AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2505068755
Éditeur : Kana (02/02/2018)

Note moyenne : 2.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Le jour de ses 15 ans, Yôkô Kakujô assiste impuissant au meurtre de sa seule famille : sa petite soeur, Mirai. Cette dernière, transformée en une créature monstrueuse sur le point de l'exécuter, est alors tuée par une brigade se faisant appeler les « Jackalope ». Dans le but de découvrir ce qui est arrivé à sa soeur, Yôkô décide malgré tout de les rejoindre. Commence ainsi la longue traque de ces bêtes étranges nommées « spider » ...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Bouvy
  28 juin 2018
Orphelin, Yôkô Kakujô a pour seule famille sa soeur Mirai. Mirai, bien que mignonne, est amputée des deux jambes et Yôkô ne vit que pour lui rendre la vie heureuse. Elle s'est fait greffée deux jambes par la société Amenotori, qui semble, par de nouveaux procédés, faire des miracles en matière de greffe, tant par le temps de guérison que par l'absence de rejet. Or, des effets secondaires inattendus, plus terribles, vont se produire. Peut-être que ses effets sont voulus par la société Amenotori. La petite soeur de Yôkô se transforme alors en monstre avec une tête de peluche et n'a d'autre ambition que de faire la cuisine avec pour met principal son grand frère. Notre héros se réveille assis à table avec les deux jambes et un bras amputé que sa soeur a délicatement préparé en faisant même un beau gâteau d'anniversaire à son frère avec ses doigts pour bougies. C'est alors que débarque dans la maison un groupe d'individu dont les bras et les jambes se transforment en arme. Ils abattent sans hésitation la soeur de Yôkô. Ce dernier perd connaissance et se réveille quelques jours plus tard dans un laboratoir entouré des assassins de sa soeur. le groupe qui a sauvé Yôkô s'appelle les Jackalopes et leur but est d »éliminer les Spiders, nom des monstres à tête de peluche. Les Jackalopes proposent à Yôkô de lui sauver la vi, de remplacer ses membres amputés par des membres qui peuvent se transformer en armes à condition que notre héros devienne l'un des leurs et les aide à chasser les Spiders et combattre ceux qui font que les greffés deviennent des monstres…
Je me lance au troisième épisode mais je pense que je vais sans remord coller ma critique aux deux précédents aussi. J'ai téléchargé ce manga suite au résumé qui semblait alléchant et aussi à la qualité du dessin de la couverture. Après un démarrage intéressant, ce manga part dans une confusion tant graphique que sur le plan du scénario. Les dessins deviennent surchargés, les scènes de combats partent dans tous les sens et l'histoire semble être au point mort. Je me dit, après le premier tome qu'il y a malgré tout des pistes qui s'ouvrent et que l'histoire va se développer mais dès le début du deuxième tome, tout redevient confus et le scénario est toujours embourbé. A ce stade de lecture, je commence vraiment à m'ennuyer et à avoir envie de lâcher la série mais je décide tout de même d'insister car même dans l'équipe des Jackalopes, il y a des blessés et du changement qui semble prometteur. Alors, l'enthousiasme mi-figue mi-raisin, j'attaque le troisième opus. Mon intérêt fond au fur et à mesure de la lecture. le graphisme est toujours surchargé, les scènes de combats sont à la fois complètement confuses et immobiles. La violence semble être la seule raison d'être du scénario. Ce troisième épisode donne le coup de grâce à mon enthousiasme et je laisse tombé sans remord cette série qui n'a rien pour m'accrocher. Lu en numérique sur KINDLE avec une excellent numérisation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LireEnBulles
  22 avril 2018
Smokin' Parade est la troisième oeuvre commune du scénariste Jinsei KATAOKA et du dessinateur Kazuma KODOU, créateurs du manga Deadman Wonderland datant de 2007 et parut aux éditions KANA. Mais cette collaboration entre ces deux noms du manga a commencé en 2005 avec Eureka Seven. Cette nouveauté a été lancée dans le magazine Shounen Ace, toujours en cours de publication au Japon avec 4 tomes à ce jour.
L'histoire de cet univers ultraviolent débute le jour du quinzième anniversaire de Yôkô Kakujô, un jeune adolescent dont sa seule famille est sa soeur. Depuis tous petits, ces deux êtres ne peuvent compter que sur l'un et l'autre, puisque pour une raison que l'on ignore encore ils n'ont pas de parents. Sa soeur, Mirai, a récemment bénéficié d'une greffe des deux jambes par une organisation nommée Amenotori, anciennement connue pour être une société pharmaceutique. Mais depuis une dizaine d'années, celle-ci s'est démarquée par la mise au point d'un traitement révolutionnaire qui agit sur la régénération des cellules mortes dans le corps humain, ce qui permet – selon eux – de voir un membre perdu repousser. Heureuse de pouvoir enfin marcher et de ne plus être un fardeau pour son frère, Mirai décide de lui organiser une fête surprise. Même si elle n'est pas un fin cordon-bleu elle y met du sien. Seulement, une tragédie inexpliquée va venir troubler le jour de fête et changer la vie de Yôkô à jamais. Depuis, il est devenu un membre des Jackalopes et une véritable arme de guerre.
Les six chapitres que compose se tome se ressent plus comme une succession de missions faites pour exhiber es biceps et autres membres armés. du coup, le lecteur peine parfois à comprendre la ligne directrice que les auteurs veulent installer sur la durée. L'ambiance se veut électrique et forte en action, mais manque parfois de moments plus profonds. Toutefois, on peut desceller ici et là quelques petits développements personnels comme le montre les réflexions presque blasée de Midari, n'ayant plus fois en l'humanité. On comprends vite fait, par un très bref flashback, qu'un événement de son passé l'a profondément marqué sans pour autant que les auteurs ne prennent le temps d'en dire plus. Cela est à la fois intriguant et frustrant, puisque Midari est certainement l'un des personnages les plus marquants à mes yeux. Encore plus que Yôkô ou le leader des Jackalopes, Akuta. Ce dernier est d'ailleurs pas mal mis en retrait dans ce tome à la suite d'un incident, laissant plus de champ à Yôkô qui devient donc le personnage central. La vraie surprise de ce nouveau tome vient du personnage de “Maître Shiba”, cuisinier des Jackalopes. Son charisme insuffle énormément au récit, qu'on aurait presque envie qu'il prenne les commandes du groupe.
Dans le camp des ennemis, aucun personnage ne semble se démarquer puisque l'on a surtout une série de vilains sans grandes motivations autres que de tuer et détruire. C'est un peu dommage quand on voit le potentiel que dégagent le titre et le design des Spiders. Parmi eux on s'intéressera plus spécialement aux Sickaggra (liés à Clama et l'organisation pharmaceutique Amenotori), dont les membres possèdent plus de puissances que les Spiders basiques. Pour le moment, nous n'en savons pas beaucoup sur eux, autre le fait que l'un des membres à un lien passé avec Akuta. Malgré cet aspect brouillon de départ, la dernière partie du tome vient rattraper le tout en évoquant enfin un peu plus le trafic d'organes mentionné dans le premier tome. En revenant sur cette base, le récit de Jinsei KATAOKA et Kazuma KONDOU laisse pré-sentir un seinen moins basique.
Toutefois, malgré ces quelques points encore un peu bancals, les pages se tournent avec plaisir et on se plait de voir autant de dynamisme. Cet effet est accentué par le dessin de KONDOU, qui continuera de plaire aux lecteurs de Eureka Seven et surtout de Deadman Wonderland. Les scènes de combat sont fluides et on sent bien l'intensité qui s'en dégage. le design des Spiders est extrêmement bien développé et très imaginatif sans être ridicule. Les doubles pages laissent souvent l'action parler d'elle-même et montrer bien la palette graphique de son artiste.
L'édition de KANA est classique pour du Dark Kana, les trois pages couleurs sont fort appréciés. Aucune coquille, le papier est de bonne qualité et la traduction de Cyril Coppini (Detective Conan, School Judgment) est moderne et fraîche.
En conclusion, ce tome 2 de Smokin' Parade possède une narration plus fluide et naturelle que lors du tome précédent. le rythme est plus soutenu et ne laisse pas de pause, sauf pour y inclure son humour bien dosé. Toutefois, des zones imprécises persistent dans la narration, et on espère à un développement plus conséquent de certains personnages comme Midari. Un bon moment de lecture que nous offre tout de même KATAOKA et KONDOU.
Lien : https://lireenbulles.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Kmye
  28 février 2018
Je le dis de suite : Smokin' parade est un bon manga mais il n'est pas pour moi ! Voilà, c'est fait. Il s'agit d'une série au début dynamique, dont la lecture est fluide et le carnet des charges pour un bon cocktail est rempli. Simplement, je n'ai pas accroché, ça arrive, et je suis la première déçue.
Tous les points positifs du premier tome sont de nouveau au RDV dans celui-ci, et pour ma part, les points négatifs aussi. le graphisme reste très beau, très plaisant à regarder et lire ; en revanche, les dialogues ne sont pas formidables. L'intrigue décolle bien avec de nouveaux méchants spiders plus forts et plus intéressants que ceux du premier tome, liés au passé des membres de la troupe des Jackalope. Malgré tout, je reste assez déçue car je m'attendais à quelque chose d'exceptionnel, vu les critiques de Deadman Wonderland. Je pense que Smokin' parade souffre de la comparaison, bien que je n'aie pas lu le premier. Il me semble qu'il existe une sorte de "hype" autour de Smokin' parade, dû à l'amour voué à Deadman Wonderland, mais je ne suis pas rentrée dedans !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lesvoyagesdely
  12 août 2018
Yôkô a rejoint les jackalope pour traquer les spiders. Maintenant qu'il est seul, que sa soeur est morte, il tente de vivre autrement et d'arrêter le massacre provoqué par la société Amenotori, mais contrairement à beaucoup d'autres gens il veut toujours
croire en l'être humain. Un étrange spider se faisant appeler Firemask est apparu, c'était un pompier. A-t-il réellement réussi à faire taire ses sombres désirs ? A priori il semble sauver d'autres personnes. Peut-on le laisser faire ou une sombre vérité se cache-t-elle derrière la façade ? Les paris sont ouverts.
La cohabitation peut s'avérer difficile. Tant que Yôkô assure son travail de jackalope, rien ne l'empêcherait a priori d'avoir sa propre vie à côté.
Il va aussi devoir apprendre à travailler en équipe, une tâche ardue, et il se confronte beaucoup avec le partenaire qu'on lui a affecté.
Les scènes de combat sont dynamiques et certaines illustrations sont de toute beauté.
L'humour a un côté macabre et la série est réservée à un public mûr et averti.
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BouvyBouvy   28 juin 2018
Moi, je fais souffrir les autres avec amour. Il en faut beaucoup pour administrer de la souffrance et de la peine. N'est-ce pas ?
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : complotsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
858 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre