AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Élisabeth Luc (Traducteur)
ISBN : 274703366X
Éditeur : Bayard Jeunesse (18/11/2010)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 704 notes)
Résumé :
L'amour impossible entre une simple mortelle et un ange déchu. Luce, 17 ans, entre à Sword & Cross, un lycée d'éducation surveillée où ses parents l'ont envoyée à la suite d'événements survenus l'été précédent : un garçon avec qui elle est sortie un soir est mort mystérieusement dans un incendie, dont elle est sortie indemne. Elle n'a aucun souvenir de cette soirée. De plus, Luce voit des ombres, des formes obscures et changeantes qui, depuis l'enfance, n'ont jamais... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (168) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  28 janvier 2019
Perturbant, je dirais mais pourtant, je n'ai pu m'empêcher de tourner frénétiquement la page pour savoir ce qui se passerait par la suite. Je dois dire qu'à la fin de ce premier volet, j'en suis à peu près au même point que Luce Price, notre héroïne, à savoir qu'il me reste encore pas mal de fils à démêler pour arriver à tout comprendre de l'histoire. Lorsqu'elle arrive un Swords & Cross, un centre de réinsertion pour lycéens, Luce est complètement déstabilisée. Non seulement, elle ne verra plus que ses parents de temps à autre (lors de la journée des familles par exemple) mais elle perd en même temps sa meilleure amie Callie et son unique moyen de communication avec elle et le monde extérieur, à savoir son précieux portable. En effet, ici, les règles sont très strictes : pas d'objets dangereux et pas de téléphone portable. Les élèves, pour ceux et celles qui ont la chance d'avoir quelqu'un à qui téléphoner, ont droit à quinze minutes mensuelles. Bref, l'enfer pour Luce et en disant cela, je ne suis pas loin de la vérité. Heureusement qu'une fois arrivée, Luce va se faire rapidement des amies et particulièrement Penn (je ne me risquerais pas à vous écrire son nom en entier) qui va lui être d'un soutien et d'une aide précieuse. Et puis, il y a surtout le beau et ténébreux Daniel qui, bien que la regardant lui aussi d'une façon sans équivoque, à savoir qu'elle lui plaît, a le don de la fuir dès qu'ils se rapprochent trop. Mais pourquoi . L'autre garçon (sinon cela serait trop facile) s'appelle Cam et au contraire de Daniel, celui-ci fait une cour endiablée (pardon, mauvais jeu de mots...comprendront celles et ceux qui ont lu le livre). Entre les deux, Luce se sent un peu perdue au début mais sais d'une façon sûre et certaine que si elle devait faire un choix, là tout de suite, elle choisirait encore une fois Daniel. Pourquoi dis-je "encore" ? Si vous voulez le savoir, il ne vous reste plus qu'à ouvrir la première page de cet ouvrage et à vous laisser entraîner dans l'écriture de Lauren Kate...
Attention, il ne s'agit pas ici d'une simple et banale histoire d'amour, cela va bien au-delà et des événements plus que perturbants voire dramatiques vont se dérouler.
Une écriture fluide et un scénario bien construit bien que déroutant par moments. J'espère que le deuxième tome m'apportera plus de réponses ! A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
nekomusume
  19 novembre 2011
Luce est envoyée dans un pensionnat un peu particulier parce qu'un soir, elle s'est éloignée avec un garçon et il est mort dans un incendie dans lequel elle a été brûlée aussi et dont elle ne se rappelle pas. Elle a été jugée dangereuse pourquoi?) ,et envoyée dans un centre pour adolescents du même acabit. Lugubre le centre; gris, blocs de béton en guise de bâtiments et au milieu ou presque un cimetière datant de la guerre de sécession en guise de jardin, le tout entouré de barbelés.
A peine arrivée Luce tombe sous le charme de deux garçons.Quand on sait ce qui est arrivé au précédent, est-ce bien raisonnable? Surtout si on se sent coupable.
Ensuite les enseignants semblent vous prendre votre âme selon certains pensionnaires. Pensionnaires qui ont le chic pour apparaitre quand on s'y attend le moins, savoir tout sur tout ou du moins en donner l'impression quand Luce est si perdue.
Et puis ces ombres qu'elle semble la seule à voir, pourquoi? qui sont-elles? que veulent-elles? Elles semblent notamment présentes quand Luce et Daniel sont seuls. Daniel qui donne une impression de déjà vu, qui dit des choses qui montrent qu'il la connaît mais qui la repousse malgré l'attirance magnétique que ressent Luce. Est-ce que cela a à voir avec le prologue? Certainement... Mais pourquoi dans le cimetière cette statue d'ange vengeur qui manque les écraser?
Et Cam qui l'attire mais seulement si Daniel n'est pas dans les parages et qui ne fait pas mystère de de son attirance.
Que penser de cette scène dans le cimetière où Cam et Luce mangent une pomme avec un serpent qui vient muer à leur pieds? Métaphore transparente sur le jardin d'Eden? Et cette réflexion dur la jeune fille morte dans un incendie de grange alors qu'elle "fricotait" avec le fils du voisin? Allusion à ce qui est arrivé à Luce et qui l'a conduite à Sword & Cross alors qu'il n'est pas sensé être au courant?
Et Penn dont le nom est si compliqué, qui n'est pas une délinquante selon ses dires, qui semble tout savoir, qui porte 6 pulls superposés... Personnage intrigant ou plat? Elle alterne en tre la première de classe insipide et un personnage avec un peu plus de substance...
L'intrigue se résume à des tentatives de séduction entre les trois protagoniste du triangle amoureux avec interventions plus ou moins bienvenue des personnages secondaires. Quand il se passe (on a envie de dire enfin...) quelque chose c'est dans les dernières pages du livre et l'on obtient un statu quo en attendant le second tome.
Bref dans l'ensemble c'est décevant parce que le passé et la mythologie des anges ne sont qu'à peine effleurés. Bref comme Luce on ne comprend rien, on ne sait rien on ne nous dit rien.
mais d'unpoint de vue commercial, l'épilogue est bien vu puisqu'il apporte son lot de questionnement assez intrigant. Et oui je suis une petite curieuse inpénitente et j'ai envie de savoir malgré tout si l'histoire prend de la substance ensuite. Enfin pas au point d'acheter les tomes suivant, je verrai dans les bibliothèques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
gabrielleviszs
  27 octobre 2013
Lorsque j'ai vu la couverture, il m'a fallu le tenir dans les mains, non pas parce que tout le monde ou presque disait qu'il était bon, meilleur, très bon, non, c'était la couverture qui m'intriguait. Damnés… La jeune femme y ressemblait tellement sur la première page, à cette impression de désespoir, que je me disais qu'il fallait que je lise la quatrième de couverture. Mais deux impressions de plus en le prenant. La première, la couverture est épaisse, douce, presque comme un duvet où j'aurais eut envie de m'y blottir et la deuxième, quatre mots : mon ange ma malédiction. Surprise ? C'était le premier mot qui à transpercé mon esprit, l'auteur à tellement voulu faire de mystère qu'il n'à rien donné comme croustillant ? A part quoi ? Les anges maudits ? Ouf non, il m'a suffit de fouiner et d'ouvrir la première page de couverture pour trouver ce que je cherchais, un résumé, bien au chaud à l'intérieur, sur le revers de la première page de couverture chauffante ;)
Le prologue donne envie d'en savoir plus sur l'histoire, il donne ce petit piment qui nous dit, allez lis une page en plus et encore une et encore une. Je ne dirais pas que TOUT le livre est ainsi, il y à quelques passages plus long que d'autres et j'avoue que la mise en place des personnages est quelque chose qui n'est pas évidente à faire. Dès le début, la situation est posée, ce n'est pas un superbe lycée comme on pourrait lire dans d'autres romans ou même un lieu magique, loin de là, il s'agit d'un pensionnat/centre de réinsertion en quelque sorte, assez difficile à dire ce que "sword & cross" est vraiment. Sincèrement, avec toutes les descriptions, cela m'a fait penser à une prison d'adolescent, où un jeune dit normal n'aurait pas sa place. Chacun des personnages à sa propre personnalité, son passé plus ou moins reluisant, souvent moins que plus d'ailleurs, mais pour ma part l'héroïne est moins attachante que Penn, par exemple, après, il s'agit d'une affaire de gout. Pour ma part, Luce me semble être trimbalé d'un Daniel à un Cam sans vraiment savoir qui elle voudrait, les deux peut-être?
L'histoire est vite établie, entre les trois protagonistes, faisant ainsi une histoire d'amour complexe, deux hommes, une femme, diverses possibilités. Daniel, Cam, Luce, voici donc les prénoms du triangle amoureux dont j'ai eut beaucoup de mal à savoir réellement qui était qui jusqu'à, je ne dirais pas la fin du livre, mais un bon trois quart. Commençons par Luce, cette jeune fille entre dans ce « lycée d'éducation surveillée » suite à des problèmes dans sa petite vie et va faire plusieurs rencontres très intéressantes, telle Gabbe, Penn, Arriane et ce ne sont que des exemples. Tous ont des secrets qui seront plus ou moins dévoilés dans ce tome. Mais bien entendu, il y à Daniel, ce beau blond, bronzé qui va l'éviter comme la peste. Ça ne vous rappelle rien cette histoire ? Si je disais juste le mot : Eternel ? Il n'y à que cette partie qui se ressemble, un immortel poursuivi des assiduités d'une humaine, mais la ressemblance s'arrête là, à part les prénoms de ces messieurs, Daniel ici et Damen dans Eternel. Et justement, Daniel et Cam. Ces deux-là ? Quelle est leur histoire ? Je ne vous la dévoilerais pas ici, tout simplement parce que l'on ne le sait que sur la fin, mais c'est surprenant surtout pour Cam. A savoir qu'ils ne sont pas les seuls dans ce cas là, à croire que tout le lycée est devenu un lycée pour créatures fantastiques, c'est ce qui m'a déçue, trop peu d'humains et surtout la mort de l'un d'entre eux qui me parait injustifié, surtout vu la manière dont cela c'est passé.
Mais entre Cam le séducteur un peu trop pressant et possessif et Daniel le beau gosse insaisissable, Luce est servi en chevalier servant ou non d'ailleurs. Dans tous les cas, l'histoire d'amour est bien écrite, comme tout le livre, l'auteur nous fait rêver et nous donne envie de lire en entier son oeuvre. Il faut aimer la romance, car elle est en grande partie du début, jusqu'à la fin, mais c'est une belle romance, un début plus que prometteur qui fera que les tomes suivants seront encore plus savoureux, sans avoir toute cette mise en scène puisqu'ils se connaissent déjà. Et enfin, l'action arrive, mais ce n'est pas une toute petite, non, elle dévale les pentes, rugit dans les brancards et nous ouvre les portes de son esprit pour enfin découvrir LE coup de théâtre qui devait se montrer. µIl ne faut pas s'attendre à un roman pour adultes, mais plus pour adolescent, mais il est rafraichissant. Quelques mots pour finir cette chronique, ce livre à une part de noirceur, de mystères, de sombres secrets, d'amour interdit surtout.
Pour terminer, voici quelques extraits dont j'ai pu apprécier la qualité de l'écriture, mais aussi l'ironie de certaines situations :
Elle jeta un coup d'oeil à Daniel. Il ota ses lunettes et les glissa dans la poche de son blouson puis il se tourna vers Luce pour l'observer.
Elle vit ses yeux s'écarquiller, puis se plisser, exprimant ce qui ressemble à de l'étonnement. Mais non, c'était plus que cela. Face à ce regard appuyé, Luce retint son souffle. Elle le connaissait...elle l'avait déjà vu...
Comment aurait-elle pu oublier un tel visage ? Et cette sensation de vertige qu'elle avait en cet instant ?
Elle se rendit compte qu'ils se toisaient encore quand il lui sourit. Une vague de chaleur la parcourut tout entière, au point qu'elle dut agripper le banc pour ne pas chanceler. Ses lèvres esquissèrent un sourire mais, soudain, Daniel leva une main.
Il lui fit un doigt d'honneur.
Il faut avouer avec ce passage là, que je ne m'attendais absolument pas à cette fin! Et pour rester dans la même finesse d'esprit, voici un autre passage de Daniel et Luce et un très bon moment d'intimité!
Elle leva les yeux vers lui. de près, elle constata combien ceux de Daniel étaient particuliers. de loin, ils semblaient gris, mais, de près, ils étaient tachetés de violet. Elle connaissait quelqu'un qui avait les mêmes...
- Je suis sûre qu'on s'est déjà rencontrés, reprit-elle. Je suis dingue ou quoi?
- Dingue? N'est-ce pas la raison de ta présence ici ? rétorqua-t-il d'un air hostile.
- Je parle sérieusement.
- Moi aussi, reprit-il, affichant une expression plus neutre. Je te rappelle que les caméras surveillent les harceleurs, ajouta-t-il en désignant le plafond.
- Je ne te harcèle pas, répondit-elle, soudain crispée, consciente de la distance qui les séparait. Franchement, ne me dis pas que tu ne comprends pas...
Daniel haussa les épaules.
- C'est impossible! insista Luce. Regarde-moi dans les yeux et dis-moi que je me trompe, que je ne t'avais jamais rencontré avant cette semaine.
En voyant Daniel faire un pas vers elle, elle sentit son coeur s'emballer. Il posa les mains sur ses épaules. Ses pouces se nichèrent dans le creux de ses clavicules. Elle eut envie de fermer les yeux pour mieux savourer la chaleur de ce contact, mais elle se retint. Daniel pencha la tête et son nez frôla le sien. Elle sentit son souffle sur son visage, une touche de douceur sur sa peau.
Il fit ce qu'elle lui demandait: il la regarda dans les yeux et déclara, très lentement, très clairement, pour qu'il n'y ait pas de méprise possible:
- Avant cette semaine, tu ne m'avais jamais rencontré.
Un dernier extrait, même si il y en aurait surement d'autre à mettre, mais ce sont mes choix, tout simplement.
La chapelle s'ébranla. Une lumière si éclatante qu'elle aurait éclipsé le soleil fit trembler les murs. Les cierges vacillèrent sur leurs grands socles en bronze. Les tapisseries lugubres battirent le mur de pierre. Mlle Sophia recula. L'éclat lumineux fit trembler Luce. En se dissipant, il emplit la pièce de chaleur et laissa place à une forme familière et adorée de Luce.
Daniel était là, devant l'autel. Torse et pieds nus, vêtu uniquement d'un pantalon en lin blanc. Il lui sourit puis ferma les yeux et étendit les bras sur les côtés. Timidement, comme pour ne pas la brusquer, il souffla. Deux excroissances blanches poussèrent dans son dos, de plus en plus hautes, de plus en plus larges à la base de ses épaules. Alors ses ailes se déployèrent. Luce observa leurs bords festonnés. Elle brûlait de les effleurer du bout des doigts, de ses joues, de ses lèvres. L'intérieur des ailes se teinta d'un violet chatoyant. Comme dans le rêve de Luce. Maintenant que celui-ci était devenu réalité, elle pouvait enfin admirer ces ailes pour la première fois sans angoisse. Elle pouvait contempler Daniel dans toute sa splendeur.
Il luisait encore, comme éclairé de l'intérieur. Elle fut éblouie par ses yeux gris-violet et ses lèvres pulpeuses. Ses mains puissantes, ses larges épaules... Elle aurait pu se draper dans la lumière de son amour.
L'écriture dans toute sa splendeur, quelques détails, avec juste ce qu'il faut pour nous donner l'imagination nécessaire de voir devant nous ce spectacle dans toute cette lumière. En un mot composé : Lisez-le! Pas besoin de l'adorer, mais si vous avez ne serait-ce qu'une émotion avec, alors le pari sera tenu de vous avoir touché, d'une manière ou d'une autre.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/damnes-tome-1-a90579037
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Pommesucre
  14 novembre 2011
Le livre me faisait de l'oeuil depuis un bon moment. Et il y a peu je me suis lancée, je me le suis procuré. Je suis tombée amoureuse de la couverture, elle est matte matte et tout douce comme la couverture du livre du chaperon rouge. Sans compter que l'illustration est superbement Wahou (pas français j'en conviens).
Luce se retrouve à change de collège suite à un incident pour le moins mystérieux pour lequel elle a été, semble-t-il, accusée et ce malgré le fait qu'elle ai clamé son innocence depuis le début. Donc elle atterri dans ce collège pour cas difficile. Dans ce collège, elle y fera différente rencontres qui changeront sa vie présente mais elle sera également confrontée aux règles trop strictes. Elle se retrouve sans téléphone et donc sans contact avec sa meilleure amie. Elle devra se contenter d'un quart d'heure de téléphone par semaine pour tout contact extérieur. Chose qu'elle vivra assez mal. Luce rencontrera Cam pour qui elle n'est pas indifférente mais également Daniel qui lui coupe le souffle. Elle apprend alors à connaître Cam qui ne lui cache pas son attirance et qui est très accessible. Quant à Daniel, dès le départ il la repoussera sans cesse, Luce sera toujours plus attirée vers cet être singulier.
Pourquoi ces ombres arrivent-elles et la terrifie?
Mais pourquoi sont-ils attirés vers elle?
Pourquoi a-t-elle l'impression de connaître Daniel ?
Ce premier tome aura permis de poser les bases de la saga.
Durant ce premier livre, Luce sera à Sword & Cross et fera connaissance avec les autres élèves et se posera des questions qui l'amènera à faire des recherches avec son amie. Recherche qui aboutiront sur des questions. Qu'est ce que Daniel a à cacher?
Luce est attachante de par ce qu'elle vit au jour le jour. Une menace plane sur elle, mais elle n'en connait pas la signification. Elle sait juste que les ombres qui la poursuivent depuis petite arrivent quand quelque chose de grave va arriver. Luce est pétrifiée à leur vue. Elle a dû s'accommoder de sa particularité, mais elle se renferme sur elle même et n'ose plus en parler à personne. Ce côté renfermé et écorchée vive m'a plus chez cette jeune fille. le fait qu'elle n'évoque pas ces problèmes pour éviter tout souci avec son psy, m'a un peu rappelé mon caractère, je parle, mais je ne dévoile presque rien.
Quant à Cam et Daniel, ils sont diamétralement opposés.
Cam est ouvert et montre ses sentiments pour Luce, il est toujours là pour elle. Il a le petit mot qui fait la différence et qui ne laissera pas Luce indifférente. Il la couvrira de petites attentions, il est claire et fera office de petit rayon de soleil dans le collège pour elle. Daniel par contre repoussera constamment Luce. Il sera sec et désagréable, la rabrouant constamment. En comparaison de Cam, il est d'apparence plus sombre. Ce qui m'a encore plus attirée que Cam. Mais est-ce vraiment le cas?
Tout du long il ne se passe pas vraiment grand chose malgré l'univers sombre. Comme dit plus haut, les bases sont jetées. C'est une fois arrivé au trois quart du livre que tout va se saccader. Les choses deviennent réellement prenante à ce moment là. Je suis devenue droguée à ce moment là. On se doute de certaines choses, mais on ne se doute pas que les choses vont aussi loin. C'est à la fin que tout est expliqué, mais là encore on se demande pourquoi un fait précis implique tant d'autres personnages. Chose qui certainement expliquée dans Vertige qui en est la suite. J'avoue que je suis restée accrochée à ce livre du début à la fin pour savoir ce qu'il allait arriver à Luce et à ces différentes relations.
J'ai aimé ce livre simplement. de par le plaisir de la vue mais aussi pour la lecture du contenu. du plaisir du début à la fin, surtout à la fin. Il me tarde de lire enfin la suite!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Paroledunelivrophage
  05 août 2016
J'ai été attiré par ce livre par sa magnifique couverture. Chaque fois que j'entrais dans le magasin multimédia, je n'arrêtais pas de tourner et de virer autour de lui. Il faut dire que le prix n'est pas donné non plus. Et puis, finalement j'ai fini par me dire, eh bien ma fille, il serait peu t'être temps de faire le choix de l'acheter ou non. du coup je l'ai pris et il a fini dans mon sac aux trésors, au milieu d'une multitude de livres. Il a dû trainer à peu près une ou deux semaines dans ma P.A.L avant que je ne décide de le lire. Et finalement, c'est chose faite, désormais. Et une chose est sure, je ne regrette pas de l'avoir fait. Je veux dire par là, que ni l'achat, ni la lecture ne me fut regrettable. Bien au contraire. Et c'est avec plaisir que je veux bien vous le faire découvrir à mon tour.
Commençons par le synopsis du livre. Luce est une jeune fille de 17 ans, qui a eu de très gros problèmes dans sa famille. Elle entre à Sword & Cross, un lycée d'éducation surveillée où ses parents l'ont envoyée à la suite d'événements survenus l'été précédent : un garçon avec qui elle est sortie un soir est mort mystérieusement dans un incendie, dont elle est sortie indemne. Elle n'a cependant aucun souvenir de cette soirée-là, a son plus grand désarroi. de plus, Luce voit des ombres, des formes obscures et changeantes qui, depuis l'enfance, n'ont jamais cessé de la suivre malgré ses nombreux séjours en hôpital psychiatrique. Sword & Cross est un lieu austère et insolite. Cependant, Luce y fait très vite connaissance d'Arianne, étrange et fantasque, Penn, la fille du concierge décédé qui la prend sous son aile et devient une véritable amie, et Cam, charmeur et rassurant. Mais quand la jeune fille rencontre le ténébreux Daniel, un véritable choc se produit : elle est subjuguée. Dans cet endroit sinistre où les portables sont interdits, où les élèves ont un passé lourd et où des caméras surveillent les moindres faits et gestes de chacun, Daniel devient vite une obsession. Celui-ci, bien qu'il soit aussi fasciné par elle, se montre hostile et cherche à l'éviter. Malgré sa fascination pour Daniel, Luce n'arrive pas à résister à Cam. Ce dilemme perturbe la jeune fille, déjà déstabilisée par la présence incessante d'ombres, qui la poursuivent et l'inquiètent depuis l'enfance. Afin de l'oublier, Luce accepte alors une invitation de Cam un beau brun aux yeux verts. Et le mystère éclate ! Car tout est conçu pour que l'ordre règne à Sword & Cross, pourtant, ce lieu deviendra le théâtre de drames troubles et mystérieux... L'amour impossible entre une simple mortelle et un ange déchu.
Passons maintenant aux choses sérieuse, avec comme à mon habitude les personnages, comme point de départ.
Tout d'abord, l'héroïne de la saga Luce. Luce est une jeune fille de 17 ans qui suite à un incident pour le moins mystérieux, se retrouve à change de collège. Luce est attachante de par ce qu'elle vit au jour le jour. Une menace plane sur elle, mais elle n'en connait pas la signification. Car depuis toujours, elle voit des ombres. Elle sait juste que ces ombres qui la poursuivent depuis petite arrivent quand quelque chose de grave va arriver. Luce est pétrifiée à leur vue. Elle a dû s'accommoder de sa particularité, mais elle se renferme sur elle-même et n'ose plus en parler à personne. Ce côté renfermé et écorchée vive m'a plus chez cette jeune fille. On a l'impression de retrouver énormément le trait de caractère de beaucoup de jeune gens de nos jours. A côté de cela, elle se retrouve sans téléphone et donc sans contact avec sa meilleure amie. Elle devra se contenter d'un quart d'heure de téléphone par semaine pour tout contact extérieur. Chose qu'elle vivra assez mal. Mais néanmoins c'est une règle de son école, et elle doit quand même s'y plier. Elle s'y ferra de nombreux amis, mais deux garçons vont alors se la ‘'disputer''. Cam avec qui elle va se lier d'amitié très vite et pour qui elle n‘est pas indifférent au point de ne pas lui cacher son attirance. Et Daniel qui ne cessera dès le départ de la repousser, mais dont elle se sentira attiré bien malgré elle.
Ces deux lascars sont totalement opposés, tel le jour et la nuit. Cam est un jeune homme aux cheveux sombres et aux yeux verts et Daniel est blond aux yeux marron. Cam est ouvert et se montre sous son meilleur jour à la donzelle, tandis que Daniel est indifférent et va jusqu'à se montrer grossier. Cam la couvrira de milles et une petites attentions, et Daniel va de cesse la rembarrer. Cam est un petit rayon de soleil, Daniel broie du noir. En clair comme je vous l'ai dit, le jour et la nuit. Cependant ces deux cocos cachent quelque chose de très importants. Mais quoi ?????
Et puis sans que l'on remarque, on arrive au décorticage du roman avec la plume de l'auteur, la romance et bien sûr l'intrigue.
La plume de l'auteur, et cela m'attriste de le dire est un peu lourde. Oh je ne dis pas que la lecture n'est pas fluide, je dis juste qu'elle est lourde. Il m'est arrivé à plusieurs occasions de vouloir laisser le livre de côté. L'univers est sombre, on sent que les élèves de l'école ne semblent pas être ce qu'ils sont. J'ai aimé lire le livre, mais je ne me suis pas autant amusée. Et pourtant, il y a de l'action, des rebondissements, des révélations, des retournements de situations, et tout, et tout. Mais sans plus. Cela ma plut, mais sans plus. Même si je le classe en diamant, cette obscurité déjà présente depuis le début m'a oppresser et ce n'est pas quelque chose que j'aime trop.
Passons à la romance. Peu de romance voir quasiment aucune trace. Pourtant ce qui semble être parti pour un grand amour aurait du être mis en place depuis le début, mais non. L'auteur, a préférer que l'on découvre d'abord les personnages. Aussi même si Daniel n'aime pas Luce, cela ne va pas tarder à ce que cela devienne ce que cela doit être. Un amour véritable, mais que l'on découvrira à travers les trois autres tomes prévus. En attendant que Daniel pique un peu sa crise de jalousie de son côté. Mais entre Cam le séducteur un peu trop pressant et possessif et Daniel le beau gosse insaisissable, Luce est servi en chevalier servant ou pas d'ailleurs. Dans tous les cas, l'histoire d'amour est bien écrite, et vous laisse une envie d'en savoir plus. C'est d'ailleurs pour cela que j'ai continué la lecture.
Enfin l'intrigue du roman tourne autour de Luce, de Daniel et bien sûr de Cam. Luce par ces ombres terrifiantes sait que quelque choses de grave va sa produire, mais elle ne comprend pas pourquoi cela lui arrive à elle seul. Mais surtout ce qu'elle comprend encore moins c'est le fait qu'elle a l'impression de connaitre Daniel. Luce à Sword & Cross fera connaissance avec les autres élèves avec qui elle sympathisera en partie et se posera des questions qui l'amèneront à faire des recherches avec son amie. Recherche qui aboutira sur des questions. D'abord sur elle et puis sur les deux lascars qui sont comme le jour et nuit. Et de l'autre côté Daniel et Cam, ainsi que la majorité des élèves et professeurs, semblent eux aussi cacher des choses. Comme par exemples qu'ils sont des anges qui travaillent dans deux camps que tout oppose. Mais la manière dont on ressent à la lecture, c'est comme si qu'ils connaissent eux aussi Luce. Mais les questions restent néanmoins sans réponses aucune. du moins jusqu'à la fin seulement et qu'en partie
En conclusion, mon coeur balance entre aimer ou ne pas aimer le livre. Il est bien écrit, il est même bon, mais trop de noirceur ma donner une impression de lourdeur. Il est plein de mystères, de secrets, d'amour (même interdit cela reste de l'amour). Il est magnifique. La couverture surtout. Cependant mon avis est mitigé. Aussi même si je le place en catégorie diamant, j'attends de voir la suite, ou bien je laisse de côté la saga, ce qui serait dommage. Je n'aime pas commencer une saga et ne pas la finir, c'est nul.

Lien : http://le-petit-univers-litt..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (53) Voir plus Ajouter une citation
CallaCalla   28 mai 2011
Avant qu'elle ait pu reprendre son souffle, il revint sur ses pas.
-Une dernière chose, souffla-t-il en glissant un bras sur ses épaules.
Elle inclina la tête en arrière tandis qu'il se penchait en avant. Sa bouche se posa sur la sienne. Il avait les lèvres aussi douces qu'elle en avaient l'air.
Ce ne fut pas un baiser profond, juste une petite bise, mais Luce réagit très fort, sosu le choc, l'excitation, le risque d'ê^tre vu pendant ce baiser si long et innatendue...
Elle en eut tout simplement le souffle coupé.
-Qu'est-ce que...?
Sa tête partit sur le côté, puis il se plia en deux en se tenant la machoire. Derrière lui, Daniel se massait le poing.
-Bas les pattes!
-J'ai pas entendu, grommela cam en se redressant lentement.
Seigneur! ils étaient en train de se battre,, dans la bibliothèque! Pour elle...
Soudain, Cam se précipita vers Luce et l'enlaça.Elle poussa un cri. Daniel fut cependant plus rapide.Il écarta brutalement Cam et le projeta contre la table informatique.
Cam gémit lorsque Daniel l'attrappa par les cheveux pour lui clouer la tête sur la table.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
TibouxTiboux   09 janvier 2011
A la droite de Luce se tenait un brun aux cheveux courts et aux yeux marron, le nez parsemé de taches de rousseurs. A sa façon d'éviter son regard et de triturer une petite peau de son pouce, elle eut l'impression que, comme elle, il n'en revenait toujours pas d'être là, et qu'il étit mal à l'aise. Le garçon qui se trouvait à sa gauche, en revanche, correspondait trop bien à l'image que Luce se faisait de ce pensionnat : élancé, les cheveux noirs et hirsutes, il avait de grands yeux verts très enfoncés. Ses lèvres charnues étaient d'un rose à faire se pâmer la plupart des filles. Il portait un sac de DJ en bandoulière. Sur sa nuque, un soleil tatoué dépassait e son T-shirt noirs. Il semblait presque luire sur sa peau claire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
ChibChib   12 avril 2014
- Tu le savais quand je t'ai suivie au sommet du Corcovado, à Rio, parce que tu voulais voir la statue de près. Tu le savais quand je t'ai portée pendant trois longs kilomètres vers le Jourdain, aux environs de Jérusalem, parce que tu étais malade. Je t'avais bien dit de ne pas te gaver de dattes. Tu le savais quand tu étais mon infirmière, dans cet hôpital italien, pendant la Première Guerre mondiale, et avant cela, quand je me suis réfugié dans ta cave, pendant les purges du tsar, à Saint-Pétersbourg. Quand j'ai escaladé la tourelle de ton château, en Ecosse, pendant la Réforme, et quand je t'ai fait danser lors du bal célébrant le couronnement du roi, à Versailles. Tu étais la seule femme vêtu de noir. Il y avait cette colonie d'artistes, à Quintana Roo, et la marche de protestation du Cap.On a tous les deux passé la nuit en cellule. L'inauguration du Globe Theatre à Londres. On avait les meil eures places. Et quand mon bateau s'est échoué, à Tahiti, tu étais là, tout comme tu étais la lorsque j'étais en prison à Melbourne, et pickpocket à Nîmes. au XVIIIe siècle, et moine au Tibet. Tu apparais partout. tout le temps et, tôt ou tard, tu sens tout ce que je viens de te dire. Mais tu ne t'autorises pas à accepter ce que tu penses être la vérité
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
TibouxTiboux   09 janvier 2011
Il portait une écharpe rouge vif autour du cou. Il ne faisait pourtant pas froid, loin de là, mais ce garçon arborait aussi un blouson de motard en cuir noir par-dessus son pull. Etait-ce parce que c'était la seule touche de couleur de la cour ? Quoi qu'il en soit, Luce ne parvenait pas à détacher son regard de ce garçon. En faite, tout le reste lui semblait tellement terne, en comparaison, que, pendant un long moment, elle oublia où elle se trouvait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
TibouxTiboux   09 janvier 2011
La fille était trapue, impression accentuée par le nombre anormal de couches d'habits qu'elle portait. Des boucles brunes encadraient son visage rond. Chaque fois qu'elle reniflait, ses lunettes violet vif glissaient sur son nez. Elle semblait inoffensive, mais les apparences sont souvent trompeuses, d'autant plus qu'elle avait les mains dans le dos, ce qui, après la journée qu'elle venait de vivre, incita Luce à se méfier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Videos de Lauren Kate (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lauren Kate
Non sous-titré.
autres livres classés : angesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1024 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre
.. ..