AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782280265607
480 pages
Éditeur : Harlequin (01/06/2012)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 97 notes)
Résumé :
"Mon nom est Ash. Je suis le dernier fils vivant de Mab, la reine de la Cour d'Hiver mais je suis mort à ses yeux le jour où j'ai transgressé ses lois pour l'amour de Meghan, la fille du roi d'Eté. Aujourd'hui, exilé, j'erre seul à la recherche de Meghan et ma quête n'aura de fin que lorsque je l'aurai retrouvée.
Mais, pour réussir, il me faudra d'abord conquérir ce qui manque à ceux de mon espèce : une âme humaine..."
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
Milou6797
  08 août 2013
BON il est temps ici de donner un avis différent !
Loin, trèèès loin d'être une fervente admiratrice de notre cher prince Ash, j'ai repoussé la lecture de ce tome pendant plusieurs mois - et puis, avouons-le, je ne voulais pas renoncer à tout cet univers, mettre le point final et passer à autre chose. Mais voilà que je me suis lancée et, même si ça n'a pas dépassé mes attentes, même si je m'attendais à apprécier comme il faut, cet ultime tome n'en restait pas moins... beau.

Ash le placide part donc à la recherche d'un moyen de retrouver sa bien-aimée Meghan afin qu'ils puissent vivre leur histoire d'amour (que je déteste soit dit en passant, étant donné que personne ne surpasse PUCK). Il mènera sa quête auprès, bien évidemment, de notre boule de poils préférée, de son "ennemi" juré que j'ai cité entre parenthèses, ainsi que d'autres surprises étonnantes qui s'ajouteront à ce petit comité. C'était sympa de les suivre, il y a pas mal de passages comiques et on est servis au niveau de l'aventure même si on s'attend toujours à l'issue finale ; mais surtout, il y a un autre personnage qui a su me surprendre et m'attendrir, quand bien même je ne l'appréciais pas plus que ça. A vous de découvrir qui. Par contre l'absence de Meghan se fait bien sentir. Ici, elle n'est plus à proprement parler "partie intégrante" de l'histoire et du coup, on n'a plus ces petits battements de coeur, on a un peu de mal à s'identifier. Je dois dire qu'elle m'a énormément manquée dans chaque chapitre du Prince exilé.

Mais bon, à part ça, il y a fort heureusement Puck grâce auquel les dialogues et l'atmosphère paraissent plus frais. C'est la seule raison pour laquelle j'ai ouvert ce livre, d'ailleurs : pour cet éternel plaisantin, ce bouffon qui sait à la fois nous faire rire dans chaque situation et se rendre si attendrissant. Sans Puck, je n'aurais jamais eu le courage de suivre les pensées de notre cher prince de glace, Ash le placide...
Pour parler sérieusement d'Ash, on en apprend plus sur sa personne - et sur la relation qu'il a entretenue avec Puck et Ariella à l'époque. Il est plus aisé, du coup, de comprendre les motifs de son comportement et de sa froideur lassante. Puisque c'est lui qui dirige le récit, on note également une amélioration au niveau du style d'écriture, bien que la plume ne soit pas non plus à envier, mais c'était toujours un plus parce que Meghan n'avait pas un vocabulaire exceptionnel dans les tomes précédents.
Bref, arrivée à la fin du roman, je n'adore toujours pas ce Sir glaçon (on ne peut rien y faire) néanmoins je me dis qu'il a eu du courage pour affronter toutes ces épreuves. Impossible d'en dire plus parce que ça gâcherait les surprises.

Et on arrive bientôt à la conclusion des Royaumes invisibles... Prévisible, certes, mais elle n'en est pas pour autant ratée. C'est l'heure des adieux avec tous ces personnages auxquels on s'est terriblement attachés et j'étais vachement émue. Jamais je ne m'étais aussi sentie proche d'individus fictifs ; la plus dure séparation reste Puck (oh que je l'aime) pour moi, suivi de Meghan et Grimalkin.
Je ne sais pas pourquoi je mets un 5 au final, parce que c'était loin d'être mon tome préféré, cependant Ash, malgré sa flegme perpetuelle, a su y mêler beauté et aventure, peine et humour ; et puis, au fond, ça mérite un 5 parce que c'est la conclusion d'une série extraordinaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
llianesiarra
  12 avril 2015
Dernier livre de la saga et je dirais presque que c'est mon préfère!
J'ai adoré été dans la tête d'Ash. Je le trouve mille fois plus intéressant que Meghan (et oui je préfère les garçons en personnage principale car ils se posent un peu moins de question nian nian que les filles!). Même si Ash se pose énormément de questions: est ce que j'aime vraiment Meghan? Puis je vivre sans elle et devenir roi de l'hiver? Suis je prêt à abandonner ma vie de fée pour elle? Bref il fait une vrai remise en question mais c'est le prix à payer pour devenir humain et avoir une âme!
Donc notre beau prince (je suis toujours aussi fan de lui!!!) entreprend un voyage pour devenir humain et pouvoir vivre aux côtés de Meghan au royaume du fer (parfois je me suis demandé si c'était par amour pour Meghan ou simplement pour répondre à sa promesse qu'il ferrait tout pour trouver une solution! Mouais j'ai pas eu vraiment de réponse à cette question!). le voilà parti seul au départ dans une quête compliquée mais nos héros ne sont jamais vraiment seule t'es longtemps, car Puck se joint à lui dès le départ pour l'aider mais surtout car c'est son ami quoi qu'il arrive. Notre petit groupe n'est jamais complet sans l'apparition de Grim bien entendu! le livre démarre d'ailleurs avec la recherche de celui-ci car notre chat de Cheshire est le seul à tout savoir sur tout et surtout à connaître un moyen de transformer une fée en humain. Une quatrième personne se joint à notre équipe habituel. Une inconnue (enfin on en avait déjà entendu parler quand même!), mais je ne vous dirais pas qui. Perso je ne l'ai pas beaucoup aimée car elle est la pour aider mais en même temps elle fout le bordel et est la limite de dévier notre petit prince dans sa quête.
Je ne vous dis pas s'il réussi, s'il retrouve Meghan ou pas juste que cette quête sera longue et difficile et qu'elle nous tient en haleine tout le long du livre. On veut qu'il réussisse, on veut qu'il retrouve Meghan car on sait qu'il l'aime, qu'il l'aime réellement et qu'il fera tout pour elle.
Notre beau prince à grandi je trouve. Il prend pleinement conscience de la vie humaine, de ce qu'elle implique mais de ce qu'elle lui apportera aussi. Il doit prendre des décisions et il perd ce côté froid, inhumain pour devenir plus humain, pour avoir des sentiments et enfin s'ouvrir aux autres.
Je beaucoup apprécié ce volume même si beaucoup se plaignent qu'on ne voit pas Meghan. Perso elle ne m'a pas vraiment manquée car elle me fatiguait à la longue même si je souhaite comme tous le monde qu'Ash la retrouve.
Nous passons par des moments d'action, de peur mais aussi des moments d'émotions. Puck et Ash nous révèlent vraiment ce qu'ils pensent l'un de l'autre dans plusieurs moments de grandes discussions jusqu'à la fin.
Le royaume invisible est vraiment une bonne saga. Je l'ai gardée un bon moment dans ma PAL avant de me décider mais je ne regrette pas de l'avoir commencée. Elle nous rappel nos comtes et légendes, des personnages attachants et des combats pour la liberté. Bref je vous la conseil largement si vous aimez la magie, les êtres légendaires, l'amour et l'action.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
petitegiboulee
  07 février 2013
C'est le coeur gros, la gorge nouée et les yeux pleins de larme que j'ai fermé ce 4e et dernier tome des Royaumes invisibles... que j'ai laissé derrière moi, avec une profonde tristesse, le monde de la Faërie, les royaumes d'Arcadie et de Tir-Na-Nog, la Forêt sauvage, Ash,Puck, Meghan, Grimalkin et tant d'autres créatures croisées au cours de ma lecture..
On a l'impression de dire adieu à des amis à qui on s'est beaucoup attachés....à un monde dans lequel on voudrait vivre....
Ce 4e tome est, à mes yeux, le meilleur et de loin..... que de poésie, de force, d'émotion, d'intensité, de rêve ! quelle imagination ! Comment peut-on à ce point captiver et envoûter un lecteur ?....
Il est dur de trouver les mots pour dépeindre ce que j'ai ressenti... l'idée de faire raconter l'histoire par Ash est déjà originale et excellente puisqu'elle renouvelle la trame de l'histoire... Mais en plus, les décors inventés, les univers dessinés sont tellement....fascinants, oniriques !!
J'ai été littéralement happée par ces contrées de rêves et de cauchemars, de sentiments, de vulnérabilité..... Je me suis retrouvée dans le monde d'une Histoire sans fin de Michaël Ende où l'imgination humaine fait vivre le créatures surnaturelles , où la réalité et l'irréel se côtoient...
L'apparition du personnage d'Arriella m'a bouleversée.... elle est tellement fragile, touchante, émouvante.... je n'en dis pas plus, mais impossible de ne pas pleurer à un moment du livre.....

Merci , madame Kagawa , de nous offrir un tel souffle de rêve.....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Nyx
  10 juillet 2012
Ne lisez pas le synopsis, il révèle trop de choses. Vous avez juste besoin de savoir que c'est Ash le principal narrateur et que Meghan n'intervient pas. Pas plus.
Contrairement à la première novella, Dangereuse Faeri permet d'introduire la détermination d'Ash à trouvé un moyen de retrouver celle qu'il aime et par où il pourra commencer. A ses côtés, Puck, pour le meilleur ou pour le pire.
Ash se retrouve embarqué dans une quête, où il pourra compter sur l'aide de personnes (on parle toujours de la Faërie, alors personnes...c'est vague là bas, je devrais presque dire concepts) qu'il aura rencontrer en chemin.
La fin équipe est constituée d'éléments aussi dissemblables que possible. A ce propos justement, l'auteur avait trouvé une bonne idée, un peu tirée par les cheveux certes, mais qui amenait une tension assez sympa, je trouve particulièrement dommage qu'elle ne l'ai pas assez exploité, surtout à la fin. C'est triste de "faire tout ça pour ça".
La quête en elle-même est très très linéaire. On passe d'une épreuve à l'autre, et le pire c'est qu'on a un peu de mal à comprendre comment cela peut être des épreuves vu la facilité avec laquelle tout le monde les surmonte.
Voilà, ça résumé tout : linéaire et sans grosses surprises.
Il y avait de très très bonnes idées (je pense à la scène des miroirs ou encore au personnage féminin de l'équipage) mais elles n'ont pas été exploitées jusqu'au bout ou mal et du coup je reste sur ma fin.
De plus, Ash a perdu son côté "froid" pour devenir comme un simple jeune et non pas un prince sans âge. Cela se ressent dans la narration et c'est le même style que lorsque Meghan raconté. Je n'aime pas vraiment.
Quant à cette dernière, ne la cherchez pas trop, elle fera uniquement des apparitions sporadiques : ici elle est un but, pas un personnage en soi.
Lien : http://nyx-shadow.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
cats26
  18 mars 2015
Le dernier tome de la série qui n'est pas pour une fois une trilogie.
C'est une excellente série fantastique ayant pour thème le merveilleux des contes de fées et des légendes celtiques.
Après des tomes ayant pour narratrice Meghan, c'est au tour de Ash de raconter sa quête pour obtenir une âme, de devenir humain, seul moyen de pouvoir retourner auprès de Meghan.
Les deux tiers du récit prennent la forme classique d'une quête épique : dangers, monstres, rebondissements dans une atmosphère très féérique et inquiétante. le Pays de Nulle Part n'est pas le pays des contes de fées de Disney, il est féérique, certes, mais sombre, dangereux et mélancolique. J'ai beaucoup aimé la ville des Créatures Oubliés qui viennent y mourir car plus personne ne sait qu'elles ont existé. Je trouve que l'auteure arrive très bien, malgré un style très sobre et des phrases plutôt courtes qui donnent du rythme au récit, à créer une atmosphère onirique qui vire parfois au cauchemar. La descente de la Rivière des rêves est aussi un beau moment.
La dernière partie, au moment des épreuves d'Ash pour obtenir une âme, change la tonalité du roman. Ce n'est plus épique, cela devient philosophique. Qu'est-ce qu'être humain? Chaque épreuve le dévoile à Ash. C'est cette partie qui pour moi permet au roman de se distinguer des romans d'heroic fantasy classiques. J'ai trouvé cette quête superbe : Ash a tout du héros de roman. Il est jeune et le restera éternellement, beau, puissant et il est prêt à tout abandonner par amour, à devenir faible, mortel, limité. Il est aidé dans son choix par ses compagnons, chacun à sa manière.
C'est ma partie préférée car au delà de la quête d'âme du Prince de l'Hiver, j'y ai vu une métaphore de l'adolescence. Devenir humain pour Ash, c'est aussi grandir, assumer pleinement la condition humaine en acceptant le fait qu'il n'y a pas de magie dans le monde, qu'il n'y a pas de super pouvoirs, ni de super force ou de super agilité comme les enfants peuvent le croire, que tout n'est pas immuable mais change continuellement pour conduire tout un chacun vers sa mort, que même lorsque le prince épouse la princesse, cela ne finit pas dans le rose. Bref, la dernière partie du roman m'a rappelé que cette série appartient bien à la littérature jeunesse en assumant une de ses fonctions premières de la littérature de jeunesse; une littérature d'initiation qui au delà du divertissement aide les jeunes lecteurs à passer à l'âge adulte.
Bref, un vrai coup de coeur pour la série dans son ensemble avec une préférence pour ce dernier tome.
Comment finir sans parler de Puck, qui fidèle à ce qu'il est, joue encore le rôle du bouffon du roi, qui cache néanmoins derrière son sourire sa tristesse et sa solitude? C'est peut-être mon personnage préféré car même si Ash a été le héros de l'histoire, je n'ai pas réussi à m'attacher à lui.
Pour conclure, une série dont le niveau s'est bien maintenu tout au long des tomes et ce n'est pas fréquent.
A partir de 15 ans
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
RhiaRhia   05 juin 2012
Ses yeux d'un bleu-vert clair s'élevèrent jusqu'aux miens et je commis l'erreur de la regarder en face.
Son regard captura le mien, m'attirant irrésistiblement, et je me sentis chavirer.
Des éclats constellaient ses iris comme autant de minuscules étoiles, comme si c'était tout un univers que je contemplais dans ses yeux. J'avais en face de moi une émotion éblouissante, intacte, préservée de toute la noirceur de la cour.
Nous nous fixâmes ainsi pendant quelques secondes, sans un mot, aucun de nous deux ne souhaitant détourner le regard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
RhiaRhia   05 juin 2012
Je ne rêve quasiment jamais. Les rêves sont l'apanage des mortels dont les émotions sont si fortes, si dévorantes, qu'elles débordent dans leur subconscient. Les fées, elles, ne rêvent pas; notre sommeil est préservé des pensées issues du passé ou du futur, de tout ce qui n'est pas le moment présent. Si les humains sont tourmentés dans leur sommeil par des sentiments de culpabilité, de langueur, d'angoisse ou de regret, la plupart des fées ne connaissent jamais rien de cela. Nous sommes beaucoup plus... Vides en quelque sorte que les mortels, car dénués de toutes ces émotions profondes qui les rendaient si... Humains justement. Peut-être est-ce la raison pour laquelle ils nous fascinent tant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ElwingElwing   12 juin 2012
- Je viens du Bout du Monde, Majesté, répondit une voix posée qui me tétanisa. De la Rivière des Rêves, en passant par le Gantelet, les Bruyuères et les Grands Abîmes, afin de pouvoir être devant toi en ce jour. Je n'ai qu'une seule et unique requête: reprendre ma place à tes côtés. Reprendre mon devoir de chevalier, et te protéger, jusqu'à mon dernier souffle.
Commenter  J’apprécie          70
ElwingElwing   09 juin 2012
Il y avait une quantité de marches phénoménales à gravir pour accéder au temple.
- Un escalier...soupira Puck. Je suis sûr que ça cache un genre de code secret. Tout temple ancien doit compter un minimum de sept cents marches devant son entrée principale.
Commenter  J’apprécie          60
petitegibouleepetitegiboulee   07 février 2013
Ensemble, nous contemplâmes dans un silence recueilli, tout chargé de désolation, l'endroit où Ariella m'avait souri pour la dernière fois avant de disparaître dans un éclat de lumière _ ce qui était finalemnt la forme de mort la plus souhaitable que je puisse imaginer.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Julie Kagawa (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julie Kagawa
The price of freedom is everything in SOLDIER, the next thrilling novel in THE TALON SAGA from the limitless imagination of Julie Kagawa, New York Times bestselling author of THE IRON FEY series. Available April 26, 2016 from Harlequin TEEN.
autres livres classés : féesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3758 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre