AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2490021036
Éditeur : L'ASTRE BLEU EDITIONS (26/05/2018)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 11 notes)
Résumé :
« Tu n’imagines pas ce que je ressens, Maman. Ma vie a commencé quand j’avais neuf ans, au milieu des blouses blanches de l’hôpital. Avant, c’est le trou noir. J’ai perdu ma sœur. Nous devions être très proches, mais je ne le sais pas. J’ai perdu mon père. Il devait être le plus merveilleux des papas, mais je ne me rappelle pas. J’ai perdu mes camarades de classe. Ce devait être une super classe, puisque vingt ans après, il y a un certain Philippe qui débarque chez ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
AlouquaLecture
  20 juin 2018
Ce que je retiendrai principalement de ma lecture, c'est que ce livre est bluffant, je vous jure qu'il est impossible d'en deviner le dénouement, je n'ai franchement rien vu venir ! L'âme soeur est le second roman d'Agnès Karinthi, son premier, Quatorze appartements, je l'avais découvert en tant que livre voyageur il y a un moment déjà.
Ne comptez pas sur votre lecture de son premier roman (si vous l'avez lu bien entendu) pour vous faire une idée de ce qui vous attend ici avec L'âme soeur, croyez-en mon expérience, ce sont deux livres totalement différents.
Lorsque nous sommes enfants, nous faisons parfois des promesses en se disant que nous les tiendrons, mais bien souvent elles s'envolent avec les années qui passent. Mais pas pour Philippe, oh non, lui il n'a pas oublié qu'un jour Anne lui a répondu oui lorsqu'il lui a demandé de se marier avec elle lorsqu'ils seraient adultes. Mais 20 longues années sont passes depuis cette promesse faites par deux enfants alors âgés de 8 ans. En 20 ans, il peut s'en passer des choses, que ce soit en bien ou en mal d'ailleurs.
C'est donc après 20 ans d'absence, que Philippe fait son retour dans ce petit village où il a connu Anne et sa jumelle Claire. Alors qu'il se présente comme s'il c'tait vu peu de temps avant devant la porte de Anne, il apprend que celle-ci est devenue amnésique suite à un accident de la route où elle a perdu sa jumelle et son père. Suite à cet accident, elle est restée dans le coma un moment, mais à son réveil elle avait perdu la mémoire, elle ne se souvenait de rien avant l'accident. Philippe va alors commencer à lui raconter leur enfance pour en arriver à lui raconter cette fameuse promesse. le problème, c'est que si au départ Philippe est ce gentil garçon auquel on s'attend grâce aux retours en arrière de l'auteur, il devient très vite légèrement envahissant, il va aller jusqu'à s'installer chez Anne sans lui demander la permission. Perso, c'est coup de pied au cul, tu ne m'impose pas ce que je dois faire ni qui doit vivre sous mon toit. Anne est un peu décontenancée, mais accepte qu'il reste chez elle malgré tout.
Grâce aux retours dans le temps, nous apprenons à connaître Anne et sa jumelle Claire ainsi que Philippe, ils formaient un trio quasi inséparable, faisaient les 400 coups ensemble. Bien que ce fameux trio ne soit pas du goût du père du garçon, sans trop en connaître les raisons il ne veut pas que son fils les côtoie.
Peu à peu, Philippe se fait une place dans la vie de la femme qu'il dit aimer, il continue de lui raconter leur enfance, mais toujours en étant assez envahissant, il estime d'ailleurs qu'Anne lui appartient, comme si elle était une chose et non une personne. Au fil des pages, il devient de plus en plus difficile de réellement le cerner, de le comprendre. Il peut se montrer extrêmement intentionné, tout comme il peut devenir autoritaire, il est franchement déroutant dans son genre. Malgré tout, on s'attache à lui, on veut en savoir plus sur leur enfance, tout comme Anne, même si elle fini par se poser pas mal de questions sur lui.
On en arrive au moment du changement total de style de lecture, si au départ on s'attend à une jolie histoire de romance, une histoire plutôt du genre classique où tout se fini par un « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants », c'est à ce moment-là que l'auteure m'a complètement bluffée. Evidemment je ne vous en dirai pas plus à ce sujet, ni comment elle a réussi à me bluffer, mais c'est franchement bien fait, bien amené, on ne voit rien venir. C'est d'ailleurs assez difficile de classer ce roman dans une catégorie unique, il pourrait se trouver dans les romances, comme dans les thrillers psychologiques, c'est un roman finalement assez complexe et beaucoup moins « léger » que l'on pourrait le croire en lisant le résumé.
J'ai franchement hâte de voir ce que Agnès nous réserve pour son prochain roman, j'espère en tout cas qu'il serra tout aussi bluffant et intense que celui-ci, ou peut-être un peu plus léger comme avec son premier roman. Quoi qu'il en soit, peu importe le style de roman qu'Agnès écrira, je suis certaine que j'aimerai le découvrir, tout comme je l'ai fait ici avec son deuxième roman. Elle a vraiment une plume à part, vous devriez vous y arrêter quelques instants, que ce soit avec son premier ou son deuxième roman, ou pourquoi pas les deux, soyons fous, vous ne pourrez qu'aimer son style particulier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JeanPierreV
  07 juin 2018
Janvier 2015, Philippe a enfin réussi à retrouver Anne, son amour d'enfance...il frappe à sa porte, se présente...Elle ne le reconnaît pas et ne se souvient pas de lui. Elle est amnésique à la suite d'un accident de la route qui tua sa soeur jumelle et son papa, alors qu'elle avait neuf ans.
Premières pages du nouveau roman d'Agnès Karinthi.
"Pourvu que ce ne soit pas un roman d'amour, avec toute la guimauve qui va avec..." angoisses du lecteur qui a autre chose à faire que de lire des banalités sentimentales. Et non !
Un sentiment trouble m'animait et ne me quittait pas.
Décidément... si j'arrivais à sympathiser avec Anne, un peu paumée, mais heureuse malgré le vide de ses neuf premières années qui ne lui laissaient aucun souvenir, je n'arrivais pas à trouver d'atomes crochus avec la personnalité de Philippe, trop pressant, trop lourdingue avec Anne, s'imposant dans sa vie, dans son appartement. Sans doute parce que, à son âge, je n'aurais pas osé avoir son comportement et m'imposer comme il le fit.
Page après page, ce sentiment de malaise s'accroît, et ce trouble fait tout l'intérêt du roman. Parents de Philippe et mère d'Anne...on perçoit par les petits mots, par les attitudes de chacun que de lourds secrets remontent à la surface quand ils apprennent l'amour naissant de leur progéniture... jusqu'au final qui m'a bluffé.
Je n'en dirai pas plus.
Le roman se lit vite. Il est construit autour de chapitres alternant les périodes 1994-95 et 2015. 20 ans de vide et 20 ans de ressentiments et de lourds secrets....et toujours le comportement pot de colle de Philippe.
C'est un roman essentiellement construit autour de dialogues vivants. Dialogues qui pourraient faire l'objet d'un scénario de film.
D'un bon film.
Quelques heures de lecture, quelques heures de plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
nathavh
  02 août 2018
Philippe n'a jamais oublié Anne son amie d'enfance. Lorsqu'ils avaient huit ans, ils étaient inséparables et Anne lui avait promis qu'elle l'épouserait.
Un an après cette promesse, il a quitté la région pour une autre école. Qu'il est loin ce temps là, c'était il y a vingt ans.
Philippe, un espèce de "Tanguy" vivant toujours chez ses parents - un peu "spéciaux" d'ailleurs les parents ! - revient dans le village de son enfance. Il n'a pas oublié sa promesse, il est devant l'appartement d'Anne. Elle lui ouvre, ne le reconnaît pas... Faut dire que lorsqu'elle avait neuf ans Anne a subi un trauma suite à un grave accident de voiture dans lequel elle a perdu sa soeur jumelle Claire et son père.
Philippe n'était pas au courant depuis son départ, il est heureux de retrouver Anne et il va l'aider à retrouver sa mémoire en lui racontant son enfance.
Bon, vous vous dites, une romance ! pas pour moi ! , c'est ce que j'ai pensé aussi mais détrompez-vous car ce roman est vraiment bluffant, ceci n'est pas une romance mais plutôt un thriller psychologique et je vous assure rédigé de main de maître avec un final surprenant !, je n'ai rien vu venir et ne vous en dirai pas plus ☺
Philippe s'installe donc chez Anne, l'apprivoise, lui raconte son enfance. Petit à petit il s'installe dans sa vie devient envahissant, il crée un malaise, il est parfois autoritaire.
Anne essaie de reconstituer ses souvenirs, elle en parle avec sa mère et n'obtient pas de répondant.. Philippe quant à lui veut présenter Anne à ses parents mais l'attitude paternelle est étrange ...
Mais que nous cache-t-on ? A vous de lire ce magnifique roman oscillant entre souvenirs d'enfance et le présent. Il a l'air léger mais ne l'est pas.
Une plume dynamique, agréable, très visuelle et dialoguée. Un vrai page turner. J'étais en panne de lecture juste avant et je l'ai dévoré en une après-midi, c'est vous dire.
Je vous le conseille vivement, n'hésitez pas, l'occasion de donner un coup de pouce à une chouette nouvelle auteure, c'est son second roman. Bravo et merci à toi Agnès Karinthi.

Mon plaisir de lecture : 9.5/10

Lien : https://nathavh49.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
celinedr
  21 juillet 2018
Agnès Karinthi nous offre d'une écriture simple et agréable un roman sous tension permanente. Au fil des pages, le lecteur pressent que quelque chose de peu ordinaire va avoir lieu. La cocotte bout et explosera…quand on ne s'y attendra pas !
Je me suis questionnée sur Philippe. Ce personnage m'a mise mal à l'aise du début à la fin. Il dégage quelque chose de malsain. Depuis tout petit, l'atmosphère familiale dans laquelle vit l'homme est irrespirable, ce qui engendre forcément des répercussions sur sa personne. Lorsqu'il retrouve Anne, son amour d'enfance, il a bien l'intention de reprendre là où les choses se sont arrêtées. Dans son empressement, dans sa folie, dans son obsession pour la jeune femme, il oublie sans doute l'essentiel : vingt ans ont passé. Rien ne reste en suspend. Anne est toujours fragilisée par le drame qui a terrassé sa famille. Pour elle, il n'est qu'un inconnu. Pour lui, il est sa raison de vivre. Les deux jeunes gens n'avancent pas à la même cadence.
Un roman qui alterne des chapitres passé-présent, ce qui donne un rythme soutenu à l'histoire. Un roman qui se lit vite. Trop vite peut-être, sans doute est-ce mon seul bémol.
Lorsque j'achève ma lecture, beaucoup de pistes de réflexion s'imposent à moi. J'adore ce moment- là ; celui où je referme le livre mais où mon esprit est encore englué dans l'histoire. Lorsque je pense aux personnages comme à des personnes. Lorsque j'oublie que j'ai lu. Quand je pense à l'enfance, cette période qui marque à jamais ; à l'égoïsme et à la maladresse des parents et aux répercussions de leurs actes sur leurs progénitures.
Et puis, je reviens mentalement sur la fin…Je m'étais préparée à un dénouement des plus tortueux. Mais pas à celui-ci.
Un excellent moment de lecture. A découvrir assurément !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeslecturesdeMaryline
  07 août 2018
Quel magnifique roman! Que c'est beau! Alors oui, je suis fan de polar, de thriller, de sang, d'enquêtes et de tortures mais j'aime également les histoires de famille, les secrets, les mensonges et surtout, le suspense! Et j'ai trouvé tout ça dans ce deuxième roman de l'auteur.
Anne est une jeune femme discrète, elle a perdu la mémoire lors d'un accident familial lorsqu'elle n'avait que 8 ans. Sa soeur jumelle et son papa sont décédés lors du drame. Elle n'a donc aucun souvenir de sa plus tendre enfance et lorsqu'un ancien camarade débarque dans sa vie, elle a l'espoir de se souvenir de ces années oubliées. Parce que sa maman, depuis ce terrible jour, n'est plus la même et ne l'aide pas à retrouver la mémoire... Philippe est fou d'Anne depuis l'enfance et quand il la retrouve enfin, on comprend vite qu'il en est éperdument amoureux et qu'il ne lui veut que du bien. Il va tout faire pour la (re)conquérir.
On comprend vite qu'il y a des silences, des mensonges et des secrets dans cette histoire, alors on tourne les pages pour comprendre et trouver la faille. J'aime la façon dont l'auteur avance dans l'intrigue. On est en 2015, on suit la complexité de l'histoire d'amour entre Philippe et Anne, et on retourne vingt ans plus tôt comprendre toute l'amitié qui pouvait lier les deux enfants. Et petit à petit, on saisi des choses, on se pose des questions auxquelles l'auteur répond mais tardivement, alors on avance dans l'histoire, on tourne les pages, on attend de savoir, de comprendre... Quel suspense! J'ai adoré!
Je me suis attachée à Anne au début, son histoire, son passé, tout ça est troublant, mais j'ai vite compris qu'elle n'était pas très honnête envers Philippe et qu'elle "abusait" un peu de lui. Quant à Philippe, je l'ai trouvé bien trop enjoué, il en fait trop pour cette jeune femme et il en est devenu agaçant à la fin. Un vrai pot de colle! Mais c'est ce mélange qui fait de cette histoire une belle histoire justement, alors bravo à l'auteur pour ses idées.
Après "Quatorze appartements", l'auteur signe là un merveilleux roman très tendre, avec des personnages délicats. On se prend vite au jeu et lorsque le dénouement arrive, on ne veut surtout pas que ça se termine, on souhaite continuer à rester avec eux, on n'accepte pas le mot "fin".
Je conseille vraiment à tous les lecteurs de découvrir la plume enthousiaste d'Agnès Karinthi, son premier roman était déjà parfait, mais alors celui-ci est encore meilleur! Que nous réserve-t'elle pour le prochain?
Lien : http://leslecturesdemaryline..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
nadiouchkanadiouchka   26 juillet 2018
Ça fait des semaines que je te cherche. Ça n'a pas été facile de te retrouver. Tu ne'as pas de compte Facebook ni Twitter.
P.9
Commenter  J’apprécie          163
nathavhnathavh   02 août 2018
J'ai besoin de temps. J'ai besoin de m'acclimater à toi, de prendre conscience des sentiments que je crois avoir pour toi. On dit que l'amour engendre la souffrance. Je veux vivre le manque suscité par l'absence, le creux au fond de l'estomac à la pensée de l'être aimé. Je me dois de connaître tout ça. Comment pourrai-je vivre cette expérience si tu es tout le temps à mes côtés, dans mon appartement ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
nathavhnathavh   02 août 2018
M'apprivoiser. C'est exactement ça. Imagine-moi comme un animal sauvage. Le renard du Petit Prince, par exemple ? Tu connais l'histoire ? Tu sais, le roman de Saint-Exupéry. Le renard explique au Petit Prince les différentes étapes pour l'apprivoiser. Toi, tu vas devoir faire la même chose. Je suis le renard farouche et toi, le prince qui doit m'habituer à toi. Petit à petit. Avec patience.
Commenter  J’apprécie          00
nathavhnathavh   02 août 2018
Ce n'est pas de ta faute. Je ne devrais pas réagir ainsi. Je ne m'attendais pas à ce que tu évoques le passé. C'est douloureux, tu vois.
Commenter  J’apprécie          00
nathavhnathavh   02 août 2018
Il faut que tu apprennes à m'aimer pour moi. Pas pour toi. Tu dois m'apprivoiser.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : amnésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Agnès Karinthi (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1065 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre