AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Pierre Saint-Jean (Traducteur)
EAN : 9782878113266
352 pages
Éditeur : Thames & Hudson (12/02/2009)
4.2/5   15 notes
Résumé :

A la recherche du temps perdu est l'un des romans les plus profondément visuels de la littérature occidentale. I.c texte de Marcel Proust abonde en références picturales : le personnage d'Elstir est directement inspiré des peintres James Whistler et Paul Helleu ; l'apparence de Bloch enfant a de nombreux points communs avec le portrait du sultan Mehmet II par Gentile Bellini ; Odette de Crécy frappe Swann par sa ressemblance ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
PascalOlivier
  28 décembre 2018
Le titre original de ce beau livre, Paintings in Proust – A Visual Companion to In Search of Lost Time, indique parfaitement ce que nous allons découvrir au fil des pages, à savoir la reproduction intégrale de tous les tableaux évoqués dans les sept tomes qui composent A la recherche du temps perdu de Marcel Proust. Ce travail minutieux et passionné est l'oeuvre du peintre Eric Karpeless, qui a également écrit sur la peinture, l'esthétique et la poésie. Sur chaque double page, nous avons donc d'un côté le contexte de l'extrait où est cité un peintre ou une peinture et de l'autre côté la reproduction de l'oeuvre évoquée, le tout sur un beau papier glacé très agréable au toucher. Il va sans dire que ce livre est tout simplement indispensable pour les amoureux de A la recherche du temps perdu car nous avons là la possibilité exceptionnelle de visualiser toutes les références picturales qui abondent dans l'oeuvre monumentale de Marcel Proust. Ce sont ainsi pas moins de 206 illustrations de tableaux qui sont à découvrir dans ce volumineux ouvrage, de Michel-Ange à Renoir en passant par Turner, on parcourt avec admiration et stupéfaction ce musée imaginaire qui a nourri les lignes écrites par Marcel Proust et renforcé la teneur visuelle de A la recherche du temps perdu. A noter que l'ouvrage débute par une passionnante introduction où Eric Karpeles revient sur le rapport de Proust à la peinture, et comment celle-ci est utilisée de différente manière pour servir son oeuvre. Constitué de sept chapitres respectant chaque tome de A la recherche du temps perdu, le Musée imaginaire de Marcel Proust bénéficie également d'un index et de notes très instructives. Vous l'aurez compris, cet ouvrage luxueux ne peut trouver qu'une place de choix dans la bibliothèque de tout amoureux de l'écrivain Marcel Proust.
Lien : https://cestarrivepresdechez..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
keisha
  15 novembre 2009
Bonheur, joie et félicité : il fallait que ce livre existât, et il existe.
Tout lecteur de l'oeuvre de Proust sait qu'elle baigne dans les références picturales. L'idée - simple et géniale- était d'exposer en parallèle les passages du roman et les oeuvres évoquées. Même si certains tableaux ne sont pas réels mais imaginaires, il est toujours possible de choisir une illustration proche et parlante.
Le familier de Proust aura l'impression de le redécouvrir, le néophyte pourra ainsi aborder une oeuvre qui peut effrayer par son ampleur. Je recommande chaudement la découverte de ce superbe ouvrage!!! le génie de Proust en sort valorisé et grandi.
"Grâce à l'art, au lieu de voir un seul monde, nous le voyons se multiplier, et autant qu'il y a d'artistes originaux, autant nous avons de mondes à notre disposition, plus différents les uns des autres que ceux qui roulent dans l'infini et, bien de siècles après qu'est éteient le foyer dont il émanait, qu'il s'appelât Rembrandt ou Ver Meer, nous envoient encore leur rayon spécial."
suite...
Lien : http://en-lisant-en-voyagean..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
coquecigruecoquecigrue   11 octobre 2013
Ephrussi aimait beaucoup un petit tableau représentant une botte d'asperges et souhaitait l'acquérir directement auprès de Manet. Apprenant qu'il en demandait 800 francs, il fit preuve de générosité et lui envoya 1000 francs. En guise de réponse, Manet prit une toute petite toile, y peignit une seule asperge et signa la peinture de la lettre "M". Il l'envoya à son ami Ephrussi accompagnée d'une note : "Il en manquait une à votre botte".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : musée imaginaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
748 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre