AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur BL Métamorphose, tome 1 (7)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
deidamie
  02 juillet 2019
« Bonjour les Babélionautes ! Aujourd'hui, on va parler manga avec BL Métamorphose, de Kaori Tsurutani.

-Encore du manga ?

-Oui. Je me repose un peu. Tu as vu la joliesse de cette couverture ? Les persos lisent tranquillement au frais, la douceur des couleurs donne une impression de calme joyeux…

-Mmmbof.

-Tu n'as aucune sensibilité. Bref ! Or donc Yuki, 75 ans, vit seule et donne des cours de calligraphie. Un jour, elle entre dans une librairie et achète un manga choisi un peu au hasard. Surprise : elle a pêché un boy's love (BL), une histoire d'amour entre garçons ! La vendeuse, Urara, remarque cette mémé aux goûts inhabituels et va se rapprocher d'elle : peut-être qu'elle pourra enfin partager sa passion du BL avec quelqu'un ? La jeune fille a du mal à se lier au lycée…

-HA ! Voilà !

-Quoi, « HA ! Voilà ! » ?

-Je le savais ! Une de mes némésis littéraires : une histoire de lycéen ! Déguisée en histoire de vieux ! Tu ne m'auras pas comme ça, Déidamie, je t'ai déjà dit que j'en avais plus que marre des histoires au lycée, du harcèlement scolaire, des uniformes, des « j'ai seize ans et je vais me battre contre les copains/sauver le monde/trouver l'amour/punir les harceleurs/apprendre à m'accepter/aimer les autres/combattre les zombies » au choix !

-D'accord ! Moi aussi, j'en ai marre ! Et c'est précisément pourquoi j'ai choisi ce manga. La vie de Yuki est minutieusement détaillée. Je me suis vite attachée à cette gentille vieille dame qui fait de son mieux pour rester en forme.

J'ai beaucoup apprécié cette histoire aussi pour la mise en abyme. le lecteur assiste à la lecture du manga qu'elle achète et j'ai trouvé ces scènes réjouissantes !

-Ah bon ?

-Mais oui ! Parce que c'est tellement ça ! Les réflexions qu'on se fait sur les personnages, la hâte de lire la suite, la frustration provoquée par les cliffhangers… le manga m'a fait revivre des sensations que je connaissais déjà en proposant une nouvelle façon de les éprouver grâce au prisme que représente Yuki. C'était comme si les émotions de cette dernière se superposaient aux miennes. Malin ! Très malin jeu de miroir entre le manga et son lecteur !

-Moi je trouve que le dessin est inégal, quand même. Urara a l'air toute sommaire, comme un personnage de comédie, simplifié à l'extrême. Elle aurait pu avoir un peu plus de caractère dans le visage.

-En tout cas, j'ai adoré ses réflexions sur ce qu'elle peut ou pas conseiller comme lecture. Là encore, il y a du vécu.

J'espère que le manga va continuer à offrir une belle part de présence à Yuki. Sa fragilité et la conscience qu'elle a de sa fin prochaine ajoutent une touche de douce mélancolie à ce manga.

-Euuuh… t'es en train de dire qu'elle va bientôt mourir, là, Déidamie…

-Oui.

-M'enfin, tu délires ! Comment ça peut être doux et mélancolique, de vieillir et de se dire « bon, ben, je risque de mourir bientôt » ?

-Très simple. Déjà, parce qu'elle ne se morfond pas, elle constate que ses forces déclinent sans se lamenter. Elle reste sereine. Ensuite, les calculs qu'elle fait ont quelque chose de comique dans leur précision et de triste aussi. Enfin, parce qu'elle choisit de vivre comme elle l'entend, et qu'elle découvre de nouvelles choses à son âge, sans préjugés, ce qui la rend attachante.

J'espère que la suite sera du même niveau que ce tome. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          155
Tachan
  11 juin 2019
J'ai eu un peu un coup de foudre immédiat pour l'ambiance que dégageait la couverture lors de l'annonce de la licence de ce titre. Alors forcément en partant avec un tel a priori aussi positif je ne pouvais qu'aimer et ce fut vraiment le cas. Je sais que certains appréhendent un peu le titre à cause du biais que propose l'histoire : une mamie qui redécouvre les manga avec les Boys Love, mais pour moi ce ne fut pas un frein loin de là, tant l'histoire propose autre chose.

Ce premier tome est un peu court, il faut l'avouer, mais il propose déjà un univers et une ambiance qui lui sont propre. En optant pour l'histoire de cette grand-mère qui se passionne pour un titre de BL, Kaori Tsurutani nous embarque dans quelque chose de terriblement doux, mignon et bienveillant, à l'image de son héroïne de 75 ans.

J'ai d'emblée apprécié celle-ci. Yuki est le portrait typique de la mamie japonaise qui est encore pleine d'énergie même si elle est veuve et vit seule. Elle donne des cours de calligraphie, discute avec ses voisins, a sa petite routine quotidienne. Mais un jour, elle tombe par hasard sur un BL dans une librairie et redécouvre le plaisir de suivre une belle histoire comme elle a pu le faire autrefois quand elle était jeune mariée, et ce sans le moindre a priori dû au genre des héros. C'est l'occasion pour elle de renouer avec une passion et surtout de découvrir une personne la partageant et ainsi de se faire une nouvelle amie qui sera l'occasion de briser le mur des générations.

A partir de là, j'ai vraiment apprécié la direction qu'a prise le titre. L'alchimie entre les deux femmes est palpable d'emblée. Elles dégagent la même douceur et la même nonchalance, l'une avec la sérénité due à son âge, l'autre avec encore la maladresse de sa jeunesse. Cette dernière, Urara est d'ailleurs un peu le maillon faible du duo. J'ai du mal avec le personnage dans sa caractérisation, trop maladroite, trop mal à l'aise en société, comme si le fan de manga et plus particulièrement de BL devrait forcément l'être... Heureusement, ça lui donne un vrai potentiel pour évoluer, parce que Yuki est tout le contraire d'elle de ce côté et qu'elle sera probablement la clé pour l'aider à s'assumer et s'épanouir. le titre s'ouvre donc sur une belle histoire d'amitié naissante.

Du côté des dessins, je suis un peu réservée. J'adore l'ambiance douce et apaisante qui s'en dégage grâce à son trait simple et sans fioriture, ses cases assez vides où du coup le moindre décor prend de l'importance. Cependant, le trait est aussi fort maladroit et il y a de vrais problèmes de proportions à certains moments qui peuvent rendre le dessin fort peu élégant... le travail de Ki-Oon, lui, est encore une fois à saluer. le traitement de la jaquette est superbe et donne clairement le ton. A l'intérieur, on a droit à page couleur, papier de qualité et traduction sans faute.

BL Métamorphose se révèle donc un petit coup de coeur pour moi, une brise d'air frais et de douceur, où la rencontre de cette mamie amusante et pleine de vie, et cette ado mal dans sa peau, a su trouver le chemin de mon coeur. Je suis ravie de cette découverte et j'espère que les prochains tomes seront à l'aune de celui-ci entre tendre humour et doux sentiments.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Lesvoyagesdely
  23 juin 2019
D'abord je vais laisser mon côté rationnel (et protecteur aussi du coup) vous parlez des choses qui fâchent et pourquoi il ne voulait absolument pas qu'on le prenne tout de suite : le manga n'est pas bien épais, il fait environ 140 pages tout en conservant son prix assez haut de 7.90€ (soit près de 8€…le fait de mettre un peu moins c'est juste un prix psychologique…mais sur beaucoup, cela fera toujours un petit gain bienvenue, mais généralement c'est juste pour ne pas être un chiffre au-dessus, mais juste le frôler.)

Bref, ça s'est fait.

J'ai été littéralement conquise et touchée par la douceur et le charme de ce titre. La dame âgée est terriblement attachante et tente de continuer de profiter de la vie malgré tout. A mettre entre toutes les mains.

Le graphisme n'est pas non plus très emballant a priori, mais la lecture se passe finalement sans problème, et sans gêne, on s'y fait à ce graphisme pas si mal que cela. C'est juste que si j'ouvre juste, ça ne me fait pas trop d'effet). Alors qu'au cours de l'histoire, il sait me toucher et sonner juste.

C'est une tranche de vie, mais aussi une véritable bouffée d'air frais qui nous rappelle de profiter de nos vies, et de faire ce qu'on a envie de faire quand c'est possible.

Notre dame âgée n'a pas de problèmes de santé trop énormes, par contre elle ressent plus d'une fois le poids de son âge, ce qui est capturé très justement et sans pathos. Elle reste assez active et sort, ce qui est bien (on m'a toujours dit que rester enfermer chez soi ne serait pas bon). Elle fait des mots croisés (bien pour le cerveau), donne des cours de calligraphie (bien aussi pour le cerveau et le côté social). Elle n'hésite pas à se faire plaisir et aller prendre un café, un bon dessert …

Elle fait ses courses, va à l'hôpital chercher ses médicaments (pourquoi à l'hôpital et pas chez le médecin généraliste ?) …

Elle se rappelle sa jeunesse, son mari, elle lui parle. Vous savez ils érigent souvent des autels avec une photo, ce qui est plus pratique et discret qu'en plein cimetière, et moins glauque.

La jeune demoiselle est encore lycéenne et travaille à la librairie aussi. C'est assez curieux car elle est solitaire mais pas tant que cela. En classe, elle n'a pas trop de gens à qui parler ou trouver comment faire. Mais elle y arrive à son travail, et a également un ami d'enfance mais duquel elle s'est un peu éloigné avec le temps. Que s'est-il passé ? Elle n'est pas si isolée que cela, ou non sociable.

C'est une belle amitié qui va se lier entre elles, petit à petit, et si elles sont prêtes à l'accepter. La différence générationnelle est surprenante sur le coup, mais c'est leur passion des manga qui va commencer à les relier. La dame âgée est très tranquille, pas gênée, elle connaissait déjà les manga, mais pas ce qu'on appelle les boy's love (amour entre garçon). Elle ne connaît pas mais reste ouverte.

C'est l'occasion pour la jeune demoiselle de partager sa passion avec quelqu'un, de passer du temps, d'aller échanger pour de vrai autour d'un « café ».
On parle de beaucoup de choses, par ex. la difficulté du rythme de publication, l'envie de lire la suite …
Au-delà, je pense que la dame âgée va aider la jeune demoiselle à se sentir mieux dans sa peau, progresser, s'assumer …

Même si aujourd'hui, la dame âgée agit avec un grand naturel, elle est parfois passée elle aussi à côté d'occasion. Vous savez quand on se dit non pas aujourd'hui, car …, une autre fois, mais que finalement cette autre fois n'arrive jamais...à nos actes manqués.

C'est vraiment une pépite et un grand coup de coeur.

PS : Une scène dans le bus est assez étonnante surtout au Japon (avec le gamin sans gêne).

Maintenant il est temps que je vous fasse participer, dites moi aussi si le titre vous intéresse.

Et vous ? Avez vous déjà fait des pauses dans la lecture de manga et/ou de livre ? Pensez vous en faire ? Ou continuer à en lire jusqu'à atteindre son âge (à la dame âgée) ?

Pouvoir partager sa passion. En discuter ensemble. Se voir, aller prendre un café. Échanger dessus ainsi que ses livres, manga … avez-vous l'occasion de faire cela aussi ?


Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Capridegh
  21 juin 2019
Quel coup de coeur !! J'ai trouvé BL Métamorphose bien trop court et c'est avec tristesse que j'ai reposé mon manga sur ma table de chevet, une fois terminé, une fois englouti ! Yuki et Urara me manquent déjà beaucoup et je trépigne d'impatience à connaître la suite de leur histoire, alors qu'elles m'ont abandonnée devant les portes de la convention où elles se rendaient toutes les deux. Je ne crois pas avoir déjà lu un manga aussi original et d'une qualité pareille. BL Métamorphose est un titre hors du commun avec un thème original traité de la plus douce des manières.

Veuve depuis deux ans, Yuki Ichinoi vit un quotidien banal qu'on découvre à travers les cases qui contiennent quelques scènes typiques du pays du soleil levant : la chaleur écrasante de l'été, la librairie climatisée, les mangas nombreux sur les étals, la cuisine traditionnelle, l'autel dédié au mari décédé, la salle de bain caractéristique nippone... Ayant eu la chance d'avoir voyagé au Japon, j'étais déjà touchée en plein coeur, nostalgique. le manga respire ce Japon traditionnel et exotique, dépaysant et captivant. le quotidien de Yuki est sublimé par un trait mature et ultra soigné, loin des traits ronds surexploités du shôjo. Tantôt contemplatives, tantôt rythmées, les cases sont toutes plus jolies les unes que les autres et les plans plus larges parfois, comme une pause dans le récit, sont tout autant magnifiques. Tout, graphiquement déjà, respire la douceur et la justesse.

Alors qu'elle se retrouve à acheter par hasard un yaoi en librairie, Yuki va rencontrer Urara Sayama, une jeune libraire. D'abord amusée par le comportement de la cliente, la lycéenne se liera d'une amitié surprenante et peu commune avec la vieille lectrice d'un genre qu'elle-même aime beaucoup sans pour autant l'assumer (comme beaucoup d'entre nous d'ailleurs) ; elle empile, en effet, dans un carton caché dans un placard, des titres yaoi plus ou moins expicites. C'est tout naturellement et lentement que les deux lectrices vont bâtir une relation basée sur la passion pour les boy's love jusqu'à partager des moments privilégiés ensemble. L'une des deux, timide et introvertie avec les personnes de son âge, s'interrogera quelque peu sur l'intérêt de leur amitié surprenante ; mais c'est le lecteur qui s'en trouve le plus surpris, tellement le lien qui se tisse entre les deux fans de yaoi sous le coup de crayon doux de la mangaka semble somme toute couler de source pour elles deux. C'est à travers un intérêt commun et intergénérationnel que Yuki et Urara découvrent que la différence d'âge ne signifie plus rien, sans pour autant le formuler dans les bulles, parce qu'elle n'en ont tout simplement pas besoin.

J'accorde ★ ★ ★ ★ ★ à BL Métamorphose, tome 1. Doux dans ses traits, doux dans son ton, doux dans ses personnages, BL Métamorphose est carrément irrésistible. Hymne à l'amitié intergénérationnel, pourquoi pas aussi à la tolérance et à la décomplexion, BL Métamorphose est un titre à remettre entre toutes les mains. Il saura plaire à ceux qui ne sont pas habitués au manga grâce à sa maturité et il saura séduire ceux qui en lisent trop grâce à son originalité. le personnage de Yuki est mignonne et touchante à souhait dans son apprentissage du genre BL. Quant à Urara, il sera facile pour beaucoup de lecteurs et lectrices de s'identifier à elle à travers son manque d'assurance au lycée et à travers sa passion pas encore assumée. Car on en a tous une !
Lien : https://lirecestboireetmange..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Nausicaah
  17 août 2019
BL Métamorphose est un petit manga sur le thème de la différence des générations.

On se retrouve à suivre deux personnages attachants, qui se rencontrent via une passion commune, un certain type de manga. Et là, s'en suit une timide relation, qui avance doucement, par tâtonnements.

L'écriture, tant que les graphismes sont très doux, très agréables à lire, le thème est traité de manière très intéressante. Un petit manga à suivre!
Commenter  J’apprécie          10
Milie_Baker
  06 juillet 2019
Un manga très original et surprenant, sur une amitié entre une jeune fille et une grand-mère.
Tout simple et touchant à la fois, j'ai été transporté avec légèreté dans ce manga unique.
Commenter  J’apprécie          00
mathie36
  25 juin 2019
J'ai adoré ce petit manga, cette mamie est tellement adorable et ce duo très touchant. Cette histoire fait du bien, cela a été ma touche de bonheur du jour, un peu comme la part de gâteau bien sucrée que l'on s'offre une journée pluvieuse. Ce premier tome est certes une introduction, mais on sent que des thèmes importants peuvent être abordés.
J'ai hâte de lire la suite !
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
832 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre