AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782812611322
106 pages
Editions du Rouergue (12/10/2016)
3.77/5   24 notes
Résumé :
Le père de Théo a disparu depuis deux semaines. Un voisin dit l'avoir aperçu dans une rue de Grenoble, à la dérive. Parti à sa recherche, l'adolescent va découvrir durant trois jours le monde des sans-domicile-fixe, leurs terribles conditions de vie, leur histoire personnelle, ainsi que l'aide que leur apportent les équipes de maraude. Dans une belle langue, un roman émouvant sur le peuple souterrain des grandes villes.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,77

sur 24 notes
5
2 avis
4
9 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

NathalC
  27 octobre 2016
Merci à Babélio et aux Editions du Rouergue de m'avoir permis de faire cette belle découverte. Un petite pépite.
Pourtant le sujet n'est pas facile.
Théo part (fugue) 3 jours sur Grenoble à la recherche de son père. Il part à sa recherche dans l'univers des sans domiciles... On s'attend à une histoire dure, violente, triste.
Pourtant, l'écriture est presque poétique.
En alternance, on passe de Théo narrateur à la recherche de son pères, puis aux SDF narrateurs (au fil de ses rencontres).
Chaque personnage raconte son histoire, à sa façon.
La Maraude, c'est le service de la Croix Rouge qui, bénévolement, apporte du réconfort le soir et la nuit aux personnes vivants dans la rue, leur apporte de la chaleur, un peu de soupe et une oreille attentive.
Jamais on ne tombe dans le pathétique.
Notre regard sur les SDF sera forcément différent à la fin de cette lecture. Ahmed Kalouaz nous les rend humains, avec une histoire passée personnelle. Chacun a son histoire, chacun a son parcours qui l'a emmené dans la rue, jusqu'à ce point de non retour (?).
Cette masse critique d'octobre 2016 sur la littérature jeunesse m'a permis de découvrir cette histoire qui est belle malgré le sujet, elle m'a permis de découvrir Ahmed Kalouaz, m'a donné envie de découvrir d'autres oeuvres de cet auteur.
Ce livre est peut être écrit pour la jeunesse, mais pas que... C'est un livre qui devrait être découvert par tout le monde. Un roman social plein d'émotions et de sensibilité à découvrir au plus vite.
Un petit plus : j'adore la couverture qui représente parfaitement ce livre. Une vitre brisée, des fêlures de vie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          331
Shan_Ze
  22 octobre 2016
Le père de Théo est parti. Quelqu'un l'aurait vu parmi les sans-abris dans les rues de Grenoble. Théo veut retrouver son père, il ne peut pas vivre dans lui. Pendant trois jours, il parcourt les coins et recoins de Grenoble, interrogeant les sans domicile fixe, pour savoir si une personne l'aurait vu.
Petit roman jeunesse très touchant sur l'absence d'un père et la difficulté de vivre dans les rues. Les territoires, la mendicité, la nourriture sont les problèmes récurrents pour ces personnes. C'est d'ailleurs par la maraude, camionnette de la Croix-Rouge distribuant la soupe qu'on découvre ce petit monde estropié qui a lâché ou été lâché par leurs familles, leurs vies, leurs manques de moyens. Ils racontent leurs vies et leurs émotions de voir une recherche d'une telle ferveur. A chaque interrogation, l'espoir de retrouver son père est contrebalancé par le soulagement de ne pas le voir vivre une telle vie.
Un roman polyphonique qui permet de mettre des mots sur la vie de ces gens qui ont décroché, qui ont perdu leurs repères.
Merci aux éditions du Rouergue et à Masse Critique pour cette belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
RosenDero
  12 octobre 2017
Théo est un lycéen comme un autre. Un jour, comme tant d'autres, sa famille est touchée par la crise, son père est licencié, et la situation s'envenime, devient insupportable. Sans prévenir, sans laisser le moindre mot, le père de Théo disparaît. du jour au lendemain il n'est plus là, laissant un vide immense. Alors, quand un voisin de la famille dit l'avoir vu, en ville, en compagnie de SDF, le jeune homme fugue à son tour pour tenter de le retrouver, quitte à, lui aussi, se colleter avec la rue…
---
Un roman jeunesse facile à lire, très rythmé (avec une structure narration/monologue bien réalisée), et qui mettra un peu de plomb dans beaucoup d'ailes.
L'histoire de Théo cherchant son père n'est qu'un prétexte pour parler de ce monde particulièrement dur, pour évoquer la rue et ses « habitants », les raisons possibles de leurs déchéances, de cette dérive et de ce point de non retour. Un roman pour parler aussi des conditions de vie, des espoirs et des doutes de ces « clochards » qui vivent sur des cartons et tapent le passant. Les mots sont durs, l'auteur ne prend pas de gants, la caricature n'est pas de mise, même si alcool et désespoir vont souvent de paire.
Mais un roman pour évoquer également ceux qui aident, ceux qui sont là et font leur devoir d'humain. Si le livre s'intitule « la maraude », c'est que c'est le nom donné à ces bénévoles, ici de la Croix Rouge, qui vont en aide aux plus démunis, qui leur apportent une soupe chaude et une oreille attentive. Car, avant tout, c'est d'écoute et de contact qu'ils ont le plus besoin ; tous ont une histoire, Marius, Emile, Irène, Carlos, l'Irish, Margot et les autres, ceux-là, hommes, femmes, immigrés, jeunes, vieux, que Théo a rencontrés dans la rue, un parc, sur un banc ou un abri-bus.
Ceux-là que le lecteur doit croiser sans même les voir.
Nul doute que Théo ne regardera plus jamais comme avant les SDF et les naufragés du bitume ; nul doute que le lecteur non plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
zazimuth
  13 novembre 2016
Un adolescent, Théo, fugue dans la ville voisine à la recherche de son père disparu depuis deux semaines. Il a perdu son travail, il a perdu l'espoir et une voisine l'a aperçu en train de rôder près de la gare alors son fils décide de le ramener à la raison, de le ramener à la maison.
Au fil des pages, les chapitres alternent les étapes de la quête de Théo qui arpente les rues et découvre les modes de vie de ceux qui dorment dehors, avec les points de vue des différentes personnes qu'il rencontre et qui lui racontent un bout de leur vie, expliquant comment ils se sont retrouvés dans cette situation.
Un beau texte sur la difficulté de rester digne dans ces conditions et l'importance de la parole et du contact humain.
J'ai aimé les belles humanités qu'a rencontré Théo sur son chemin : Loïc apprenti au lycée hôtelier et sa grand-mère mais aussi Tony, "Le Galérien" qui aide le garçon dans sa recherche du père.
Commenter  J’apprécie          80
Low90
  28 octobre 2016
J'ai bien aimé ce livre que j'ai trouvé intéressant. Sur 100 pages, on suit les recherches de Théo qui est partie à Grenoble sur les traces de son père. Celui-ci est partie un jour sans laisser de trace et un ami l'aurait vu dans les rues de Grenoble.
On découvre en même temps que Théo pendant ses recherches la dure vie de la rue, ces gens en marge de la société qui essayent de survivre comme ils le peuvent. Ce que j'ai trouvé intéressant c'est les chapitres des personnes que Théo rencontre et qui nous montrent comment ils en sont arrivés là, le fait qu'au final personne n'est à l'abri de se retrouver à la rue.
J'ai bien aimé le style d'écriture, le fait qu'il n'y a pas beaucoup de pages nous fait rentrer directement dans le vif du sujet et c'est plutôt bien. Les choses sont dites avec justesses.
C'est la première fois que je lis un livre de cet auteur et c'est pour moi une bonne découverte, je ne suis pas déçue et je pense que je vais tenter d'autre livre d'Ahmed Kalouaz.
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
Ricochet   24 janvier 2017
Un roman du vécu simple et fort, et une écriture, un ressenti très reconnaissables chez l'auteur.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
NathalCNathalC   25 octobre 2016
Drôle d'idée de faire la maraude, de s'occuper de gens comme nous. Au fond, ça me touche vraiment que vous preniez du temps pur nous soutenir. Qu'est-ce qu'on vaut, hein... pour que vous veniez gaspiller vos soirées et vos nuits pour des types qui ne sont plus dans le circuit ? Vous nous prenez encore pour des êtres humains et, franchement, je m'en fiche de voir que vous portez une croix rouge sur votre blouson. Au moins, vous servez à quelque chose. Comme disait l'autre, c'est sans discours ni baratin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Shan_ZeShan_Ze   25 octobre 2016
On est tous hors du monde, c'est un peu notre poème, et avec mon violon je sais aussi faire danser les mots. Quand je me lance dans une gigue, les gens se retournent vers nous autres, regardent les doigts du type ratatiné se promener sur les cordes. La musique, ça les touche toujours. Dans leur vie, il y a encore un futur, de l'amour, un toit et de la lumière sur la table de nuit.
Commenter  J’apprécie          200
NathalCNathalC   21 octobre 2016
(les chiens)
Et je me demandais, au fur et à mesure que j'avançais dans ce monde de guenilles, qui, entre les hommes et eux, menait vraiment une vie de chiens.
Commenter  J’apprécie          220
RosenDeroRosenDero   16 octobre 2017
C'est bizarre, la manche, t'es content que le type te glisse une pièce dans le gobelet, même si ce sont souvent des femmes, et, au moment où il se penche vers toi, tu éprouves un sentiment de haine envers lui, parce qu'il est à l'aise, qu'il est dans le propre, et ça, au fond, tu ne peux pas le supporter.
Commenter  J’apprécie          70
NathalCNathalC   27 octobre 2016
Il reviendra peut-être, silencieux, un matin, le corps fatigué, mais avec son sourire.
Commenter  J’apprécie          190

Videos de Ahmed Kalouaz (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ahmed Kalouaz
Sylvie Gracia - Collection doado des éditions du Rouergue .Sylvie Gracia vous présente la collection doado des éditions du Rouergue. http://www.mollat.com/recherche/editeur/Editions%20du%20Rouergue.html Guillaume Guéraud "Cité Nique-le-Ciel" http://www.mollat.com/livres/gueraud-guillaume-cite-nique-ciel-9782841568444.html Frédérique Niobey "Sur le toit" http://www.mollat.com/livres/niobey-frederique-sur-toit-9782812605833.html Alex Cousseau "Les trois vies d'Antoine Anarchis" http://www.mollat.com/livres/cousseau-alex-les-trois-vies-antoine-anacharsis-9782812604355.html Stéphane Servant "Le coeur des louves" http://www.mollat.com/livres/servant-stephane-coeur-des-louves-9782812605581.html Ahmed Kalouaz "Je préfère qu'ils me croient mort" http://www.mollat.com/livres/kalouaz-ahmed-prefere-ils-croient-mort-9782812601958.html Sylvie Deshors "Fugueuses" http://www.mollat.com/livres/deshors-sylvie-Fugueuses-9782812605840.html Notes de Musique : 09 Búsqueda exploratoria #007 - Rue Laide Coupe - Free Music Archive
+ Lire la suite
autres livres classés : sdfVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

mon coeur dans les rapides

Comment s'appelle l'amie de Juliette avec qui elle part en colonie ?

Emma
Louise
Léa
Marie

15 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Mon coeur dans les rapides de Ahmed KalouazCréer un quiz sur ce livre