AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782371020733
348 pages
Éditeur : Lumen (07/04/2016)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Deux jeunes filles s'aventurent dans les décombres d'un lycée en ruines. Elles y découvrent un mystérieux carnet de notes – c'est celui de Natsuko, rivale machiavélique de Nobuaki dans King's Game Extreme, prête à tout pour survivre. Elle vont comprendre petit à petit que l'extraordinaire résilience de cette demoiselle a une explication : elle avait déjà vécu un King's Game !
Avec King's Game Spiral, découvrez la descente aux enfers de la première héroïne fém... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
fifouko
  15 avril 2016
Ok, Je vais vous dire pourquoi j'adore vraiment cette histoire, particulièrement ici cette saison 4 :
Dans king's game roman (1,2,3,4) :
-L'histoire est raconté, avec un narrateur personnage : il y a "je"... Je trouve que c'est bien, on rentre dans la peau d'un(e) (ici) personnage facilement. -on le remarque surtout dans les repas, ils réagissent comme des adolescents par exemple ils détestent le curry de Chiemie et ils le font savoir, enfin ça m'a fait rire. Mais on s'identifie vraiment bien aux personnages, à leurs âges ^^-Après j'ai 16ans, j'ai le même âge que ceux du livre, alors je me dis avant de continuer avant chaque ordre me disant : "mais une façon de réussir ça serait (une idée) et le récit de temps à autre me ressort cette idée", vous allez me dire "ouai mais, c'est pas originale l'histoire car on devine direct !".*
-il y a une histoire de fond qui se déroule sur les 4 romans... Et cette histoire est vachement bien faite, et c'est pas le jeu en lui même qui attire l'oeil (seulement dans la saison 1 où l'on pense plus au jeu qu'autre chose) mais c'est de comprendre comment fonctionne le jeu du roi, son origine...
Dans King's game spiral
-on prend la peau d'une fille, contrairement aux autres saisons, où on est dans la peau d'un garçon.
- cette saison est l'antithèse de la saison 1, ici tout les élèves se battent pour gagner, ils ne s'entraident pas; saison 1 les élèves s'entraident et veulent pour la majorité s'entraider, se serrer les coudes.-
-des nouveaux ordres pour certains que l'on ne s'attend pas du tout
- un ordre où il faut que deux élèves perdent le plus de masse possible en 24h et que celle qui en aura perdu le moins perd...-
-pour rédiger ce roman, l'auteur à fait ici une - mise en abîme-, ce qui peut faire rire... Je pense qu'il à fait ça pour que cette saison puisse se lire séparément des 3autres... Mais ça contient des spoilers sur les autres saisons...
-pour ne pas être répétitif, (soit ne pas montrer les mêmes ordres que dans les saisons précédentes) l'histoire va commencer à - l'ordre n°7 -
.- de plus j'ai compris la signification exacte grâce à cette saison de "faire ce qui est inutile pour le jeu du roi" Il m'aura fallu lire trois autre livres pour comprendre...-
-il y a beaucoup de clins d'oeils avec les autres saisons, elles se complètent. On a pas de réponse précise dans une saison, on l'obtient précise et compréhensible dans une autre...
Remarques :
-Ma mère m'a dit que l'image de ce tome Spiral est pas original (=> il n'a rien à voir avec l'ouvrage original, c'est l'éditeur Lumen qui l'a mis.
-- L'auteur a parlé d'un ordre par rapport au poids... Il serait plus juste de parler de masse, car le poids change selon la position de l'individu sur la planète... L'individu aurait juste à aller sur la lune et il gagnerait. Bon c'est pas possible dans les conditions mais quand même... J'aurais donné 4.75/5 si on pourrait car des fautes comme ça, le roman perd de sa crédibilité -
-Le manga n'a pas exactement la même histoire que le roman, celle-ci est certe moins crédible, mais elle se lit beaucoup plus vite (2x). le manga est sympa car les dessins sont vraiment bien remplis, on peut voir les détails de chaque pièces, les objets qui s'y trouve, rien n'est flou... Et si on n'aime pas les dessins, bah à chaque saison il y a un autre dessinateur... (sauf le dessinateur de la saison 2 sera le même que pour la saison 4 je crois)
-J'aimerais ranger ces ouvrages dans mes lectures personnelles pour mon bac de Français mdr... Je pense pas que ça servira, ou que ma prof acceptera... Je pourrais le ranger dans la catégorie de "le savoir, la science et l'homme" par exemple...
-Après c'est un roman japonais, il faut bien aimer cette culture : il permet de connaître plus de chose (exemple saison 1 : au japon, on doit se raser au lycée donc pas de moustache, saison 4 : il y a toujours un incinérateur dans un lycée...).
Maintenant, comment j'ai découvert ce livre et pourquoi j'ai accroché...
Un noël il y a 2 ans, (2014), ma soeur m'a offert ce livre. Je l'ai rangé en me disant que j'essayerais de le lire, les 50 premières pages et si j'accroche pas j'abandonne. 2 mois plus tard, je rangeais ma chambre, (vraiment crade, une chambre de mec quoi ^^) je posais tout ce que je voulais garder sur mon lit... J'ai vu ça et j'y ais repensé au livre King's Game...
Le lendemain j'avais cours, mais j'ai lu au dos du livre je me disais ça allait être cool. (en réalité j'avais rien compris car j'avais pris au premier degré, je croyais que c'était une histoire étant basé sur une dystopie, où l'on surveillant une classe et on les tuaient s'ils obéissait pas...) J'ai lu les premières pages... Ok une intro à l'eau de rose, où l'on décrit le paysage... Et là d'un coup le message ordre n°1.... Puis quelques pages après ordre n°2... et à chaque fois il y avait écrit 0morts, 32 survivants . Et les ordres s'enchaînaient pages par pages...
J'ai fini le livre le lendemain ou le jour d'après... Il y avait un suspens à chaque fois : ("quel sera le prochain ordre ? Vite, il faut que je me dépêche de lire pour voir le suivant !", "mais il va survivre ? Que va t-il faire ?" et comme on ait dans la peau du personnage : "Je me demande ce que machin fait"...) C'est vraiment ce qui donne envie de lire... La semaine d'après j'ai acheté la saison 2, c'était pareil autant de plaisir... J'ai ensuite acheté tout les mangas déjà sortis (11)...
Cette histoire m'a semblé réaliste (je fait un bac S, il faut avoir l'esprit un peu scientifique pour y croire), l'auteur a fait des démonstration entières qui montre la possibilité d'un jeu du roi.
Cette histoire pourrait très bien être tourné dans un film à gros budget, ça serait vraiment super (oui car il existe un film mais il n'avait quasiment pas de buget alors les personnages disparaissait c'était pas réaliste du tout). Même ça donne envie de tourner des courts métrages avec des amis etcaetera...

Lisez ce livre, prenez la saison que vous voulez, vous allez adorer... Ce livre n'est pas glauque, il n'est pas terrifiant... Il contient beaucoup de suspens et votre coeur va s'accélérer à l'approche de chaque ordres ! Et si vous êtes peureux, après avoir lu ça, bah vous vous rendrez compte que ça sers à rien d'avoir peur dans la vie de tout les jours... le stress/peur ne doit pas être là pour nous paralyser mais pour nous aider à vivre. Les personnages sous cette peur, ne sont pas paralysés, ils bougent, ils se surpassent...
||Donc l'auteur a fait un jeu du roi que l'on peut comparer à un chaudron et on y met des personnages qui peuvent être comparés aux ingrédients d'une recette... On voit par la suite comment ils réagissent. Sauf qu'ils réagissent jamais de la même façon, et c'est pour ça que les romans ne sont pas répétitifs ! ||
Excusez moi pour les fautes de grammaire/orthographe... Et on ne peut malheureusement pas souligner ou faire d'autres choses sur ce site :/ Si vous lisez cette critique, vous aurez peut-être envie de lire ce roman qui je trouve est génial !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Aelynah
  02 mai 2016
Vous avez lu et aimé les précédents tomes de King's Game ?
Vous avez frémi avec eux ?
Vous vous posez encore quelques questions sur les événements passés ? Alors cet épisode vous apportera des réponses… mais aussi d'autres questions, cela va sans dire !
Avec King's game spiral, tout semble vouloir recommencer mais cette fois le lecteur va bénéficier d'un autre regard dès les premiers chapitres.
L'action semble se situer entre les deux premiers tomes de la série et en même temps en dehors du temps puisque l'héroïne Hatsuki Kodama vient de terminer de lire sur son portable la nouvelle histoire effrayante à la mode : King's game!
Fan de ces romans en épisodes terrifiants et glauques, elle aime se faire peur mais aussi enquêter sur ces récits. Et ce qu'elle va découvrir au travers de ces recherches sur le jeu du roi va dépasser toutes ses espérances les plus folles ou ses pires cauchemars.
A la poursuite d'informations sur le jeu du roi existant dans le premier tome, elle va être amenée à suivre la trace des événements qui se sont déroulés au Lycée Simon l'année précédente. Au hasard de ses recherches, elle va découvrir un lycée déserté, lieu sinistre et morbide de tous les cauchemars. Et c'est dans une de ses salles qu'elle va faire une découverte qui va chambouler son destin : un carnet, journal de bord des événements qui se sont déroulés ici.
Dans ce carnet Hatsuki va entrevoir l'histoire de Natsuko Honda et de son propre jeu du roi avant son apparition pour le lecteur dans King's game Extreme.
Nous reprenons alors la narration de l'intérieur du jeu, dans l'enfer des Sms et des gages toujours plus glauques et improbables. Certains vont avoir des consonances de déjà vus dans leur énoncé mais l'auteur va nous montrer son talent imaginatif dans les "solutions" parfois radicales trouvées par les nominés.
Le scénario débute bien et nous laisse entrapercevoir une possibilité de modifier un peu le déroulement des précédents romans. Hélas, cela ne perdure pas et la mayonnaise, cette fois n'a pas prise sur moi.
Malgré le fait que l'auteur nous éclaire sur le jeu du roi qui était encore resté dans l'ombre, le tout premier de Natsuko, il semble avoir perdu de son machiavélisme et de sa "goritude" en l'écrivant. Ou peut-être suis-je tout simplement blasée après les deux autres tomes lus.
Il me paraît jusqu'à présent le moins bon des trois tomes lus. Il me reste à espérer que le King's Game Origin (encore dans ma PAL) et le cinquième et dernier tome annoncé en roman remonteront mon avis.
Il reste cependant que la plume de Nobuaki Kanazawa décrypte toujours fidèlement les pires sentiments de l'homme en période de stress. Mais il sait aussi toujours nous garder un espoir d'un changement avec un personnage presque hors contexte de par sa naïveté, sa foi en l'être humain. Ici encore l'un d'entre eux va jouer ce rôle et garder droite sa ligne de conduite jusqu'au final malgré les évènements, les doutes et les visions d'horreur dont il sera témoin.
La présence de Natsuko Honda, dont nous savons, pour l'avoir suivi dans King's game extrême, quel sera son destin tragique, nous amène à comprendre un peu mieux son personnage et les modifications de sa psyché face au nouveau jeu du roi entamé en compagnie de Nobuaki.
C'est donc ici un tome qui, dans la chronologie, débute en même temps que King's game Extreme et nous retrace cependant les évènements du jeu du roi précédent au Lycée Simon. Alors que Natsuko et Nobuaki vivent en direct l'enfer d'un nouveau jeu du roi, Hatsuki grâce ou à cause de sa curiosité va être le témoin imprévu de celui de Natsuko et ,qui sait, sans le vouloir l'actrice improbable du destin de nos deux autres héros. Car l'auteur va nous laisser là encore quelques interrogations qui devraient titiller les plus pointilleux.
Cependant, à mon grand désarroi, cela ne suffira pas à garder le lecteur sous tension, frissonnant d'effroi et parfois le coeur au bord des lèvres comme l'ont fait si bien les deux premiers opus.
C'est donc une petite déception que ce tome qui n'a pas su me donner les sensations attendues malgré toujours une bonne dose d'hémoglobine et de tortures morales cependant et quelques personnages qui auraient mérité d'être encore plus approfondis dans leurs perversités et leur développement vers le côté sombre de l'homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
orbe
  26 avril 2016
Une suite de King's Game, ce jeu du roi qui pousse toute une classe à s'entretuer avec des défis à réaliser sous 24 heures sous peine de décéder de morts horribles.
Même lorsqu'on aime pas spécialement les thrillers, on se laisse prendre par les personnages. Les événements les obligent à se dépouiller totalement des convenances avec pour seul objectif la survie.
En réalité, il reste quelques exceptions, avec des êtres qui préfèrent mourir que tuer ou d'autres qui cherchent avant tout à réaliser une vengeance personnelle. Les adultes sont étrangemment absents du récit.
Au début de ce tome, deux jeunes obsédés par cette histoire de King's Game décident d'enquêter afin de déterminer sa véracité et d'essayer de l'arrêter.
Ils tombent sur le journal d'une des joueuses qui égraine les journées noires et nous fait revivre le jeu du roi de Natsuko ! Comment cela va t-il finir ?
Un roman pour tous les adeptes du thriller qu'il soit sous forme d'anime, de manga ou de récit !

Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          131
Gr3nouille2010
  25 août 2016
Tous les tomes sont un peu décousus quant à la chronologie des événements, sauf les deux premiers, (et pas tant que ça finalement mais il faut suivre), toutefois ça reste simple de s'y retrouver. En effet, ce quatrième tome n'est pas vraiment une suite, disons plutôt que ça se passe au même moment qu'un autre tome, mais on y retrouve bien le Jeu du Roi dans toute sa "splendeur". Il me tarde de découvrir le dernier tome, en espérant plus d'explications sur le pourquoi du comment de ce jeu, mais même sans ça, je pourrais presque m'avancer et dire qu'il ne me décevra pas pour autant car le jeu et l'histoire en elle-même, ainsi que la façon dont l'auteur arrange la chronologie des événements, sont tellement prenants que l'on peut facilement passer outre le peu d'informations que l'on a sur les origines de ce jeu macabre. Ou peut-être que je cherche trop d'informations alors que ce qui a été déjà raconté suffit amplement (dans mon souvenir, toutes les infos sont tombées dans le troisième tome)... Enfin, vu la fin de ce tome, quelque chose me dit que du lourd va tomber dans le tome final !
Pour rappel, le Jeu du Roi implique une classe entière de lycéen, au Japon. Ceux-ci doivent se soumettre à des défis, lancés par le Roi. Aucun abandon n'est toléré et si l'ordre n'est pas accompli pour n'importe quelle raison, les joueurs en faute seront punis. Les lycéens ont 24 heures pour réaliser chaque défi, de plus en plus macabre...
Dans le deuxième tome, on a découvert Natsuko lors de sa deuxième partie du Jeu du Roi. Dans celui-ci, on découvre la première fois qu'elle y a participé. En effet, Hatsuki, une jeune fille passionnée d'histoires d'horreur et tenant un blog sur le sujet, a entendu parler du Jeu du Roi et mène son enquête dans une école en ruines pour savoir si c'est un mythe ou non. Là-bas, elle découvre un carnet écrit de la main de Natsuko, un an auparavant, lorsqu'elle participait pour la première fois au Jeu du Roi... C'est donc cette partie que l'on suit tout au long du roman, en commençant par l'ordre n°7. J'avoue avoir été soulagée de ne pas avoir découvert cette partie dès l'ordre n°1 car les défis ne sont pas exceptionnels au début et sont similaires à tous les tomes. Là, on rentre directement dans l'horreur.
Je disais que les tomes ne se suivaient pas vraiment chronologiquement parlant mais ce n'est pas tout à fait exact car ce n'est pas pour rien si on rencontre brièvement Hatsuki dans celui-ci, elle a tout de même une petite importance dans l'histoire de départ...
Concernant le Jeu du Roi, je ne saurais pas dire s'il est plus ou moins macabre que dans les autres tomes. Ce qu'il y a de sûr, c'est qu'il est toujours glauque à en donner des frissons ! Toutefois, j'ai eu l'impression que l'auteur mettait plus en avant la répercussion du jeu sur les personnages que sur le déroulement du jeu en lui-même, comparé aux autres tomes. J'ai trouvé la psychologie bien plus travaillé qu'habituellement, ce qui est un gros point fort. Et c'est d'ailleurs ce qui en a fait un beau coup de coeur pour moi ! En effet, le jeu est toujours bien présent évidemment, il n'est pas du tout mis de côté, mais le vrai visage des personnages concernés ont été mis au premier plan, ce qui rend l'histoire bien plus satisfaisante !
De nombreux personnages sont très développés et ça fait un bien fou, quand on arrive à la fin d'une saga, de constater que l'on est loin de tout connaître ! Entre les discrets qui cachent bien leur jeu jusqu'à une situation propice et déterminante, les "niais" (dans le sens positif du terme ; ce n'est pas une critique mais un trait de caractère qui a des conséquences dans l'évolution du jeu) et les manipulateurs, on a de quoi savourer plein de situations imprévisibles et de retournements de situations !
Il y a surtout une manipulatrice qui ressort beaucoup du lot et qui intensifie constamment la pression rencontrée tout au long du jeu. Sa personnalité est bien travaillée et l'auteur joue subtilement avec nos nerfs à travers elle.
Un beau coup de coeur pour ce quatrième tome que j'ai dévoré d'une traite tant je voulais connaître tous les événements que le jeu provoque. C'est une saga à découvrir de toute urgence si vous voulez quelque chose de totalement addictif !
Une chose est sûre, je me jetterai sur les mangas sans tarder une fois les romans terminés, pour ne pas sortir tout de suite de cet univers, certes très glauque sous plusieurs formes, mais terriblement prenant par bien des aspects !
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire-une-passion
  07 avril 2016
J'étais assez pressée de lire la suite de toutes ces aventures plus glauques et compliquées les unes que les autres. Je dois avouer que même si tous les événements commencent à être un peu répétitifs, parce que le jeu du roi reste le jeu du roi, cela reste tout de même très addictif, et c'est une nouvelle fois un tome qui se lit très vite !
Passionnée par les histoires d'épouvante, une jeune fille décide de s'intéresser au fameux jeu du roi. Déterminée à en savoir plus, et surtout comprendre tout ce qui s'est passé autour, elle retourne sur les lieux d'un des drames. Là-bas, elle tombe sur un mystérieux journal, écrit par une certaine Natsuko Honda, quelques mois auparavant. En effet, cette dernière a vécu le jeu du roi un an plus tôt. Comment une lycéenne innocente va se transformer en une personne machiavélique ? Comment ce fameux jeu du roi peut à se point changer la personnalité de jeunes qui n'ont rien demandé ?
Le jeu du roi, vous commencez à le connaître, tout comme moi. Une classe reçoit un jour un message mystérieux, où tous les élèves doivent se prêter à ces défis. Si l'un d'eux ne suit pas cette unique règle, la sentence est irrévocable : la mort. Mais pas une mort douce, non, non. Décapitation, démembrement, « suicide ». Eh oui, le roi est dur, le roi est cruel. Et cette fois-ci, c'est Natsuko qui en fait les frais !
Même si j'aime beaucoup cet univers qui fiche pas mal de frissons et qui rend accro malgré l'horreur qui en découle, ce tome 3 est un peu en-dessous des précédents. Pourquoi ? Tout simplement parce que je n'ai pas réussi à m'attacher plus que cela à Natsuko, que j'ai trouvé trop changeante. Certes, elle est prête à tout pour sauver son amoureux, mais elle change de personnalité trop souvent, à croire qu'elle a un complexe. Si dans une page elle est adorable et réfléchie, la suivante elle est sadique et n'a plus rien de mignon. Je suis d'accord que ce jeu change les gens, mais on se rend compte au fil du livre, qu'elle cachait en fait une sacré part d'ombre en elle, qui n'est pas agréable à découvrir. Elle est assez sadique, et son changement ne m'a pas forcément aidée à l'apprécier.
En plus de cela, lorsque le récit de ce nouveau jeu démarre, j'avais l'impression de l'avoir déjà vu, déjà lu. C'était une sensation assez bizarre et déconcertante. Vous allez me dire : oui, c'est normal, les sentences sont vraisemblablement les mêmes à chaque fois, mais ce n'est pas cela qui m'a dérangée. Je ne sais pas comment expliquer, mais j'avais l'impression d'avoir déjà eu l'aventure de cette classe dans un autre des tomes, mais d'un autre point de vue, du coup, ça m'a assez déstabilisée.
Cela ne m'a pourtant pas empêchée de continuer ma lecture, car comme je le disais plus haut, c'est très addictif et on a du mal à lâcher le roman, car on veut savoir la fin, même si on a déjà une idée de la tournure qu'elle va prendre. C'est aussi en cela que l'auteur est doué : parce que même si on connaît plus ou moins la fin, il arrive à nous happer pour continuer.
Le personnage que j'ai le plus apprécié, c'est bien Maï. C'est la pire peste de l'histoire, la plus méchante, la plus vicieuse, la plus sadique, et pourtant... elle ne se cache pas derrière un visage avenant. Elle est elle-même, fait toujours les choses par devant et non par derrière, prévient de ce qu'elle va faire. Mais surtout, ce qu'elle veut, c'est survivre, même si elle doit tuer ses collègues. Au début, il est vrai que je la détestais, mais quand j'ai vu qu'elle restait elle, je me suis plus intéressée à elle qu'à Natsuko.
En résumé, un tome 3 où je ressors assez mitigée. J'ai passé un bon moment, ça se lit extrêmement vite, mais c'était un peu répétitif, dans le sens où j'avais l'impression de revoir un des précédents tomes, mais d'un autre point de vue. le personnage de Natsuko m'a agacée par son changement soudain de comportement, mais celui de Maï a contrebalancé la chose. Je suis tout de même curieuse de lire la suite, parce que malgré tout, c'est une série très addictive et bien menée par l'auteur.
* Je remercie Emily et Lumen pour leur confiance ! *
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
orbeorbe   26 avril 2016
L'ordre était : "vous devez extraire les deux globes oculaires de leurs orbites à l'un de vos camarades de classe." L'objectif n'était donc pas de les percer, juste de les arracher...
Commenter  J’apprécie          20
ClaraHillstromClaraHillstrom   19 février 2017
Tu sais ce qu'il avait l'habitude de dire ? "La varie gentillesse, c'est celle qui reste discrète. C'est plus classe de ne pas se vanter d'avoir sauvé une personne. Voilà la définition d'un homme. Ceux qui se targuent de faire du volontariat ou de l'humanitaire ne sont pas de vrais altruistes. La vraie grandeur, c'est de le faire en toute discrétion. De rester dans l'ombre."
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Nobuaki Kanazawa (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nobuaki Kanazawa
King's Game de Nobuaki KanazawaUn premier roman baigné de magie, dont la fantaisie et le sens du suspense font des miracles, et où éclate le talent indéniable de Shannon Messenger. Un nom à retenir !
autres livres classés : langage smsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1975 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..