AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Kii Kanna (Autre)
EAN : 9782203208902
224 pages
Casterman (17/03/2021)
3.32/5   28 notes
Résumé :
Ils sont six, à l’aube de la vingtaine, à Tokyo, aujourd’hui.
Gentiment paumés comme on peut l’être une fois passé du côté des adultes, ils se croisent, se télescopent, s’aiment, ne se comprennent pas. Ils font un bout de chemin ensemble, en se débattant avec les questions de leur âge : ai-je le droit d’avoir des rêves, et surtout, méritent-ils que je me batte pour eux ? (Mais aussi : les rêves paient-ils le loyer ?)
Kanna Ki, qui a l’âge de ses person... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Erik_
  06 mai 2022
L'auteure Kii Kana vient du monde de l'illustration et s'est fait connaître au Japon grâce à certains titres comme par exemple « Qualia under the snow » que j'ai également avisé.
Elle fait partie de ces auteurs qui ne privilégient pas du tout l'action mais le comportement des individus dans la vie de tous les jours. On va parler de leurs amours, de leurs craintes parfois, mais également de leurs rêves et espoirs.
Son trait est d'une justesse incroyable et transmets une certaine énergie assez charnel. Elle saisit simplement l'air du temps avec une certaine acuité et avec également une certaine bienveillance. Rien à redire sur la qualité graphique de l'oeuvre où chaque cases fourmille de détails.
Pour autant, j'ai moins été sensible à ses six cours récits concernant des jeunes adultes un peu paumés qui se croisent. le récit chorale est décidément à la mode en ce moment. Les chutes sont assez confuses par moment. Il n'en demeure pas moins que certains personnages peuvent apparaître comme attachant.
On voit nettement que c'est un travail d'ébauche qui a été compilé devant le succès croissant de la mangaka. Il en reste une certaine poésie de la vie qui pourront émouvoir certains lecteurs. Quant à moi, je préfère voir les autres oeuvres plus abouties de cette mangaka talentueuse à n'en point douter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
Tachan
  28 mai 2021
Découverte avec l'Étranger de la plage, son tout premier titre qui m'avait d'emblée marquée, Kii Kanna est une autrice dont j'aime énormément le trait doux et rond et les ambiances chaleureuses mais qui n'occultent pas des problèmes de société importants dont elle ose traiter. Après plusieurs Boys Love, quand j'ai découvert qu'elle avait également publiée dans le magazine Feel Young qui a publié mon josei préféré : Complément affectif, j'ai été enchantée. Je n'avais qu'une hâte lire le titre en français.
Celui-ci est arrivé cette année chez Casterman, qui n'est pas du tout l'éditeur historique de l'autrice, ce qui m'a surpris. le volume unique se compose de 6 histoires courtes se déroulant dans le même univers où nous allons suivre de jeunes adultes occupant des emplois aussi précaires que leurs sentiments et leurs relations.
Le grand format choisi pour ce titre permet de profiter pleinement des compositions de l'autrice qui furent pour moi le véritable argument de vente m'ayant poussé à l'achat et me donnant envie de conserver le titre car pour le contenu, je suis plus circonspecte.
J'ai trouvé la trame narrative de ces 6 chapitres assez fouillis. L'autrice part vraiment dans tous les sens dans cette histoire où elle cherche à faire le portrait de jeunes actifs travaillant dans l'animation, la musique ou le showbiz et cumulant avec des petits boulots précaires. C'est le spleen adolescent transposé au début de l'âge adulte que nous propose l'autrice, mais elle le fait dans un style trop léger pour que ça porte vraiment. 
J'ai cru un temps en voyant la couverture et en lisant le premier chapitre que nous aurions nos camarades félins en fil rouge et qu'ils seraient nos yeux au cours de cette histoire. Espoir déçu. le seul fil rouge est les liens que les personnages ont noué par le passé ou les rencontres qu'ils font lorsqu'ils se croisent à Tokyo, présenté presque comme une petite ville...
Mais l'ensemble a beau se laisser lire sans déplaisir, on peine à dégager des thèmes forts. On suit un héros qui vit un amour à sens unique et se comporte comme un idiot. On découvre la vie difficile des jeunes bossant dans l'animation ou souhaitant vivre de leur musique. Mais encore une fois, c'est très très léger. L'autrice ne creuse rien, les développements sont très succins et ça empêche vraiment de s'attacher à l'ensemble. Nous restons nous aussi en surface.
C'est dommage parce qu'il y avait vraiment des éléments prometteurs sur la précarité de ces emplois, la difficulté des conditions de travail, ainsi que sur une jeunesse qui peut se sentir perdue dans une grande ville. le côté tranche de vie était aussi composé de jolies idées autour de cet amour de loin et sans retour, les liens entre les personnages qui se croisent et se recroisent ajoutant parfois un nouveau personnage à leur dynamique sans s'en rendre compte, était sympa.
On retrouve en plus les ambiances un peu hors du temps qu'affectionne l'autrice avec son humour un brin déconnecté qui m'a toujours fait sourire. Elle est pleine de bienveillance pour ses personnages que pourtant elle ne rate pas. Elle ose dénoncer leur maladresse, leur fainéantise, leur absence de but dans la vie. Elle met aussi bien en valeur leurs qualités que leurs défauts sans jamais vraiment les dénigrer. Et on retrouve en plus son esprit d'ouverture déjà croisé dans ses Boys Love avec ce couple d'amies/amantes non définies qui m'a fait forte impression et que j'aurais aimé voir plus développées que le reste.
Le dessin, lui, est à l'image du titre, tour à tour superbe et plein de poésie, ou fouillis et brouillon car partant littéralement dans tous les sens sur la page. J'ai beaucoup aimé son découpage sur le premier chapitre moins sur la suite que je trouve moins inspirée. Mais j'ai aimé retrouver cette ambiance coupée du monde quand le héros prend le train par exemple, et cette touche campagnarde qui rappelle un peu ses premiers titres, quand on visite leur ville natale ou que les personnages montent à la capitale. C'est une ambiance vraiment particulière qu'elle propage et nous communique de tome en tome.
Ainsi, alors que je partais en pensant être conquise par le titre, j'ai été surprise par ma petite déception. le titre est tout à fait anecdotique et ne possède pas la maîtrise de ses oeuvres précédentes. Elle survole beaucoup trop ce qu'elle veut raconter, voire ne sait pas trop ce qu'elle veut raconter, et ça empêche le lecteur de rentrer dans cet album. C'est triste car il y avait tout de même de belles promesses sur ce tranche de vie mettant en scène le spleen de jeunes adultes. Si vous voulez découvrir l'autrice, tournez-vous plutôt vers ses premières oeuvres, vous serez bien plus touchés !
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
starmornielna
  11 juin 2021
Étant fane du travail Kii Kanna, que j'ai découvert comme beaucoup avec la série L'Étranger de la plage, j'étais obligée de lire ce one-shot ! Surtout que, contrairement à ce que la mangaka propose habituellement, il s'agit ici d'un seinen et non d'un yaoi. J'étais très intriguée par ce titre qui va cette fois parler de jeunes actifs paumés qui essaient de trouver leur voie dans la vie.
Avec comme fil conducteur le personnage de Kishi, un jeune animateur dépressif qui n'a plus goût à rien, on va suivre un moment de la vie de six personnages qui vont se croiser au fil du temps et des pages du manga.
A mon sens, le gros point fort du manga, c'est les dessins ! C'est d'ailleurs dommage que la couverture soit si peu attractive (pourquoi ce bleu ?), ça ne met pas du tout en valeur le contenu… Alors que, selon moi, certaines planches de pleines pages auraient fait bien meilleur effet vu leur qualité ! En tout cas, le dessin est vraiment superbe, chaque planche mérite de s'y attarder. Que ce soit les expressions des visages, l'attitude des personnages, les mouvements ou bien les éléments du décor, tout est sublime et parfaitement maitrisé !
Les thèmes abordés dans le manga sont aussi intéressants. On retrouve la volonté de la mangaka de donner de la visibilité à des personnages socialement différents de ce que la société attend d'eux.
Seulement voilà, j'ai trouvé qu'il y avait trop de personnages et qu'il était, du coup, difficile de s'y retrouver entre les flashbacks, les ellipses et les croisements entre ces six personnes. J'avais l'impression d'une lecture confuse, brouillonne, dans laquelle il était difficile de comprendre où on allait aller. Finalement, je n'ai pas trouvé qu'il y avait de véritables enjeux, ça m'a laissé un peu perplexe tout au long de ma lecture du manga. Quant aux personnages, j'ai trouvé que Kishi était le seul qui était développé. Les autres m'ont paru lisses, ils manquaient de substance. J'ai donc eu, et c'est bien triste, du mal à les différencier et même à retenir leur nom…
Aussi, j'ai trouvé que cette lecture était vraiment particulière, je n'ai finalement pas trop apprécié. le concept de tranche de vie a l'air d'avoir été poussé à son extrême. J'avais l'impression d'être toujours en dehors du manga, c'était quelque peu décevant même si j'ai énormément aimé le graphisme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lesvoyagesdely
  26 mars 2021
Nos croquons une jeunesse qui se cherche, peut être désabusée (?) dans un oneshot dynamique comme la couverture, et en plus nous sommes en présence de chats qui ajoutent une touche bienvenue.
Entre leur présent, leur passé, leurs choix, leurs vies se déroulent, se croisent, se confrontent, et c'est loin d'être tous les jours faciles.
Ils posent la question, n'hésitez pas y répondre : Qu'est-ce que le travail ? Peut-on suivre nos rêves ? Et à quel prix ? Est-ce grave de ne pas en avoir ?
Ils sont jeunes, ils ont encore la vie devant eux, certes, mais le temps va quand même passer inlassablement et implacablement.
Le grand format permet de mieux en profiter, de se noyer avec eux. Nous sommes un peu tristes par moment, mais nous rions aussi, et nous ne sommes pas aussi désespérés qu'avec Mari Okazaki.
Le graphisme est agréable, de même pour le toucher de la page.
Leurs jobs semblent un peu illusoires, dangereux, inconstants, faisant part aux émotions. Ils s'en vont, ils viennent, et ce ne sera pas toujours ceux qu'on croit.
Il y a aussi les moments petit boulot, car le loyer ne va pas se payer tout seul.
Retourner aux sources ? Est-ce seulement possible ? Est-ce une régression ?
L'amour ? L'amitié ? Des liens de toutes sortes se tissent, parfois sous une forme un peu indéfinissable, à laquelle on ne veut pas vraiment donner de nom, mais ces liens existent.
Nous avons quelques surprises.
Chaque chapitre est constitué d'un mot ou d'une phrase, notée sur toute une page.
Il y a quelques moments félins très agréables et sympathiques, le premier donne presque l'impression que nous allons entrer dans le fantastique.
Désirs, envies, réalité, choix de vie, etc.
Rien n'est vraiment simple
Tokyo est une grande ville. Chacun tente de s'y faire sa place.
Les villes comme les gens peuvent évoluer et changer.
======================
Pour en savoir un peu plus sur des personnages (à lire ou pas tout de suite, vous choisissez)
Kishi travaille dans l'animation et voudrait démissionner.
Il est amoureux de Chiyo à qui tout semble réussir.
Chiyo s'est fait plus vite une place que d'autres, a eu plus de responsabilités comme elle assure.
Il est intéressant également de voir que Kishi a des difficultés à s'exprimer tant sur le travail que pour avoir une relation amoureuse.
Il lui arrive même d'agir comme s'il voulait s'auto-saboter.
======================
Ce titre est une lecture douce et amère à la fois.
Une partie d'espoir, une partie de doutes, de désillusions, de tristesse
Ils sont jeunes et attachants.
Les chats apportent une partie mignonne vraiment très craquante.
Une belle lecture teintée de plein d'éléments, mais pas désespérante.
On garde l'espoir de lendemains meilleurs, de trouver son chemin, de se faire sa place.
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lapetitemoldue
  05 mai 2022
J'ai été attirée par ce manga par sa couverture: des jeunes, une guitare et des chats. le résumé donnait envie et l'histoire s'annonçait pas si mal.
Dans ce manga, on suit les aventures de six jeunes qui sont proches de l'âge adulte. Chacun se demande ce qu'il aimerait devenir, quel est son rêve, ce qu'il aimerait être. de ce fait en lisant ce manga on se retrouve un peu dans les personnages. Evidemment, comme à leurs âges, aucun d'entre eux n'a vraiment une réponse précise à toutes ces questions et ils sont tous un peu perdus.
De mon point de vue, j'ai été complètement perdue. D'une part, certains personnages se ressemblaient trop dans les dessins, d'une autre part, il y a des retours en arrière (dans le temps) qui sont réalisés sans être annoncés, ce qui fait que lorsque l'on termine un chapitre avec les personnages adultes et que l'on commence le suivant avec l'histoire de deux jeunes enfants, au début on ne fait pas tout de suite le lien et on ne comprend pas.
Mais pour moi le gros problème de ce manga c'est qu'il n'y a pas de fil rouge: les changements de points de vues entre les personnages sont trop rapides et au final on a du mal à comprendre ce qu'il se passe réellement dans l'histoire.
Je pense que si les personnages avaient été plus creusés, l'histoire aurait pu être plus prenante. Dans mon cas je n'ai pas réussi à me plonger dans ce manga.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (4)
Sceneario   03 mai 2021
En d’autres termes, le manga donne le sentiment de passer à côté de quelque chose de sympa. Il ne manque pourtant ni d’âme, ni de peps, mais il pêche par une construction narrative chaotique qui demande beaucoup de concentration.
Lire la critique sur le site : Sceneario
ActuaBD   26 mars 2021
Premier titre grand public d'une auteure déjà remarquée au Japon, une belle découverte, pleine de tendresse et d'humour.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDZoom   25 mars 2021
Kii Kanna nous livre sa vision des errances de la jeunesse d’aujourd’hui, sous forme de manga.
Lire la critique sur le site : BDZoom
MangaNews   18 mars 2021
Kii Kanna frappe donc tout aussi juste et joliment avec ce one-shot emballant. De quoi donner naturellement envie de revoir cette talentueuse artiste en France, encore et toujours.
Lire la critique sur le site : MangaNews
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Erik_Erik_   06 mai 2022
Etre en colère ne justifie en rien la violence.
Commenter  J’apprécie          170
ColibrilleColibrille   26 mars 2021
- Te laisse pas faire comme ça ! Ça ne tient qu'à toi de montrer ce que t'as dans le bide ! Y a quand même pire dans la vie que de se mz'ger un ve't par une fille. Donc, tu me feras le plaisir de te sortir les doigts ! PIGÉ ?!
Commenter  J’apprécie          10
NohelaventuriereNohelaventuriere   07 octobre 2021
"Tout n'est pas noir ou blanc. La vie a pour habit... un joli manteau gris... comme une petite souris."
Tamaki
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : avenirVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1172 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre