AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2812604395
Éditeur : Editions du Rouergue (03/10/2012)

Note moyenne : 3.24/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Un jour d'automne, Ahmed Kalouaz rend visite à sa mère, cette étoile aux cheveux noirs dont il a magistralement dressé le portrait dans son précédent récit. Lors d'une conversation, elle ouvre leur livret de famille et, pour la première fois, l'écrivain voit inscrit sur ces feuillets jaunis le nom d'une soeur disparue avant sa propre naissance. Elle s'appelait Mimouna. D'elle, la mémoire familiale n'a rien conservé. Aucune photo. On ne sait pas même de quoi elle est... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Juin
  08 avril 2014
Il y a des livres dont on voudrait extraire de nombreuses citations, tant la langue est belle, puissante et poétique.
L'auteur dialogue avec sa soeur, décédée peu avant sa naissance à l'âge de 4 ans dans cette Algérie où les enfants mourraient on ne savait pas toujours de quoi.
La mère a gardé une image très forte de cette enfant, belle comme un diamant.
C'est l'histoire de la famille d'Ahmed Kalouaz qui se raconte par bribe. La vie difficile auprès des colons, l'arrivée en France dans une région de neige, les naissances et les décès. Mais c'est bien Mimouna qui est au coeur de cette histoire, même s'il n'y plus une trace d'elle, même pas de photo. Juste la mémoire de la mère, brisée par ce deuil.
J'ai tout aimé dans ce livre, le tu de l'auteur à Mimouna, l'amour qu'il porte à sa famille, sa passion de la France, son pays. Il en parle d'une façon magnifique. Ahmed Kalouaz est aussi poète et conteur. On le ressent dans son écriture.
Son goût des mots et le pourquoi de ce métier d'écrivain sont aussi au coeur de ce livre écrit en courts chapitres.
Superbe et poignant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          294
Annette55
  05 janvier 2014
Je ne connais pas l'auteur. Mais il a été sélectionné lors d'un jury de prix littéraire historique spécifique au département où j'habite.
Ahmed Kalouaz est un écrivain français né en Algérie en 1952, arrivé en France un an après sa naissance.
Dans ce petit livre consacré à l'histoire de sa famille,l'auteur remonte aux sources de sa naissance. Venu au monde trois mois après le décès de sa soeur,il va s'efforcer de renouer un dialogue imaginaire avec elle à travers les souvenirs et les silences qui ont marqué son enfance.
Cela nous donne un récit court, poignant, bouleversant,dont on apprécie le style sobre et poétique sauf que parfois la lecture est malaisée:de nombreuses répétitions et trop d'images foisonnantes sèment la confusion.
L'écrivain s'attache à recréer le monde des enfants et de sa famille. Il nous parle de la douleur infinie de l'absence, de sa culpabilité face au drame de la disparition de cette soeur qu'il n'a pas connue.
On trouve le thème de la difficulté de se construire lorsqu'on naît juste après le décès d'un frère ou d'une soeur,thème récurrent s'il en est,où l'on devient le réparateur de chagrin des parents.
L'auteur tente de faire la jonction entre le passé imaginé,le passé proche et le présent. On se demande à la réflexion si ce n'est pas le désarroi de cet homme dont la maman ne sait pas lire,qui s'est saisi de l'écriture, en dépit du désert de mots dans lequel il a grandi. Je le conseille malgré les quelque réserves émises plus haut.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Ogusta
  05 mai 2015
Ce livre est encore un beau partage avec une amie orientaliste. Cette fois-ci il s'agit presque d'un retour puisque je lui avais offert le bouquin. Ce fut une belle rencontre avec Kalouaz pour ma part. L'écriture est belle, extrêmement poétique, malgré quelques répétitions qui alourdissent assez le récit.
Pour l'histoire : alors qu'il frôle déjà la soixantaine l'auteur apprend par sa mère qu'il est né juste après la mort brutale et inexpliquée de sa petite soeur de 4 ans, Mimouna, quand la famille vivait encore en Algérie. Sa mère ne s'est jamais totalement remise du drame. Il va donc écrire une lettre romancée adressée à cette soeur défunte où il déclame ses sentiments et parle de sa vie en France, de son enfance, de leur mère et de son manque d'elle.
A travers ses lignes, j'ai surtout aimé découvrir l'existence de cette femme, la mère de l'auteur, ses capacités de résilience, son amour pour ses autres enfants et l'espoir qu'ils apportent en grandissant, en devenant adultes et en réécrivant l'histoire, leur histoire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Annelila
  23 avril 2016
Merveilleux texte magistralement écrit et qui fait revivre une petite fille, décédée avant la naissance de l'auteur. Il ne reste rien de celle qui aurait été sa grande soeur, ni tombeau, ni photo et Ahmed Kalouaz imagine la courte vie et la mort de cette enfant qui a certainement conditionné son destin. C'est magnifique !
Commenter  J’apprécie          51
virginie-musarde
  14 janvier 2015
Un roman touchant, fort, plein d'émotion où la langue française, dont l'auteur est tombé amoureux, est à tomber de poésie, de phrases ciselées. Ce récit, autobiographique, nous emporte au travers du chagrin d'une mère, du manque ressenti par Ahmed qui ne découvre sa soeur qu'au hasard d'un livret de famille et qui aurait aimé lui faire découvrir cette France qu'il glorifie, lui faire partager ses émerveillements d'enfant.
Il y a la douleur, bien sûr, mais il y a aussi une douceur et un amour infinis pour cette gamine partie trop tôt d'une maladie non identifiée (il se souvient de sa mère répétant "et je ne sais même pas de quoi elle est morte"...), il y a un sentiment d'injustice, de "faute" ?
C'est l'occasion également pour l'auteur de nous raconter comment il est venu à l'écriture, comment il a aimé apprivoiser la langue française, alors que sa maman était analphabète...
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Annette55Annette55   05 janvier 2014
J'ai enduré ta mort avant de commencer ma vie. Il était dit que l'inquiétude deviendrait mon lot.
La mort d'un enfant paraît toujours improbable et injuste. Même si elle avait déjà vécu un tel événement, emprunté la route des larmes et du gâchis, notre mère ne se remet pas de ta disparition. Elle passe ses nuits dans des sommeils cent fois interrompus par les petits cris, les plaintes, les oreilles qui bourdonnent et la douleur qui ne veut pas lâcher prise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JuinJuin   08 avril 2014
" En ce temps-là, on vivait un peu comme des des esclaves, comme des bêtes, pour sauver nos peaux, il n'y avait que nos prières. Mais la terre m'a pris mes enfants quand même. (...) "
Commenter  J’apprécie          40
Annette55Annette55   05 janvier 2014
Notre mère ne sait pas lire, alors elle se souvient,ou invente des histoires pour effrayer ou endormir ses enfants.
Commenter  J’apprécie          40
tantquilyauradeslivrestantquilyauradeslivres   21 mai 2017
"J'ai enduré ta mort avant de commencer ma vie. Il était dit que l'inquiétude deviendrait mon lot.
La mort d'un enfant paraît toujours improbable et injuste. Même si elle avait déjà vécu un tel événement, emprunté la route des larmes et du gâchis, notre mère ne se remet pas de ta disparition. Elle passe ses nuits dans des sommeils cent fois interrompus par les petits cris, les plaintes, les oreilles qui bourdonnent et la douleur qui ne veut pas lâcher prise."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JuinJuin   08 avril 2014
Cet homme, à ton chevet avait traversé toutes les tempêtes, doublé des caps de désespérance.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Ahmed Kalouaz (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ahmed Kalouaz
Sylvie Gracia - Collection doado des éditions du Rouergue .Sylvie Gracia vous présente la collection doado des éditions du Rouergue. http://www.mollat.com/recherche/editeur/Editions%20du%20Rouergue.html Guillaume Guéraud "Cité Nique-le-Ciel" http://www.mollat.com/livres/gueraud-guillaume-cite-nique-ciel-9782841568444.html Frédérique Niobey "Sur le toit" http://www.mollat.com/livres/niobey-frederique-sur-toit-9782812605833.html Alex Cousseau "Les trois vies d'Antoine Anarchis" http://www.mollat.com/livres/cousseau-alex-les-trois-vies-antoine-anacharsis-9782812604355.html Stéphane Servant "Le coeur des louves" http://www.mollat.com/livres/servant-stephane-coeur-des-louves-9782812605581.html Ahmed Kalouaz "Je préfère qu'ils me croient mort" http://www.mollat.com/livres/kalouaz-ahmed-prefere-ils-croient-mort-9782812601958.html Sylvie Deshors "Fugueuses" http://www.mollat.com/livres/deshors-sylvie-Fugueuses-9782812605840.html Notes de Musique : 09 Búsqueda exploratoria #007 - Rue Laide Coupe - Free Music Archive
+ Lire la suite
autres livres classés : algérieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

mon coeur dans les rapides

Comment s'appelle l'amie de Juliette avec qui elle part en colonie ?

Emma
Louise
Léa
Marie

15 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Mon coeur dans les rapides de Ahmed KalouazCréer un quiz sur ce livre