AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Journal inquiet d'Istanbul tome 1 sur 1
EAN : 9782205085761
152 pages
Dargaud (19/08/2022)
4.33/5   327 notes
Résumé :
L'histoire vraie d'Ersin Karabulut, célèbre artiste de bande dessinée turc ; son parcours des banlieues déshéritées d'Istanbul aux sommets de l'édition et de la presse satirique ; comment il vécut, parfois en première ligne, les bouleversements et l'agitation politique de son pays, une Turquie transitant lentement d'une démocratie à un régime autoritaire. En même temps qu'il raconte son parcours d'artiste et de citoyen lambda, Ersin Karabulut dresse le portrait d'un... >Voir plus
Que lire après Journal inquiet d'Istanbul, tome 1Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (53) Voir plus Ajouter une critique
4,33

sur 327 notes
5
29 avis
4
20 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis
La dernière BD du caricaturiste turc Ersin Karabulut raconte l'ascension de la dictature en Turquie à travers sa propre vie. Ce qui parait logiquement impensable devint très vite réalité. La Turquie un pays où le sens de l'humour est extrêmement développé vu que les événements et situations qui l'inspirent sont nombreux, a de nombreux humoristes mondialement connus , et avaient d'excellents journaux satiriques comme Gırgır, Muz, Penguen où travaillait Ersin Karabulut. Ces journaux ayant souvent tendance à la satire politique purent avoir la liberté d'expression jusqu'à l'arrivée de l'AKP , parti au pouvoir depuis vingt ans. Mais peu à peu le chef du parti, premier ministre à l'époque ne supportant aucune critique, aucune caricature le représentant a commencé à mettre la pression et peu à peu à partir de 2017, au moyen de menaces , procès et autres , instaurant la peur et les condamnant à des difficultés économiques, les contraignit à mettre la clé sous la porte.
Une BD instructive pour avoir une idée de la situation sociale ,économique et politique de la Turquie.
Commenter  J’apprécie          838
Club N°49 : BD sélectionnée ❤️
------------------------------------

Après deux recueils de nouvelles caustiques et grinçantes (Les Contes ordinaires), on retrouve l'auteur turc Ersin Karabulut avec un album cette fois-ci autobiographique.

Il y retrace son parcours semé d'embûches de jeune auteur de BD satirique dans un pays au contexte politique tendu.

Une BD et un auteur à découvrir !

Myriam
------------------------------------

Autobiographie d'un jeune dessinateur turc.

Dans la lignée de "L'Arabe du futur" de Riad Sattouf... Encore mieux ?

Aaricia
------------------------------------

Excellent album autobiographique d'Ersin Karabulut de son enfance à aujourd'hui dans son pays d origine : la Turquie, pays divisé entre traditions orientales et le monde occidentale moderne.

Ewan
------------------------------------
Devenir auteur de BD contre tous ou presque dans une Turquie qui évolue comme son leader Erdogan.

Un excellent moment.

VT
------------------------------------

Un album à offrir à celles et ceux qui rêvent de faire de la BD : le parcours est difficile mais rien n'est impossible !

Clément
------------------------------------

Ersin Karabult pose la question de sa vocation pour le dessin, en mettant en scène son enfance et sa jeunesse dans une Turquie de plus en plus islamisée.

Comment résister devant les injonctions familiales, de voisinage et du gouvernement turc ?

Une belle leçon de persévérance et de courage, dans un pays où la BD est un ovni et un risque assumé, contrairement à chez nous.

A faire connaître !

Mano
------------------------------------

Un Ersin Karabulut plus sensible que lorsqu'il publiait dans Fluide.

Un vrai coup de coeur.

André
------------------------------------

petit récit introverti et aussi comique qu'intéressant je suis fan c'est drôle et intéressant, j'adore.....

Jérôme
------------------------------------

Lien : https://mediatheque.lannion...
Commenter  J’apprécie          421
Grâce aux éditions Dargaud, via net galley, j'ai eu le plaisir de lire la bande dessinée : Journal inquiet d'Istanbul d'Ersin Karabulut, tome un de la série. Ersin Karabulut est un célèbre artiste de bande dessinée turc.
Dans cette bd, il nous relate son parcours des banlieues déshéritées d'Istanbul aux sommets de l'édition et de la presse satirique.
Comment il vécut, parfois en première ligne, les bouleversements et l'agitation politique de son pays, une Turquie transitant lentement d'une démocratie à un régime autoritaire.
En même temps qu'il raconte son parcours d'artiste et de citoyen lambda, Ersin Karabulut dresse le portrait d'un pays tiraillé par des antagonismes politiques et sociétaux profonds, dont l'histoire récente est faite de coup d'états, d'espoir, de désillusion et de drames.
Journal inquiet d'Istanbul est une bonne bande dessinée qui n'est pas sans rappeler la série L'arabe du futur. L'auteur Ersin Karabulut nous relate comment il en est venu à faire ce métier, comme Riad Sattouf avant lui.
J'avais un peu peur que ce soit du déjà lu mais en fait, pas du tout, car leurs deux parcours sont très différents.
Ne connaissant pas du tout l'histoire de la Turquie, j'ai même trouvé cette BD passionnante.
Nous découvrons le parcours de cet enfant qui, très jeune, souhaite devenir dessinateur. Mais ce n'est pas le métier souhaité par ces parents qui déplorent notamment son goût pour le dessin satirique. Il faut les comprendre car le contexte politique est compliqué, et il est dangereux de se moquer des hommes politiques. Dessiner n'est pas toujours de tout repos !
A ma grande surprise, j'ai beaucoup aimé Journal inquiet d'Istanbul. J'ai appris énormément de choses sur la Turquie, notamment sur le coté politique.
Ersin est un enfant auquel je me suis rapidement attaché, me demandant comment il allait pouvoir réussir à réaliser son rêve.
Au départ n'est pas accroché plus que ça avec les dessins et puis, au fur et à mesure que je tournais les pages, j'ai trouvé que ça collait bien avec l'histoire. Après un petit temps d'adaptation, je me suis rendu compte que j'aimais bien les traits dessinés par l'auteur.
C'est pas mal du tout et je serais ravie de lire la suite quand elle sera publiée.
Ma note : un très joli quatre étoiles et demie :)
Commenter  J’apprécie          290
Ce premier volume retrace l'enfance et le début de la vie professionnelle de l'auteur, en Turquie.
Tout petit déjà, il était fasciné par les héros de bandes dessinées et c'est naturellement vers le dessin et la bande dessinée qu'il se tournera pour choisir une orientation professionnelle, aussi incertaine soit-elle.
L'auteur nous raconte son enfance au sein d'une famille unie mais pas riche, et la montée insidieuse de la dictature dans le pays.
J'aime énormément les dessins de l'auteur, très détaillés, avec des visages vraiment expressifs et des décors fabuleux de finesse.
Une bande dessinée aussi agréable à regarder qu'instructive.
Commenter  J’apprécie          300
Récit autobiographique d'un jeune dessinateur turc , il livre un portrait sans concession de la Turquie actuelle , de ses bouleversements de société , la montée de l'islamisme , le port du voile de plus en plus fréquent chez les femmes .
Les parents de l'auteur sont laïques , fidèles à Atatürk .
Beau portait de l'enfance , de l'adolescence de l'auteur qui habite avec ses parents et sa soeur dans un quartier assez pauvre d'Istanbul .
Tout petit , il adore dessiner , il a vu son père instituteur dessiner pendant son enfance pour essayer d'avoir un peu d'argent supplémentaire pour faire bouillir la marmite , alors que sa mère est également institutrice .
La découverte du quartier bobo d'Istanbul est un choc , jamais le jeune homme ne pouvait imaginer un monde plus libre .
Pour faire plaisir à ses parents , il entreprend des études d'ingénieur puis renonce par amour pour sa passion la BD .
Son rêve d'être publié se réalise et ses parents ont peur pour lui car il choisit la BD satirique.
J'ai eu un peu de mal avec le graphisme des premières pages , heureusement je suis passée outre et c'est tant mieux car le sujet est très bien traité .
Très belle histoire de l'auteur de BD turc , Ersin Karabulut , un plongeon dans la Turquie actuelle dans ce tome 1 .
Merci aux éditions Dargaud et à #netgalley .
Commenter  J’apprécie          260


critiques presse (6)
Culturebox
26 septembre 2022
Mieux peut-être que ne le ferait un essai géopolitique, en mêlant l’intime aux fractures d’une société extrêmement clivée, éclatée, notamment entre fondamentalistes musulmans et défenseurs d’une population qui regarde vers l’Occident, ce journal en bande dessinée nous fait appréhender concrètement cette réalité.
Lire la critique sur le site : Culturebox
LaLibreBelgique
19 septembre 2022
Ersin Karabulut, rédacteur en chef d’un des derniers magazines satiriques turcs, évoque son parcours et celui de son pays.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
BoDoi
13 septembre 2022
Dense, très bien rythmé, cocasse et décalé, Journal inquiet d’Istanbul est en bonne place pour être la nouvelle BD historico-autobiographique phare à propos du Moyen-Orient après Persepolis et L’Arabe du futur !
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest
02 septembre 2022
Talent, dévouement et exemplarité, ce premier volume du Journal inquiet d’Istanbul est une lecture indispensable afin de mieux comprendre ce qui se passe dans cette contrée si proche de l’Europe et stratégique pour la paix mondiale.
Lire la critique sur le site : BDGest
LigneClaire
22 août 2022
Ce n’est que la première partie avec ce dessin très riche qui le caractérise ou caricature et réalisme s’associent pour le meilleur. De l’humour mais pas résigné, Ersin Karabulut est aussi un combattant de la liberté comme grand nombre de ses consœurs et confrères qu’il ne faut pas ignorer.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
ActuaBD
16 août 2022
Ce premier volume, on l’aura compris, est un témoignage passionnant, sans concession et courageux. Ce n’est jamais pesant, souvent drôle, et toujours en phase avec la réalité.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
[ années 1980 ]
Tous les jours à l'école, nous prêtions serment avant la classe. Un élève était désigné pour le proclamer et tous les autres devaient le répéter.
« Je suis turc ! Je suis honnête ! Je travaille dur ! »
Même un enfant ne sachant pas calculer combien font 2 x 7 connaissait chacun des mots de ce serment.
« Que mon existence soit sacrifiée à celle de la Turquie ! Heureux celui qui peut dire : Je suis turc ! »
(p. 68)
Commenter  J’apprécie          82
- Tu te souviens pourquoi tu aimais ces personnages que tu lisais? Parce que Popeye résistait à Brutus…Que faisait superman? Il essayait de sauvez le monde, non? Tintin était confronté à d’horribles malfrats. Astérix luttait contre la tyrannie des romains et de César! Toi-même désormais, tu es devenu un personnage de BD puisque tu te mets en scène. Et ton personnage, quel sera son combat?
Commenter  J’apprécie          40
Ils disent que la laïcité est en péril et patati et patata!… mais si le peuple ne veut plus de la laïcité, on s’en débarrassera ! On ne peut pas être musulman et laïc en même temps, ce sont les deux pôles opposés d’un champ magnétique !
La démocratie ne sera jamais pour nous une fin en soi. Juste un moyen. La démocratie n’est rien d’autre qu’un train. On l’abandonnera une fois arrivés à la gare qui nous intéresse.
Extrait d’un discours de Recep Tayyip Erdogan en 1994.
Commenter  J’apprécie          10
J'ai lu un paquet de BD que les éditeurs Turcs décalquzient pour éviter de payer les droits. Je n'avais pas tout de suite pigé pourquoi leurs qualités étaient si médiocres.
Commenter  J’apprécie          20
Car quels que soient les ennuis, mes héros sont là, à mes côtés, et m'indiquent le bon chemin.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Ersin Karabulut (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ersin Karabulut
L'histoire vraie d'Ersin Karabulut, célèbre artiste de bande dessinée turc ; son parcours des banlieues déshéritées d'Istanbul aux sommets de l'édition et de la presse satirique ; comment il vécut, parfois en première ligne, les bouleversements et l'agitation politique de son pays, une Turquie transitant lentement d'une démocratie à un régime autoritaire. En même temps qu'il raconte son parcours d'artiste et de citoyen lambda, Ersin Karabulut dresse le portrait d'un pays tiraillé par des antagonismes politiques et sociétaux profonds, dont l'histoire récente est faite de coup d'états, d'espoir, de désillusion et de drames.
À retrouver sur lagriffenoire.com https://lagriffenoire.com/journal-inquiet-d-istanbul-tome-1.html
ET POUR VOUS ABONNER À LA NEWSLETTER BD : https://www.lactudulivre.fr/newsletter-bd/
+ Lire la suite
autres livres classés : turquieVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (550) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5215 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}