AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pommesucre


Pommesucre
  14 novembre 2011
Le livre me faisait de l'oeuil depuis un bon moment. Et il y a peu je me suis lancée, je me le suis procuré. Je suis tombée amoureuse de la couverture, elle est matte matte et tout douce comme la couverture du livre du chaperon rouge. Sans compter que l'illustration est superbement Wahou (pas français j'en conviens).

Luce se retrouve à change de collège suite à un incident pour le moins mystérieux pour lequel elle a été, semble-t-il, accusée et ce malgré le fait qu'elle ai clamé son innocence depuis le début. Donc elle atterri dans ce collège pour cas difficile. Dans ce collège, elle y fera différente rencontres qui changeront sa vie présente mais elle sera également confrontée aux règles trop strictes. Elle se retrouve sans téléphone et donc sans contact avec sa meilleure amie. Elle devra se contenter d'un quart d'heure de téléphone par semaine pour tout contact extérieur. Chose qu'elle vivra assez mal. Luce rencontrera Cam pour qui elle n'est pas indifférente mais également Daniel qui lui coupe le souffle. Elle apprend alors à connaître Cam qui ne lui cache pas son attirance et qui est très accessible. Quant à Daniel, dès le départ il la repoussera sans cesse, Luce sera toujours plus attirée vers cet être singulier.
Pourquoi ces ombres arrivent-elles et la terrifie?
Mais pourquoi sont-ils attirés vers elle?
Pourquoi a-t-elle l'impression de connaître Daniel ?

Ce premier tome aura permis de poser les bases de la saga.

Durant ce premier livre, Luce sera à Sword & Cross et fera connaissance avec les autres élèves et se posera des questions qui l'amènera à faire des recherches avec son amie. Recherche qui aboutiront sur des questions. Qu'est ce que Daniel a à cacher?
Luce est attachante de par ce qu'elle vit au jour le jour. Une menace plane sur elle, mais elle n'en connait pas la signification. Elle sait juste que les ombres qui la poursuivent depuis petite arrivent quand quelque chose de grave va arriver. Luce est pétrifiée à leur vue. Elle a dû s'accommoder de sa particularité, mais elle se renferme sur elle même et n'ose plus en parler à personne. Ce côté renfermé et écorchée vive m'a plus chez cette jeune fille. le fait qu'elle n'évoque pas ces problèmes pour éviter tout souci avec son psy, m'a un peu rappelé mon caractère, je parle, mais je ne dévoile presque rien.

Quant à Cam et Daniel, ils sont diamétralement opposés.
Cam est ouvert et montre ses sentiments pour Luce, il est toujours là pour elle. Il a le petit mot qui fait la différence et qui ne laissera pas Luce indifférente. Il la couvrira de petites attentions, il est claire et fera office de petit rayon de soleil dans le collège pour elle. Daniel par contre repoussera constamment Luce. Il sera sec et désagréable, la rabrouant constamment. En comparaison de Cam, il est d'apparence plus sombre. Ce qui m'a encore plus attirée que Cam. Mais est-ce vraiment le cas?

Tout du long il ne se passe pas vraiment grand chose malgré l'univers sombre. Comme dit plus haut, les bases sont jetées. C'est une fois arrivé au trois quart du livre que tout va se saccader. Les choses deviennent réellement prenante à ce moment là. Je suis devenue droguée à ce moment là. On se doute de certaines choses, mais on ne se doute pas que les choses vont aussi loin. C'est à la fin que tout est expliqué, mais là encore on se demande pourquoi un fait précis implique tant d'autres personnages. Chose qui certainement expliquée dans Vertige qui en est la suite. J'avoue que je suis restée accrochée à ce livre du début à la fin pour savoir ce qu'il allait arriver à Luce et à ces différentes relations.

J'ai aimé ce livre simplement. de par le plaisir de la vue mais aussi pour la lecture du contenu. du plaisir du début à la fin, surtout à la fin. Il me tarde de lire enfin la suite!
Commenter  J’apprécie          80



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (3)voir plus