AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2355924902
Éditeur : Editions Ki-oon (14/02/2013)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 196 notes)
Résumé :
Nobuki est réveillé en pleine nuit par un étrange message qui met au défi deux de ses camarade de lycée de s'embrasser. A en croire le mystérieux expéditeur du mail, la classe entière participe à un "King's Game", un jeu du Roi auquel elle ne peut se soustraire. Jour après jour, à minuit pile, un nouveau défi s'affiche sur le téléphone portable des lycéens, qui finissent par découvrir la cruelle vérité : ils on 24 heures pour exécuter les ordres du Roi, et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (58) Voir plus Ajouter une critique
DoVerdorie
  08 mars 2014
Trente-deux lycéens sont "pris en otage" par un jeu dont les règles leur parviennent par SMS, un jeu qu'ils sont obligés de subir, sur lequel ils n'ont aucune emprise. Appelés à obéir sous peine de mourir, acculés pour échapper à cette mort, le "jeu" mettra à nu le chacun-pour-soi et l'égoïsme (y compris celui de l'amitié) qui divisera rapidement un groupe auparavant plutôt soudé.
On peut reprocher la quasi absence d'adultes (prof's, parents, flics) dans ce manga, mais je pense que l'auteur a délibérément isolé la trentaine d'élèves afin que le lecteur puisse mieux guetter les réactions collectives et individuelles face à la peur, l'angoisse, la terreur...
La tension monte, monte...aux "bobom, bobom, bobom" des coeurs adolescents répondent ceux du lecteur au même rythme ! ...on tourne les pages avec frénésie...
Commenter  J’apprécie          554
garrytopper9
  24 février 2014
Tout débute avec un message sur un portable d'un adolescent. Toute une classe va être la cible de quelqu'un qui se fait appeler le Roi. Les 32 élèves devront se plier aux ordres du Roi dans les 24 heures. Si l'ordre donné n'est pas exécuté, alors la sentence sera la mort de l'un d'entre eux.
Si au départ tout commence par un simple baiser que deux adolescents doivent se faire, tout va ensuite très vite monter en puissance pour arriver à des demandes beaucoup plus étranges et macabres. Aucun des élèves ne semble pouvoir échapper à la mort. Ici tout le monde est en danger, personne n'est à l'abri.
Voici un premier tome rudement bien mené, sans temps mort, et où l'on se demande comment vont-ils faire pour s'en sortir, et surtout qui est le Roi et pourquoi fait-il ce jeu ?
Commenter  J’apprécie          282
sylvicha
  22 mars 2014
Mon premier manga ! Et j'ai vraiment adoré.... Mon fils avait l'air tellement emballé par cette série que ma curiosité m'a poussé à ouvrir ce tome 1.
Passé les premières erreurs de lecture dues à la lecture de droite à gauche, je me suis laissée happée par cette histoire de jeu pervers qui oblige une classe entière à obéir aux ordres du "roi" via des SMS sous peine de gages de plus en plus dangereux. Qui est ce roi ? Et que cherche-t-il ? Les adolescents ont du mal à croire à ce qu'ils voient comme une farce jusqu'aux premiers décès annoncés. Ce tome se termine sur un suspense et un choix cornélien....
Je ne peux résister... vite la suite !!!
Commenter  J’apprécie          172
Mariloup
  18 octobre 2018
Il était temps! Je me suis enfin décidée à commencer le fameux King's Game! J'ai beaucoup trop retardé l'échéance mais au moins, j'ai beaucoup de tomes à lire sans compter les séries dérivées! Je sais très bien que King's Game a quelque peu lancé le genre survival game qui a rencontré un franc succès. J'avais donc beaucoup d'appréhension et d'attente. Et au final, je n'ai absolument pas été déçue!
King's Game (alias le jeu du roi) est un jeu hyper malsain, dangereux et meurtrier. Des textos sont envoyés à tous les élèves de la classe de Seconde B. Des missions sont à remplir, le jeu étant orchestré par une personne inconnue qui se fait appeler roi. Ces missions doivent être réalisées et réussies dans les 24 heures. Les premières missions sont sympas, rigolotes, ça n'a pas l'air si méchant que ça et les élèves y prennent goût. C'est bien le roi qui décide si la mission est réussie ou non. Si elle l'est, il faut attendre l'annonce de la prochaine mais si ça ne l'est pas... c'est comme un ordre d'exécution et il y a des conséquences. Ce jeu n'est décidément pas innocent et la terrible réalité les rattrape d'un coup quand deux de leurs camarades sont retrouvés morts de la façon dont c'était annoncé dans le message. Et d'autres personnages vont mourir par la suite dans ce premier tome! Tout tourne très vite au cauchemar!
On suit principalement Nobuaki qui se révèle presque comme un leader, quelqu'un sur qui on peut compter mais qui est aussi prêt à faire des choses contre nature malgré lui. Il va faire autant de bien que de mal. Les missions dans ce premier tome sont plus d'ordre d'un baiser, d'un gage, d'une coucherie, d'un attouchement, d'un concours et bien d'autres! Et pour les morts, c'est de l'ordre du suicide et des pendaisons! A l'aube de ce premier tome, il y a déjà 4 morts sur 32 à déplorer! Rien que ça!
Les élèves sont classés par numéro pour s'y retrouver dans les missions (ajouté en plus du nom de l'élève concerné). Il y a le trombinoscope en début du tome pour se repérer avec photo, nom et numéro, c'était donc très pratique vu qu'il y a une trentaine d'élèves dans la classe.
On se pose plein de questions comme les personnages: qui est ce roi? est-il un élève? est-ce lui qui fait les exécutions? comment peut-il savoir si la mission a bien été réalisée? Et plus encore!
C'est un manga bien cruel, violent et c'est donc pour public averti! La peur s'installe, le stress, il y a l'angoisse d'être choisi, ce qu'on est prêt à faire pour ne pas mourir.... Nos jeunes gens sont bien coincés, pas de possibilité de fuir, la paranoïa prend des proportions énormes, des disputes, des menaces et des malentendus émergent et ça peut très bien tourner au drame bien au-delà des missions!
Le graphisme est vraiment chouette avec un panel d'expressions du visage, d'émotions qui rend le tout très intense. Je n'arrêtais pas de me dire que je connaissais ce type de dessins, je l'avais déjà vu dans un autre manga et il ne m'a pas fallu très longtemps pour me rappeler dudit manga. C'est donc du même dessinateur que celui du manga Awaken, un seinen horrifique, titre que j'apprécie également.
Un premier titre vraiment très prenant. J'étais à fond tout du long et je ne peux que comprendre l'enthousiasme qu'il y a eu autour de ce manga. Et vu le final de dingue, je veux absolument lire la suite!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ReadingsGame
  06 mars 2015
Points Forts
Un style de dessin simple : Des dessins épurés qui nous permettent de nous focaliser sur l'action, ça fait du bien aux yeux, vraiment. le seul point qui m'a gênée dans ce style était le fait que les visages avaient un aspect bizarre lorsque les personnages avaient peur mais passé un court instant, cette impression m'est vite passée. Je trouve qu'on reconnais assez bien le coup de crayon de l'auteur de Death Note, sans que les personnages soient similaires, et c'est franchement agréable.
Une intrigue bien ficelée : On ne sait rien du roi, qui il est, pourquoi il fait ça... Tout ce qu'on devine facilement, c'est qu'il a un sérieux problème. Les questions qu'on se pose ne font que se multiplier au cours de notre lecture et on n'a toujours aucune réponse. Je sens que cette saga va faire chauffer mon pauvre petit cerveau.
On ne s'attache vraiment aux personnages : le caractère de certains personnages est parfois survolé, légèrement approfondis avant leur mort, et ça fait vraiment du bien au cerveau de ne pas avoir à regretter sa mort et de ne pas se dire qu'on aurait aimé le voir plus souvent. Je suis ce que l'on appelle quelqu'un d'hyper sensible, surtout lorsqu'il s'agit de lecture, et je pleure donc facilement (si si) donc, pour ce manga, ça me fait vraiment du bien.
Un rythme rapide : Même si c'est parfois un peu trop rapide pour certain, le rythme du manga ne nous laisse pas le temps de nous lasser et d'avoir des blancs trop longs. On a donc un rythme très soutenu et une histoire qui avance assez rapidement.

Points Faibles

Trop de personnages : J'avoue avoir une mémoire assez défaillante, aussi j'ai eu beaucoup de mal à me souvenir des noms de tous les élèves, et ce malgré la photo de classe en début de manga. Aussi, lorsque l'on parlait des morts, j'étais un peu paumée par moment (et encore, on n'en est qu'au premier tome !). Je crois que je redoute le moment où la moitié de la classe sera morte (quoi qu'il y aura peut-être moins de noms du coup).

Une absence de personnages adultes qui se ressent bien : On ne voit quasiment aucun personnage en dehors des lycéens, et cela crée une impression assez étrange qu'il n'y a que ces élèves. Certes, on voit parfois apparaître un professeur ou quelques policiers, mais, au final, on ne les voit pas beaucoup. Malgré cette note un peu étrange, cette absence nous aide à nous focaliser sur les élèves et c'est parfois bien agréable (encore quelques noms à retenir et ma tête aurait explosé).
Des gages tournés autour du sexe : C'est un peu trop à mon goût, il faut savoir s'arrêter à un moment, trouver une autre idée, et c'est franchement agaçant de voir tous les gages tourner autour des embrassades et de la coucherie.

En bref

Ce manga vous tiens en haleine du début à la fin, vous entraînant contre votre gré en plein coeur du jeu du roi. Je l'ai lu juste avant de me coucher, à moitié dans le noir, et bien que ce ne soit pas un des pires mangas de ce genre, j'avais un peu de mal à trouver le sommeil ensuite. En fait, ce n'était pas par peur... mais par impatience de lire la suite, car on ne parvient pas facilement à ressortir de ce manga tellement il vous accroche.
Je le recommande donc fortement aux amateur de série "policière", où le suspense est maître et où vous ne pouvez que tout dévorer avant d'avoir les réponses à vos questions et à vos doutes. Vivement les prochains tomes afin que je puisse connaître la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (4)
Bedeo   18 mars 2013
Le graphisme est tout à fait en accord avec le genre sheinen, il tend même vers un côte shônen qui permet de donner un peu de légèreté au titre. La qualité du dessin offre une lecture aérée et plaisante, avec une découpe propre et énergique. Ki-oon nous offre, de nouveau, un titre rythmé et laissant présager le meilleur pour la suite.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDGest   15 mars 2013
Il y a du rythme et l’entrée en matière est immédiate, ce qui est un argument à double tranchant. S’il n’y a pas de véritable temps mort, le travers principal est de précipiter les choses et de ne pas conférer d'épaisseur suffisante aux personnages avant qu'ils ne disparaissent.
Lire la critique sur le site : BDGest
ActuaBD   11 mars 2013
Le graphisme proposé par Hitori Renda est plaisant, offrant une panoplie d’émotions. Quant à l’intrigue, elle avance agréablement, sans temps mort et exploite objectivement chaque protagoniste du récit.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BullesEtOnomatopees   01 mars 2013
Difficile de se faire une réelle idée de la valeur d'un titre au tel concept en un seul tome. Pour l'instant le scénario réussit à nous tenir en haleine, les défis sont bien tordus (mettant assez souvent des épreuves sexuelles en jeu…) et l'ensemble éveille la curiosité.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
DoVerdorieDoVerdorie   08 mars 2014
- c'est impossible, enfin...les gens ne peuvent pas retourner leur veste si facilement alors que des vies sont en jeu !!
- parce que tu crois que dans ces conditions, la vie d'un autre a de l'importance ?! Ils pensent d'abord à leur pomme !
Commenter  J’apprécie          310
garrytopper9garrytopper9   24 février 2014
Toute votre classe participe à un King's Game.
Les ordres du rois sont absolus et doivent être exécutés sous 24 heures.
Attention, aucun abandon ne sera toléré.
Commenter  J’apprécie          200
cdibrazeycdibrazey   02 décembre 2014
Le passage qui ma marqué est l'ordre n°5 donner par Shôta:
p63:
«Le message disait bien que j'ai les pouvoirs du roi, cette fois ?
Ça signifie que c'est moi qui mène le jeu !
Toute la classe se figea , parcourue d'un pressentiment atroce.
-Je ne vais me gêner, alors. Daisuke, va te pendre, comme Hideki et Satomi! Ordonna fièrement Shôta avant de partir d'un grand éclat de rire.»
Commenter  J’apprécie          50
swordsword   24 juin 2013
" Ce matin à l'aube, deux élèves de seconde du lycée de Tamaoka ont été retrouvés pendus à leur domicile ... L'établissement nie la possibilité que ces décès aient été causés par des brimades. Cependant, les deux élèves étant camarades de classe, les autorités suspectent un lien et sont à la recherche d'un motif ..."
Commenter  J’apprécie          40
ArriettyArrietty   05 octobre 2014
"Tu sais, moi, j'ai laissé mon meilleur ami coucher avec ma copine pour leur sauver la vie."
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Nobuaki Kanazawa (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nobuaki Kanazawa
King's Game de Nobuaki KanazawaUn premier roman baigné de magie, dont la fantaisie et le sens du suspense font des miracles, et où éclate le talent indéniable de Shannon Messenger. Un nom à retenir !
autres livres classés : horreurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
548 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre