AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782234086449
288 pages
Stock (03/10/2018)
3.3/5   15 notes
Résumé :
Marcher n'est pas une activité pour Axel Kahn, c'est une manière d'être. Il se définit comme un homme qui marche, un chemineau de la vie.
Au rythme de son pas, sur les chemins et les sentiers, sur les pavés parfois, il a pensé, cherché, douté, le cas échéant, trouvé. Il a aimé, aussi, passionnément.
Son ouvrage est un hymne à l'esprit, à la beauté et à la liberté. Un hymne à l'amour. L'existence d'un homme en chemin, au fil de ses souvenirs de l'enfa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
mfcapelle
  21 octobre 2018
.L irrépressible envie de marcher pour contempler la beauté du monde... couleur de l' aube naissante, profusion des fleurs dans les alpages ,, pureté minérale des sommets ......en somme les "Illuminations" d 'un poète transmises à qui sait voir . Mais le chemin c 'est aussi celui de la VIE ....La vie et ses joies, l' hymne à l' amour à travers ELLE, l' aimée avec laquelle on aurait souhaité vieillir , l'omniprésence des enfants , les victoires du chercheur, cette obstination à vouloir " être humain pleinement" pour convertir la douleur en victoire - testament de ce père tant admiré ..Mais, la vie s' est obscurcie aussi ... séparations, maladie, deuil... le tout confié avec une grande pudeur. Méditation dans le dernier chapitre.quand il faut bien se rendre compte que le corps ne sera plus aussi efficient , ne permettra plus de vivre les folles aventures de la route.... Renoncer ? ... Non accepter que le chemin soit autre mais qu' il continue à appeler et faire vibrer ...c 'est .l' accès à la sagesse. .Pour tout dire .... une émotion ressentie à la lecture d' une âme bien trempée , un livre dont l' écriture légère invite à tourner les pages très vite mais dont on reste longtemps imprégné...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
frandj
  28 octobre 2021
Récemment, Axel Kahn a quitté la vie avec dignité et élégance. Pour ma part, je connaissais le généticien, le vulgarisateur, l'humaniste et le fin connaisseur de l'éthique médicale. Mais j'ignorais tout de sa vie privée. Cette autobiographie abrégée, achevée en 2018, donne un bon aperçu sur l'ensemble de son existence. Il évoque rapidement tous les sujets, sans oublier les plus douloureux, comme le suicide de son père; il mentionne aussi quelques éléments de sa vie publique. Mais il préfère insister sur la passion principale qui animait sa vie privée: sa pratique durable et assidue de la randonnée de haut niveau. Il se souvient - dans les détails - des innombrables excursions qu'il a faites en France, avec une prédilection pour les massifs montagneux. Il a eu parfois quelques mésaventures, mais il aime partager avec les lecteurs ses plus précieuses impressions: la satisfaction éprouvée dans l'effort tendu vers un but difficile à atteindre, la beauté des paysages découverts et l'agréable compagnonnage avec les autres randonneurs. Cette activité a été pour lui la condition nécessaire à un bon équilibre physique, moral, affectif et même intellectuel. Par son exemple, il peut inspirer d'autres personnes tentées par la marche mais qui restent un peu velléitaires. A travers ce témoignage, j'ai découvert un homme d'une grande intelligence, hyper-doué, sûr de lui, volontaire. Il faisait de sa vie une suite d'aventures passionnantes. J'ai trouvé que cette lecture était une heureuse surprise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CVolland
  23 mai 2020
Une  auto hagiographie axé sur le lien qu'entretien Axel Kahn à la marche.
Il s'y connait et ses récits sentent le vécus. Quiconque à un peu marchés aura forcément empruntés quelques un des chemins cités qui font parties des classiques de la randonné. 
Axel Kahn est un marcheur émérite, un Don Juan, un ex militant communiste (se qui se marie assez mal avec l'esprit de liberté incarné par la marche) un aventurier, mais pas vraiment un modèle de modestie.
Il ne m'est pas apparu très sympathique notamment sont coté "donneur de leçon" par exemple lorsqu'il constate les effets des divers crises économiques ayant touchés La Lorraine pour finir par fustiger le vote populiste, quand même très méchant (je résume).
Les renvois permanents à ses précédents ouvrages, agaçant au plus au point, le côté marchant de tapis.
Sa participation aux élections législative tout en sachant qu'il n'avait aucune chance, du parasitisme assumé à mon avis.
Malgré tout le livre est bien écrit, se lit facilement même s'il sent un peu le réchauffé.
 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lussau
  13 janvier 2020
Heureux qui comme Axel Kahn, marche, pense , médite, rencontre, observe, aime, raconte...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
BecassineifyBecassineify   12 février 2021
Il m'arrive, confronté à la beauté, d'en être à ce point subjugué que la violence de l'émotion me sidère et annihile tout autre sentiment, agréable ou non, remplace toute autre émotion, investit ma pensée. Souvent, dans ces cas, je sens ma gorge qui se serre, mes mains sont moites, je pleure, j'en ai conté des épisodes. Je suis alors confronté à l'épreuve du sublime. (...)
Le caractère grandiose d'un paysage ou les œuvres du génie humain ne sont pas seuls susceptibles de déclencher le raz-de-marée émotionnel du sublime, des fleurettes le peuvent aussi. (...)
J'accède aussi à une évidence parfois ignorée : tant qu'existeront de telles fleurs et qu'elles se dévoileront, il ne pourra exister de malheur absolu pour celles et ceux qui auront su les contempler et en être bouleversés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BecassineifyBecassineify   12 février 2021
Se rendre disponible à cette émotion (esthétique) m'apparaît essentiel à l'épanouissement d'une vie authentiquement humaine. Dans mon cas, c'est même une exigence vitale, comme l'aspiration au bonheur. Il n'y a pas de bonheur sans beauté. Le beau n'est pas un attribut propre des objets, des spectacles ou des images mentales, il est conféré par celui qui les perçoit tels. Cela explique la relation étroite entre marche et beauté. Les critères esthétiques jouent un rôle déterminant dans le choix de l'itinéraire d'un marcheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BecassineifyBecassineify   12 février 2021
La montagne est devenue pour moi le symbole de l'harmonie, de l'évidence, de la franchise, de la puissance incontestable, de la perfection, en somme. Elle m'a comblé en retour. J'y ai pleuré de joie, sangloté de désespoir, aimé passionnément. Son souvenir et ses promesses m'ont aidé en toute occasion à vivre loin d'elle l'essentiel de ma vie professionnelle et familiale. Ses images projetées en mon esprit n'ont jamais manqué d'atténuer le dégoût parfois ressenti de la plate grisaille des choses, parfois des gens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
frandjfrandj   29 octobre 2021
Se rendre disponible à l’émotion esthétique m’apparait essentiel à l’épanouissement d’une vie authentiquement humaine. Dans mon cas, c’est même une exigence vitale, comme l’aspiration au bonheur. Il n’y a pas de bonheur sans beauté. Le beau n’est pas un attribut propre des objets, des spectacles ou des images mentales, il est conféré par celui qui les perçoit tels. Cela explique la relation étroite entre marche et beauté. Les critères esthétiques jouent un rôle déterminant dans le choix de l’itinéraire d’un marcheur. La marche parvient aussi par sa propre vertu à décupler l’émotion esthétique ressentie. La vue des sommets enneigés qui pointent au-dessus d’une mer de nuages au soleil encore rasant, l’embrasement d’un coucher de soleil de gloire, la renaissance d’un monde prometteur et clair lorsque Phébus sort des eaux à l’aube fraîche, sont superbes, toujours. (p. 121-122)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BecassineifyBecassineify   12 février 2021
Chaque itinéraire humain s'apparente à une fascinante aventure pour peu qu'on s'y intéresse, le leur m'habite. Ils sont maintenant des adultes, des parents dont le contact me séduit et m'enrichit. J'ai tenté auparavant de maintenir un équilibre entre deux aspects de la fonction parentale : protéger l'espace de liberté dans lequel il leur revient de se reconnaître, de s'édifier et de s'épanouir ; mais aussi constituer toujours pour eux un repère accessible et disponible, la certitude d'un phare qui marque l'entrée du port dans les tempêtes de l'existence. C'est difficile, le chemin entre indifférence et tutelle pesante est étroit, il n'est pas perçu de la même manière par les enfants et leurs parents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Axel Kahn (41) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Axel Kahn
Le généticien et essayiste Axel Kahn s'est éteint le mardi 6 juillet, des suites d'un cancer. Il avait choisi au jour le jour, de tenir sur son blog ce qu'il appelait "La chronique de l'itinéraire d'une fin de vie". Afin de lui rendre hommage, François Busnel et l'équipe de la Grande Librairie ont décidé de diffuser à nouveau cet entretien exclusif que le scientifique avait donné deux semaines avant sa disparition. 
Retrouvez l'intégralité de l'interview ci-dessous : https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/
autres livres classés : vieillesseVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1247 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre