AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Hana Yori Dango tome 1 sur 37

Julie Naruse (Traducteur)Yoshiaki Naruse (Traducteur)
EAN : 9782723441780
192 pages
Glénat (05/03/2003)
4.06/5   63 notes
Résumé :
Tsukushi Makino est une jeune lycéenne de 16 ans, issue d'un milieu modeste, qui est parvenue à rentrer dans l'un des établissements les plus cotés du pays. Très vite, elle se heurte à une bande de voyous friqués, les « F4 ». Ces derniers font régner la terreur dans le lycée, en attribuant des « cartons rouges » aux élèves qui ont le malheur de ne pas leur plaire. La pauvre Tsukushi se retrouve persécutée moralement par les quatre garçons. Mais plutôt que de s'aplat... >Voir plus
Que lire après Hana Yori Dango, tome 1Voir plus
Elle et Lui, tome 1 par Tsuda

Elle et Lui

Masami Tsuda

3.93★ (828)

21 tomes

Peach Girl, tome 1  par Ueda

Peach Girl

Miwa Ueda

4.28★ (992)

18 tomes

Koko Debut, tome 1 par Kawahara

Koko Debut

Kazune Kawahara

3.98★ (662)

15 tomes

Yamato Nadeshiko, tome 1  par Hayakawa

Yamato Nadeshiko

Tomoko Hayakawa

3.75★ (828)

36 tomes

Urukyu, tome 1 par Akimoto

Urukyu

Nami Akimoto

3.75★ (296)

9 tomes

Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
4,06

sur 63 notes
5
5 avis
4
4 avis
3
1 avis
2
2 avis
1
0 avis
Une relecture qui ne commence pas très fort… J'espère que la suite sera un peu plus intéressante parce que j'ai bien l'intention de relire les 37 tomes de Hana Yori Dango… Après je me dis qu'il y a une certaine marge de manoeuvre et que l'histoire comme les personnages ne peuvent que s'améliorer.

Le gros hic pour moi, et surtout en connaissant le phénomène du ijime au Japon, c'est que je trouve ce premier tome très malaisant. En se cachant derrière de « l'humour » (qui n'est pas drôle pour un sou), Yoko Kamio donne l'impression que le harcèlement n'est au final pas si grave, et qu'il n'y a rien de troublant de demander à des types de violer une camarade de classe juste pour le fun… Pour moi, il y a beaucoup de situations qui vont beaucoup trop loin, et je ne mettrais pas le manga dans toutes les mains. Il pourrait aisément troubler, et je suis gentille, plus d'une personne.

Je sais bien ou du moins j'ose imaginer que Yoko Kamio essaye de dénoncer l'élite et les pratiques de harcèlement. Mais elle ne le fait pas bien et de façon très maladroite. Même en plaçant Tsukushi en redresseuse de torts face aux F4 et autres pimbêches (j'essaye de rester polie), elle reste l'exception à la règle. A cet âge, on a besoin d'être rassuré, d'avoir un groupe auquel appartenir et surtout pas d'aller à l'école avec la boule au ventre, ou bien de se dire comme notre héroïne que ça va être la guerre.

Pour l'instant à part Tsukushi, personne n'est attachant… c'est assez compliqué de se projeter et même d'avoir envie de poursuivre. Si je ne savais pas que cela allait s'améliorer, j'avoue que je n'aurais pas poursuivi. Mais c'est aussi là que je me dis que la marge de progression est énorme. le F4 ne peut qu'être influencé par Tsukushi, tout comme la vision très élitiste des personnages en général. On sent que cela va être un pied de nez au destin, du genre à la cendrillon, mais la route va être longue… très longue…

En espérant qu'il y ait rapidement une amélioration…
Commenter  J’apprécie          280
Niais et incohérent, un des pire shojo que j'ai lu. L'héroïne a un peu plus de caractère que tous les autres personnages inconsistants et peu réalistes. Sa juste colère et sa décision de se battre contre des harceleurs ne vient pas de son caractère mais du hasard (sa camarade est en mauvaise posture et elle se sent obligée d'intervenir). Points négatifs en particulier : l'acceptation tacite par tous les persos que le modèle de société est juste et que les riches doivent être en haut de la pyramide puisqu'ils sont supérieurs et surtout la banalisation de l'agression sexuelle (elle a failli se faire violer, mais bon...)
Commenter  J’apprécie          82
Quelle bonne surprise ! Ce livre traîne dans ma bibliothèque depuis déjà bien longtemps et j'étais très réticente à le lire en raison d'un scénario qui n'est pas forcément des plus originaux
Et pourtant ! ce manga, qui promeut la lutte contre le harcèlement, se veut presque révolutionnaire pour son temps.

Les dessins n'ont à mon goût pas tant vieilli que ça par rapport à d'autres shojos de la même période. Ce premier tome est très plaisant à lire et on se laisse vite emporter par une Tsukushi Makino dynamique, décidée à ne pas se laisser faire et portée par de belles valeurs. Il faut bien ça pour compenser le manque flagrant de personnalité des autres personnages secondaires qui, disons le, ne sont pas très intéressants, même parmi le F4 (Sôjiro et Akira sont-ils des plantes d'intérieur ?).

C'est sûr, certaines scènes sont très clichées et/ou téléphonées , mais comment ne pas le pardonner à Hana Yori Dango ? le tout est enveloppé dans un ton très léger et un humour bien dosé qui permettent d'accepter certains écueils.
Commenter  J’apprécie          10
L'histoire commence sur les chapeaux de roues ! le scénario paraît cliché et d'une banalité aujourd'hui mais pour l'époque, Hana Yori Dango fait figure de proue. Tsukushi est une héroïne qui a des valeurs et du caractère. Son personnage est totalement dans l'ère du temps avec le féminisme sur le devant de la scène. Tsukasa est quant à lui un personnage qui paraît stupide, sans aucune difficulté et qui pourtant souffre d'une immense solitude. Heureusement que ses amis du F4 sont présents. Plus les tomes passent, plus son personnage mûrit et grandit. le lecteur suit Tsukasa qui aime avec force, douceur et romantisme Tsukushi. Ce manga est tout à fait romantique. L'humour est également présent tout le long contrairement à d'autres shojos. le fond du manga est également intéressant. En effet, la mangaka nous fait voyager au Japon, au Canada, à New-York etc... Les personnages sont attachant. le style de dessin est propre à la mangaka et peut déplaire mais personnellement j'ai totalement apprécié. J'aurais aimé une histoire plus approfondie sur Mimasaka du F4.
Mais au final, j'ai ri, j'ai pleuré, j'ai été frustré, bref, j'ai adoré. Les 37 tomes se lisent sans modération !
Commenter  J’apprécie          00
L'un de mes manga préféré même si il est truffé de clichés et qu'on voit venir le tout longtemps à l'avance. Les dessins sont très personnels, à l'ère où tout se ressemble.
On rigole énormément et on attend que l'héroïne craque pour son "prince charmant" pas si charmant que ça d'ailleurs... mais comment lui résister.
Sous une morale et un respect du monde autre que matériel, l'histoire nous emporte sans doute un peu trop longtemps, car on finit par se lasser mais on revient tous savoir la fin de cette romance pas commune et qui nous a bien fait rire et pleurer!
Il y a aussi un drama merveilleux et un film pour leur mariage ^^
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
En fait, la personne que je déteste le plus, c’est moi… Moi qui n’ai pas le courage d’adresser la parole à Kimoto, moi qui souris hypocritement tous les jours… J’attends passivement que le temps s’écoule.
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Yoko Kamio (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yoko Kamio
Bande annonce Cat Street .A l'occasion de la sortie de notre nouveau manga "Cat Street", nous vous invitons à visionner le trailer de ce shojo signé Yoko Kamio.
autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (193) Voir plus



Quiz Voir plus

hana nochi hare

de qu'elle manga culte ce manga est-il la suite ?

hana yori dango
fruit basket
vampie knight
naruto

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Hana nochi hare, tome 1 de Yoko KamioCréer un quiz sur ce livre

{* *}