AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2747048926
Éditeur : Bayard Jeunesse (27/05/2014)

Note moyenne : 3.48/5 (sur 68 notes)
Résumé :
Un amour interdit, un secret englouti. Eurêka, 17 ans, survit à sa mère à l'accident provoqué par les Seedbearers, les maîtres des courants marins. La jeune fille se sent alors très seule, malgré la présence de Brooks, son ami d'enfance. Un matin, sa voiture est heurtée par celle d'Ander, un mystérieux garçon. Peu après, elle hérite des objets ayant appartenu à sa mère et semblant la lier à l'Atlantide.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
Daniella13
  06 janvier 2018
Que feriez-vous si le monde dépendait de vos larmes ? Que l'Atlantide pourrait refaire surface avec vos pleurs ? Plongez au coeur de l'histoire d'Eureka et laissez-vous guider...
Eureka est une jeune adolescente qui a survécu à une vague scélérate provoquée par les Veilleurs, laissant sa mère Diana dans les profondeurs. Pour survivre à cette perte, elle est entourée de ses amis Cat et Brooks. Mais un matin, sa voiture est heurtée par celle d'Ander, un jeune homme charmant et mystérieux qui ne cesse de s'excuser. Mais quel est donc cette chose qu'il a à se reprocher...
De son côté Eureka va hériter de trois objets ayant appartenu à sa mère : Un médaillon, un livre et une pierre de foudre qui semblent être liés à l'Atlantide...
Tout d'abord je dois dire que la couverture de ce roman est magnifique. Les éditions Bayard on su piquer au vif ma curiosité avec leur image qui reflète bien la teneur du roman.
Lauren Kate a une écriture très agréable à lire et nous emmène dans son histoire avec beaucoup de facilité et de plaisir. On ne peut qu'être charmé en tournant les pages mais aussi en trouvant l'histoire d'un autre livre à l'intérieur de son roman.... The book of love... On est tellement captivé par l'histoire de ce livre ancien qu'on a juste envie de connaître la suite au plus vite.
Au niveau des personnages on est relativement servi. Nous avons tout d'abord notre héroïne Eureka. Elle a perdu sa mère, fait une tentative de suicide et se retrouve au coeur d'une histoire qui la dépasse totalement. On passe donc par divers sentiments comme la tristesse, la compassion puis l'envie de lui donner toute l'aide dont elle a besoin pour traverser les différents obstacles qui se dressent devant elle. J'ai bien aimé son personnage. Un peu complexe mais qui a une belle évolution.
J'ai adoré le rôle de Mme Blavatski, je dois dire que pour moi j'ai commencé à vraiment être captivée avec son apparition. C'est elle qui va nous faire la traduction du fameux livre écrit dans une langue étrangère. Je me suis attachée à son personnage, un peu dérangé mais très mystérieux et avec toujours la bonne parole. Dommage qu'elle n'apparaisse pas plus au fil de l'histoire.
Nous avons aussi Brooks qui est l'ami d'enfance d'Eureka et son meilleur ami. Ils ont une relation très étroite et on ne sait pas sur quel pied danser avec lui. Jusqu'à ce que l'on comprenne ce qu'il se passe vraiment... il est gentil et protecteur et toujours attentionné. C'était agréable de voir son personnage prendre une autre tournure.
Et nous avons Ander, le garçon très mystérieux qui est toujours près à sauver Eureka et qui va changer son destin.
Ils représentent un trio amoureux infernal. On ne sait pas si le coeur d'Eureka balance plus vers Brooks ou vers Ander...
Il y a le père et la belle mère d'Eureka mais je n'ai pas trop accroché à leur rôle si ce n'est que la belle-mère est toujours détestable comme la plupart du temps.
J'ai donc beaucoup aimé l'histoire même si elle était longue à démarrer et je vais lire de suite le deuxième tome car j'ai envie de savoir ce qu'il va se passer avec chacun de nos personnages.
"La chaîne des larmes" n'attend plus que vous alors laissez vous tenter par ce roman qui vous fera passer un agréable moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
Megworld
  30 juin 2014
J'avais bien aimé les premiers tomes de la série « Damnés ». Quand j'ai appris que Lauren Kate allait écrire une autre saga, je l'ai aussitôt ajouté à ma wish list. Je n'ai pas eu à attendre avant de le découvrir puisqu'il m'a été proposé en partenariat. Je remercie Dorothée et les éditions Bayard pour cette lecture. J'ai dévoré « Larmes » d'une seule traite. C'est un roman extraordinaire, bien au dessus de « Damnés ». Ce premier tome pose les bases d'une saga époustouflante et très addictive!
Au début de l'histoire, Eureka perd sa mère, tuée par une vague scélérate qui lui était destinée. Il s'agit d'un meurtre, commis par les "Veilleurs", un groupe mystérieux qui maîtrise la magie. En mourant, Diana laisse un vide immense dans le coeur et la vie de sa fille unique. Un vide que l'adolescente n'arrivera pas à supporter. Après une tentative de suicide ratée et un internement en psychiatrie, Eureka tente de reprendre le cours de sa vie. Elle a beau aller mieux, elle se sent incomprise. Eureka va faire la rencontre de Ander, un inconnu qui semble néanmoins bien la connaître. Ce que notre héroïne ignore, c'est qu'il lui a sauvé la vie alors qu'il était censé y mettre fin.
Lauren Kate est douée pour les histoires dramatiques et les personnages complexes. Nous retrouvons quelques points communs avec Damnés mais la comparaison s'arrête là. Cette fois, l'auteure a choisi une mythologie moins exploitée et dont nous n'apprendrons le lien qu'à la fin du roman. le cadre est aussi différent puisque « Larmes » se passe dans le bayou, en Louisiane. L'eau est un thème présent tout au long de l'histoire. Eureka a passé toute sa vie auprès de l'océan mais c'est lui qui lui a « pris » sa mère. le lieu donne de le personnalité au roman. On sent que Lauren Kate connait le bayou. « Larmes » n'est pas un énième roman « young adult » à se dérouler à New York ou une autre ville très exploité.
Lauren Kate prend son temps et ne nous dévoile pas tous les secrets de sa série dès le premier tome. Eureka a une capacité spéciale, elle peut retenir ses larmes, même dans les pires moments. Elle n'a jamais pleuré, sauf une fois, lorsqu'elle avait neuf ans. Sa mère lui avait alors fait jurer de ne plus jamais sangloter. Une promesse qu'elle tiendra, même lors des funérailles de Diana.
Quelques mois après la disparition de sa mère, Eureka est menacée. Malgré les mises en garde de Ander, elle ne veut pas y croire. Lorsque le notaire lui laisse l'héritage de sa mère : un collier, une mystérieuse pierre et un livre écrit dans une langue inconnue, Eureka veut aussitôt en percer les secrets et ce, à n'importe quel prix.


Eureka est une héroïne aux multiples facettes. Eureka n'est pas la même selon la situation. Lorsqu'elle est avec sa famille, nous découvrons une adolescente blessée et en colère. Contre son père depuis le divorce de ses parents et contre sa belle-mère qui essaie de contrôler sa vie en lui imposant des séances de psy inutiles. Néanmoins, même si Eureka en veut à son père de s'être remarié, elle éprouve une tendresse infinie pour ses demi-frère et soeurs, des jumeaux de quatre ans : Claire et William. En leur présence, la jeune fille s'adoucie et fait de son mieux pour assurer leur bien-être. Eureka se laisse aussi aller en présence de ses deux amis : Cat et Brooks. Cat est une fille extravertie et une vraie tombeuse, tout le contraire de Eureka. Personnellement, je l'ai trouvé fade et superficielle. Son personnage n'est pas très intéressant, contrairement à celui de Brooks. le jeune homme est le meilleur ami de Eureka. Ils sont inséparable et c'est le seul à qui Eureka peut se confier. Pourtant, au fil des chapitres, Brooks devient plus distant voir… méchant. Leur amitié sera mise à mal et là encore, il faudra attendre la fin pour mieux comprendre les réactions de Brooks.
Dans « Larmes », il y a aussi une histoire d'amour impossible. C'est du Lauren Kate après tout ! Ander aime Eureka, depuis toujours. Il l'a épié depuis sa plus jeune enfance mais malheureusement pour lui, il est tombé éperdue amoureux. Alors qu'il s'est toujours caché d'elle, quelques temps après le décès de la mère d'Eureka, il va « prendre contact » avec elle en… emboutissant sa voiture ! Eureka va être immédiatement attirée par lui, jusqu'à l'obsession. Arrivera-t-elle à faire confiance à ce jeune homme qui ne cesse de lui répéter qu'elle est en danger ?
Certaines personnes pensent qu'un roman pour jeunes adultes est forcément écrit simplement. Lauren Kate prouve le contraire avec « Larmes ». L'auteure a du vocabulaire et surtout, un style très visuel. La description est toujours présente si bien qu'on visualise parfaitement bien le bayou et l'ambiance du roman. Malgré son épaisseur (500 pages), « Larmes » se lit d'une seule traite. J'ai été bien incapable de m'arrêter au milieu, ce livre m'a rendu accro !
Pour conclure, « Larmes » est un excellent premier tome et un véritable page-turner. Vivement 2015 pour la suite!
★★★★★
Une excellente lecture!

Lien : http://megworld.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
VALENTYNE
  21 décembre 2014
Merci à Masse critique de Babelio et à Bayard Jeunesse pour ce livre
Ce livre nous plonge (au sens propre) directement dans l'action : Eureka et sa mère sont en voiture sur un pont en Louisiane quand soudain une vague géante (scélérate comme indiqué dans ce roman) emporte la voiture. Eureka, la jeune fille de 17 ans est sauvée de la noyade par Ander, un Veilleur. le lecteur apprendra petit à petit ce qu'est un Veilleur et qui est bien sûr Eureka.
J'ai bien aimé ce personnage d'Eureka, qui se remet tant bien que mal (plutôt mal d'ailleurs puisqu'elle fait une tentative de suicide de la mort de sa mère).
J'ai trouvé ses sentiments d'adolescente plutôt bien analysés (je ne suis plus adolescente depuis longtemps et pour tout dire maman d'une ado de 13 ans à qui je viens de passer ce livre). Parfois Eureka est très mûre et parfois très puérile, tout en restant crédible et attachante. Entourée de sa meilleur amie Cat (la bonne copine un peu obsédée par les garçons mais très intelligente et de bon conseil), et de son ami Brooks (amour ou amitié ? toute la question est là), elle va tenter de déchiffrer l'héritage que lui a laissé sa mère : un vieux grimoire écrit dans une langue inconnue.
Eureka est également entourée par son père, un peu dépassé par les évènements), sa belle mère (le seul personnage que j'ai trouvé un peu caricatural mais c'est normal parce que le lecteur la voit avec les yeux d'Eureka); et leurs deux jumeaux de 4 ans (absolument adorables). Eureka cherche à se reconstruire et à comprendre les réactions des deux garçons qui l'entourent et veulent l'aider : de Brooks ou de Ander, qui veut vraiment l'aider et pourquoi Brooks alterne t-il gentillesses et "vacheries"?
J'ai aussi beaucoup aimé aussi le cadre du livre avec la Louisiane, les descriptions du bayou et de quelques coutumes cajuns. J'aurais aimé en savoir plus aussi sur les origines d'Eureka ....
La fin est un peu rapide et je l'ai trouvé un peu "dure" (apocalyptique serait plus juste) tout en donnant envie de lire la suite qui devrait paraître en juin 2015.
En conclusion : un livre qui se lit vit et de façon agréable. Une adolescente très attachante...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
cats26
  14 janvier 2015
J'avais lu une autre série de Lauren Kate que je n'avais pas particulièrement aimée et j'ai voulu retenter ma chance avec celle-ci.
Mon opinion est faite : je ne suis pas fan et vu ce qu'on trouve dans le même créneau (histoires d'amours contrariées sur fond de fantastique), je vais passer mon chemin pour la suite.
On retrouve les ingrédients habituels : une jeune fille mal dans sa peau (elle est suivie par un psychologue suite à la disparition de sa mère et à une tentative de suicide), en révolte envers tous et le monde entier, un garçon mystérieux qui la suit et la protège et qui est beau comme un dieu, un secret lié à un pouvoir mystérieux, une meilleure amie populaire (elle!), un triangle amoureux...Bref, tout est là et c'est le talent de chaque auteur de faire que le cocktail soit réussi et que cela soit original.
Malheureusement, pour moi, cela n'a pas été le cas pour cette série.
L'héroïne m'a énervée : petite fille pleurnicharde qui n'arrête pas de pleurer sur son sort et refuse d'aller de l'avant; j'aime bien les héroïnes rebelles mais là, j'avais envie de lui mettre des claques! Pourtant, sa famille (père et belle-mère, demi frère et soeur) essaient de l'aider à leur manière maladroite, les amis sont compréhensifs mais rien n'y fait ou plutôt, peut-être aurait-il fallu le contraire? Difficile donc d'apprécier les aventures d'Euréka quand on n'apprécie pas le personnage principal!
L'intrigue est plutôt claire mais le fonds sur lequel cela repose me semble fumeux : l'histoire d'amour maudite antique, le manuscrit écrit dans une langue que personne ne connaît, la civilisation brillante disparue. J'ai levé les yeux au ciel plusieurs fois tellement les ficelles étaient grosses. La goutte d'eau, ça a été "l'écriture magdalénienne" découverte dans les grottes du Sud de la France! 7000 ans avant l'invention de l'écriture, tu m'en diras tant!
Malgré tout, je reconnais à l'auteur un certain savoir-faire car j'ai tout lu et certains chapitres se lisaient bien comme ceux décrivant les rites lycéens américains : fête chez un garçon avec jeu de la vérité, la vie lycéenne...bref, l'aspect sociologique!
Au final, une auteure que je ne vais plus suivre et une série que je laisse tomber mais qui néanmoins peut plaire aux inconditionnels du genre.
A partir de 15 ans
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
milaH
  11 décembre 2014
Je remercie Babelio et les éditions Bayard jeunesse pour cette découverte. Je suis une fan de l'auteur!
Parlons un peu des personnages: Eureka est une jeune fille qui passe par toutes les émotions et qui vit dans l'ombre de sa mère décédée. Elle refuse de vivre dans le présent et de tourner la page car elle avait un lien fusionnel avec sa mère. Malgré tout elle évolue en essayant de comprendre le mystère qui entoure la mort e sa mère. Elle n'a jamais et ne doit jamais pleurer!
Ender: que dire, c'est un personnage qui apparaît et disparaît au fil de l'histoire. Sombre, mystérieux, presque mystique avec un charisme et un charme désarmant. On s'attache à ce personnage qui semble perdu et torturé par le choix qu'il a eu à faire au début de l'histoire.
Brooks: l'ami par excellence! on rêve de cet ami d'enfance avec qui on passe des soirées à discuter et à rire. L'ami prêt à tout pour nous sortir de toute situation. Il évolue dans ce roman, il se perd, il ne comprend pas forcément ses sentiments contradictoires et ses actes. Un mystère plane sur sa personnalité jusqu'au bout du roman.
Cate: la fille légère, la bonne copine, la fille en couleur, celle qui tente de rendre la vie plus belle et qui s'intéresse aux futilités de la vie sans pour autant oublier que son amie Eureka vit un drame.
L'écriture est fluide, On tente de formuler des hypothèses mais finalement, on va de découverte en découverte tout au long de l'histoire. On découvre au fur et à mesure, des pièces du puzzle concernant Diana et le passé d'Eureka. le point fort de ce roman reste THE BOOK OF LOVE, cette traduction d'un manuscrit ancien est juste énorme! J'adore les contes et légendes! du coup, on suit deux histoires parallèles qui se complètent, fusionnent et se confondent vers la fin sans spoiler l'histoire. Tout est là! amour, trahison, secret, amitié, pouvoir et monde imaginaire! un livre que je conseille aux jeunes et moins jeunes! Cependant un petit point négatif: une petite frustration sur la fin!Une fin trop rapide et un dénouement mal conçu. L'épilogue de Brooks rattrape la fin et je vais sans doute attendre la suite avec impatience! bonne lecture!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (45) Voir plus Ajouter une citation
Daniella13Daniella13   21 décembre 2017
La connaissance est intimement liée au pouvoir; or le pouvoir corrompt, et la corruption amène avec elle la honte et la ruine. L'ignorance n'apporte certes pas la félicité, mais peut-être est-il préférable de vivre dans l'ignorance que dans la honte.
Commenter  J’apprécie          290
shirleyshirley   01 octobre 2014
Affronter Atlas. Ander pouvait l'appeler ainsi, mais aux yeux d'Eureka, une seule chose comptait: le corps qu'il possédait, autrement dit Brooks. Tandis qu'ils nageaient tous vers une mer inconnue, elle fit un serment.
Même si le corps de Brooks était sous le contrôle de la magie noire, au fond de lui, il était toujours son plus vieil ami. Il avait besoin d'elle. Quel que soit ce que leur réservait l'avenir, elle trouverait un moyen de le sauver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Daniella13Daniella13   05 janvier 2018
Tu dois survivre car je ne veux pas vivre dans un monde où tu serais absente
Commenter  J’apprécie          350
gingers007gingers007   01 février 2017
Mme Blavatsky fit glisser ses lunettes à monture de fil de fer au bout de son nez. Elle examina la reliure du livre et l'intérieur de la couverture comme de la quatrième de couverture.
- Depuis quand votre mère possédait-elle ce grimoire?
- Je ne sais pas. Mon père m'a expliqué qu'elle l'avait trouvé en France, dans un marché aux puces.
- Mensonges que tout cela !
- Que voulez vous dire ? questionna Cat.
Mme Blavatsky la regarda par-dessus les verres de ses lunettes.
- Il s'agit d'un bien de famille. De tels livres restent toujours à l'intérieur de la même lignée sauf circonstances particulièrement exceptionnelles. Il est quasiment impossible qu'un ouvrage de cette sorte tombe entre les mains d'une personne susceptible de le vendre dans un marché aux puces. Ce n'est pas le genre de choses qu'on trouve dans les vide-greniers.
Mme Blavatsky ferma les yeux et inclina la tête vers la gauche, du côté de la cage, comme si elle écoutait le chant des inséparables.
- Vous m'avez dit que votre mère était morte. Mais vous lui vouez toujours un amour passionné. Ne croyez-vous pas qu'en continuant à vivre ainsi dans votre cœur, elle a trouvé une forme d'Immortalité ?
Eureka ressentait une brûlure au fond de la gorge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LipetteLipette   16 janvier 2016
Et, s'avançant vers la jeune fille, il posa ses lèvres sur ses yeux. Les paupières d'Eureka papillotèrent avant de se fermer. Il les baisa tour à tour. D'abord la droite, puis la gauche. Elle ressentit alors un tel sentiment de béatitude qu'elle n'osait plus bouger, ni même ouvrir les yeux, si grande était sa peur de le briser.
Quand il pressa ses lèvres contre les siennes, elle ne fut pas surprise. Cela lui parut aussi naturel que le soleil qui se lève, une fleur qui s'ouvre, la pluie qui tombe du ciel, un mort dont la respiration s'arrête... Aussi naturel. Aussi inévitable. Il avait les lèvres fermes, légèrement salées. A leur contact, une vague de chaleur l'envahit.
Leurs nez se frôlèrent, et Eureka entrouvrit la bouche pour mieux accueillir son baiser. Elle promena les doigts dans les cheveux d'Ander à la manière dont le garçon le faisait quand il était nerveux. Il ne semblait plus l'être. Il l'embrassait comme s'il le désirait depuis toujours, comme s'il était né pour cela. Ses mains caressaient le dos de la jeune fille, la serraient contre sa poitrine, tandis que sa bouche s'emparait avidement des ses lèvres et que sa langue brûlante jouait avec la sienne, la laissant en proie au vertige.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Lauren Kate (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lauren Kate
Non sous-titré.
autres livres classés : atlantideVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
291 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre