AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Henri Thomas (Traducteur)Marcel Jouhandeau (Préfacier, etc.)
EAN : 9782070370450
256 pages
Gallimard (04/07/1978)
3.5/5   34 notes
Résumé :
Un jeune Allemand du début du siècle rêve du Nil et du Congo. Il quitte sa famille et son école et passe la frontière française, avec l'idée de s'engager dans la Légion étrangère. Sa fugue, qui le conduit à Metz, Verdun, Marseille, Oran, Sidi-bel-Abbès, est un apprentissage de la vie, que la jeunesse du héros empêche de prendre trop au sérieux. Et malgré la rudesse des lieux et des hommes, toute cette aventure est nimbée d'humour et de tendresse.
Que lire après Jeux africainsVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Quant à moi, je classerais Jeux Africains dans la catégorie des romans initiatiques, mais ça risque de poser deux soucis : le premier, c'est qu'on range habituellement dans cette catégorie des mièvreries coelhesques et que Ernst Jünger est sans doute un des auteurs les plus nuls qui soit en mièvrerie, et le second, c'est que je sens que si je cause d'initiation par la légion étrangère et les fumeries d'opium, y'en a des qui vont râler.
Pourtant comment définir autrement l'histoire d'un jeune homme de seize ans qui, s'ennuyant ferme dans le confort bourgeois de sa famille et rêvant des espaces sauvages africains, décide de s'enfuir et de rejoindre la légion étrangère afin de gagner le continent de ses rêves ?
Il s'agit bien là du récit de la sortie de l'enfance, de la découverte du monde et de la diversité des individus qui le compose, avec une galerie de portraits tous aussi improbables que crédibles, Jünger n'a jamais pu s'empêcher d'appliquer les méthodes d'entomologiste qu'il était à l'humanité.
On pourrait presque résumer l'oeuvre par une seule de ses phrases : "On ne connaît la puissance de l'ordre social que lorsqu'on en est sorti." On y trouvera aussi une description de Marseille au début du siècle dernier qui pourrait tout à fait être celle du début de ce siècle.
Je sais bien que Ernst Jünger n'a pas fort bonne presse car il était un soldat dans l'âme, mais ça serait vraiment dommage de se priver de cette courte oeuvre merveilleusement bien écrite et pleine de pertinence.
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
J'avais l'idée que le merveilleux, l'empire des hasards complexes et fabuleux devait se révéler toujours plus clairement à chaque pas qu'on avait le courage de faire pour s'éloigner de l'habituel ; on devait sentir d'autant plus fortement son attirance qu'on allait davantage à sa rencontre. Mais je n'étais pas non plus sans savoir que chaque situation de la vie recèle une grande force d'inertie, et que pour s'y soustraire il ne suffit pas d'une pensée, bien loin de là. Certes, quand l'idée me venait, le soir par exemple avant de m'endormir, de m'enfuir et de disparaître, rien ne me semblait plus facile, et plus simple que de m'habiller aussitôt et de monter à la gare dans le premier train venu. Mais dès qu'ensuite j'essayais seulement de me mouvoir, je me sentais accablé de poids de plomb. Ce disparate entre les folles possibilités de la rêverie et la moindre des mesures nécessaires à leur réalisation me contrariait beaucoup. J'avais beau être libre, en esprit, de parcourir à ma fantaisie les sites les plus impraticables, je remarquais en même temps que dans le monde réel le simple fait de prendre un billet supposait une bien plus grande dépense d'énergie que je n'avais supposé.
Commenter  J’apprécie          50
Je me disais avec raison qu'on ne peut aller au-devant des libres fils de l'existence qu'à condition de tourner le dos à ses hiérarchies régulières. (...) la zone qui m'attirait était plutôt celle où la lutte entre les forces naturelles s'exprime avec pureté et à l'exclusion de tout but.
Commenter  J’apprécie          40
On ne connaît l’ordre social que lorsqu’on en est sorti, les choses auxquelles on fait d’ordinaire à peine attention nous lient bien davantage qu’on ne pense.
Commenter  J’apprécie          30
Il questionnait avec passion les anciens sur les combats qu'ils avaient livrés contre les indigènes au cours de la pénétration pacifique du Maroc.
Commenter  J’apprécie          10
On ne connaît la puissance de l'ordre social que lorsqu'on en est sorti.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Ernst Jünger (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ernst Jünger
À travers les différents ouvrages que l'auteur a écrit pendant et après ses voyages à travers le monde, la poésie a pris une place importante. Mais pas que ! Sylvain Tesson est venu sur le plateau de la grande librairie avec les livres ont fait de lui l'écrivain qu'il est aujourd'hui, au-delàs de ses voyages. "Ce sont les livres que je consulte tout le temps. Je les lis, je les relis et je les annote" raconte-il à François Busnel. Parmi eux, "Entretiens" de Julien Gracq, un professeur de géographie, "Sur les falaises de marbres" d'Ernst Jünger ou encore, "La Ferme africaine" de Karen Blixen. 
Retrouvez l'intégralité de l'interview ci-dessous : https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature allemandeVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (92) Voir plus



Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
404 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre

{* *}