AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Damnés, Tome 1 : Damnés (58)

Calla
Calla   28 mai 2011
- Je n'ai pas supporté la façon dont ce type te regardait, te touchait. Tu mérites la plus grande douceur. (Ses yeux verts s'écarquillèrent.) Je veux être celui qui te touche. Le seul.
Commenter  J’apprécie          260
Calla
Calla   28 mai 2011
Avant qu'elle ait pu reprendre son souffle, il revint sur ses pas.
-Une dernière chose, souffla-t-il en glissant un bras sur ses épaules.
Elle inclina la tête en arrière tandis qu'il se penchait en avant. Sa bouche se posa sur la sienne. Il avait les lèvres aussi douces qu'elle en avaient l'air.
Ce ne fut pas un baiser profond, juste une petite bise, mais Luce réagit très fort, sosu le choc, l'excitation, le risque d'ê^tre vu pendant ce baiser si long et innatendue...
Elle en eut tout simplement le souffle coupé.
-Qu'est-ce que...?
Sa tête partit sur le côté, puis il se plia en deux en se tenant la machoire. Derrière lui, Daniel se massait le poing.
-Bas les pattes!
-J'ai pas entendu, grommela cam en se redressant lentement.
Seigneur! ils étaient en train de se battre,, dans la bibliothèque! Pour elle...
Soudain, Cam se précipita vers Luce et l'enlaça.Elle poussa un cri. Daniel fut cependant plus rapide.Il écarta brutalement Cam et le projeta contre la table informatique.
Cam gémit lorsque Daniel l'attrappa par les cheveux pour lui clouer la tête sur la table.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
Tiboux
Tiboux   09 janvier 2011
Il portait une écharpe rouge vif autour du cou. Il ne faisait pourtant pas froid, loin de là, mais ce garçon arborait aussi un blouson de motard en cuir noir par-dessus son pull. Etait-ce parce que c'était la seule touche de couleur de la cour ? Quoi qu'il en soit, Luce ne parvenait pas à détacher son regard de ce garçon. En faite, tout le reste lui semblait tellement terne, en comparaison, que, pendant un long moment, elle oublia où elle se trouvait.
Commenter  J’apprécie          200
ChiaraB
ChiaraB   19 décembre 2011
- C'est sûr, j'avais l'impression de te connaître déjà, admit-elle d'une voix brisée par la peur. De t'avoir croisé au centre commercial, dans un camp de vacances ou autre, mais pas dans une autre vie!
Commenter  J’apprécie          190
Tiboux
Tiboux   09 janvier 2011
Dans le hall, Luce était en compagnie de deux garçons et une fille. Celle-ci n'avait rien de mystérieux : blonde, mignonne comme une pub pour Neutrogena, les ongles manucurés, vernis d'un rose pastel assorti à son classeur en plastique.
Commenter  J’apprécie          190
Tiboux
Tiboux   09 janvier 2011
La fille était trapue, impression accentuée par le nombre anormal de couches d'habits qu'elle portait. Des boucles brunes encadraient son visage rond. Chaque fois qu'elle reniflait, ses lunettes violet vif glissaient sur son nez. Elle semblait inoffensive, mais les apparences sont souvent trompeuses, d'autant plus qu'elle avait les mains dans le dos, ce qui, après la journée qu'elle venait de vivre, incita Luce à se méfier.
Commenter  J’apprécie          180
Tiboux
Tiboux   09 janvier 2011
A la droite de Luce se tenait un brun aux cheveux courts et aux yeux marron, le nez parsemé de taches de rousseurs. A sa façon d'éviter son regard et de triturer une petite peau de son pouce, elle eut l'impression que, comme elle, il n'en revenait toujours pas d'être là, et qu'il étit mal à l'aise. Le garçon qui se trouvait à sa gauche, en revanche, correspondait trop bien à l'image que Luce se faisait de ce pensionnat : élancé, les cheveux noirs et hirsutes, il avait de grands yeux verts très enfoncés. Ses lèvres charnues étaient d'un rose à faire se pâmer la plupart des filles. Il portait un sac de DJ en bandoulière. Sur sa nuque, un soleil tatoué dépassait e son T-shirt noirs. Il semblait presque luire sur sa peau claire.
Commenter  J’apprécie          170
Tiboux
Tiboux   09 janvier 2011
Lorsqu'elle passa à son tour les mains dans ses cheveux, les manches de son pull noir remontèrent sur ses avant-bras. Luce aperçut alors sur un poignet un bracelet noir percé de clous argentés, et sur l'autre, un bracelet d'apparence plus... technique. En surprenant son regard, Arriane leva les yeux au ciel d'un air espiègle.
Commenter  J’apprécie          160
cicou45
cicou45   25 janvier 2019
"_Ceux d'entre vous qui ont déjà fait des recherches généalogiques, lança-t-elle par-dessus le brouhaha, savent quels trésors sont enfouis dans nos racines."
Commenter  J’apprécie          120
maeva06love
maeva06love   19 mai 2012
Man ange, ma malédiction.
Commenter  J’apprécie          100




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





    Quiz Voir plus

    Littérature jeunesse

    Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

    Somebody Owens
    Dead Owens
    Nobody Owens
    Baby Owens

    10 questions
    1031 lecteurs ont répondu
    Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre