AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Jagaaan tome 2 sur 14
EAN : 9782820335388
226 pages
Kazé-Crunchyroll (10/04/2019)
4.08/5   42 notes
Résumé :
Luxure, avarice, orgueil… Du voyeur immoral au professeur injustement rabroué, la bonne ville de Buppa abrite son lot de frustrés ! Tandis que Shintarô apprend à maîtriser ses métamorphoses et le Jagun, l’arme qui équipe désormais son bras droit, il affronte les Détraqués victimes de leurs pulsion avec un plaisir non dissimulé. Et c’est lorsque Doku lui révèle ce qui arrivera, une fois tous les Crapadingues éradiqués, qu’il trouve un sens à sa vie ! En parallèle, l’... >Voir plus
Que lire après Jagaaan, tome 2Voir plus
Fire Punch, tome 1 par Fujimoto

Fire Punch

Tatsuki Fujimoto

3.71★ (1125)

8 tomes

Shinotori, tome 1 par Imu

Shinotori

Dr Imu

3.73★ (114)

3 tomes

Origin, tome 1 par Boichi

Origin

Boichi

3.82★ (538)

10 tomes

Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
4,08

sur 42 notes
5
10 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Jagasaki, dit Jagaaan quand il mute en détraqué, maîtrise de mieux en mieux son pouvoir. Il y prend plaisir à l'utiliser et se prend pour un super héros. Ce qu'il va découvrir à ses dépends, c'est qu'il n'est pas le seul à à pouvoir se transformer et ensuite, redevenir humain. Mais, dans la petite ville de Buppa, les phénomènes de mutation se multiplient et le nombre de victimes aussi. Les autorités et les médias pensent que se sont des terroristes qui se déguisent. Jagasaki reste lui-même en dehors de ses transformations. Sa collègue, Belle, est attiré au li et lui avoue. Mais Jagasaki espère faire revivre sa copine et lui rester fidèle. Un nouveau personnage apparaît aussi, Chiharu Matsuyamachi, jeune homme peu ambitieux qui a pour passion d'espionner les femmes. Il traverse l‘épisode, il est assez vicieux mais nous ignorons encore jusqu'où il ira dans la série.

Pour ce deuxième tome, les dessins sont fidèles au premier. Les monstres sont tous extrêmement différents, parfois mi-humain mi-animal, parfois mi-machine mi-humain, ou végétal. L'horreur monte d'un cran. Les crimes sont odieux, c'est un véritable massacre. Des corps démembrés, décapités, du sang et des viscères, c'est extrêmement gore. Mais c'est bien fait. Les scènes d'actions sont très dynamiques. En dehors de ces scènes d'horreur, il y a un contraste terrible avec les personnages qui sont très humains. Même les mutations s'inspirent de l'humanité des victimes et de leurs fantasmes les plus enfuis. Jagaaan se prend de plus en plus souvent pour un super héros. Il sait que d'ordinaire, il est médiocre. Quand sa collègue Belle lui dit qu'elle est attiré par lui ou plutôt par ses gène, il est surpris. Il se pensait seul détraqué à combattre les autres dé&traqués et à redevenir normal ensuite mais ô surprise, il y en aurait d'autres. Cette tendance sera sans doute confirmée dans le tome prochain. Ce manga est complètement déjanté et je l'avoue sans honte, j'adore ça. Même si parfois, le scénario peu sembler légèrement décousu, menant deux intrigues en même temps. Je crois que même si nous avançons, on peu encore dire que de deuxième opus est de transition. Les bases sont jetée et nous avançons plein pot vers de l'improbable, teinté parfois d'humour, de sexe mais surtout de violence. Bref, je suis emballé par ce titre et j'attend le dix-neuf juin avec impatience, le troisième tome étant annoncé. Lu en format Kindle avec une très belle numérisation.



Personnages :

Ville : Buppa, petite ville située dans la préfecture de Tokyo. La ville à une mascotte, une peluche qui ressemble à une aubergine et qui s'appelle Buppaman.

Shintarô Jagasaki : agent de police, agent de quartier qui rêve de se servir de son arme. C'est le héros principal. Après une transformation qui échappe au héros, son bras droit se transforme en arme à feu. La chouette l'a surnommé Jagaaan, le détraqué combattant.

Belle : collègue de Jagasaki, policière au caractère bien trempé.

Yuriko : petite amie de Jagasaki. Elle a un rôle éphémère. Elle ne survivra pas au premier épisode.

Sanshirô Dokuyamada, plus simplement appelée Doku : la redoutable chouette solitaire. Elle dévore les crapauds qu'elle appelle les crapadingues. Elle est douée de parole et ses croutes après avoir dévoré les crapauds, sont un médicament qui permet de maîtriser les mutations dues aux crapauds.

Les crapauds : espèce : les xénopathes fous. Ils sont tombés en pluie sur la ville de Buppa, comme une des plaies d'Egypte. La chouette Doku les appelle les crapadingues et les dévore pour les éliminer. Ces batraciens entrent dans les corps d'humains et prennent le pouvoir de ces derniers. Ils les mutent en fonction de leurs désirs les plus enfouis et les transforment en pulsions. le résultat est que les humains contaminés deviennent des monstres sanguinaires aux pouvoirs surpuissants.

Les détraqués : c'est e nom que Doku donne aux humains contaminés par les crapauds.

Jagun : c'est le nom du bras droit de Jagasaki. C'est une trouvaille de Doku.

Autres personnages : visiblement, vu l'espérance de vie des premiers personnages de ce premier épisode, je pense que ce serait perdre mon temps à vouloir les nommer ici.

Nouveaux personnages qui apparaissent dans le tome 2 :

Chiharu Matsuyamachi : C'est un détraqué qui, comme Jagaaan, est possédé par un crapaud déficient, ce qui fait qu'il contrôle son pouvoir aussi. Avec son bras gauche, il se transforme en arbre ou bien emprisonne ses victimes en créant des branches. Comme Jagasaki, il est accompagné d'un rapace, lui, c'est un faucon.

Baraka : c'est un faucon du paradis. Il accompagne Chiharu, le nouveau détraqué dit combattant.

Motomu Robahata, alias Roba, est un personnage qui espionne les jolies femmes en installant des caméras chez elles. Il tombe amoureux mais…

Commenter  J’apprécie          171
Manga "Jagaaan", Tome 2 (Sur 14) de Muneyuki Kaneshiro (Japonais) (226 pages). Kazé-Crunchyroll. 7 Juin 2021.

Jagasaki continue sa chasse aux parasites avec son petit hibou de compagnie qui mange les grenouilles.
« En tout cas… Quand je flingue ces monstres je prends mon pied comme jamais. »

On ne sait pas vraiment pourquoi mais le flic Jagasaki est enfin respecté parmi les siens…

« Est-ce que je mourrais comme un Tocard sans avoir rien accompli de marquant ? »
S'interroge le Pervers/Voyeur « Roba »

Jaga n'a plus peur de rien depuis qu'il a une arme mortelle dans le doigt.

Ce tome2 a ce petit truc en plus qui manquait au T1.

Est-ce qu'on change dans la vie ? le manga explore aussi cette thématique.

C'est assez déroutant d'observer ces monstres pleurer, et vraiment triste. Leurs propos incohérents et décousus les font penser à des vieux perdus en maison de retraite… Mais qui seraient aussi des armes létales.
On va assez loin dans le gore mais pas « trop loin » non plus.

Une fable sur la puissance des sentiments humains et leur dérive. J'ai tout dévoré.
« L'humain n'est rien… Tant qu'il n'a pas perdu le contrôle de lui-même ! »
Phoenix
++
Lien : https://linktr.ee/phoenixtcg
Commenter  J’apprécie          222
Ce deuxième tome me conforte dans l'idée que nous avons affaire ici à une série d'exception. Oui, le mot est lâché car Jagaaan n'a vraiment peur de rien.
Nous restons donc dans la lignée de ce bad trip haut en couleurs où les différents membre de la société de Buppa succombent dans des crises meurtrières totalement frappadingues à coups de métamorphoses cauchemardesque.
Le scénariste Muneyuki Kaneshiro va plus loin dans la psyché de ses personnages. J'adore son travail. Cette fois, il va étoffer davantage l'intrigue , nous introduire de nouveaux personnages, apporter une dimension beaucoup plus humaine à Shintarô avec quelques éléments de son passé. En parallèle de ce dernier, nous allons découvrir un nouveau personnage à la fois vicelard et pathétique des plus intéressant dans le genre barré sans compter un nouveau Détraqué-guerrier plutôt redoutable.
Bref, la galerie de personnages s'étend, l'intrigue s'étoffe mais le ton, l'ambiance, demeure tout simplement détraqué.
Kensuke Nishida joue toujours avec des proportions grotesques. le graphisme reste très "démesuré" mais il est contrebalancé par le soin apportés à certaines expressions, notamment les visages féminins, juste remarquables. Par contre, j'ai pu remarquer que la frontière était un peu mince entre les dessins démesurés des détraqués et ceux de certains personnages comme si au delà du style caricaturale, il y avait également quelques petites erreurs de proportions. Certains visages sont inutilement grossis avec des regards à la loupe parfois un peu trop prononcés le tout servis dans des cadrages assez dérangeants. Dans les scènes de dingueries, ça passe mais dans certains passages plus calmes, plus posés, c'est un petit peu superficiel.
Cela dit, je pense que ces choix graphiques sont aussi emblématiques de Jagaaan. Il faut accepter son graphisme parfois déroutant pour savourer cette série.

Ce tome 2 ne m'a pas déçu. Je le trouve relativement sérieux par rapport au 1er tome mais, pas d'inquiétudes, Jagaaan reste Jagaaan ! C'est un petit bijou d'action, d'humour noir totalement barré avec un reflet satyrique bienvenue et parfois impitoyable.


Commenter  J’apprécie          20
J'avais vraiment bien accroché au premier tome, et j'attendais le suivant pour me faire un réel avis sur ce titre, mais mon instinct ne m'avait pas trompé, j'adore !!

On retrouve Shintaro qui commence a maitriser ses pouvoir de mieux en mieux et qui élimine les Détraqués les plus virulents. Dans le même temps, on va le voir évoluer et trouver enfin un but à sa vie puisque l'éradication des Crapadingues va se faire selon un certain ordre, et au final, Shintaro devra faire un choix vital.

À coté de cela, on suit un autre personnage qui semble avoir le vice chevillé au corps et qui se plait à espionner les jeunes femmes. Ce dernier ne va pas être là juste pou un ou deux chapitres. On va le suivre en filigrane et le voir lui aussi évoluer. La fin du tome nous laisse sur une image assez forte qui promet de bonnes choses pour la suite.

Mais pour en revenir à Shintaro, il ne va pas être au bout de ses surprises, car il va avoir un adversaire de taille qui semble avoir les même facultés que lui et les mêmes objectifs. Et si finalement Shintaro n'était pas le seul dans sa catégorie ?

Violent, malsain, bourré d'action et avec un humour toujours aussi sombre, ce deuxième tome confirme tout le bien que je pensais de ce titre. Pour lecteurs avertis tout de même, car parfois ça part loin, mais personnellement, j'adore !
Commenter  J’apprécie          20
Extrait :
On se retrouve pour parler du second tome de Jagaaan, le manga le plus déroutant et frappadingue que j'ai pu lire ! Qui dit nouveau tome, dit nouveaux détraqués et forcément, nouveau combat pour notre protagoniste qui doit continuer de se surpasser pour ne pas trépasser (car il en est pas loin) ! Bien évidemment, la série n'est toujours pas faites pour tout le monde, et surtout tout âge !

On commence avec notre protagoniste principal qui continue de poursuivre des détraqués, il semble s'améliorer et surtout s'habituer à sa nouvelle condition. L'auteur profite du passage compliqué lors d'un combat pour nous faire un petit flashback sur le passé de Shintarô (comme s'il revoyait sa vie avant de trépasser), on en apprend ainsi un peu plus sur lui, et sur son penchant un peu spécial. Mais surtout, sur le fait qu'il est justicier dans l'âme, à moins qu'il aime juste tabasser les autres tout en morflant lui-même ? Qui sait ?

Parlons un peu de Belle (personnage féminin secondaire), je la trouve vraiment très spéciale également, mais plus dans le sens drôle que flippant (du moins pour le moment). Au vue de ce qu'il se passe avec elle dans ce volume, elle ne restera sûrement pas au second plan longtemps (surtout au vue de la situation actuelle de la petite amie de notre héros, ahem…). le passage à la fin où ils sont tout les deux est juste trop drôle à lire.

[...]

En bref, si vous ne trouviez pas le premier tome assez gore, vous serez plus que comblé avec celui-là, la sensation de malaise est toujours plaisante, mais les personnages sont malgré tout attachants.
Lien : https://sunread26.wordpress...
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
« L’humain n’est rien… Tant qu’il n’a pas perdu le contrôle de lui-même ! »
Commenter  J’apprécie          140
_ Ouvre grand tes oreilles! Quand tu auras éliminé tous les crapadingues, tu devras te suicider.
_ Hein? Pourquoi faut que je crève? Même si je bute tous les détraqués?
_ Ouais! A ce moment-là, je boufferai le crapadingue qui est en toi! J'aurai alors dévoré tous ces foutus batraciens! Ce qui me donnera le pouvoir de créer une seule et unique vie! Je compte bien m'en servir pour te ressusciter et te faire regagner ton corps d'origine!
_ Tu pourras créer une seule vie...
_ Ouaip! Et tu seras enfin affranchi de ta mission!
Commenter  J’apprécie          10
- Ouvre grand tes oreilles ! Quand tu auras éliminé tous les crapadingues, tu devras te suicider.

- Hein ? Pourquoi faut que je crève ? Même si je bute tous les détraqués ?

- Ouais ! A ce moment-là, je boufferai le crapadingue qui est en toi ! J'aurai alors dévoré tous ces foutus batraciens ! Ce qui me donnera le pouvoir de créer une seule et unique vie ! Je compte bien m'en servir pour te ressusciter et te faire regagner ton corps d'origine !
Commenter  J’apprécie          10
Même avec la meilleure volonté du monde... personne ne peut changer le monde.
Commenter  J’apprécie          61
« Est-ce que je mourrais comme un Tocard sans avoir rien accompli de marquant ? »
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Muneyuki Kaneshiro (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Muneyuki Kaneshiro
MANGA Blue Lock - Mangado La voie du manga
autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (91) Voir plus



Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1453 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..