AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 235592919X
Éditeur : Editions Ki-oon (25/02/2016)

Note moyenne : 4.57/5 (sur 7 notes)
Résumé :
La perte de son futur beau-père et de son meilleur ami a réveillé l'ambition qui dormait en Scipion... Pour qu'un massacre de l'ampleur de la bataille de Cannes ne frappe plus jamais la République, il est désormais prêt à tous les sacrifices ! Seulement, pour monter en grade, il lui faut composer avec le général Marcellus, son nouveau supérieur hiérarchique. Or, l'homme ne semble guère apprécier les méthodes du jeune Romain... De son côté, Hannibal n'a pas le loisir... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Alfaric
  29 février 2016
Quoi, un manga historique sur les guerres puniques ? Mais quelle bonne idée, surtout pour moi qui adore les mangas et les peplum, mais aussi pour tout le monde vu que l'establishment culturel français semble avoir décidé, après avoir guillotiné la culture grecque, d'euthanasier la culture romaine au nom d'un égalitarisme à la George Orwell (vous savez, celui où certains sont plus égaux que d'autres…)


Ce tome 8 se divise en 2 parties différentes l'une de l'autre :
- dans une première partie, nous suivons la 2e bataille de Nola !
Hannibal confie la direction de la bataille à Maharbal pour tester son aptitude à commander (ou pour s'en débarrasser ^^) tandis que Marcellus est persuadé d'avoir eu la bonne idée pour les contrer en armant ses troupes de lances d'abordage pour formé des carré de piquiers… Mais le rusé Marhabal retourne contre lui la stratégie de Marcellus par le terrible combo cavalerie numide / cavalerie espagnole, avant que Scipion ne retourne à son tour sa stratégie contre lui : Caius obtient enfin sa vengeance ! (un Caius qui d'ailleurs ressemble de plus en plus à Snake Plissken / Solid Snake)
Le conflit change ensuite de nature, car aux opérations militaire de grande envergures succèdent les opérations diplomatiques de grande envergure : c'est la course aux alliés entre Rome et Carthage qui essaient chacune de débaucher les alliés de l'autre…
- dans une deuxième partie, nous suivons le siège de Syracuse !
La mort de Hiéron a laissé un vide dans la principale cité sicilienne, et en jouant aux apprentis sorciers les Romains offrent involontairement le pouvoir aux frères à Hippocrate et Epycides envoyés par Carthage (ça me rappelle les nombreux ratés des barbouzes de la CIA au service de l'Oncle Sam)
Face aux machines de guerre du génial Archimède, le corps expéditionnaire romain est dans l'impasse… Scipion prend la place de l'érudit Damippos envoyé par Sparte pour infiltrer la cité et trouver la faille qui permettra de l'emporter…
On ne va se mentir, cette partie emprunte énormément à l'"Eurêka !" d'Hitoshi Iwaaki et marche dans ses pas : le mangaka n'est aucunement dupe de ce qu'il lui doit et rend joliment hommage à son prédécesseur.
Les dernières pages introduisent Massinissa le vent du sud qui va causer les pires misères aux troupes romaines du front espagnol avant de SPOILERS (mais est-ce qu'on peut vraiment spoiler un truc qui s'est passé il y a 2200 ans ? ^^)
Ces dernières pages me rassurent : on va aborder des événements moins connus mais tout aussi importants de cette guerre mondiale antique… Mais graphiquement je suis obligé de signaler que la guerre des clones continue de sévir tant dans les rangs romains que dans les rangs carthaginois, et que le mangaka abuse un peu trop des gerbes de sang réalisées avec after effects : c'est dommage, car à part ça les graphismes réalistes sont particulièrement réussis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Tachan
  27 janvier 2018
Un léger mieux par rapport au tome précédent mais cela reste moyen et je sens l'ennui poindre. Je n'ai pas aimé voir Maharbal mis en avant, ni la réponse de Scipion qui encore une fois n'en fait qu'à sa tête. Je ne l'aime vraiment pas. Par contre, c'est sympa de déplacer les affrontements vers Syracuse et le grand Archimède, ça m'a rappelé ma lecture du oneshot: Eurêka !
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Sceneario   05 avril 2016
Une bande dessinée historique à lire absolument, d’autant qu’elle est servie par de superbes dessins, fins et réalistes, qui plairont à tous.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   03 mars 2016
- Le grand Socrate lui-même s’est rendu trois fois sur le champ de bataille pour servir sa patrie… Qu’il soit savetier ou philosophe, tout bon citoyen doit se résoudre à combattre lorsque l’affrontement est inévitable !
- Et vous, maître Archimède, vous participez à cet effort de la plus belle des manières… par le savoir plutôt que par le glaive !
- Je sais tout ça… Seulement je ne suis pas un soldat, mais un homme de science ! Et le meurtre, même pour une raison légitime, engendre la haine… Moi qui ne suis qu’un savant, cette haine, suis-je prêt à l’assumer ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
AlfaricAlfaric   06 mars 2016
- Un Spartiate érudit ? On aura tout vu !
- Tes railleries ne me touchent pas… Si Sparte était jadis une importante puissance militaire, elle n’est désormais plus qu’une petite cité ! S’armer de connaissances est le seul moyen pour elle d’éviter les conflits avec ses voisins… Si les fiers Spartiates ont abandonné le glaive pour prendre la plume, c’est qu’il en va de leur survie !
Commenter  J’apprécie          120
AlfaricAlfaric   05 mars 2016
Lorsqu’on est à deux pas du sommet, décider de repartir en arrière demande plus de courage que de progresser… Quiconque voit de la lâcheté dans un choix aussi ingrat trébuchera avant d’effleurer le ciel.
Commenter  J’apprécie          211
AlfaricAlfaric   04 mars 2016
[Hiéron] Les Romains sont les gens les plus têtus et les plus rancuniers qu’il m’ait été donné de croiser… à quoi bon combattre des adversaires qui n’accepteront jamais de s’avouer vaincus ?
Commenter  J’apprécie          170
AlfaricAlfaric   08 mars 2016
[Marcellus] C’est dans les épreuves que les généraux prouvent leur valeur !
Commenter  J’apprécie          220
Video de Mihachi Kagano (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mihachi Kagano
Bande annonce du manga "Ad Astra" de Mihichi Kagano.
autres livres classés : archimèdeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1679 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre