AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2878582020
Éditeur : Viviane Hamy (14/02/2005)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 11 notes)
Résumé :

Pendant la Première Guerre mondiale, dans le calme et la terreur des tranchées, trois officiers allemands se retrouvent pour échanger, des idées sur leur destin, leur avenir et leurs émotions. Sans cesse ilsreviennent sur le sens de cette guerre qu'ils ont choisi de faire. La tension dramatique naît de la succession des alertes et des attaques, et du contraste entre les monotonies du front et les scènes où le lieute... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Taraxacum
  07 novembre 2018
Dans un repli des tranchées, le lieutenant Sturm écrit. Érudit, il passe le temps entre deux accès de violence des assauts à de longues discussions avec deux autres officiers, et à coucher sur le papier une série de portraits qu'il espère réunir plus tard en un recueil, et à s'interroger sur le sens d'une vie où son cerveau peut se retrouver en miettes l'heure d'après, ce cerveau dont il tire tant de fierté.
L'alternance des textes écrits par Sturm et des scènes où les Anglais donnent l'assaut donnent une étrange tonalité au livre. On retrouve cependant dans ce petit opus tout le talent de l'auteur et ça m'a surtout donné envie de relire Orages d'acier, lu il y a si longtemps que je n'étais même pas encore sur Babelio!
Commenter  J’apprécie          50
lagrandeval
  19 juin 2014
Durant la première guerre mondiale, le lieutenant Sturm lit à deux camarades des ébauches de ces récits lors des périodes d'accalmie. Ce récit alterne donc la vie au front et celles des récits.
Personnellement, je n'ai pas adhéré. Seuls les récits de guerre ont éveillé mon attention.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
TaraxacumTaraxacum   21 octobre 2018
C'était la coutume des chefs de section de la troisième compagnie que de passer en société les heures précédant le crépuscule. A ce moment de la journée les nerfs étaient alertes, les petits riens reprenaient tout leur prix et étaient passés en revue en d'interminables conversations. Si c'était au matin que l'on se rencontrait, après des nuits passées dans la pluie, le feu, et mille excitations diverses, toutes les pensées n'étaient qu'aigreur et incohérence, on s'ignorait avec morosité ou explosait au moindre malentendu avec une violence qui en temps de paix eût occupé pour des semaines un tribunal d'honneur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
TaraxacumTaraxacum   07 novembre 2018
Chaque fois qu'un projectile tombait près de lui il se couvrait les yeux d'une main, avec la claire conscience que ce geste était absurde. Car si le sort voulait que le trou soit touché, ce n'est pas sa main qui le protégerait. Cette grêle d'acier était de force à traverser non seulement sa main, mais aussi ses yeux et tout son crâne. Et cependant à chaque fois il répétait ce geste, et y trouvait un soulagement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   19 septembre 2013
Il aurait préféré de loin être un pur homme d’action, ne se servant de son intelligence que comme d’un outil, ou un pur penseur, pour qui le monde extérieur n’existe que comme objet d’étude.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   19 septembre 2013
Il y avait des jours où tout vous réussissait, où comme une batterie prête à faire feu l’on irradiait la force. Le destin n’était plus alors une route incertaine que l’on considérait avec inquiétude, arrêté aux carrefours de la vie, mais un jardin merveilleux dont on ouvrait triomphalement les portes et cueillait d’une main assurée les fleurs et les fruits.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   19 septembre 2013
Ce n’est pas la mort qui lui faisait peur – on ne pouvait y échapper – mais ce hasard, cette avancée à tâtons dans l’espace et le temps, qui à chaque instant pouvait s’abîmer dans le néant. Ce sentiment d’abriter en soi des valeurs, et de n’être rien de plus qu’une fourmi qu’un géant passant sur la route écrase sans s’en apercevoir.
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Ernst Jünger (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ernst Jünger
Comme tous les mois, Babelio vous présente les livres adaptés en films à découvrir au cinéma.
Bonne(s) séance(s) !
Le livre est-il meilleur que son adaptation ? Retrouvez sur Babelio toutes les critiques des livres adaptés sortis au cinéma en octobre 2018 :
Galveston, de Nic Pizzolatto : https://www.babelio.com/livres/Pizzolatto-Galveston/281363 Chair de Poule, de R.L. Stine : https://www.babelio.com/auteur/Robert-Lawrence-Stine/61043 Orages d?acier, d?Ernst Jünger : https://www.babelio.com/livres/Junger-Orages-dacier/6579
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs
Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : ?Babelio, le site : https://www.babelio.com/ ?Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio ?Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ ?Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Romans, contes, nouvelles (879)
autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
869 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre