AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Leïla Pellissier (Traducteur)Frank Sievers (Traducteur)
EAN : 9782746712997
37 pages
Éditeur : Autrement (01/05/2009)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Lorsque le narrateur de ce court récit tombe sous le charme des irrésistibles pains spéciaux fabriqués par Schwint, le boulanger de la rue dans laquelle il vient d'emménager, s'enclenche un troc sans fin. Car Schwint lui réclame bientôt, en contrepartie, un certain roman érotique chinois, parfaitement superflu mais qui lui est tout aussi indispensable. Et voilà le piège de la gourmandise qui se referme. Mais que ne ferait-on pas pour se procurer un plaisir rare?
>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Laurence64
  17 décembre 2012
Parfois, quelques dizaines de pages craquent sous les doigts, laissent des miettes dans la tête et conservent , longtemps, l'inimitable saveur d'une madeleine trempée dans une tasse de café (je préfère le café au thé). Les brötchen de Kant (pas Emmanuel) sont à l'Allemagne ce que la baguette est à la France. Et à la littérature, une fable de gastronome.
Lorsqu'un comptable, divorcé et gourmand, aménage dans le quartier où règne la boulangerie Schwint, il n'aura de cesse de pénétrer le cénacle de ceux qui emportent le brötchen parfait.
"Le boulanger salua et les douze clients dans la boutique lui rendirent son salut, et à l'intonation, on comprenait qu'un roi se montrait à son peuple." de fait: "Il faisait des brötchen comme on ne croyait plus jamais en revoir. C'était comme si une espèce disparue avait laissé l'un des siens pour montrer au monde ce qu'il avait perdu." (joli, non?)
Non content de son auréole boulangère, l'artisan a le petit pain sélectif et il s'agit d'entrer dans ses grâces quitte à mettre ses finances en danger. Ou son énergie. Ou son temps. Des brötchen contre un roman érotique chinois? Pourquoi pas. le troc débute.
Hermann Kant publiait en RDA. Il n'échappe donc pas au bonheur de cet absurde propre à l'Europe de l'Est pour le nôtre (de bonheur). le grain de sable ne tarde pas à enrayer la machine qui va pédaler dans la pâte à pain. Pendant que l'on croque à belles dents chaque mot.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          401
pallilogie
  25 avril 2014
J'ai vraiment retrouvé le côté absurde de certaines situations de la vie en RDA. J'ai bien ri et passé un agréable moment avec cette courte nouvelle.
Commenter  J’apprécie          70
bibliophage
  26 septembre 2011
Un roman très court (39 pages), mais très bien écrit et bien construit. Ca se lit avec grand plaisir ! Assurez-vous cependant d'avoir du bon pain sous la main, ou un bon boulanger dans le coin, parce que les délicieuses descriptions de l'auteur risquent fort de vous mettre l'eau à la bouche... ;-)
Commenter  J’apprécie          10
sam-sam
  15 novembre 2015
Mais qu'est-ce que c'est bon, ça !!!!
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
bibliophagebibliophage   26 septembre 2011
La France a ses baguettes, l'Allemagne ses brötchen. Nous aurions pu traduire par "petits pains" [...] mais ces tribulations vont auraient donné un arrière-goût intempestif de cantine scolaire ou de cafétéria toutes françaises. Or, les brötchen sont une institution en Allemagne et, à ce titre, ils méritaient de garder leur nom et leur saveur !

(note des traducteurs)
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : BoulangerieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère
Autres livres de Hermann Kant (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
312 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre