AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de KrisPy


KrisPy
  16 février 2015
Dans un monde parallèle aux allures gallo-romaine, Leth Marek est un champion des arènes de la ville de Morgoth. Il a la quarantaine et envie de se mettre à la retraite. Il part avec ses deux fils adolescents qu'il n'a jamais vraiment connus, étant séparé de leur mère, pour Kyrenia "la plus grande ville du monde".
Il part pour commencer une nouvelle vie dans cette cité du savoir et de la culture... qui est aussi la ville de la Grande Déesse, là où se trouve le grand Temple et les grand prêtres, le culte religieux que tout le monde doit respecter...
Il part pour jouer son rôle de père auprès de ses fils, il range donc sa grosse hache, son arme fétiche, désormais inutile, car il ne veut plus jamais se battre...
Mais les choses ne vont pas se passer comme prévu, et la hache va devoir reprendre du service...
Pendant ce temps-là, dans la cité du savoir, Varian jeune novice ayant pour ambition de devenir grand prêtre, est fortement aidé par le destin dans son parcours... des complots se trament dans la cité de la Grande Déesse. de plus, les gens du bas peuple se liguent et commencent à renier la Déesse et sa religion pour embrasser un culte, celui d'Ochin, et suivre la voie du Prophète, un homme étrange et visionnaire.
Voilà pour le résumé, succinct, car je ne souhaite pas dévoiler les surprises de l'intrigue, car c'est tout ce qui est (vaguement) intéressant dans cette histoire.
Je ne corresponds apparemment pas au public visé par ce genre de littérature, car il y a clairement un cible marketing (c'est déjà révélateur...).
Gabriel Katz, l'auteur, est spécialiste dans l'écriture impersonnelle : il a été "le nègre" pour une trentaine de livres pour de "grandes maisons d'édition". Cela sous-tend souvent le pire, pas vraiment le meilleur.
Son écriture est plate, fade, et se base sur une accumulation de clichés héroîc-fantasy : le grand héros sombre et ténébreux, fatigué et désabusé mais indéboulonnable - le beau et jeune guerrier plein d'humour, boute-en-train, qui deviendra ami avec le héros après avoir été en concurrence avec lui - la belle jeune femme sympathique et futée - le jeune homme ambitieux et tiraillé entre son ambition, son coeur et son éthique - les bons, les méchants, et même un petit chien tout mignon qui fait des facéties... Que tout cela est manichéen et convenu !
On écrit aussi les dialogues comme on parle, genre moderne, genre "d'jeune's", ce qui sonne anachronique dans l'ambiance des lieux et de l'intrigue...
Bref, c'est lourd, indigeste, sans saveur et énervant.
Mais ce style de livre peut plaire, à un public d'ados gamers peu difficile sur le plan littéraire.
(Et pourtant, je suis également une "gameuse", et j'aime les bd et le fantastique, fan depuis toujours du Seigneur des Anneaux, amatrice de Star Wars... une geek quoi ! mais impossible d'apprécier ce livre pré-mâché... je n'aime pas avoir l'impression de regarder un très mauvais péplum quand je lis.)
Je remercie cependant Babelio et Masse Critique pour leur démarche, car il est important que les livres soient lus et critiqués par un vrai public, impartial, et pas seulement par des critiques payés pour cela. Et merci également aux éditions Scrineo pour leur effort... ils sont arrivés à trouver mon adresse et à m'envoyer le livre après plus d'un mois d'attente. ^^
Commenter  J’apprécie          2118



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (17)voir plus