AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de kimmessierauteure


kimmessierauteure
  11 septembre 2019
ENTREVUE AVEC L'AUTEURE EDITH KABUYA :

Qu'est-ce qui t'a inspiré l'histoire de Victoire-Divine ?
Plusieurs choses en fait. Victoire-Divine est née à la suite de trois réflexions. La première était le constat que je n'écrivais jamais sous le point de vue d'un personnage Noir, alors que moi-même, je suis Noire. J'ai eu envie d'offrir une héroïne Noire, l'héroïne que j'aurais voulu être, l'héroïne dont j'aurais aimé lire les aventures à 15 ans. J'avais le goût d'offrir une protagoniste à la fois familière et différente de ce qu'on trouve généralement dans les littératures jeunesse. Je trouvais ça dommage qu'on ne trouve pas assez de personnages racisés dans les romans pour jeunes, dont l'histoire n'est pas nécessairement rattachée à un contexte raciste ou d'immigration.
Je cherchais aussi un filon politique, parce que la politique, l'histoire, les problématiques sociales étaient tous des sujets qui m'intéressaient quand j'étais adolescente. Je me suis alors imaginée une école spéciale où les familles les plus riches du Québec envoyaient leur progéniture. L'école Notre-Dame-des-Sept-Douleurs est née de cette réflexion. L'école est également inspirée des établissements scolaires que j'ai fréquentés à l'adolescence et au Cégep.

Quel est ton objectif avec ta série de livres (en tant qu'auteure et pour tes lecteurs) ?
Mon objectif est d'offrir une histoire touchante avec un fond politique.

De quelle manière imagines-tu Victoire-Divine (physiquement et psychologiquement) ?
Victoire est la fille que j'aurais aimé être à 14/15 ans. C'est moi, mais en plus arrogante, en plus affirmée, en plus drôle. Elle a tous mes bons côtés, et je n'ai aucun de ses mauvais côtés, hahaha! C'est une version exagérée de l'ado que j'étais, qui inventait des mots, qui disait ce qu'elle pensait. Mais la grande différence entre Vic et moi, c'est qu'elle, elle n'a pas peur de s'affirmer. Quand j'étais plus jeune, je cherchais souvent à plaire aux autres. Je voulais tellement me faire des amis! J'aurais aimé avoir plus de cran et de confiance en moi à l'époque.

T'es-tu inspirée de faits réels pour rédiger les scènes d'intimidation, pour la création de l'école et pour les moyens mis en place par ton personnage pour s'en sortir et déclarer la guerre à ses intimidateurs ?
Lorsque j'ai commencé ma recherche pour la série, j'ai demandé à mes fans de me décrire des scènes d'intimidation qu'ils ont connues et/ou été témoins. J'ai demandé à mon entourage aussi. Je me suis rappelée également des évènements dans ma jeunesse. Il y a plusieurs années, je suis tombée sur une horrible vidéo (qui a inspiré la scène de la Cérémonie du pardon) où une fille se faisait gifler par plusieurs camarades de classe, sans chercher à se défendre, complètement soumise. Ça m'avait tellement perturbée que j'en ai pleuré pendant des heures. Je me demandais comment on pouvait briser une personne au point où elle se soumet à ce genre de torture. Je voulais savoir si c'était possible d'amener quelqu'un qui, à la base, a un fort caractère jusqu'à ce stade-là aussi, et j'ai travaillé mon premier tome en fonction de cette réflexion.
L'école est inspirée surtout de mon secondaire et de mon Cégep. Certains lieux dans l'école sont réels : l'aéroport, la Table Jaune… Quand j'imagine ND7D, je vois surtout mon Cégep.
Les moyens pris par mon personnage, évidemment, sont reliés à la structure narrative que j'ai conçue en gardant en tête que je dois garder un filon politique (et subtil). le Guide de Survie façonne les actions de Victoire-Divine.
Les faits vécus sont surtout les interactions entre Victoire et sa mère. Sa mère est la mienne. Les scènes entre les deux sont des faits vécus, même les conseils sont des conseils que j'ai réellement reçus de ma mère !

En quoi ton héroïne est-elle différente des autres adolescentes dans la littérature québécoise ?
Elle est Noire.
Et très très drôle.

Quels commentaires reçois-tu de tes lecteurs ?
Ce que j'ai reçu, jusqu'à maintenant, sont des commentaires très peu reliés à l'humour dans le livre. Les lecteurs sont souvent choqués, en colère, perturbés, émotifs. Je constate qu'il y a beaucoup, beaucoup plus de monde qu'on pense, qui ont un passé d'intimidation. Souvent, ça fait remonter des traumatismes, des mauvais souvenirs. J'ai une lectrice qui a déjà éclaté en sanglots devant moi dans un Salon du livre. J'en ai eu une autre qui a décrit mon roman comme étant « violent ». Je pensais que l'humour diluait le côté coup de poing de la situation que vit Victoire-Divine, mais j'ai plusieurs personnes qui m'ont dit qu'elles ont du interrompre leur lecture pour se remettre de leurs émotions.
Le livre est tout aussi perturbant pour des anciens « bully » parce qu'à leur lecture, ils sont confrontés à ce qu'ils ont fait vivre à leurs victimes. Je réalise à quel point c'est important d'en parler.

Sur quoi t'es-tu basée pour les techniques de triche décrites dans ton roman ?
C'est à la suite d'une conversation avec des amis de Cégep, qui m'ont décrit toutes leurs techniques de triche lors des examens. C'est pour ça que je ne nomme pas les collèges en question, mais, en gros, leurs tactiques étaient tellement intelligentes que je me suis interrogée : pourquoi est-ce qu'ils n'étudiaient pas à la place ? HAHAHA !
J'ai aussi posé la question à mes fans sur ma page Facebook. Ils m'ont donné plein d'idées.

Dernièrement, tu as gagné un prix. Lequel ? Dans quel contexte ?
J'ai gagné le prix de la meilleure websérie d'horreur au Webfest de Los Angeles, pour une websérie de trois épisodes que j'ai scénarisée dans le cadre de ma formation à l'INIS. le sujet était justement sur l'intimidation…

As-tu fini de rédiger le tome 3 de Victoire-Divine ? Quand sortira-t-il ?
Il entre en phase de révision, mais il reste encore beaucoup de travail à faire. La sortie est prévue pour novembre 2019.

As-tu d'autres projets une fois ta série terminée ?
En ce moment, j'ai plusieurs projets télé en négociation, alors je croise les doigts. Quant au domaine de la littérature, je n'ai rien pour l'instant, je me concentre à finir Victoire-Divine et on verra par la suite.
Lien : http://www.facebook.com/kimm..
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox