AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791095604280
200 pages
Éditeur : Belleville éditions (06/03/2020)
3.33/5   3 notes
Résumé :
« Je venais tout juste de me laver les cheveux et je me sculptais une nouvelle banane devant le miroir quand le téléphone s’est mis à sonner, sans s’arrêter. C’était mon père : il m’appelait de la poste, il m’a appris pour Grand-père. Il m’a dit : Viens m’aider demain pour l’enterrement. Puis il a ajouté : Et t’avise surtout pas d’venir dans cet accoutrement. »
Charlie est obsédé par deux choses : la musique rockabilly et sa coiffure. Au grand dam de son père... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
traversay
  17 avril 2020
Plusieurs choses différencient Belleville Éditions de la plupart de ses consoeurs : ses couvertures artistiques, ses sous-titres rusés et ses liens connectés à la fin des ouvrages. Sans oublier la provenance originale de ses auteurs : Moldavie, Arménie, Slovaquie, Slovénie, Égypte, Turquie, par exemple. Blue Moon est signé de Damir Karakas, écrivain croate né en 1967, le livre étant paru en 2014 dans son pays natal. Son sous-titre dit presque tout : Rhapsodie rockabilly dans la Croatie des 80's. A forte tendance autobiographique ? Il est permis de le penser. Son héros, à la banane bien lustrée, traîne une sorte de vague de l'âme et d'inconsistance existentielle entre son village, où il se heurte fréquemment à la fruste figure de son paternel, et Zagreb où ce sont les études qui le poursuivent plutôt que l'inverse. Bref, un nonchalant sans véritable but dans la vie qui ne voit pas que son monde va changer incessamment sous peu, à la fin des années 80, ce que son meilleur ami, d'origine serbe, a bien pressenti, et pour cause. Mine de rien, malgré un certain relâchement dans une écriture qui se veut rock 'n' roll, le roman décrit parfaitement la complexe identité croate à travers notamment le personnage du grand-père, ancien Oustachi, qui bien qu'il se suicide dans les premières pages est très présent par la suite. La lecture de Blue Moon est agréable, épousant parfaitement les contours psychologiques de son narrateur dégingandé et velléitaire. On aurait apprécié cependant un peu plus d'ambition dans le style, tout en restant curieux de nouvelles traductions de cet auteur, somme toute attachant.
Merci à Belleville Éditions pour l'envoi du livre.
Note à Babelio : intégrer ce livre dans la littérature serbe est une grave erreur !!!
Lien : https://cin-phile-m-----tait..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
YvPol
  04 avril 2020
Roman d'un monde qui bientôt n'existera plus, puisque la guerre séparera les communautés de ce pays en plusieurs pays. Charlie est croate, son meilleur ami, Jimmy est serbe et aucun ne s'interroge sur leurs origines. Charlie est un étudiant pas forcené qui se pose pas mal de questions, qui renâcle devant les études, le travail, l'engagement avec Eli. Ce sont les événements qui le font avancer, il ne subit pas mais ne fait rien ni pour les contrer ni pour les provoquer. C'est la vie qui avance et il réagit plus ou moins bien devant chaque fait.
C'est un roman à l'écriture moderne, rock'n'roll pourrais-je dire. Damir Karakaš use d'un langage oral pour raconter son pays d'avant la guerre. Malgré la relative insouciance de ses anti-héros , le climat qu'il décrit est pesant. Il y a d'une part cette guerre qui se profile, surtout dans la seconde partie et d'autre part le conflit de génération renforcé par l'attrait de la ville et de la modernité de la génération de Charlie et la ruralité parfois fruste de son père, l'instruction opposée au quasi illettrisme de certains vieux ruraux.
Un très bon roman, sous-titré Rhapsodie rockabilly dans la Croatie des 80's, que je conseille, qui me permet de découvrir les éditions Belleville et qui débute ainsi :
"L'une de mes connaissances, lui aussi rockabilly, a appris la mort de sa mère au salon de coiffure, à la moitié de sa coupe.
Quant à moi, j'ai appris la mort de mon grand-père la brosse à la main. Je venais tout juste de me laver les cheveux et je me sculptais une nouvelle banane devant le miroir quand le téléphone s'est mis à sonner, sans s'arrêter." (p. 7)
PS : livre disponible sur le site de l'éditeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cherryblossoms
  28 février 2021
Je n'ai malheureusement pas été séduite par ce roman.. et je le regrette, car j'avais très très bien commencé ma découverte des éditions Belleville. Mais je ne sais pas.. Ce roman ne m'a pas embarqué avec lui. le texte n'est pas mauvais, l'aspect rock de la Croatie est un angle étonnant pour aborder ce pays. Et puis les ressentiments mutuels entre les nations yougoslaves (croates/serbes/bosniaques) sont abordés de manière intéressante.
Je recommande malgré tout la lecture de ce livre, pour que vous vous fassiez votre propre avis, et parce que le texte reste agréable à lire
Commenter  J’apprécie          30


autres livres classés : littérature serbeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1133 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre