AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330097271
Éditeur : Actes Sud (07/03/2018)

Note moyenne : 2.75/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Qui ne s'est jamais trouvé prisonnier d'une situation parce qu'il n'a pas dit ou fait ce qu'il fallait sur le moment et que, très vite, il est devenu impossible de faire marche arrière ? A travers un florilège de scènes de la vie quotidienne dans lesquelles chacun peut se reconnaître, Jonas Karlsson nous confronte à nos vanités, nos ridicules, nos contradictions. Presque imperceptiblement, l'absurde s'immisce dans un semblant de normalité, s'empare d'une circonstanc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Bookycooky
  14 mars 2018
Moi qui aime les nouvelles, là avec Jonas Karlsson, je suis comblée.
D'emblée avec la première nouvelle, il nous met dans le bain. Comment voulant faire une plaisanterie gratuite, pouvez vous vous trouver dans le pétrin, sans possibilité de faire marche arrière ? Puis une seconde nouvelle déroutante, très courte, définition du bonheur par le narrateur, ooh rien de philosophique, tout simple, délicieuse....donc en quelques pages, juste une mise en bouche qui annonce un régal.
Si on ment sur quelque chose à quelqu'un, dont la vérité est connue par d'autres,
qu'est-ce le pire : « être pris en flagrant délit d'imposture ou risquer d'être trahi à tout moment ? »,
À La Saint -Valentin, tenez-vous à recevoir une rose rouge ? Soyez franche....Et si oui,de qui ??
Vous arrive-t-il de rencontrer quelqu'un qui se jette à votre cou, mais dont vous n'avez aucune idée de qui il s'agit ???....
Conversations décalées, rapports décalés, tout est décalé chez Jonas Karlsson.
Dans des scènes de la vie quotidienne, il utilise ce décalage pour exposer avec humour, finesse et lucidité, l'absurdité de nos comportements, résultat de nos contradictions, nos fragilités, nos désirs, notre amour-propre,....bref tout ce qui est en nous terriblement humain mais que nous refusons d'assumer. Il décrit un monde,
où l'amalgame de la réalité et de l'absurde donne une approche tendre et malicieuse aux réalités de la Vie.
Quatorze délicatesses qui tour à tour, nous émeuvent, nous font sourire,faisant appel à notre propre quotidien dans une autre perspective. Superbement traduites par un groupe, dans le cadre d'un séminaire organisé par Elena Balzamo, critique littéraire au Monde des Livres, un recueil de nouvelles à ne pas manquer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7811
TheWind
  01 janvier 2019
- C'est une nouvelle...
- Tu sais bien que je n'aime pas les nouvelles.
C'est comme ça, je n'y peux rien. Je n'arrive pas à m'y faire. Je ne trouve jamais vraiment d'intérêt à en lire.
- Oui, mais c'est la nouvelle...
- Les nouvelles ne sont jamais bonnes de toute façon.
Il n'y a qu'à écouter les infos.
- Mais, enfin, c'est la nouvelle...
- La nouvelle freebox ??
Tu crois vraiment que ça m'intéresse ?!
- Mais, non, pardi, la nouvelle année !
- Ahh !! Mais il fallait le dire plus tôt !
Eh bien bonne et heureuse année à tous alors !
- Et sinon ce recueil de nouvelles, tu as aimé ?
- Hmm, bof bof...tu sais, moi, les nouvelles ...
Commenter  J’apprécie          3210
traversay
  24 mars 2018
Acteur très connu en Suède (sur certaines photos, il possède un faux air de Jude Law), Jonas Karlsson s'est lancé en littérature en 2007. Spécialiste des courts récits et nouvelles, selon sa biographie, il s'est paradoxalement fait connaître en France par deux romans, assez brefs d'ailleurs, La facture et La pièce, publiés par Actes Sud. Deux sommets d'absurde kafkaïen d'une logique implacable et hilarante pour peu que l'on goûte l'humour scandinave (voir celui du cinéaste Roy Andersson dans une veine plus corrosive). Et voici qu'un premier recueil de nouvelles arrive enfin avec L'ami parfait qui compile 14 récits parus entre entre 2007 et 2011. le premier sentiment, à leur lecture, est une légère déception tant leur écriture semble moins affirmé, plus naïve presque, que celle de ses romans. Cela est dû à ses sujets, également, qui renvoient à la jeunesse, voire à l'adolescence, avec des préoccupations quotidiennes relativement éloignées de celles de la facture ou de la pièce, ce dernier notamment, entièrement consacré au monde du travail. Mais cette impression initiale se dissout progressivement par la qualité des différentes nouvelles, leur diversité apparente et leurs points communs avec en particulier ces situations inextricables dans lesquelles chacun se met, faute d'avoir réagi trop vite ou à cause de sa propre lâcheté. Ce qui aboutit le plus souvent à des quiproquos et parfois à des catastrophes. En fin de compte, l'on retrouve dans L'ami parfait ce qui fait le sel des fictions de Jonas Karlsson, à savoir cette ingéniosité à pousser le curseur très loin avec un sens parfait du timing, sans épargner le moins du monde des personnages faillibles qui ressemblent par bien des traits, y compris les moins reluisants, à chacun d'entre nous.
Lien : https://cin-phile-m-----tait..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
alexb27
  01 avril 2018
Des nouvelles étonnantes, de longueurs diverses et aux thèmes variés. Leur chute est souvent savoureuse et j'ai particulièrement apprécié celle de "il a faim". Une belle découverte !
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
BookycookyBookycooky   13 mars 2018
Bien sûr, il est toujours plus facile de s’abstenir, mais d’un point de vue existentiel qu’y a-t-il de plus ridicule que tout le temps faire un tas de trucs ?
Commenter  J’apprécie          340
BookycookyBookycooky   12 mars 2018
La vérité a cet avantage qu’on n’a pas à se soucier des détails ou des failles logiques. Elle se suffit à elle-même.
Commenter  J’apprécie          441
CielvariableCielvariable   29 janvier 2019
Je ne sais pas pourquoi j’ai agi comme j’ai agi ensuite. J’aurais dû, en entendant leurs gloussements dans la cage d’escalier, cogner à la porte et les prévenir que j’étais à l’intérieur. Leur expliquer la situation par la fente du courrier. Demander à la sœur de Jacob d’essayer de mettre la main sur son frère. […] Je ne sais pas pourquoi je ne l’ai pas fait. C’aurait été simple comme bonjour. C’est toujours simple, rétrospectivement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   29 janvier 2019
Le pain doit être aussi ordinaire et fade que possible, il doit seulement servir de support à la confiture et offrir la légère résistance masticatoire qui renforce la sensation du sucré, vu que la tartine de confiture, en réalité, n’appartient pas à la catégorie des sandwichs : on la range parmi les desserts ou les sucreries. Ou tout au plus parmi les goûters à l’américaine.
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   29 janvier 2019
L’idée qu’on se fait d’un individu en le regardant dans les yeux n’est pas toujours adéquate. Ce qu’on y voit, ce n’est pas seulement les apparences. On ne peut s’empêcher de découvrir un tas de petits muscles qui ont travaillé là depuis sa naissance. On apprend des choses que l’on ne souhaite pas forcément savoir.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
103 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre