AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2812601957
Éditeur : Editions du Rouergue (16/02/2011)

Note moyenne : 3.51/5 (sur 69 notes)
Résumé :

Chaque année, des centaines d'adolescents quittent l'Afrique pour l'Europe, avec l'espoir de devenir footballeurs professionnels. Ils tombent parfois entre les mains de recruteurs véreux, qui leur font miroiter les grands clubs, l'Inter Milan, Chelsea, Marseille... avant de les abandonner. Voici, raconté par Ahmed Kalouaz, le destin bouleversant de l'un d'entre eux, Kounandi, qui s'envole un matin d'avril de Bamako pour Paris, des rêves de gloire plein l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
Ziliz
  19 mars 2012
Oui, ce roman jeunesse parle de foot mais nul besoin d'avoir un jour regardé un match pour le comprendre et l'apprécier sans réserves.

Voici un véritable documentaire sur les rêves de gloire dont l'on nourrit des adolescents africains. Certains malfrats se rendent en Afrique pour repérer ceux qui tapent plutôt bien dans le ballon (ou un ersatz, en l'occurrence), leur promettent de "tutoyer les étoiles" et des cachets à plusieurs zéros, comme leurs héros des stades au sommet. Bref, un avenir bien alléchant… moyennant une somme de 2 000 euros, quand même, pour les frais initiaux - contribution conséquente que la famille et les voisins vont avoir bien du mal à rassembler.
Las, une fois en France, le carrosse redevient vite citrouille. D'hôtels miteux en repas frugaux, nos jeunes rêveurs sont rapidement confrontés à la triste réalité (beaucoup d'appelés et très peu d'élus), et sont réduits à rechercher des 'cousins' généreux dans des foyers pour survivre…

En plus de cette monstrueuse - et bien réelle - arnaque vis à vis de certains jeunes Africains, l'auteur dénonce le sort que subissent leurs aînés les plus malchanceux en France - "terre d'accueil". Parfois agglutinés dans des logements désaffectés, insalubres, souvent sans-papiers, maigrement rétribués et envoyant malgré tout une grande partie de leur salaire "au pays" pour faire vivre la famille.

Un récit bouleversant et révoltant, notamment parce qu'il est question d'enfants dupés, brisés, et plus généralement d'exploitation de l'homme par l'homme. La post-face est également très intéressante, pour les incrédules qui auraient des doutes.

PS : La série BD 'Aya de Yopougon' donne aussi un bon aperçu du mirage que représentent de loin les pays européens pour certaines populations étrangères démunies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
zorazur
  23 mars 2012
C'est un roman Jeunesse sur le foot, mais c'est aussi un roman pour adultes et c'est aussi un roman sur la traite des êtres humains. Comment des trafiquants sans scrupules, négriers indignes et véreux, utilisent les rêves de gamins africains dépourvus de tout et leur promettent l'Europe, les grands clubs, la gloire pour eux et leur famille. Comment, une fois les illusions crevées, abandonnés à eux-mêmes c'est-à-dire livrés au pire, ces malheureux gamins se retrouvent dans l'errance de grandes villes à mendier leur subsistance, confrontés à tous les dangers de leur jeune âge et de leur ignorance. Les plus chanceux seront pris en charge par une association ou par un établissement de l'aide sociale à l'enfance. Mais tous reprennent le leitmotiv du jeune héros "je préfère qu'ils me croient mort", refusant d'avouer à leur famille qui a mis tant d'espoir en eux que tout cela n'a été qu'une immense supercherie dont ils sont les victimes innocentes et leurs parents avec eux.
C'est un roman, mais un roman déchirant inspiré par une réalité implacable et nourri de l'errance de ces centaines de jeunes gamins africains dupés. Sur le même sujet l'ancienne championne de saut en hauteur Maryse Ewangé-Epée a produit un récit fort documenté où elle dénonce ces trafics ignobles sous toutes leurs facettes "Négriers du foot". Il faut aussi saluer l'action d'associations comme Mani Foot Forever ou Football solidaire, qui prennent en charge les jeunes qui réussissent à sortir de leur errance, pour leur offrir une scolarité, une formation, un avenir. Un avenir où peut-être le foot aura une place.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
CelineCDI
  07 janvier 2014
Kounandi est repéré au Mali par un recruteur italien venu en chasse de quelques "pépites noires" pour les équipes de football européennes. Grâce à une mobilisation inespérée de sa famille, il part avec 2 autres jeunes garçons pour la France où, espère-t-il, un brillant avenir de footballeur professionnel l'attend. Mais très vite, il doit déchanter. Comme des milliers d'autres, il a été victime d'un escroc qui l'abandonne à son sort, sans papiers, sans argent...
Un roman fort et remarquablement bien écrit sur ces jeunes africains qui se retrouvent en Europe sans le moindre espoir de faire du foot leur métier, victimes de réseaux d'esclavagistes modernes sans scrupules. Les mots sont à la fois durs et poétiques pour raconter l'errance de Kounandi et de ses camarades. Je n'avais jamais lu cet auteur mais j'ai évidemment envie de découvrir d'autres choses car ce court roman me laisse une très grosse impression.
Commenter  J’apprécie          130
Hillel
  13 janvier 2013
Un livre très facile d'accès pour un jeune public. Mais surtout un livre touchant qui ne laissera pas insensible.
Un récit émouvant par la voix de kounandi narrateur et malheureux héros d'une aventure qui paraît bien véridique. Un destin douloureux pour un gamin de 14 ans, venu tout droit du Mali à qui l'on fait croire mont et merveilles, à qui l'on promet de grands clubs de foot... pour au final être abandonné à Montreuil, sans papier, sans un sou.
Kounandi raconte sa propre histoire mais aussi, celle de tous ces petits "noirs", qui trop naïfs, ont voulu croire à ces "bonimenteurs " de recruteurs et se sont retrouvés "sur la touche".
C'est émouvant sans jamais tomber dans le "trop plein" d'émotions, c'est touchant et juste, c'est très bien écrit. La narration à la première personne avec son lot de souvenirs personnels sur l'Afrique, le Mali, tous ces rêves de gosse sur les joueurs et le foot, apportent la touche de fraîcheur à ce récit bien noir.
Si dès le départ on sent que cette histoire amènera notre héros dans une bien mauvaise voie, on se plait à tourner les pages pour découvrir quel chemin va-t-il prendre.
un très joli roman, court et efficace.
parfait pour des élèves. pour ma part, parfait pour mes élèves de lycée pro, peu lecteurs, ils ont dévoré l'ouvrage!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Alyenor
  30 octobre 2014
Kounandi, jeune Malien de 14 ans, est promis à un bel avenir de footballeur professionnel dans une grande équipe européenne. C'est du moins ce que promet" l'Italien, soi-disant recruteur et dénicheur d'étoiles cachées sur le sable africain. Contre les 2000€ qui ruinent les parents et amis de la famille de Kounandi, il emmène le jeune garçon en France, terre promise du bonheur.
Là, Kounandi découvre le froid, la grisaille, le mensonge, la trahison, la pauvreté, la clandestinité. Et pourtant, Kounandi ne perd jamais espoir. Très vite, il comprend qu'il est désormais seul responsable de son destin et qu'il ne peut compter sur personne d'autre que sur lui-même, surtout pas sur ces soi-disant "entraineurs" ou "recruteurs" français qui sont autant de personnes malhonnêtes qui lui donnent une image de la France très loin de ses rêves.
L'écriture est très adroite. Sans ressembler à celle d'un adolescent, elle nous emporte dans l'univers de Kounandi sans aucune difficulté.
A chaque nouvelle rencontre de Kounandi, j'espérais que ce serait la bonne, celle qui l'emmènerait non vers une équipe célèbre de football mais au moins à l'abri du besoin, et en même temps, je redoutais une nouvelle trahison qui plongerait notre héros dans le désarroi.
Le plus effrayant dans ce livre est malheureusement la véracité des faits. La France reste encore un eldorado pour de nombreux Africains qui déchantent dès leur arrivée sur notre sol...
A. Kalouaz termine quand même son récit sur une note d'espoir, ça fait du bien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
AlyenorAlyenor   30 octobre 2014
On doit parler de moi là-bas, avec des remords dans la voix, ou même de la colère, contre cet incapable parti en France dilapider l'argent de toute une famille, ruiner pour des générations ceux qui avaient mis dans l'affaire des économies amassées à la sueur de leur front. A leurs yeux, je ne suis plus qu'un renégat, un fils indigne, dont il faut prononcer le prénom en prenant soin, aussitôt, de cracher par terre, comme pour éloigner le démon, le visage du malheur. Mais d'autres, ailleurs dans la ville, amasseront encore des liasses de billets pour une tontine qui emportera à nouveau un garçon aux pieds agile, à la tête légère, vers le mirage qui m'a conduit là. Celui-là, un jour d'abandon, ne voudra plus donner de nouvelles à sa famille, se disant comme d'autres, au bout du compte : "Je préfère qu'ils me croient mort".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
JuinJuin   08 janvier 2015
Cela ne m'a pas conduit aux portes des clubs prestigieux mais aux grilles des petits stades anonymes, j'ai appris à raser les murs,attendant vainement de lever les bras au ciel en courant, un maillot trempé de sueur brandi vers une foule en liesse.
Commenter  J’apprécie          250
ZilizZiliz   16 mars 2012
(...) nous en étions simplement à rêver de jouer avec un bon ballon et de pouvoir un jour prendre soin de nos parents [au Mali] en les aidant à vivre décemment. Même si pour eux, au fond, footballeur, c'était un travail comme un autre. Il n'y avait qu'une manière de leur faire plaisir. Réussir. Et, très vite, envoyer de l'argent à la famille, comme le faisaient les oncles balayeurs, les cousins cuisiniers ou manutentionnaires. (p. 47)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
ZilizZiliz   16 mars 2012
Quinze ans que je survis ici, sous prétexte que je suis le meilleur forgeron de la communauté. C'est bien assez, quinze ans ! J'aurais dû rentrer au pays, non ? Vous ne répondez pas, mais c'est stupide. J'ai des économies pour vivre dignement là-bas. Je pourrai acheter un âne, une cabane, et vendre des fruits ou du poisson, mais je suis trop con, trop con, comme disent les Français. C'est pour ça que je reste là à vieillir, pendant que mes enfants grandissent sans moi. (p. 60-61)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
JuinJuin   08 janvier 2015
De l'autre côté du périphérique, il y a le stade Ladoumègue et son gazon. C'est là que viennent traîner tous les échoués,ceux qui gardent pourtant l'espoir d'entrer enfin dans la lumière, de toucher ce rêve qui a pris jour là-bas, sur les sols de glaise collante les jours de pluie, sur la latérite rouge par les grandes chaleurs.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Ahmed Kalouaz (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ahmed Kalouaz
Sylvie Gracia - Collection doado des éditions du Rouergue .Sylvie Gracia vous présente la collection doado des éditions du Rouergue. http://www.mollat.com/recherche/editeur/Editions%20du%20Rouergue.html Guillaume Guéraud "Cité Nique-le-Ciel" http://www.mollat.com/livres/gueraud-guillaume-cite-nique-ciel-9782841568444.html Frédérique Niobey "Sur le toit" http://www.mollat.com/livres/niobey-frederique-sur-toit-9782812605833.html Alex Cousseau "Les trois vies d'Antoine Anarchis" http://www.mollat.com/livres/cousseau-alex-les-trois-vies-antoine-anacharsis-9782812604355.html Stéphane Servant "Le coeur des louves" http://www.mollat.com/livres/servant-stephane-coeur-des-louves-9782812605581.html Ahmed Kalouaz "Je préfère qu'ils me croient mort" http://www.mollat.com/livres/kalouaz-ahmed-prefere-ils-croient-mort-9782812601958.html Sylvie Deshors "Fugueuses" http://www.mollat.com/livres/deshors-sylvie-Fugueuses-9782812605840.html Notes de Musique : 09 Búsqueda exploratoria #007 - Rue Laide Coupe - Free Music Archive
+ Lire la suite
autres livres classés : afriqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

mon coeur dans les rapides

Comment s'appelle l'amie de Juliette avec qui elle part en colonie ?

Emma
Louise
Léa
Marie

15 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Mon coeur dans les rapides de Ahmed KalouazCréer un quiz sur ce livre
.. ..