AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de sebulon


sebulon
  31 mars 2012
Raaaaa mon premier texte s'est effacé suite à fausse manip'....
Bon.... Ben là je vais faire plus court pour le second jet :



Et c'est reparti pour une seconde session dans les étoiles.

L'auteur nous fait découvrir une nouvelle espèce : Les Quariens. Ces derniers errent dans la noirceur de l'espace à bord de leur gigantesque flotte pour remplacer leur planète d'origine aux mains des Geths depuis 300 ans.

Et on pose aussi nos valises dans un lieu où il vaut mieux venir armé d'un flingue plutôt que de crème solaire indice 50.

L'objet principal de ce roman, c'est une enfant humaine biotique. L'école où elle est placée, aide les enfants biotique à découvrir leur potentiel puis à le maîtriser par la suite.
Un groupuscule pro-Humain s'intéresse de très près à ces recherches et à une élève en particulier.


L'histoire est assez simple. Une élève surdouée est la cible. Ses professeurs feront tout pour la protéger. Rien de bien palpitant en somme.
Le roman devint plus intéressant dès l'apparition des Quariens.
La découverte des us et coutumes de ce peuple nomade et l'action qui viendra par la suite relance l'intérêt pour ce récit.

Car de l'action, je trouve qu'il en manque lors de la première moitié (2/3 ?) du roman. Si je n'étais pas déjà intéressé par l'univers de Mass effect, j'aurai peut-être eu du mal à me plonger dans le bouquin.

Comme je l'ai surement mentionné dans ma critique du premier tome, je pense que les fans du jeu vidéo sauront y trouver leur compte sans soucis.
Quand aux autres... ?


Ps : Il y a tout de même un truc qui m'a chagriné pendant les phases d'action : C'est Kalhee sanders. Cette dernière n'a jamais vraiment été soldat. Elle a bien fait ses classes à son engagement dans l'alliance il y a de cela plus de 18 ans mais n'a jamais été sur des champs de batailles etc...
Et pourtant, telle une béret vert, elle dessoude un peu trop facilement à grand coup de fusil des mercenaires bien mieux équipés et entraînés qu'elle.
Léger détail mais qui m'a tout de même fait tiquer.


Commenter  J’apprécie          70



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (6)voir plus