AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2213711542
Éditeur : Fayard (21/11/2018)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Lorsque Mathieu se retrouve au poste de police, il appelle Pierre, un inconnu qui lui a donné sa carte de visite alors qu'il jouait sur un piano en libre-service à la gare du Nord. Pierre accepte de l'aider, à condition qu'il effectue des heures d'intérêt général comme homme de ménage au Conservatoire national supérieur de musique, qu'il dirige : il voit en lui un génie de la musique.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Luxi
  06 décembre 2018
Ah, la musique...
Nous rencontrons ici Pierre Geithner, professeur déclinant au Conservatoire supérieur de musique de Paris, et Mathieu Malinski, adolescent aussi torturé qu'attendrissant. Mathieu habite le 93 et traîne parfois dans des plans douteux. Mais lorsqu'il prend place devant le piano de la gare, il quitte la Courneuve et devient Bach. le gosse a du génie mais il l'ignore. Même lorsque Pierre lui tend sa carte en affirmant qu'il a de grands projets pour lui.
Après avoir été condamné à six mois de TIG suite à un cambriolage ayant mal tourné, Matthieu se retrouve à prendre des cours de piano au Conservatoire, sous les yeux raides et exigeants de celle qu'on appelle la Comtesse. D'abord réticent, le jeune pianiste va vite être propulsé dans l'univers prestigieux des professionnels de la musique, dans lequel il croisera les bras d'Anna comme le challenge du Grand Prix d'Excellence…
Ce roman composé à partir d'un film est moderne, addictif, émouvant. Je trouve à la plume de l'auteur une forme de pureté brute, quelque chose qui vous tient et vous envole. Seul bémol à mes yeux : le langage glisse parfois vers une vulgarité que je trouve inutile. Nul besoin de basculer dans la grossièreté pour créer un adolescent crédible ; à mes yeux, Matthieu n'avait pas besoin de jurer à tout va.
Après, Gabriel Katz raconte la musique avec une humilité et une passion exceptionnelles. C'est la grande richesse de ce livre : toutes ces notes ramassées, exaltées, libérées. A lire ces instants de grâce infinie et de transe musicale, on brûle d'envie de s'emparer d'une partition et de courir vers un piano. L'écriture communicative et expressive du romancier transcrit à merveille la tension du musicien qui joue sa vie sur un concerto, la dévotion et la ferveur viscérale des doigts sur les touches du piano.
Ce contemporain est mon tout premier Gabriel Katz, très différent de la fantasy qu'il chérit, et j'ai bien l'intention de poursuivre ma découverte de l'auteur. C'est un roman prévisible mais au fond c'est ce que j'attendais de cette histoire. Mathieu est terriblement touchant, Pierre est bouleversant. Il y a de beaux enseignements, des dialogues savoureux et de poignantes révélations.
"Au bout des doigts" est une magnifique révérence devant la majesté de la musique classique. En tant que musicienne, j'y ai trouvé ce dont j'avais besoin : des émotions qui brillent, qui brûlent, de l'obstination, de la grandeur et du flamboiement.
"L'excellence, c'est plus que du talent, écrit l'auteur. C'est du travail, de l'envie, de l'acharnement, de l'instinct." Un grand merci à Fayard et à NetGalley pour ce roman qui porte, qui encourage et électrise, et donne envie de prendre sa vie en mains pour en faire un parcours d'exception.
Lien : https://luxandherbooks.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
stephalivres
  29 novembre 2018
Ce livre est l'adaptation en roman d'un film qui sortira fin décembre. C'est très rare que je lise les livres qui fonctionnent dans ce sens. Ça me rappelle les adaptations en roman de la série « Buffy contre les vampires » de quand j'étais jeune. de la sous littérature voyez vous (j'étais élitiste à 14 ans…). Mais ça fait bien longtemps que je ne vais plus au cinéma, et au début j'étais pas totalement sûre d'avoir compris le sens d'adaptation. Film au livre, livre au film? Je crois que ça c'est fait en parallèle. Et j'ai bien fait!
L'écriture est très agréable, ça se lit tout seul, en quelques heures, comme lorsqu'on regarde un film, réellement. On s'attache aux personnages, un peu caricaturaux (?) parfois, mais quand même, on veut en savoir plus, même si c'est cousu de fil blanc.
Parce que voilà l'unique reproche que je ferais à ce livre : c'est cousu de fil blanc, on n'a pas de grande surprise, de gros twist en le lisant. C'est pas le but, bien sûr, mais lorsqu'on lit le pitch « un gamin des banlieues joue du piano, un bourgeois de paris le prend sous son aile », qu'on sait que c'est français et de 2018, on sait déjà comment ça va fonctionner. Alors si ce genre d'histoire vous agace ( « les grands esprits », plus vieux « la famille bélier » etc.) passez directement votre chemin.
Mais si vous aimez les belles histoires de rédemption, qui donnent espoir dans la bonté des âmes et des gens, alors c'est un bon roman pour vous.
Lien : https://stephalivres.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
LuxiLuxi   06 décembre 2018
Chaque note tombe là où je l’attends, là où elle doit être, dans cette harmonie invisible que la moindre maladresse pourrait briser. Un morceau de musique, c’est un château de cartes, il suffit d’un souffle.
Commenter  J’apprécie          20
LuxiLuxi   06 décembre 2018
Oui, l’orchestre, je ne suis pas seul, c’est plein de violons, de cordes, de cuivres, de basses qui viennent tout emporter, entraîner la musique dans un tourbillon. Ça respire, ça vrille, ça gonfle. Mais c’est moi qui ouvre, c’est moi qu’ils suivent, c’est autour de moi qu’ils tournent… Ils sont comme des voiles, comme un vent qui pousserait un bateau au milieu de la mer. Ça finit par me perdre, je ne sais plus où est le piano, je ne sais pas si je pourrai jouer ça, si je pourrai les suivre, s’ils pourront me suivre, mais putain c’est beau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LuxiLuxi   06 décembre 2018
– Vous ne m’avez pas compris, Mathieu. Votre présence ici est un contrat. Soit vous le remplissez en faisant preuve de bonne volonté, soit je vous renvoie d’où vous venez.
– En gros, c’est les cours ou la taule, me lance-t-il avec aigreur.
C’est à mon tour de sourire, à l’idée que des musiciens amateurs tueraient pour une opportunité pareille. Faut-il que le génie se niche dans le chaos.
– L’une des options est plus douce que l’autre. Mais si elle vous pèse, la porte est grande ouverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LuxiLuxi   06 décembre 2018
– Si vous pensez pouvoir contrôler la musique, vous vous trompez, Malinski. Soit vous la suivez, soit vous tombez, et elle continuera sans vous. Elle était là avant vous, elle sera là après. Écoutez-la. Respectez-la. Ou vous n’irez nulle part.
Je marmonne une espèce d’approbation avant de me diriger vers la porte, où elle juge bon de me coller un dernier uppercut.
– En tous cas, pas avec moi.
Commenter  J’apprécie          00
LuxiLuxi   06 décembre 2018
– Merci pour la proposition, mais ça ne m’intéresse pas. Je joue pour le plaisir, j’ai pas envie de me faire chier avec des trucs théoriques.
– Le plaisir passe par la maîtrise, Mathieu.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Gabriel Katz (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gabriel Katz
L?auteur de fantasy et de polar français revient sur "Quand tu descendras du ciel", son personnage et ses secrets d?écriture !
Écrivain, scénariste et "nègre", Gabriel Katz a écrit une trentaine d?ouvrages sous le nom d?auteurs connus du grand public avant de s?émanciper, notamment grâce à la fantasy. En 2015, il passe au polar et publie N?oublie pas mon petit soulier aux éditions JC Lattes / le Masque. Son personnage, Benjamin Varenne y passe un Noël aussi burlesque que cauchemardesque en compagnie de la mafia albanaise. Une suite s?imposait. C?est à l?occasion de la sortie de cette dernière en novembre 2017 que nous avons rencontré son auteur !
+ Lire la suite
autres livres classés : pianoVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Musique et littérature

Quel grand philosophe des Lumières s'est essayé à la musique, sans succès ?

Voltaire
Jean-Jacques Rousseau
Denis Diderot
D'Alembert

10 questions
289 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre