nous n’y surprenons pas grand-chose, alors que, si nous l’observons avec amour, si nous lui consacrons toute notre attention, nous entrevoyons le merveilleux secret que constitue ce même lézard, précédemment banalisé.
Commenter  J’apprécie          20
Une vérité qui ne fait que séduire mon intellect, qui ne fait que me tourner la tête, sans tenir compte du saurien et de l’écrevisse qui sommeillent en moi, est une piètre vérité, dont je fais bon marché, car elle ne vaut pas grand-chose.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Carl Gustav Jung (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carl Gustav Jung
Pourquoi certaines personnes prennent les bonnes décisions, se retrouvent au bon endroit au bon moment ? Pourquoi ont-elles l'idée qui va marcher à coup sûr ?
Au coeur de cet ouvrage, une affirmation fondamentale : toutes les réponses sont en nous grâce à la magie de l'Intuition. Vanessa Mielczareck nous propose de développer notre intelligence intuitive, créative et sensible, en complément de notre esprit logique. Pour attirer la réussite et rendre notre vie plus facile, les solutions ne doivent rien au hasard et sont à chercher du côté de notre dynamique personnelle !
Ce livre vous ouvre la voie pour être à l'écoute de ce sixième sens, vous familiariser avec son fonctionnement, pour l'utiliser comme un radar et obtenir des réponses. L'approche originale et novatrice de l'auteure est basée notamment sur la théorie de la synchronicité du psychanalyste C. G. Jung, les sciences quantiques et la visualisation créatrice. Vous découvrirez également de puissants outils, des pratiques pour vous aider à faire de chaque situation une expérience positive, et apporter de réels changements dans votre vie.
Osez cette fabuleuse expérience d'éveil à votre véritable nature intuitive. Pour que la vie ne soit plus le seul fruit du hasard !
Disponible ici : https://www.editions-tredaniel.com/le-guide-essentiel-de-lintuition-p-10667.html
+ Lire la suite
>Philosophie et théorie>Systèmes, écoles>Systèmes psychanalitiques (329)
autres livres classés : psychologieVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
392 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre