AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2368526137
Éditeur : Kurokawa (14/03/2019)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 38 notes)
Résumé :
Au printemps de leur année de Terminale, trois élèves se retrouvent à un carrefour de leur vie.
Taichi est dans la même classe que Tôma, un ami d'enfance à qui tout réussit et que Futaba, une fille qu'il a du mal à supporter. Un jour, Futaba se confie à lui et lui avoue qu'elle est amoureuse de Tôma.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
Kmye
  03 février 2019
Ce tome d'introduction est une petite perle et fait partie des rares shojo/josei que j'ai lus avec plaisir... La couverture nous laisse deviner une ambiance à la Orange ou A Silent voice que l'on retrouve dès les premières pages ; il s'agit d'un titre à la frontière entre shonen et shojo. Si l'on y retrouve certes les éléments classiques d'une tranche de vie de lycéen, le propos central demeure incontestablement l'amour : la naissance du sentiment amoureux, l'amitié et ses difficultés, l'éveil à la sexualité, mais aussi la quête d'identité générale comme sexuelle et la découverte d'autres sexualités.
Ainsi, les préoccupations de Taichi sont familières et prêtent autant à sourire qu'à s'émouvoir face à de nouveaux sentiments que le jeune homme ne parvient pas à identifier correctement. Toutefois, les personnages que j'ai trouvés les plus intéressants car plus mystérieux (et pour cause, on en reparle très vite) sont Tôma et Itachi. Grands, beaux et très secrets sur leur vie sentimentale, à l'exact opposé de leurs meilleurs amis réciproques, les petits et apparemment émotifs Taichi et Futaba. Sauf que...
Oui, c'est cousu de fil blanc et c'est peut-être un peu cliché de vouloir utiliser un personnage jusqu'ici parfait et donc vis-à-vis duquel on ne s'attache que peu... Mais ça fait du bien de vouloir lui donner cette profondeur et de vouloir changer les grosses ficelles du genre. C'est ce type de récits, plus complexes (plus plausibles ?) que les romances classiques, qui est prometteur et qui tente de faire avancer les choses. Je suis ravie que ce titre s'inscrive dans la mouvance, discrète et pourtant présente, des séries qui proposent d'autres sexualités, d'autres façons de raconter une romance, ou qui abordent par exemple l'homosexualité sans l'érotisme et les stéréotypes que peuvent avoir les yaoi. Là tout de suite, je pense forcément aux éditions Akata pour Aromantic (love) story, Éclat(s) d'âme ou Celle que je suis (et bien évidemment le Mari de mon frère, même s'il n'est pas axé vers le même public).
Pardon, je me suis un peu enflammée mais il fallait que ce soit dit ! Ce premier tome remplit donc pleinement sa mission et j'ai hâte de découvrir la suite, en espérant qu'elle soit à la hauteur des espoirs lancés dans ce volume.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Rickola
  15 mars 2019
Ce jeudi 14 mars est sorti le premier tome de Blue Flag, nouvelle série des éditions Kurokawa que l'on doit à l'auteur Kaito, dont c'est il me semble le premier travail édité en France. Personnellement, la couverture magnifique m'a tout de suite appelé, et voyant qu'il s'agissait d'une histoire de lycéens qui se cherchent et qui découvrent les tourments émotionnels et personnels propres à cette période, j'ai tout de suite été intéressé (cela fait plus de 10 ans que j'ai terminé le lycée, mais j'en garde un très mauvais souvenir, qui est peut-être la cause de mon intérêt pour ce genre de thématique en fiction). Nous allons donc voir si cette nouvelle série mérite qu'on s'y intéresse, en commençant par le traditionnel résumé :
Au printemps de leur année de Terminale, trois élèves se retrouvent à un carrefour de leur vie.
Taichi est dans la même classe que Tôma, un ami d'enfance à qui tout réussi et que Futaba, une fille qu'il a du mal à supporter. Un jour, Futaba se confie à lui et lui avoue qu'elle est amoureuse de Tôma.
Un instantané sensible des tourments de la jeunesse d'aujourd'hui.
Le résumé le montre bien, ce premier tome se focalise sur trois personnages même si c'est réellement le point de vue de Taichi que l'on soit. C'est d'ailleurs des trois personnages celui qui est le plus difficile à cerner dans ce premier tome (quand bien même les autres ont suffisamment de relief pour avoir de nombreuses surprises à dévoiler). La relation entre les trois est au coeur de ce premier tome, et on suppose qu'elle sera au coeur de toute la série.
De ce fait, il était important de dépeindre trois adolescents très travaillés dans leur caractérisation. Et de ce point de vue, c'est une vraie réussite dans ce tome introductif. En effet, les trois sont très différents et tous très intéressants, quand bien même on ne fait ici que gratter la surface. Tôma est celui pour lequel on a le plus vite de la sympathie je trouve, ce qui est cohérent avec la façon dont les autres élèves le voient. Il est grand, beau, souriant, ouvert, gentil, il pense aux autres et est doué en tout. Tellement parfait que tout le monde se demande pourquoi il est toujours célibataire, ce à quoi Taichi semble apporter un élément de réponse durant le tome.
Futaba quand à elle, est une fille très effacée, très timide et maladroite, au point où ça en devient irritant pour Taichi. Comme l'a indiqué le résumé (et on l'apprend très rapidement), elle finit par se confier au jeune homme concernant ses sentiments pour Tôma, et il finit par accepter de l'aider à se rapprocher de lui, bien que l'on ne comprenne pas forcément pourquoi.
Enfin, Taichi, comme je l'ai dit, est le personnage dont on partage le plus le point de vue, mais qui est paradoxalement le plus ambigu dans ce premier tome selon moi. J'ai vraiment eu beaucoup de mal à comprendre son mode de penser, ses réactions colériques et autres. Cela ne veut pas dire que le personnage m'a déplu et que je n'ai pas eu d'empathie pour lui, au contraire, j'ai trouvé que sa façon de se comporter était intéressante car elle traduit une forme de mal-être adolescent et l'incertitude sentimentale de cette période.
Et autour de ces trois très beaux personnages gravitent déjà plusieurs personnages secondaires qui risquent d'avoir de l'importance par la suite, mais je n'en dirai rien pour ne pas gâcher les quelques éléments semés ici. Mais comme je l'ai déjà dit, l'auteur a réellement réussi à capter quelque chose dans la caractérisation de ces personnages (aussi bien les principaux que les secondaires) et de leurs rapports qui fait très authentique et qui me donne déjà très envie de voir l'évolution de tout cela.
Ce travail d'écriture de qualité est en plus soutenu par une esthétique magnifique. le design de chaque personnage fait mouche (en particulier celui de Tôma à mes yeux, qui est pour le moment mon personnage préféré des trois). le travail sur les expressions faciales, absolument crucial pour ce genre d'histoire, est impeccable. Et le tout confère au manga une ambiance d'une grande douceur mais qui retranscrit cependant l'incertitude et la gène maladive de certains. Un travail d'orfèvre qui doit être souligné. Ce travail étant parfaitement mis en valeur par une édition d'excellente facture à laquelle on est habitués venant de Kurokawa. La couverture absolument magnifique risque d'ailleurs de donner envie à pas mal de monde, un très bon point pour ce tome !
En résumé, j'attendais beaucoup ce premier tome de Blue Flag compte tenu de sa thématique adolescente, de sa couverture qui m'appelait et de la façon dont Kurokawa nous vendait la série (j'ai également constaté une certaine attente sur twitter). Et force est de constater que ce volume ne déçoit en aucun cas. Il brosse le portrait de trois lycéens très différents mais auxquels on s'attache tout de suite, donnant très envie de suivre leurs atermoiements sentimentaux. de ce fait, c'est avec une grande impatience que j'attendrai la suite de cette histoire qui pourrait bien faire partie de celles qui comptent.
Lien : https://apprentiotaku.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lilylelfe
  01 avril 2019
Tout d'abord un grand merci aux éditions Kurokawa pour ce beau partenariat et à Guillaume pour cette proposition de service-presse, ainsi que sa continuelle gentillesse et disponibilité.
Ce manga est classé en tant que shonen, mais on me l'a proposé en tant que shojo, genre dont il est assez proche par son côté très romance (même si oui, on est d'accord, le shojo ne s'arrête pas à la romance). Cependant, l'histoire est foncièrement aussi originale qu'inattendue et casse pas mal des codes habituels du shojo-romance, du moins, dans ce premier tome. Ce qui lui pense lui vaut d'être classé en shonen, qui ne correspond pas vraiment plus que le shojo au style de l'histoire ;-) Un inclassable donc, que je définirais surtout comme une « tranche de vie ».
D'abord, le héros de l'histoire, comme nous le montre la très jolie couverture de ce premier opus, est un garçon, Taichi. On le voit sur cette première illustration au premier plan, avec derrière, les deux principaux protagonistes, à savoir Tôma, ami d'enfance de Taichi, et Futaba, une jeune fille de la classe de Taichi, qu'il fuit sans bien savoir pourquoi.
On remarque immédiatement, sur cette couverture, que Taichi est l'élément central, et que ce triangle ne va pas suivre une route habituelle. En suivant les regards, on s'aperçoit que Futaba regarde Tôma, dont elle est amoureuse, tandis que Tôma, lui… suivez son regard ;-)
J'aime beaucoup cette couverture aux couleurs et illustrations très douces. Les fleurs de sakura, le ciel bleu de printemps, trois étudiants aux airs nonchalants, mais aussi un peu perdus, nous avons tout de suite le ton de l'histoire, qui se déroule sur un tapis de délicatesse.
Les dessins sont vraiment très chouettes, parfois très beaux, parfois plus légers, annonciateurs d'une ambiance drôle, lycéenne, remplie d'émotions mais aussi de situations comiques, d'incompréhension, d'humour. Je les ai vraiment beaucoup appréciés, ils m'ont énormément aidée à me plonger dans l'histoire.
Les personnages sont bien faits, très différenciés les uns des autres, et ils ont chacun leurs caractéristiques. Tôma est le beau gosse immense, sûr de lui, souriant et classe, Futaba et Taichi sont un peu ses opposés : manque d'assurance, petite taille, maladroits et plus agités émotionnellement.
Les caractères des personnages sont très différents des clichés du shojo, ou alors, au contraire, jouent avec ces clichés pour se les approprier. Clairement, Futaba est l'héroïne habituelle d'un shojo, petite, mignonne, remplie de bonne volonté et malhabile, pourtant ce n'est pas elle l'héroïne. Certes, on suit sa romance page après page, mais l'histoire reste presque à 100% centrée sur Taichi, sauf dans les dernières pages, dont je ne vous révèlerai bien sûr pas le contenu, mais qui changent de point de vue pour nous proposer un cliffhanger des plus intéressants.
Taichi pourrait être l'héroïne de shojo par excellence aussi, d'ailleurs ;-) Même si son rôle, au début de l'histoire, est celui d'intermédiaire pour aider Futaba dans sa quête d'attention de la part de Tôma, le récit se concentre sur ses émotions, alors qu'elles évoluent au cours du récit, tandis qu'il se rapproche à la fois de Futaba et de Tôma. Se crée alors un étrange trio, auquel va bientôt être intégré un quatrième personnage encore un peu mystérieux. le récit reste centré sur ces personnages-là pour l'instant, même si quelques autres sont introduits.
Taichi m'a beaucoup touchée par son caractère peu malléable et très grognon, sa maladresse émouvante, son apparence si frêle qui donne envie de le protéger, même s'il est fier et se veut très masculin. Il a pourtant un faible pour les choses mignonnes et son amitié avec Futaba porte beaucoup à confusion notamment pour Tôma, qui va bientôt être persuadé qu'en fait, ces deux-là sortent ensemble.
Entre cette donnée et le fait que Taichi est persuadé que Tôma est amoureux d'une femme aux cheveux noirs, les quiproquos ne vont aller qu'en grandissant, alors que la confusion gagne non seulement les esprits, mais aussi les coeurs. Au fond, pourquoi Taichi aide-t-il Futaba ? Est-ce une bonne idée de se rapprocher d'elle de cette manière-là ? Et ne devrait-il pas la décourager dans son amour à sens unique pour Tôma qui, s'il se montre sympathique avec elle, semble plus enclin à passer du temps avec Taichi qu'autre chose ? Quels secrets se dissimulent dans les coeurs de ces adolescents qui se découvrent, et découvrent à quel point les relations humaines peuvent être complexes et, éventuellement, blessantes ?
J'ai énormément aimé le personnage de Tôma, qui, sous ses sourires, cache tout un monde intérieur. S'il est assuré au premier abord, son secret le rend profondément touchant et sensible, émouvant, en fait, même. Il parait si sûr de lui, alors qu'il renferme ses sentiments pour cette personne qu'il aime depuis longtemps, et à qui il n'ose pas l'avouer.
Quant à Futaba, elle n'est que fraicheur et bienveillance, elle apporte énormément de dynamisme à l'histoire, particulièrement quand elle est avec Taichi, avec qui elle forme un drôle de duo amical, touchant et marrant. Leur complicité m'a fait souvent sourire, même s'il semble qu'entre eux, peu à peu, les choses risquent de se compliquer…
Et j'ai hâte d'en savoir davantage sur Itachi, la meilleure amie de Futaba, qui semble avoir beaucoup à nous révéler. C'est un personnage un peu sombre, un peu mystérieux, mais dont la présence, dès qu'elle apparait, est très forte. Se rapprochera-t-elle de Tôma, maintenant qu'un même secret les lie ? Difficile à dire, il me tarde de le découvrir dans le second opus !
Blue Flag est très loin d'être une simple romance shojo, ou une simple romance tout court. C'est une tranche de vie adolescente, qui met en scène un petit groupe qui se cherche, qui s'apprivoise, qui se découvre des sentiments, et qui tente de les refouler, de les cacher ou bien de les avouer. C'est une belle plongée dans le monde adolescent, avec ses bégaiements, ses hésitations et ses quiproquos, ses émotions trop fortes, un peu incontrôlables, et la magie de l'amour et de l'amitié. C'est une histoire qui, sous couvert d'un début de romance tout ce qu'il y a de plus « normal », traite en paysage de fond de sujets LGBT qui, je l'espère, seront plus développés dans les prochains tomes, puisqu'ici, ils n'en sont encore qu'à leurs débuts…
Aurélie, pour le blog d'Amabooksaddict
Lien : http://amabooksaddict.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LireEnBulles
  16 avril 2019
Blue Flag (Ao no Flag en VO) est un manga écrit et dessiné par KAITO, dont la prépublication a débuté en 2017 au Japon dans les pages du Shonen Jump + des éditions Shueisha. L'histoire s'ouvre avec la narration de Taichi Ichinose, lycéen plutôt effacé et banal. le jour de la rentrée scolaire il découvre qu'il est dans la même classe que Tôma Mita, son ancien ami de primaire qui est depuis toujours doué en tout. Il est également adoré de tous, et se trouve ravi de pouvoir renouer avec Ichinose. Dans leur classe, il y a aussi Futaba Kuze, adolescente très maladroite, timide et chahutée par les autres. Comme toutes les filles du lycée, elle est amoureuse de Tôma mais ne sait comment l'aborder à cause de sa nature très effacée. Un jour, Ichinose l'aide à attraper un livre qu'elle n'arrive pas à atteindre sur l'étagère d'une librairie. Futaba va alors prendre son courage à deux mains et demander de l'aide à Ichinose pour se rapprocher de Tôma. Débute alors une grande histoire d'amitié où les sentiments des personnages vont vous faire chavirer le coeur.
Quand les Éditions Kurokawa ont commencé à parler de ce titre, j'ai tout d'abord été interpellée par la couverture qui est réellement très belle dans sa simplicité. Mais avec la multitude de titres qui sortent chaque mois, je l'ai un peu laissé passer. Puis, quand Guillaume attaché de presse pour IGAM Entertainment et Japan FM m'a contacté pour me proposer la lecture du tome 1 de Blue Flag, je me suis dit pourquoi pas ? En lisant ceci, n'allez pas penser que je vais encenser le titre simplement parce que c'est un Service Presse. Depuis le lancement de ce blog, en 2016, je m'évertue à donner un avis sincère, à chaque fois. Il arrive que certains titres me plaisent lors de la lecture à l'instant T, et que si je l'avais découvert plus tard dans un autre état d'esprit je ne l'aurais peut-être pas apprécié. Avec moi, la lecture j'y vais au feeling et selon mon envie du moment. Il y a quelques jours, j'ai écouté le dernier podcast de Cases su Table [à écouter ici] qui ont très bien parlé de Blue Flag. En rentrant je l'ai immédiatement fait remonter dans ma PAL, et je me suis laissée portée er par les personnages. Et que dire à part que j'ai eu un méga gros coup de coeur pour ce tome 1 ! En écrivant cette chronique, je peux même dire que c'est pour le moment le meilleur lancement de manga que j'ai lu en cette année 2019. Alors, ok je ne n'ai pas découvert énormément de nouvelles séries pour jusqu'ici, mais Blue Flag possède tous ce que j'aime dans un manga tranche de vie mêlant amour, amitié, quotidien et découverte de soi. Peu importe que je ne sois plus au lycée et que je sois une adulte de 29 + 2 ans (je sais c'est choquant), peu importe ce genre de détails insignifiants. Blue Flag peut parler aussi bien à un lycéen de 15 ans qu'à un adulte de 40 ans.
Pourquoi ? Simplement parce que la narration de KAITO nous fait tressaillir. Vibrer de nostalgie, d'empathie, d'amour et de bien plus encore… Ichinose est le narrateur principal de cette histoire. Il n'est ni populaire ni impopulaire, mais on devine qu'il n'a pas beaucoup d'amis. Petit, parfois trop passif, il se laisse porter par la vie sans réellement se poser de question. Quand Tôma revient dans sa vie, on découvre qu'il ne peut s'empêcher de ressentir un peu de jalousie envers lui, puisque tous ce qu'il touche est une réussite et qu'il ne laisse pas la vie lui filer entre les doigts. Sportif, gentil, serviable, beau, grand, intelligent, et sociable… du point de vue de Ichinose, Tôma est irréprochable. En acceptant d'aider Futaba à le draguer, il va découvrir beaucoup de choses sur lui-même, car sa camarade de classe lui renvoie le reflet de beaucoup de traits de son caractère, et pas forcément les plus flatteurs. Futaba est une fille qui nous fait ressentir tellement d'amour envers elle, que je serais capable de déplacer des montagnes rien que pour qu'elle soit heureuse. Alors oui, parfois on aimerait qu'elle soit moins timide et qu'elle s'affirme mais, au fond n'a-t-on pas un peu de Futaba en nous ? Quand on aime quelqu'un en secret, on est souvent dépassé par les sentiments que l'on ne contrôle pas. Futaba en est l'image, oui, mais elle est tellement plus. Ce trio va nouer une amitié qui, si elle n'a pas commencé de manière très naturelle, va vite le devenir. Mais le jardin secret de chacun vafaire de l'ombre en cette amitié pleine de bienveillance. Si j'ai deviné certaines choses très vites, il est impossible pour moi de savoir dans quelle direction va aller Blue Flag ! Je ne peux pas en dire plus sans vous révéler les rebondissements qui arrivent doucement dans le manga, mais aussi parce que les mots me manques pour vous dire à quel point j'ai aimé ce manga.
KAITO décrit les émotions de chacun avec véracité et sans artifices. Elles sont sublimées par les expressions et les regards. Il y a aussi des pointes humoristiques aussi bien dans le texte ou dans le dessin. le trait est affirmé mais plein de douceur. le design des personnages correspond à la personnalité et les descriptions de chacun. Les arrières-plans sont travaillés et nuancés. Certains passages dépourvus de texte sont encore plus parlant tant ils sont porté par la mise en scène, les zooms, et les mimiques. le travail d'édition de Kurokawa est très bon, la traduction est moderne sans tomber dans des clichés qui auraient joué contre la narration.
En conclusion, ce premier tome de Blue Flag a été un énorme coup de coeur. Les personnages sont très attachants, la narration de KAITO m'a fait vibrer d'émotions de par la poésie et simplicité que dégage l'ensemble du titre. Un manga tranche de vie à lire et partager, qui vous fera sourire, rêver et vous fera voir votre quotidien autrement.
Lien : https://lireenbulles.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
pommerouge
  07 novembre 2019
Je remercie les éditions Kurokawa pour cette lecture. Décidément j'enchaîne les coups de coeur. Je suis ravie de découvrir ce manga qui me tentait depuis un moment grâce au coffret du tome 1 à 3 envoyé par Kurokawa.
C'est une histoire en sommes des plus classiques. Taichi est en terminale et dans sa classe se trouve Toma. Un ami d'enfance, qui est l'inverse de lui. Grand, beau, athlétique. le gars populaire quoi. Ils se sont éloignés depuis, même s'ils se parlent de temps en temps.
Mais dans sa classe, se trouve également Futaba, une fille qui l'énerve. Pourtant, elle n'a rien fait de mal. Mais sa maladresse, le fait qu'elle est le don pour se retrouver dans des situations compromettantes l'énerve. Peut-être que dans le fond, elle lui rappelle ce qu'il est.
D'ailleurs, la voyant à la bibliothèque essayer de prendre un livre avec difficulté sur l'étagère du haut, il souhaite essayer de l'aider, afin d'éviter de la voir encore dans une situation qui l'énerve tant. Sauf qu'il se rend compte que le livre qu'elle veut prendre consiste à des conseils amoureux, pour faire en sorte que la personne qu'on aime nous aimes !
C'est ainsi que Futaba lui avoue être amoureuse de Toma et demande à Taichi de l'aider et de lui donner des conseils. Étonnamment, même si au début il n'est pas pour, il finit par accepter, car la détresse et la tristesse de Futaba le touche.
On sent venir l'histoire classique de triangle amoureux dès le début, mais ce qui fait que ce manga se démarque, c'est surtout la douceur et la tendresse qui s'en échappe à chaque page. D'ailleurs, j'ai été très surprise dès le début de remarquer que ce manga est classé dans le genre shonen, alors qu'avec une romance on pourrait s'attendre à un shojo.
En bref, c'est une histoire douce et remplie d'émotion qu'on découvre dans ce premier tome. L'histoire est si touchante, que je pense après cette chronique, enchaîner directement sur le tome deux, car la fin m'a rendu très curieuse. Il y a tant de sentiment qui m'ont traversé durant cette histoire. Je vous la recommande à 100% !!!!!!! 😉
Lien : https://lapommequirougit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
LeMonde   18 septembre 2019
Au fil des confidences égrenées dans ce manga « tranche de vie » s’esquisse un portrait d’adolescents spirituel et profond où il est question d’intégration, d’estime de soi et d’avenir dicté par sa condition sociale.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ColibrilleColibrille   13 mai 2019
Est-ce que tout se passera bien si j'arrive à cacher mes sentiments ? C'est douloureux, oui, c'est carrément pénible, mais si ça me permet de rester encore à tes côtés... Est-ce que je peux continuer comme ça et faire ce que je veux ?
Commenter  J’apprécie          40
LysetteLysette   11 mai 2019
- Lui, il vit sa vie pour de vrai !
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3535 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..