AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749931843
Éditeur : Michel Lafon (08/06/2017)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 13 notes)
Résumé :
« Jeune senior de 59 ans, tout juste préretraitée, cherche à partager appartement proche tour Eiffel avec colocataire gai et optimiste. Profil idéal recherché : étudiant étranger voire jeune quadra en transition de vie. »

Telle est l’étonnante annonce que la pétillante Jeanne a publiée pour réaliser son vœu le plus cher : habiter près de la tour Eiffel.

Mise en retraite anticipée par son employeur, fière de laisser voler de ses propres ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  30 octobre 2017
On met longtemps à devenir jeune est un très joli roman qui met de bonne humeur.
Un roman très actuel, très bien écrit, touchant, et qui m'a captivé de la première à la dernière page.
J'ai beaucoup aimé le personnage de Jeanne. L'histoire est très bien ficelée, et c'est un livre que j'ai aimé découvrir sans trop en savoir dessus avant.
Un roman fell good comme on dit maintenant :) et qui est très réussit.
J'ai adoré, tout simplement, et je suis ravie de l'avoir découvrir via le site net galley et les éditions Michel Lafon.
Je mets bien évidemment cinq étoiles :)
Commenter  J’apprécie          151
pititecali
  09 août 2017
Une tranche de vie aux airs de thérapie.

J'ai choisi ce livre, un peu à contrecoeur, je l'avoue. Pas très sûre de moi. A force d'être déçue par la jeunesse / Young adult, j'ai eu envie (besoin ?) de sortir un peu de ma zone de confort et de chercher si la lecture ne serait pas plus verte dans le jardin du voisin. (ok, ça ne veut rien dire.)
En changeant totalement de genre, pour un genre dont je n'ai pas l'habitude et qui, jusque là, ne m'avait pas réussi plus que ça, j'ai pris des risques. J'ai débuté ce livre en me disant que ça passait ou ça cassait, qu'il serait susceptible de m'accrocher à fond, comme de se faire traîner pendant des semaines comme un boulet, tellement j'aurais du mal à apprécier.
Mais la magie de la lecture a opéré, les dieux des mots ont entendu mon appel au secours, Allelujia ! (*pète un plomb*)
Au final, j'ai dévoré cette lecture en deux jours. Ok il n'est pas très gros et se lit vite, mais je peux vous promettre que vu mon rythme de lecture de ces deux dernières années, finir un livre en deux jours tient du miracle ! Pump it up !

"On ne peut s'empêcher de vieillir, mais on peut s'empêcher de devenir vieux."

Quel bel adage.
Ce livre est un vrai antidépresseur. La psycho-thérapie positive dans toute sa splendeur.
Et non, mon inclination pour ce roman n'a rien à voir avec mon vieillissement personnel. Je pense qu'à 20 ans je l'aurais apprécié tout autant. Car ce n'est pas la préretraite, qui fait de Jeanne ce qu'elle est. C'est son caractère, son expérience, sa précieuse positivité.
Jeanne est un personnage absolument merveilleux. Positive, libre, déterminée, qui se donne les moyens d'accomplir ses rêves et d'assouvir ses envies. le genre de personnage auquel je m'attache immédiatement. Elle est aussi sensible, gentille, altruiste. Bref, Jeanne est tout à fait aimable. D'ailleurs, tout le monde l'aime. Moi la première. C'est le genre de personnes dont il faut chercher à s'entourer dans la vie. le genre de personnes qui nous pousse vers le haut quand les éternels pessimistes nous tirent sans cesse vers le bas.
Elle vit sa vie comme j'essaie de vivre la mienne. Je dois vous avouer que je n'y arrive pas toujours, mais je m'y efforce.
Alors je remercie Jeanne pour cette tranche de vie qui m'a réellement procuré du bonheur en profondeur. Pas l'éphémère joie d'un cadeau matériel, qui retombe aussi vite qu'elle est montée. La joie forte, solide, constante, d'un coeur qui pense à l'amour, à l'amitié, au bien-être, à l'envie d'apprécier chaque petit moment, chaque personne pour ce qu'elle est, chaque petit rien qui font les grands tout. La joie de vivre, tout simplement.
Par ailleurs, je dois vous avouer que tout dans ce livre semble avoir été écrit pour me "parler" tout particulièrement. J'y ai retrouvé tellement de détails qui m'ont fait me dire que ce livre était pour moi, seulement pour moi. Ma belle-maman porte le prénom de Jeanne. On retrouve une Marion dans ce texte également (je suis une Marion). Un Julien (le prénom de mon frère), deux petites filles : une Clara et une Lucille (les prénoms de mes nièces). Ce n'est pas qu'une histoire de prénoms, j'ai également reconnu leur caractère. Jeanne part en Afrique comme je suis partie à La Réunion, avec le souci de vouloir vivre mieux, autrement, rencontrer des gens, apprendre une autre culture, s'enivrer de la mixité, de la tolérance. Elle évoque d'ailleurs La Réunion à plusieurs reprises. Même son appartement me ressemble. Son goût pour la musique enjouée, vibrante, ensoleillée.
Et enfin, je n'ai pu m'empêcher de remarquer que Jeanne est le parfait opposé d'une personne de mon entourage (à qui je pense d'ailleurs proposer la lecture de ce roman, qui ne pourra lui faire que du bien) très négative, jamais satisfaite de la vie, pessimiste et qui a baissé les bras pour changer les choses et sortir de ce cycle infernal. Cette personne est malheureuse. Jeanne rayonne de bonheur. Jeanne a donc tout compris à la vie, et est dans le vrai. En tous cas, ce livre m'a réellement chuchoté à l'oreille pendant 2 jours. Il est tellement évident, tellement revigorant. Il tient plus du manuel du bonheur que du roman d'une petite vieille. Il est tellement plus que ça.
En ce qui concerne l'écriture, accessible, mais jolie et percutante, elle m'a permis d'apprécier le texte dans toute sa vérité.
Je ne vais pas jusqu'à noter un "coup de coeur", parce qu'il est encore perfectible, mais vraiment, je n'en suis pas loin du tout. En tout cas, il m'a fait énormément de bien et je suis ravie d'avoir eu envie de lire "autre chose", car je suis tout sauf déçue, pour le coup. A vrai dire, je pense même que ma note est exagérément positive par rapport aux qualités du roman, mais comme je le dis toujours quand je publie un avis négatif, une chronique (et sa note !) est subjective, elle ne reflète qu'un avis personnel. Et personnellement, un livre qui m'a fait autant de bien et dont je ne garde que les bons côtés en l'ayant refermé pour la dernière fois, je note large :).
Je vous conseille grandement On met longtemps à devenir jeune, qui sera pour vous aussi, je n'en doute pas, une vraie bouffée d'air frais.
Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
InMyBookWorld
  08 janvier 2018
Je dois reconnaitre que je ne m'attendais pas à ce genre de lecture, je pensais me lancer dans la lecture d'un roman feel-good, le livre doudou qui fait du bien à l'âme, et en fait, pas trop. Ou en tout cas, sur moi, ça n'a pas fonctionné.
Le résumé m'avait l'air prometteur pourtant. Je pense que le soucis pour moi a été le personnage principal. Je ne me suis pas du tout attachée à notre héroïne. Je l'ai trouvée pleine de contradictions, froide, y compris dans sa narration. Il y a une sorte de décalage entre elle et le lecteur, de distance je dirais même. J'ai eu du mal avec ça, et avec le personnage tout simplement que je n'ai pas beaucoup aimé.
Son âge n'a absolument rien à voir avec mes difficultés, j'ai déjà lu des romans avec des personnages plus âgés et je n'ai pas eu de soucis d'identification ou d'empathie.
C'est dommage car les sujets traités, comme la quête de liberté, la réalisation de ses rêves ou encore la place de la femme, sont des sujets qui m'intéressent beaucoup, qui me font vibrer, mais ici, ça n'a pas fonctionné.
J'ai trouvé certains passages assez longs et sans intérêts. Puis d'autres qui me faisaient beaucoup plus vibrer, qui me plaisaient vraiment. J'aurais bien voulu que ce soit tout le temps ainsi. Heureusement, j'ai aimé la fin, j'ai même versé ma petite larme.
En bref, une lecture en dents de scie pour moi, qui n'a pas su me passionner comme je l'espérais, en partie à cause d'une héroïne trop distante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
emilie17021845
  13 septembre 2017
« le bon livre, le bon endroit, le bon moment. » Voilà tout à fait la phrase qui pourrait résumé ma lecture.
J'ai amené ce livre pour mes vacances, il m'a tenu compagnie durant la première semaine. Je dois dire que je l'ai apprécié et savouré, comme on déguste des petites douceurs à l'heure du thé, avec beaucoup de tendresse et de gourmandise.
Pour son premier roman, Christine Jusanx nous offre une très belle histoire. Celle de Jeanne à la fleur de l'âge, qui décide de bousculer son quotidien en partant à la recherche d'un colocataire pour enfin réaliser son souhait de vivre au pied de la Tour Eiffel.
Son premier colocataire est un jeune étudiant brésilien : Paulo. Un jeune homme haut en couleur qui va littéralement apporter une touche de fraicheur dans la vie de Jeanne. Un personnage très attachant, pour moi il fut le personnage coup de coeur de ce roman. Son lien avec Jeanne est touchant, une véritable amitié prend forme et c'est très enrichissant de voir à quel point ils vont apprendre l'un de l'autre. Mais un beau jour Paulo va retourner au Brésil et Jeanne devra donc de nouveau chercher un colocataire.
De là elle va faire la connaissance de Julien, un homme légèrement perdu. Fraîchement divorcé il a une fâcheuse tendance à se reposer sur les autres, prenant un peu trop sa vie à la légère. Sauf qu'il a deux enfants, il doit donc mettre de l'ordre dans sa vie, prendre ses responsabilités. Leur relation sera différente, mais tout aussi touchante. Une fois de plus, ils vont apprendre beaucoup au contact de l'autre. J'ai un peu moins accroché avec Julien, son côté à trop se laisser aller et à toujours compter sur les autres m'a pas mal agacé. Mais il va faire énormément de bien à Jeanne.
Tout au long de notre lecture c'est avec tendresse que nous allons suivre Jeanne dans sa quête du bonheur. J'ai beaucoup appris aux côtés de Jeanne et de ses comparses, j'ai voyagé, découvert des personnages bien différents, hauts en couleurs, mais qui chacun à leurs manières m'ont touchée. Une lecture toute en légèreté, mais qui nous fait réfléchir sur notre avenir.
Sans hésiter l'auteure à réussi capter mon attention, apportant un regard neuf sur notre vieillesse. Une aventure humaine qui m'a fait passer un excellent moment et que je vous recommande sans hésitation.
Je remercie Camille et les Éditions Michel Lafon pour ce service presse
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ladoryquilit
  21 juillet 2017
À tout juste 59 ans, Jeanne débute sa vie de retraitée. Elle décide alors d'enfin réaliser son rêve, vivre près de la Tour Eiffel et pour cela, elle poste une petite annonce afin de partager l'appartement de ses rêves avec un jeune étudiant étranger si possible. Vive et pétillante, Jeanne se lance alors dans l'aventure de la colocation et une nouvelle vie pour s'autoriser enfin de nouvelles expériences...
Après les nombreuses très belles lectures faites ces derniers mois avec des romans de chez Michel Lafon, en découvrant ce titre et cette couverture je n'ai pas hésité une seule seconde à vouloir me plonger dans On met longtemps à devenir jeune de Christine Jusanx.
C'est donc Jeanne, l'héroïne de ce roman ! À tout juste 59 ans, cette jeune retraitée veut profiter pleinement de sa vie et de ce qu'elle n'a pas encore accompli jusque-là. Son projet le plus fou est donc de vivre à côté de la Tour Eiffel, sans hésiter vraiment elle se lance alors à la recherche de l'appartement idéal pour le partager en colocation. Cette colocation va être pour elle l'occasion d'y cohabiter avec un jeune étudiant brésilien, puis un jeune papa divorcé. L'expérience de Jeanne va être utile plus d'une fois à ces hommes, tout comme eux le seront pour elle. Cette nouvelle vie, c'est un rêve qui se réalise et qui réserve bien des surprises.
Jeanne, cette très chère Jeanne que nous accompagnons au fil des pages. Pétillante, profitant de la vie et pleine de ressources, on s'attache forcément à elle. Au fil des rencontres et des jours, son quotidien est secoué, mis à mal parfois, mais elle se relève toujours.
On met longtemps à devenir jeune, n'est pas vraiment le roman finalement auquel je m'attendais. Moi qui imaginais une aventure folle après la lecture du résumé, ce ne fut pas le cas. Ce livre, c'est une ode à la sagesse de l'âge, une ode au temps qui passe et à ce temps de la retraite redouté pour certains et salutaire pour d'autres. Avec cette part de vie de Jeanne, ses rencontres, c'est un roman tout doux, mais sans réelle surprise.
L'écriture de Christine Jusanx est agréable, douce et découle naturellement au fil des pages. L'auteure livre une histoire qui fait sourire, qui reflète parfaitement la vie et ses surprises. Point de grand suspens au fil des pages en revanche, tout y est tellement écrit (les moindres détails, les actes qui s'enchaînent) que cela laisse peu de place au lecteur pour finalement s'imaginer l'histoire une fois la lecture commencée. On sait où tout cela va nous mener, chaque chapitre s'emboîte avec le précédent avec simplicité.
On met longtemps à devenir jeune est un livre frais, sympathique avec un personnage principal qui change un peu de ce que nous pouvons lire habituellement. Une femme d'âge mûr qui, a 59 ans, décide de bouleverser son quotidien en réalisant ce vieux rêve, preuve qu'il n'y a pas d'âge pour profiter pleinement de sa vie ! Christine Jusanx propose une histoire qui se lit facilement et qui devrait plaire à tout type de lecteurs, jeunes ou moins jeunes.
On met longtemps à devenir jeune de Christine Jusanx est disponible aux Éditions Michel Lafon !

5 mots en bref pour décrire ce livre :
Paris
maturité
femme
rencontres
vie.
Lien : http://ladoryquilit.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Dominique84Dominique84   12 juillet 2017
Désormais, j'avais passé l'âge du "j'aurais dû", le temps m'était compté. Si le romantisme m'avait nourrie dans le passé, maintenant ce n'était plus possible, il fallait que j'agisse.
Commenter  J’apprécie          10
LadoryquilitLadoryquilit   07 juillet 2017
Mais qu'est-ce que vieillir ? Est-ce vraiment devenir sage ? N'est-ce pas plutôt simplement pouvoir enfin relativiser toute chose ? En ayant appris à tirer les enseignements du passé. En ayant envie de transmettre ces leçons que l'existence vous a données et de partager le meilleur.
Commenter  J’apprécie          00
AnaVerbaniaAnaVerbania   21 juin 2017
Un joli roman "feel-good" qui manque malheureusement un peu de crédibilité... mais m'a malgré tout donné de bons instants de lecture !
Commenter  J’apprécie          10
Annabelle31Annabelle31   06 décembre 2017
Je savais que ce garçon doté d'une énergie vitale phénoménale était destiné à bouger beaucoup, qu'il avait besoin de mordre à pleine dents dans le temps et l'espace. Son optimisme était d'ailleurs contagieux.
Commenter  J’apprécie          00
LadoryquilitLadoryquilit   07 juillet 2017
Rien n'est en réalité aussi important que de rendre leur esprit critique, leur libre arbitre aux hommes en leur donnant les moyens de se défendre avec leurs propres mots et leurs propres écrits.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Christine Jusanx (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christine Jusanx
Interview de Christine Jusanx, Directrice du Marketing chez Interforum Editis, pour "La minute de la décision" de SYNTEC Etudes Marketing & Opinion.
autres livres classés : nouvelle vieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

85 Auteurs du Royaume-Uni . Retrouvez leurs livres.

Charlotte Brontë

Jane Eyre
La Confusion des sentiments

85 questions
38 lecteurs ont répondu
Thèmes : Catacombes , tournage , gnoseCréer un quiz sur ce livre