AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Henri Plard (Traducteur)
EAN : 9782253047575
224 pages
Le Livre de Poche (15/03/2002)
4.15/5   17 notes
Résumé :
Roman de l'étrange, hors du temps, dans un monde que la technique colore de fantastique. Un homme cherche un emploi, n'importe lequel, et s'adresse à un certain Zapparoni, génie de son état et inventeur d'automates extraordinaires... Entre eux deux se noue une relation tortueuse de maître et d'esclave... Abeilles de verre, conte philosophique et récit épique, met en scène le tragique de l'existence confrontée aux exigences de la modernité.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
cyberugo
  20 mai 2012
Ce petit ouvrage m'avait interpelé d'après son titre et son résumé. La trame générale est la suivante : un homme, ancien officier de l'armée, est dans une situation financière délicate. Il cherche du travail et va tenter d'entrer au service de Zapparoni, un industriel à l'universe particulier, génial inventeur et grand magnat financier.
On va donc suivre le narrateur dans sa quête de ce travail, dans la découverte de l'univers de Zapparoni et surtout dans le souvenirs qui rejaillissent au fil de ses rencontres.
On tient là une sorte de conte philosophique qui fait entrer le lecteur dans une certaine atmosphère. Celle-ci alterne entre beauté/génie et critique de la guerre notamment, ainsi que de la société de l'époque (entre-deux guerres).
Commenter  J’apprécie          80
generalmarechal
  13 septembre 2019
Pour ceux qui ont lu les deux chefs d'oeuvre de Jünger Sur les falaises de marbre et Orages d'acier, cet ouvrage peut surprendre. La forme est plus légère, la construction est originale et le résultat est aérien, onirique : les pensées d'un jeune homme, s'évadant lors d'une rencontre avec un étrange industriel.
Toutes ces divagations sont traversées de messages très actuels sur les débuts de la mécanisation face à la poésie d'une société naturelle, poindrait presque un sentiment écologique d'avant l'heure.
A lire !
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
PilingPiling   20 juillet 2008
incipit :
Quand nous étions à la côte, Twinnings nous servait de Providence. J'étais assis dans son bureau. Cette fois, je n'avais que trop tardé ; j'aurais dû depuis longtemps me décider à lui rendre visite, mais la misère brise en nous toute volonté. On s'incruste dans les cafés, tant qu'on a de la petite monnaie en poche, on use ses fonds de culotte et on baye aux corneilles.
Commenter  J’apprécie          100
generalmarechalgeneralmarechal   13 septembre 2019
Excellence humaine et perfection technique sont irréconciliables. Nous sommes contraints, si nous tendons vers l'une, de sacrifier l'autre ; c'est de ce dilemme que divergent les voies. Le reconnaître, c'est travailler plus honnêtement, dans un sens ou dans l'autre.
La perfection vise au mesurable, et l'excellence à l'incommensurable. C'est pourquoi les mécanismes parfaits sont nimbés d'une gloire sinistre, mais fascinante. Ils provoquent la crainte, mais aussi un orgueil de Titans, que seule peut fléchir, non l'intelligence, mais la catastrophe.
La crainte, mais aussi l'enthousiasme que nous inspire l'aspect de mécanismes parfaits est en tout point l'inverse du bien-être dont nous comble l'aspect du chef d'oeuvre excellent. Nous ressentons l'attentons contre notre intégrité, notre harmonie. Que nos bras et nos jambes soient en péril, ce n'est pas là le pire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ThaddeusThaddeus   03 mai 2017
Une oeuvre d'art meurt, pâlit dans les pièces ou elle a un prix, mais non une valeur. Elle ne peut luire qu'entourée d'amour. Elle est condamnée à dépérir dans un monde où les riches n'ont pas de temps, ni les amateurs éclairés n'ont d'argent. Mais jamais elle ne se livre à la grandeur empruntée.
Commenter  J’apprécie          50
generalmarechalgeneralmarechal   13 septembre 2019
On est captif, dès qu'on se met à rêver d'autrui, que ce soit en bien ou en mal. D'un bon auteur, il faut exiger qu'on rêve de lui. C'est le commencement de son règne.
Commenter  J’apprécie          40
TaxidermieTaxidermie   11 mars 2018
Comment définir, par exemple, la paternité de l'invention ? Elle était bien plutôt l'éclat répandu par une élite collective qu'un mérite personnel, et l'on ne pouvait simplement la décrocher du mur pour l'emporter. Et la même objection valait pour l'adresse acquise en trente ou quarante ans, avec l'assistance et aux frais de l'usine. Il y avait là plus qu'une propriété personnelle.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Ernst Jünger (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ernst Jünger
À travers les différents ouvrages que l'auteur a écrit pendant et après ses voyages à travers le monde, la poésie a pris une place importante. Mais pas que ! Sylvain Tesson est venu sur le plateau de la grande librairie avec les livres ont fait de lui l'écrivain qu'il est aujourd'hui, au-delàs de ses voyages. "Ce sont les livres que je consulte tout le temps. Je les lis, je les relis et je les annote" raconte-il à François Busnel. Parmi eux, "Entretiens" de Julien Gracq, un professeur de géographie, "Sur les falaises de marbres" d'Ernst Jünger ou encore, "La Ferme africaine" de Karen Blixen. 
Retrouvez l'intégralité de l'interview ci-dessous : https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/
+ Lire la suite
autres livres classés : reconstruction personnelleVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
396 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre