AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bruno Poncharal (Traducteur)
ISBN : 2070301141
Éditeur : Gallimard (15/09/2003)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 17 notes)
Résumé :
4° de couverture:
(Edition source : Gallimard - 10/2001)


Robert Brasillach est le seul écrivain notoire qui, pour avoir collaboré avec les nazis, a été fusillé. L'enquête sur son cas se lit comme un roman, riche en personnages hauts en couleur. Brasillach fait partie de l'élite intellectuelle formée par l'École normale supérieure. Il est bientôt fasciné par l'Allemagne nazie, sa violence, sa théâtralité. Il va diriger Je suis partout, h... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
jsgandalf
  09 septembre 2012
Alors que les combats des alliés contre l'Allemagne nazie avaient toujours lieu, Robert Brasillac à été le seul auteur marquant à avoir été condamné à mort pour intelligence avec l'ennemi et à avoir été exécuté. Pour tous les autres soit la peine à été commué, soit la sanction était légère en comparaison, comme cela a été la cas pour  Louis Ferdinand Céline
L'auteur, une américaine, profite de sa nationalités pour dépassionner un sujet ou les controverses sont nombreuses. 
Dans son dossier de grâce Camus demande qu'il ne soit pas exécuté. Simone de Beauvoir elle ne signera pas cette demande. 
Qu'est ce qui a conduit Brasillac, brillant normalien a finir comme cela ? Surtout qu'il n'est pas juger pour judéophobie, ni pour incitation a la haine mais pour trahison. C'est ce que tente d'expliquer Alice Kaplan en présentant le personnage dans son contexte et celui de l'époque collaborationniste ainsi que dans celui de l'immédiate libération de Paris (certaine parties de la France  sont encore occupée). Elle n'oublie pas la personnalité de son défenseur, ni des jurés. de plus elle a eu accès au dossier de demande de grâce et nous livre son interprétation du refus de cette dernière. C'est a mon avis le point le plus sujet a controverse, elle ne tient pas assez compte des prétentions littéraires du Général, pour qui il est incompréhensible qu'un auteur puisse trahir son pays    C'est un livre passionnant qui démystifie le sujet et qui pose les bonnes questions, comme celle de la postérité de l'oeuvre de Robert Brasillac
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Bunee
  28 novembre 2009
Documentaire très riche en références, bien documenté, et gardant un recul certain vis à vis du "mythe" Brasillach et de sa récupération politique.
Vie et oeuvre de Brasillach, normalien brillant mais fasciste, polémiste acerbe, journaliste collaborateur et pro allemand, écrivain à la personnalité atypique. Ayant mis tout son talent au service de la puissance allemande occupante.
Rappel de la période de l'Epuration, des nombreux procès de cette période, et, bien sur, analyse du procès de Brasillach: protagonistes, enjeux, déroulement marqué par la "prestation" de brasillach, impressionnante de sang froid, mais qui ne lui sauvera pas la vie, par les réquisitions du talentueux Marcel Reboul et la défense habile d'Isorni, qui plaidera par la suite en faveur de Pétain et de Laval.
Question de fond: la plume suffit elle a trahir? Existe-t-il un "crime de plume" contre l'humanité?
Dans quelle mesure un écrivain trahit-il son pays (puisque ce n'était pas l'antisémitisme de Brasillach qui était au coeur du procès, mais la trahison de la France - le régime de vichy ayant entre-temps était déclaré illégal)? Grandeur quasi religieuse de Mauriac qui mettra toute sa force en vue d'un "pardon chrétien" des intellectuels collaborateurs, intransigeance de Camus qui réclamera justice.
Plus largement, beaucoup de questions sont soulevées sur le role des institutions (y compris la magistrature), de la presse, sous vichy - le symbolisme des procès politiques qui s'ensuivirent, sur la naissance du mythe de Brasillach et son exploitation par l'extreme droite française - a la recherche d'un nouveau souffle.
Et on apprécie la rigueur intellectuelle de l'auteur qui a l'élégance de ne pas formuler de réponse. Un ouvrage réellement intéressant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Galirad
  04 février 2015
C'est un texte remarquable ! Saluons la performance. Alice Kaplan est une universitaire et connaît son travail. Elle ne laisse rien au hasard, explore toutes les pistes afin de donner un portrait très complet de Robert Brasillach mais aussi de son avocat Jacques Isorni et du procureur Marcel Reboul.
Pourtant, il existe un réel défaut dans cet ouvrage, défaut qui m'a embarrassé tout le long de ma lecture. C'est un peu comme être convié dans un lieu exceptionnel alors qu'une migraine ne cesse de vous tarauder.
Ce travers est un certain manquement à la déontologie de l'historien : Alice Kaplan n'est pas, à mes yeux, irréprochablement impartiale. Robert Brasillach a écrit et dirigé l'hebdomadaire "Je suis partout" , où il a exprimé fréquemment et satiriquement ses idées pro-nazies. Cependant, les termes d'accusation énoncés lors de son procès sont limpides : il ne s'agissait pas de le juger pour ses opinions, il a été condamné pour trahison.
Or notre professeur ne cesse de revenir sur les opinions fascisantes de Brasillach. Elle décortique, tel un légiste, ses idées pour n'en retenir au final qu'une seule : son antisémitisme ! Elle l'analyse, l'examine, le dissèque, le résume jusqu'à ne garder que ce côté de sa personnalité et de conclure qu'il a été fondamentalement antisémite, le reste n'étant qu'accessoire.
Un historien n'a pas à se laisser dominer par ses convictions ou ses points de vue ! La faiblesse d'Alice Kaplan se trouve bien là et c'est dommage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
abfabetcie
  11 février 2015
« le procès Brasillach », un document passionnant sur le procès de cet écrivain pour trahison et intelligence avec l'ennemi. Brillamment documenté, cet essai nous permet de revisiter une période méconnue (en tout cas pour moi) de la 2e guerre mondiale, celle de l'après-guerre et de l'épuration.
Cet ouvrage se lit presque comme un roman à suspense, avec un personnage central, fil conducteur, Robert Brasillach, et toute une galerie de personnages – le procureur général, l'avocat de la défense, le président de la cour – autant d'acteurs dont dépend l'issue de l'histoire et surtout le sort de Brasillach, sa vie même. Au-delà de l'histoire, ce livre pose au lecteur de vraies questions quant à la responsabilité de l'écrivain : les mots sont-ils plus ou moins puissants, dangereux et condamnables que les actes ?
Le portrait qui émane de Brasillach, en dehors de toute considération politique, morale ou idéologique, reste malgré tout celui d'un homme « digne », fidèle à sa cause, aussi ignominieuse fut-elle, fidèle à lui-même, celui d'un homme responsable, qui n'a pas fui, qui fut jugé et condamné à mort, quand d'autres eurent la vie sauve.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
moravia
  16 mars 2013
Formidable livre, plein d'intelligence d'une historienne Américaine !
C'est vivant, documenté, vraiment un grand plaisir de lecture.
On peux juste se poser la question : pourquoi aucun Français n'a écrit un tel livre ? La peur du sujet ? sans doute...
Commenter  J’apprécie          20
Video de Alice Kaplan (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alice Kaplan
Alice Kaplan : «Trois Américaines à Paris» .L'historienne américaine Alice Kaplan, interrogé pour Mediapart par Antoine Perraud, évoque les séjours parisiens, à l'orée de leurs études, de Jacky Kennedy, Susan Sontag et Angela Davis, à propos de son livre : «Trois Américaines à Paris» (Gallimard).
>Histoire de l'Europe depuis 1918>Seconde guerre mondiale: 1939-1945>Histoire sociale, politique, économique (169)
autres livres classés : seconde guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
846 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre