AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782355929403
186 pages
Éditeur : Editions Ki-oon (11/02/2016)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Une terrifiante légende urbaine circule parmi les élèves du lycée Ouma. Une créature surnaturelle, le Rouge-sang, hanterait les couloirs de l'établissement sous les traits d'une fillette de 11 ans couverte du sang de ses victimes... Le quotidien d'Asuka et de cinq de ses camarades bascule dans le cauchemar le jour, où frappés par la malédiction du Rouge-sang, il se retrouvent condamnés à revivre sans arrêt le même cycle funeste : transportés tous les soirs à la même... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Shan_Ze
  30 juin 2016
On commence en plein action. Haruka, une jeune fille assassinée dans le lycée d'Ouma hante les lieux. C'est une légende urbaine…Elle demande aux lycéens à qui elle apparait de retrouver les différentes parties de son corps. A minuit, les adolescents qui l'ont vu, se retrouvent subitement à l'entrée de l'école pour une chasse au corps. Si la personne regarde en arrière, Rouge-sang la tue. Mais celle-ci est condamnée à revivre cette journée tant que tous les membres ne sont pas retrouvées…
Re/member, le scénario m'a fait penser à Another (fille morte hantant l'école) mais Re/member est nettement plus gore qu'Another ! Aussi un peu à Ring de Koji Suzuki, dans le genre fille revenue de l'au-delà avec des intentions pas très nettes…
Il ne faut pas craindre les membres arrachés, les morts violentes. Vraiment flippant ! Et puis le fait qu'elle soit présente dans la salle de cours avec les autres, ajoute un peu au malaise. Certains éléments de l'histoire me troublent… mais peut-être aurai-je des réponses dans les prochaines tomes. Une série manga d'horreur qui joue bien son rôle… Va falloir maintenant trouver la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Saiwhisper
  04 juin 2018
Comme les lecteurs de la médiathèque et moi-même avons aimé « Doubt », « Judge », « Another » et d'autres séries du genre, j'ai décidé de découvrir ce manga suite à une offre spéciale en librairie proposant de découvrir les deux premiers tomes au prix d'un. Or, j'avais personnellement lu « Re/Member » en roman. Ayant aimé cette lecture, j'étais curieuse de voir si le rendu en manga était aussi bon. Verdict ? C'est largement le cas ! En effet, on retrouve le côté thriller psychologique avec une tension grandissante dès les premières pages. Puisque ma lecture du livre remonte à un peu plus d'un an, je n'avais plus en tête toutes les détails. Je ne peux donc pas comparer. En revanche, j'ai grandement aimé retrouver les personnages et assister à quelques scènes stressantes comme le moment où les téléphones harcèlent Asuka et son amie, la première rencontre avec la Rouge Sang, la course-poursuite jusqu'aux toilettes, etc. L'action se fait rapidement. de plus, l'ambiance s'installe dès les vingt premières pages, si bien que l'on plonge très vite dans ce page turner.
Le premier tome de cette saga introduit le concept, fait découvrir quelques spécificités de la Rouge Sang, met en scène les deux premières nuits et permet au lecteur de découvrir en surface les six personnages principaux. Il est encore difficile de cernes les caractères ou les vices de chacun toutefois, les premières tensions surgissent en fin d'ouvrage, annonçant de sombres moments pour la suite… le côté gore et glauque est bien présent. J'ai grandement aimé le design de la Rouge Sang qui a une apparence aussi terrible que sanguinolente. Avec son large sourire et son corps qui semble comme démembré, elle fait froid dans le dos ! D'ailleurs, les passages où les personnages meurent sont remplis d'hémoglobines et de boyaux ! Les adeptes de l'horreur devraient apprécier… Globalement, les dessins sont corrects et bien réalisés.
J'ai pris plaisir à replonger dans ce huis clos affreux où règne en maître cette jeune fille psychopathe. Ce premier tome est efficace, violent, sanglant à souhait et dynamique. Si jamais vous cherchez une histoire épouvantable, vous devriez songer à faire la rencontre d'Asuka et ses compagnons…
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
JeGeekJePlay
  10 mars 2016
La Rouge-Sang, cette jeune fille qui erre dans les couloirs du lycée, s'en prend à Azuka et ses amis les frappant d'une malédiction qui les fait revivre le même événement tous les soirs à la même heure. Mais qu'est-ce exactement et comment vont-ils en arriver là ? C'est donc en croisant La Rouge-Sang que tout bascule au lycée Ouma. Il suffit de se retrouver isolé pour qu'elle sévisse. C'est d'ailleurs ce qu'il va se passer ici avec une élève qui va donc se retrouver isolée et par la même occasion croiser le chemin de cette fillette démoniaque. Cet acte aura donc pour conséquence la mort de l'élève en question par démembrement. Eh oui, on ne fait pas dans la dentelle, la violence est de mise et ce aussi bien dans le scénario que dans les dessins. Pour se sortir de cette situation Aruka et son groupe d'amis vont devoir trouver les 8 restes d'une victime de la Rouge-Sang : Haruka. Mais voilà, durant la nuit, ils se font massacrés avant de ressusciter le lendemain pour ensuite revivre la même nuit, et ainsi de suite… le jeu ne fait que commencer !
Il existe plusieurs points et autres règles à retenir dans Re/member afin de ne pas être piégé. Voilà quelques conseils à toutes personnes souhaitant s'en sortir :
- Si vous croisez la Rouge-Sang vous ne devez plus regarder en arrière tant que vous n'avez pas franchi les portes du lycée.
- Toute personne qui regarde en arrière est donc démembré et les 8 parties de son corps sont cachés dans le lycée.
- La victime de la Rouge-Sang réapparaît le jour suivant demandant aux élèves de retrouver les parties de son corps.
- Vous ne pouvez pas refuser une partie de chasse au corps.
- Les élèves ne meurt jamais pour de vrai pendant une partie de chasse au corps.
C'est de tout ça que seront victimes une bande d'amis dans ce premier tome qui nous propose une histoire dans le fond originale mais qui n'innove pas trop en termes de protagonistes présent dans l'histoire. Je m'explique, le groupe d'Aruka fait clairement ressortir tous les clichés du genre, comme tout film qui se veut du même genre, (Scream par exemple) avec un intello, un sportif, une bonne copine, une nunuche… bref. C'est du vu et déjà vu mais telle est la marque de fabrique.
On ressent vraiment bien la tension oppressante, violente même et je vous avoue que découvrir une gamine de 11 ans pleine de sang tenant son « doudou » fait vraiment , me concernant, ressortir une ambiance plus que malsaine. C'est vraiment glauque par moments, mais c'est ce qui peut nous plaire. Déjà le tout début nous met dans le bain avec le face à face d'Azuka et Haruka où l'on perçoit de suite que cette dernière a croisé la Rouge-Sang. Pourquoi ? En comparant tout simplement les traits de visage des deux jeunes filles. Haruka a le teint pâle, le front assombri, les cheveux raides, des yeux bien grands ouverts avec un regarg froid demandant à Azuka de « chercher son corps ». On ne peut être plus clair. Et ce n'est que le début. À plusieurs reprises la pression, l'angoisse, seront de retour. La Rouge-Sang fait vraiment peur à voir et n'y va pas de main morte pour achever ses victimes.
Les dessins sont très explicites, pleins de violence et assez gores sur certains passages. Certaines doubles pages sont d'ailleurs très percutantes, notamment une de la Rouge-Sang lorsqu'elle crie « Donnez-moi du rouge ! ». Bien d'autres passages marquent la violence de ce tome qui pose donc les bases très rapidement. On apprécie le trait de Katsutoshi Murase, bien détaillé je trouve, mais qui sur certaines trames me paraît trop sombre, avec des traits trop appuyés qui plombent un peu les vignettes. Je reproche aussi la taille démesurée de la Rouge-Sang sur certains angles de vue, alors que cette dernière n'a que 11 ans, rappelons-le. Cependant, ce premier tome est assez réussi dans l'ensemble. Je suis resté captivé tout du long surtout que l'édition proposée par Ki-oon est comme d'accoutumé réussie avec du papier de qualité très clair et bien épais...
La critique complète sur le blog...
Lien : http://www.jegeekjeplay.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
beugzbee
  05 août 2017
Dans la mesure où j'ai lu les huit premiers tome d'une seul traite, dans une après-midi, je vais faire une critique globale de ce premier arc de re/member.
Bon eh bien rien à redire.
Graphiquement, je trouve les dessins assez détaillés pour me sentir dans l'ambiance (et quelle ambiance!), pour que tout cela fasse réel et flippant, et sanglant. Mais pas trop gore. Alors que ceux qui l'ont lu ne me lâchent pas de suite: oui, il y a des scènes avec des gens en petits morceaux sur le sol, la tête d'un côté, les tripes de l'autre. Mais, l'avantage du traitement du manga, noir et blanc qui plus est, c'est que ça reste graphique, explicite, mais que ça me choque pas plus que ça. Ça a même un petit côté fascinant: mais comment peut-il être dans ce sens?
Mais gardons toute mesure: il faut être un peu amateur du genre, sinon cela reste un peu rude à regarder.
En dehors des scènes d'horreur, le dessin est sympa, réaliste donc, mais reste classique. Pareillement sur l'ambiance, quand personne ne se fait découper, on se croirait presque dans un shojo parfois (mais assez peu pour que je le supporte), les adolescents s'inquiétant de leurs relations, se faisant des blagues. Après tout, il faut bien relâcher la pression. ET c'est ce qui rend les personnages attachants.
Concernant l'histoire, on pourrait se dire que dans la mesure où ils vivent la même journée plusieurs fois, et qu'ils ont le même but à chaque fois, cela devient redondant, mais l'auteur réussit le tour de force de nous laisser accrochés.
Déjà, d'un jour à l'autre ils apprennent de leurs erreurs (ou en font des inédites...), créent des relations personnelles, et profitent de leur journée, à l'abri de la rouge sang, pour enquêter sur l'origine de la malédiction. On ne s'ennuie donc jamais et on a très très envie de savoir le pourquoi du comment.
Et là, arrive le tome 7 (pas de spoiler, pas de souci!), où forcément, on voit arriver la fin de la chasse et on sait qu'il y a des tomes prévus par la suite. Alors on se demande ce qu'on nous réserve et là je vous le dit, je ne m'y attendait pas.
Je me suis donc jetée sur le tome 8, qui est le début d'un nouvel arc. Et je trépigne d'impatience avant la sortie du tome 9. Ce qui ne me fera qu'attendre encore plus le tome 10...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PegLutine
  24 juin 2016
Prenez le scénario du film "Un jour sans fin" et faites-en une version gore-horreur: voici Re-Member! Dans un lycée, une bande d'amis est condamnée à revivre la même journée tant qu'ils n'auront pas trouvé les huit morceaux du corps d'une des leurs. La créature appelée "Rouge-Sang" est vraiment horrible, l'atmosphère hyper angoissante, à la fin du tome 1 les amis commencent à clairement se tirer dans les pattes pour survivre, il y a des allers-retours entre réalité et cauchemar éveillé... Je pense que pour ceux qui aiment ce genre c'est un manga très réussi! Mais un peu trop gore pour moi (c'est quand même fort: aucune couleur rouge dans aucune planche, et pourtant c'est horrible...)
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (4)
BDGest   06 mai 2016
Une bande-dessinée qui va à 200 à l'heure, sans temps-morts, distillant le mystère et les scènes choquantes d'un chapitre à l'autre : simple, mais efficace.
Lire la critique sur le site : BDGest
BullesEtOnomatopees   12 avril 2016
Les fans de ce genre seront servis et le petit coté "Gantz" qui implique des règles cadrées à un récit d'horreur nous laisse nous prendre au jeu.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
ActuaBD   21 mars 2016
Un nouveau "survival" à glacer le sang.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
ActuaBD   21 mars 2016
Un nouveau "survival" à glacer le sang.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
MariloupMariloup   29 novembre 2016
"La Rouge-Sang rattrape quiconque ne s'enfuit pas assez rapidement. Elle s'accroche au dos de sa victime en chantant, et la tue une fois son air terminé."
Commenter  J’apprécie          50
PegLutinePegLutine   24 juin 2016
"Donne-moi... du rouge" Ces mots... c'est la dernière chose que j'ai entendue... avant de mourir pour la deuxième fois...

"Celui ou celle qui a vu la Rouge-Sang ne doit surtout pas regarder en arrière tant qu'il ou elle n'a pas franchi les portes du lycée."

Je suis encore morte hier... Tan qu'on n'aura pas réussi à retrouver tous les morceaux du corps de Haruka, on revivra éternellement la même journée...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MariloupMariloup   29 novembre 2016
"Tu n'as jamais entendu parler de la Rouge-Sang? Il paraît qu'elle hante le bahut après les cours et qu'elle apparaît devant les élèves isolés. Si tu la vois, il ne faut surtout pas regarder en arrière avant d'avoir franchi les portes du lycée, sinon, ton corps est découpé en huit morceaux qui sont ensuite cachés quelque part dans le bahut!" # Shota
Commenter  J’apprécie          00
laptitelectricelaptitelectrice   04 août 2016
Il paraît qu'elle hante le bahut après les cours et qu'elle apparaît devant les élèves isolés…Si tu la vois, il ne faut surtout pas regarder en arrière avant d'avoir franchi les portes du lycée.
Commenter  J’apprécie          00
laptitelectricelaptitelectrice   04 août 2016
Si j'avais accompagné Haruka quand elle est allée rendre son devoir, hier..les choses se seraient peut-être passées autrement…
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère



Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
716 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre

.. ..